Accueil > FAUSSE(s) OPPOSITION(s)
0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250

Iran : Défendons Derakhshan, un fan de lapidation !

L’espace médiatique français et international est en ce moment mobilisé pour annuler la condamnation à mort de Hossein Drakhshan, qualifié de journaliste et père de la blogosphère iranienne. Or, depuis des années, les opposants iraniens dénoncent ce fan inconditionnel du système islamique comme étant une taupe du régime et le responsable du fichage de milliers de bloggeurs. Cette annonce de condamnation est une mise en scène pour accaparer l’attention de l’opinion internationale sur la défense d’un homme très pro-régime alors que le régime de plus en plus affaibli pend des dizaines de jeunes. Halte à la manipulation.


25.09.2010

Iran : Shirin Ebadi sur de mauvaises pistes

Au cours des dernières années, Shirin Ebadi a fait de nombreuses apparitions dans les médias français ou occidentaux. Elle n’a non seulement jamais évoqué les sévices de dizaines de loi de la charia imposées au peuple iranien, mais au contraire, alors que le peuple espérait qu’elle les dénonce, elle a invariablement parlé des progrès apportés par les mollahs en matières des droits de l’homme. Cette semaine, elle a changé de discours et demande aux Occidentaux de se focaliser sur la condamnation de la lapidation. Ce discours n’est en fait pas aussi formidable qu’il n’y paraît. | Décodages |


22.09.2010

Iran / Etats-Unis : Otages contre otages

Nous ne cessons de vous rappeler que pour étendre son hégémonie, Washington a besoin des mollahs qui ont l’autorité nécessaire pour agiter les musulmans dans le sens des intérêts américains au Moyen-Orient et surtout en Asie Centrale [1]. Mais ces derniers ne peuvent pas accepter une alliance car cette évolution vers une république islamique au service des intérêts américains passerait nécessairement par un transfert de tous leurs pouvoirs entre les mains des pions islamistes de Washington. C’est pourquoi Washington fait pression sur les mollahs : il veut les forcer à accepter le dialogue qui mène à leur capitulation. Ces pressions se composent de sanctions sélectives, de projets d’investissements annulés à la dernière minute, mais aussi de frappes contre les Pasdaran basés à proximité des frontières irakiennes ou pakistanaises via des groupes armés baloutche ou kurde. Hier, le composant baloutche de ce dispositif a attaqué un convoi des Pasdaran pour prendre 6 otages qu’il menace d’exécuter.


18.09.2010

Iran : Farzad Farhangian, le porte-parole du cynisme

Farzad Farhangian (ci-dessous), un autre « diplomate iranien », a fait défection dans le cadre de l’« Opération Ambassades Vertes ». Lors de sa conférence de presse en Europe et une interview sur la Voice of America (VOA), la chaîne en persan du Département d’Etat, Farhangian a parlé des « dérives récentes de la république iranienne qu’il a servi depuis 31 ans » avant d’annoncer son adhésion au Mouvement Vert de Moussavi et Karroubi. Farhangian a dit qu’il allait « occuper la fonction du porte-parole de toute l’opposition iranienne à l’étranger. » Les médias occidentaux surtout la Voice of America (VOA) se sont montrés enthousiastes en évoquant un « renforcement de l’opposition iranienne ». Les Iraniens ont en revanche été choqués car les employés des ambassades du régime sont tous issus des services secrets des Pasdaran et par ailleurs, le Mouvement Vert prône un retour aux principes fondateurs de la révolution islamique ! L’opposition en exil vient de se faire imposer un porte-parole au service du régime ! Les Iraniens ont certes été choqués, mais ils n’ont pas été déprimés, ils ont trouvé la parade pour confondre cet opportuniste et d’autres coquins de son espace. D’une manière générale, ce genre d’actions cyniques ont toujours créé plus d’opportunités que des obstacles.


16.09.2010

IRAN : LETTER TO CARLA

© IRAN-RESIST.ORG – August 26, 2010 | Washington sanctions the mullahs in order to force them to become its allies and destabilize China and Russia. As sanctions deprive it of currencies, the Iranian economy is not at all well : SMEs are going bankrupt and thousands of workers are laid off. Additionally the mullahs find difficulties to supply domestic markets. They are heading to penuries that could make them collapse. In order to avoid such penuries, they started to cut the Iranians’ purchasing power by freezing salaries and liberalizing prices. Every ally of the regime, militiamen and especially Bazari, want to leave the boat so to not be lynched by people whenever the regime will collapse. Some of them such as young Basiji who are in charge of urban security have already left the regime. The regime does its best to simulate some unity in order to curb such implosion. Washington which is willing to maintain an Islamic regime in Iran feels quite disturbed because it wants to avoid that its people know about what is happening in Iran in order to prevent them from supporting any regime change. Thus it found THE solution : a campaign to save a woman who is condemned to death sentence, a victim to avert eyes away from people in distress. Tehran which doesn’t wish to get the American people support is participating to this operation via the victim’s so-called lawyer who pretends to be exiled but who doesn’t denounce at all the regime’s exactions.

Some famous people were instrumented for such campaign. There is one letter everyday written by a celebrity in order to focus endlessly the general attention on a sole victim while entire people wait and get hopeless. This is revolting because this is meant to break Iranians’ hope.

Among those letters, some are written by people who are politically involved with mullahs or with Americans. However we won’t mention them because we don’t want anymore to be sued by those pawns that dispose of great financial means. But some letters are written by very sincere persons. Among them, the letter of Mrs Carla Bruni-Sarkozy because it shows elements that prove her sensitivity and her sincerity but that denotes as well the fact that she is misinformed.

That is why we decided to call out the first lady of France in order to inform her so that she can put her energy and the one of her husband at the disposal of truth and of people in distress who expect to get the Western support.


03.09.2010

Iran : Karroubi, le martyr répétitif !

Il y a deux jours, les médias ont rapporté que Mehdi Karroubi, « chef de l’opposition iranienne », avait été malmené par les bassidjis. Puis, hier, on a dit que sa maison avait été saccagée. Il est important de rappeler que Karroubi est partisan du régime et défend l’ensemble de ses politiques, il n’est de ce fait pas un opposant, mais un membre haut placé du pouvoir présenté comme un opposant pour simuler l’existence d’une lutte interne en faveur de la démocratie. Mais étant du même avis que le pouvoir, Karroubi n’a pas une vraie actualité politique. Son actualité se résume à des rumeurs d’attaques physiques contre sa personne. Ainsi, tout au long de l’année dernière, on avait également parlé des attaques contre lui, son auto ou sa maison.


03.09.2010

Iran : La lettre à Carla

Washington sanctionne les mollahs afin de les forcer à devenir ses alliés pour déstabiliser la Chine et la Russie. Privés de devises par ces sanctions, l’économie iraniennes va très mal : les PME sont en faillite et les ouvriers sont licenciés par milliers [2]. Les mollahs ont également du mal à approvisionner les marchés intérieurs. Ils vont aux devants des pénuries qui pourraient les emporter. Pour éviter ces pénuries, ils ont commencé à réduire le pouvoir d’achat des Iraniens en gelant les salaires et libérant les prix. Tous les alliés du régime, miliciens et surtout les Bazaris, ont envie de quitter le navire pour ne pas être lynchés par le peuple quand le régime s’effondrera. Certains comme les jeunes bassidjis, chargés de la sécurité urbaine, ont déjà quitté le régime. Le régime fait son possible pour donner l’impression d’une unité pour endiguer cette implosion. Washington, qui veut préserver un régime islamique en Iran, est bien embêté car il veut éviter que son peuple soit au courant de ce qui se passe en Iran afin qu’il ne soutienne pas un changement de régime. Il a trouvé LA solution : une campagne pour sauver une femme condamnée à la lapidation : une victime pour détourner les regards d’un peuple en détresse. Téhéran qui ne veut pas non plus de ce soutien du peuple américain participe à l’opération via un soi-disant avocat de la victime qui se dit un exilé, mais ne dénonce rien des exactions du régime.

Des people ont été instrumentalisés pour cette campagne. Il y a une lettre par jour par une célébrité pour focaliser sans cesse l’attention générale sur une seule victime alors qu’un peuple attend et désespère. C’est révoltant car on veut briser l’espoir des Iraniens.

Parmi ces lettres, certaines sont écrites par des gens politiquement impliqués avec les mollahs ou avec les Américains, nous n’en parlerons pas car nous voulons plus de procès par ces pions dotés de moyens financiers très élevés, mais il y a dans le lot d’autres lettres écrites par des gens sincères. Parmi celles-ci, la lettre de Mme Carla Bruni-Sarkozy nous a interpellés car elle contient des éléments montrant sa sensibilité et sa sincérité, mais aussi son manque d’informations.

C’est pourquoi nous avons décidé d’interpeller à notre tour la première dame de France pour l’informer afin qu’elle puisse mettre son énergie et celle de son mari au service de la vérité et d’un peuple en détresse qui attend le soutien de l’Occident.


26.08.2010

IRAN : STONING AND MANIPULATIONS

© IRAN-RESIST.ORG – August 16, 2010 | One month ago, when the Bazar of Tehran started to strike and when the movement spread to entire nation, the regime which never tells about its own Human Rights violations gave a lot of media coverage to the stoning death sentence of surnamed Sakineh in order to create a diversion for the strike that threatened then its security. Whenever the strike stopped, the regime dismantled such media bomb by adjourning Sakineh’s verdict. Last week, on the 10th of August, the Bazar of Machad started to strike. On the evening, the regime created a new media diversion with Sakineh’s TV confession. Actually the fact is that such confession doesn’t exist. Beware, you are manipulated ! | Explanations |


19.08.2010

Iran : Lapidation et manipulations

Il y a un mois quand le Bazar de Téhéran avait commencé sa grève et le mouvement était devenu national, le régime qui ne parle jamais de ses violations des droits de l’homme avait médiatisé la condamnation à mort par lapidation d’une dénommée Sakineh pour faire diversion sur la grève menaçant sa sécurité. Puis quand la grève s’est terminée, le régime a désamorcé cette bombe médiatique en suspendant le verdict de Sakineh. La semaine dernière, le 10 août, le Bazar de Machad a commencé une grève. Le soir même, le régime a créé une nouvelle grande diversion médiatique avec les aveux télévisés de Sakineh. Mais le fait est que ces aveux n’existent pas. Attention, vous êtes manipulés. | Explications |


16.08.2010

Lapidation : L’horreur comme outil politique

Il y a une semaine, l’information iranienne la plus lue sur Google News a été la nouvelle de l’amputation d’un voleur récidiviste. Cette nouvelle horrible a été oubliée par l’annonce de la pendaison imminente d’un meurtrier mineur au moment des faits, puis celle de lapidation imminente d’une femme accusée du délit d’adultère en 2006. C’est une autre réalité de l’Iran, une réalité d’autant plus choquante que les soi-disant modérés du régime ne les ont nullement condamnées. Shirin Ebadi que nous dénonçons comme une fausse dissidente a également brillé par son silence. Ces infos qui donnent la chair de poule et une bien mauvaise image du régime et de ses faux opposants ne vous sont pas parvenues grâce à l’investigation de quelques journalistes intrépides, elles ont été délibérément diffusées par les mollahs eux-mêmes. Il s’agit de diversions médiatiques, un écran de fumée pour faire oublier une suite inédite du soulèvement populaire de juin 2009.


10.07.2010

Iran : Jahanchahi arrive… au secours !

Il y a trois jours, Bernard Henri Lévy avait réuni à Paris un certain nombre de personnages qui se disent opposants iraniens. Parmi eux, il y avait un certain Jahanchahi qui revendique désormais la direction de toute l’opposition. Il a accordé un entretien à Renaud Girard du Figaro. Ce texte a amusé un certain nombre de lecteurs iraniens car ce personnage est en fait un parfait inconnu. Moins amusant, dans cet entretien, Jahanchahi a abordé un thème qui fait débat depuis quelques semaines : la formation d’un gouvernement en exil qui est la porte ouverte à la signature par des parfaits inconnus des contrats engageant l’Iran pour des décennies. Voici donc l’interview accompagnée de nos annotations.


15.06.2010

Iran : Les difficultés de Moussavi et Karroubi

Le Mouvement Vert, fausse opposition interne du régime apparue le 12 juin dernier, ne mobilise guère car les Iraniens ne veulent en aucun cas cautionner un mouvement favorable au régime. Comme nous l’avions annoncé, on s’attend à une mobilisation nulle, c’est pourquoi Moussavi et Karroubi, les deux dirigeants du Mouvement Vert, ont annoncé que la « manifestation (d’anniversaire du Mouvement) n’aurait pas lieu ».


11.06.2010

Iran : La "Révolution Verte", deuxième prise !

Il y a un an, le régime des mollahs a voulu simuler une révolution de couleur pour donner une légitimité absolue à ses institutions ainsi qu’à son programme nucléaire (défendu par Moussavi), mais trois jours après le début de la révolution verte, les choses ont échappé aux mollahs. Le peuple a profité de la brèche pour descendre massivement dans la rue et contester le régime tout entier. Quand les mollahs avaient lancé leur révolution verte, les Européens étaient ravis car ce régime horrible qui leur vend le pétrole au dixième de son prix allait avoir une meilleure image. En revanche, dès que le peuple est descendu dans la rue, les Européens ont détourné les regards pour laisser le régime étouffer cette contestation et ils se sont, à nouveau, intéressés à l’Iran quand le régime a repris la promotion de son mouvement Vert. Un an après, alors que le peuple se rappelle cette double trahison, le régime et ses amis européens préparent fébrilement l’anniversaire de cette fausse opposition.


05.06.2010

Iran : La semaine en images n°119

Le régime a passé une semaine difficile car son amie, la Russie, l’a lâché en se disant en faveur de nouvelles sanctions. C’est une catastrophe pour les mollahs car ces derniers ont toujours utilisé la protection de l’Etat Russe pour rappeler le refus de tout apaisement avec l’Occident en accompagnant ces annonces d’un enchaînement de provocations guerrières de nature à faire capituler l’Occident par la peur d’une guerre très nuisible pour son approvisionnement pétrolier. L’absence de la protection russe a été une grosse avarie. Elle a contraint le régime à se tenir convenablement sur la scène internationale. Il n’a pu faire aucune provocation parallèlement à l’annonce de son refus de compromis sur le nucléaire : pas un tir de missile, pas de slogans anti-israéliens, encore moins des annonces d’installation de nouvelles centrifugeuses. Dans l’adversité, le régime s’est orienté vers des valeurs sûres : la fausse opposition interne, le mouvement Vert qui entend donner une couleur démocratique au refus de tout apaisement avec l’Occident. De fait, ce fut une semaine riche en bouleversements.


30.05.2010

Iran : Clotilde Reiss, otage de 3 affaires

Clotilde Reiss vient d’être libérée. C’est une très bonne nouvelle. Au moment de son arrestation, nous avions remarqué certaines anomalies. Il nous paraissait important de les exposer, mais nous avions finalement décidé de ne rien révéler afin de ne pas faire naître une polémique susceptible de nuire à sa libération. Puisqu’elle est de retour dans sa première patrie, nous pouvons exposer en détails ce qui nous dérangeait à propos des raisons de son arrestation, les accusations formulées par Téhéran (et la rumeur de son appartenance à la DGSE), sa prise en otage et enfin les erreurs commises par la France qui ont retardé sa libération et ont fait d’elle l’instrument d’une mise en scène juridique aux objectifs très particuliers. L’article est long. Prévoir un grand mug de café bien fort.


19.05.2010

Iran : La semaine en images n°117 (cf. Panahi)

Nous avons vécu une semaine bizarre. La principale info de la semaine pour tous les Iraniens a été la quintuple pendaison de dimanche dernier. Cela a fait l’actualité pendant 1 ou 2 jours sur Google news, mais ces cinq pendaisons ont été délogées des unes par le « siège vide de Panahi à Cannes ». Depuis 5 jours, on parle de Panahi comme d’un opposant alors qu’il soutient Moussavi, un islamiste pur et dur qui siège depuis 22 ans à la plus haute instance du régime. On a eu zéro image pour les 5 jeunes pendus un matin à Téhéran, mais une image de Panahi debout derrière la fenêtre de sa cellule ! Prise par qui ? Un maton ? Le directeur de la prison ? Gilles Jacob parle tous les jours à la femme de Panahi alors que tous les Iraniens savent que les conversations sont écoutées et coupées par le régime s’il le souhaite. Le régime nous offre lui-même les preuves de ses bidonnages. La semaine en images est un rendez-vous hebdomadaire pour voir le vrai Iran derrière les images sélectionnées par le régime.


16.05.2010

IRAN : BEHIND THE SCENES OF THE BOTH GREEN MOVEMENTS !

© IRAN-RESIST.ORG – March 19, 2010 | Two days ago, something amazing happened in Tehran : thousands of people went down to the streets in order to celebrate a ritual that is forbidden by the regime. They danced, they sang together what is forbidden and above all they refused to be instrumented by Mussavi’s Green Movement, this false internal opposition whose leaders sit in the leader decision-maker body of the country. The retraction was so important that the regime needed to change the colour balance of this night’s videos in order to make them green. However, the mullahs are not the only ones to colour anything in green : the Europeans and the Americans have just dedicated entire pages of their press to the Green Movement via long interviews which were made with Shirin Ebadi and Sazgara who claim to be the exiled leaders of the green opposition. | Decoding |


12.05.2010

Iran : 5 pendaisons pragmatiques

Il y a régulièrement des personnes arrêtées en Iran. Mais il y a parmi eux des gens du régime que les mollahs veulent faire passer pour des opposants. Ils font généralement un petit séjour sur-médiatisé en prison avant d’être libérés pour aller aux Etats-Unis ou en Europe promouvoir le dialogue avec les mollahs. La fabrication de ces opposants est fondée sur la médiatisation de leur détention et elle est confiée à des défenseurs iraniens des droits de l’homme comme le très suspect HRA. Pour être efficace, ce système a aussi besoin de vrais prisonniers qui peuvent vraiment être pendus. Puisque le régime est dans le registre pragmatique, il choisit ces derniers parmi les groupes qui lui posent des problèmes : en les tuant il peut au passage intimider durablement les forces qui lui semblent capables de se mobiliser contre sa sécurité. Hier le régime a pendu 5 de ceux-là : un monarchiste nommé Mehdi Eslamian et 4 kurdes : Farzad Kamangar, Ali Heydarian, Farhad Vakili, Shirin Alamhouli.


11.05.2010

Iran : La renaissance endeuillée

Samedi dernier (17 avril), disparaissait à Paris à l’âge de 92 ans, Shoja’eddin Shafa, l’intellectuel iranien le plus influent des 30 dernières années qui resta pourtant méconnu de l’opinion publique internationale.

par Babak Khandani


21.04.2010

Iran : Les habits neufs de l’Empereur Jafar !

© IRAN-RESIST.ORG – 4 Mars 2010 | L’Iran a annoncé l’arrestation de Jafar Panahi et sa famille à l’issue d’une descente de la milice chez lui pour son soutien à l’opposant Moussavi. On imagine une rafle comme l’Europe en a connu à ses heures les plus sombres sous le nazisme puis sous le communisme, c’est pourquoi la société (française) des réalisateurs de Films (SRF) a apporté son soutien à Panahi. C’est tout à l’honneur de cet organisme, mais il se fourvoie car Moussavi est loin d’être un opposant.


20.04.2010

Iran : La Vague Verte qui vient du Londonistan

Washington doit parvenir à une entente parfaite avec les mollahs, c’est-à-dire les dominer pour les instrumentaliser pour agiter les musulmans de l’Asie Centrale contre la Chine. Il emploie à cette fin une politique double combinant des sanctions et des offres d’entente. S’il parvenait à ses fins, les mollahs perdraient leur pouvoir au sein de leur régime, c’est pourquoi ils ne laissent pas faire. Par ailleurs, la mainmise de Washington sur l’Iran et Asie Centrale nuirait aux intérêts pétroliers de nombreux pays dont la Grande-Bretagne. La semaine dernière, Washington a relancé le jeu en faisant une nouvelle offre indirecte à Téhéran. Cela a déclenché une réaction en chaîne au Londonistan…


22.03.2010

Iran : Dans les coulisses des 2 Mouvements Verts

Il y a deux jours, il s’est passé quelque chose d’énorme en Iran : des milliers de gens sont descendus dans la rue pour célébrer un rituel interdit par le régime. Ils ont dansé et chanté ensemble ce qui est interdit et surtout ils ont refusé de se laisser instrumentaliser par le Mouvement Vert de Moussavi, la fausse opposition interne dont les leaders siègent dans la plus haute instance décisionnaire du pays. Le désaveu a été si puissant que le régime a dû modifier la balance des couleurs des vidéos de la soirée pour les verdir. Mais il n’y a pas que les mollahs pour tout peindre en vert : les Européens et les Américains viennent de consacrer des pages entières de leur presse au Mouvement Vert au travers des longues interviews accordées à Shirin Ebadi et Sazgara qui se posent en chefs en exil de l’opposition verte. | Décodages |


19.03.2010

IRAN – INTERNET : FALSE PROHIBITION OF A SITE LINKED TO THE REGIME

Tehran announced this week that it broke up an American network of websites which support counter-revolution. Beware, it’s just propaganda !


16.03.2010

Iran – Internet : Fausse interdiction pour un site lié au régime

Téhéran a annoncé cette semaine avoir démantelé un réseau américain de sites de soutien à la contre-révolution. Attention intox.


16.03.2010

Iran : De la nécessité du 8 mars !

Bertrand Delanoë est choqué. Le régime des mollahs a « empêché la poétesse Iranienne Simin Behbahani de se rendre à Paris pour prononcer un discours sur le féminisme » à l’occasion d’une conférence organisée par la Mairie de Paris. Nous sommes aussi choqués, mais pas pour les mêmes raisons.


09.03.2010

Iran : Les condamnés à mort du Mouvement Vert

Le Mouvement Vert pro-Moussavi défend la révolution islamique et idolâtre son fondateur Khomeiny qui a envoyé 1 million d’ados se faire massacrer sur le front de la guerre Iran-Irak. De plus, il ne condamne aucune des politiques du régime. De fait, il est vu comme une opposition factice inventée par le régime et personne ne descend en sa faveur dans les rues. Il n’existe dans l’actu que grâce à des annonces de mauvais traitements infligés à ses supposés partisans qui ne partagent pas la même histoire que le peuple iranien. Le dernier avatar de cette réactualisation est la « condamnation à mort de Mohammad-Amin Valian, étudiant iranien de 20 ans, arrêté lors de la manifestation du 27 décembre 2009 en faveur de Moussavi ».


06.03.2010

IRAN : THE AFP HAS SAVED AGAIN MUSSAVI’S SKIN

According to the AFP and other Western agencies, “the main Iranian opponent, Mir Hussein Mussavi, stated on Saturday that the power was seized by a sect in Iran”. According to another French media, this was “his most virulent attack until then against the mullahs’ regime”. In terms of deontology, this is much pitiful because Mussavi didn’t say such words. On the contrary, in his latest discussion, Mussavi solely told about his commitment to the system and to its institutions whose first one is obviously the Supreme Guide’s trusteeship. | Double Decoding |


01.03.2010

Iran : L’AFP a encore sauvé la peau de Moussavi !

Selon l’AFP et les autres agences occidentales, « le principal opposant iranien Mir Hossein Moussavi a déclaré samedi qu’une secte avait confisqué le pouvoir en Iran ». Selon un autre média français, c’est « son attaque la plus virulente à ce jour contre le régime des mollahs ». C’est bien désolant pour la déontologie, car Moussavi n’a pas dit ces mots. Bien au contraire, dans son dernier entretien, Moussavi ne parle que de son attachement au système et à ses institutions dont la première est naturellement la tutelle du Guide suprême.

| Double Décodage |


01.03.2010

Iran : La grande mobilisation

Bien que le Mouvement Vert ait explicitement annoncé à plusieurs reprises son attachement à la révolution islamique et au modèle en place, depuis 15 jours, tous les opposants iraniens pro-américains que nous avons dénoncés sur ce site en avril 2007 font campagne depuis les Etats-Unis et l’Europe pour encourager les Iraniens du pays ou en exil à manifester sous la bannière verte le 11 février, date de commémoration de la révolution islamique.
| Décodages |


06.02.2010

IRAN : THE GREAT MOBILIZATION

Despite the Green Movement announced explicitly on several occasions its attachment to the Islamic Revolution and to the established model, since 15 days, every pro-American Iranian opponent we denounced on this website in April 2007 are campaigning from the United States and Europe to encourage Iranians who are in the country or in exile to demonstrate under the Green banner on the 11 February, date of the commemoration of the Islamic Republic. | Decoding |


06.02.2010

Iran : Le débat télévisé apaisé et la bombe à retardement

Selon le bureau iranien de l’AFP connu pour son allégeance au régime des mollahs, « la télévision d’État iranienne a commencé à donner la parole à l’opposition (Mouvement Vert), dans l’espoir de dénouer l’une des plus graves crises politiques de la République islamique... » Le bureau iranien de l’AFP nous ment. Il est en train de désinformer.


19.01.2010

Iran : A propos de l’interdiction ostentatoire des médias

Le régime des mollahs vient d’interdire aux Iraniens tout « contact » avec des dizaines d’ONG occidentales ou médias étrangers en persan qui défendent le Mouvement Vert, fausse opposition pro-Khomeiny inventée par lui-même. Il y a là une tentative de blanchiment du Mouvement Vert qui après avoir été boycotté en Iran est discrédité dans l’opinion occidentale en raison de ses prises de positions en faveur de Khomeiny. Mais ce n’est pas tout, il s’agit aussi de faire de la publicité pour deux chaînes proches du régime incluses sur la liste.


07.01.2010

Iran : La semaine en images n°98

Ce numéro de la semaine en images est presque entièrement consacré aux deux manifestations qui ont eu lieu cette semaine à Téhéran : la soi-disant révolution verte de Moussavi et la soi-disant mobilisation gigantesque du petit peuple en faveur du Guide suprême.


03.01.2010

Iran : Mussavi breaks up the Greens

Since 6 months, we have explained endlessly that the Green Movement declares itself as a pro-regime movement and even as the true heir of Khomeini which is struggling to get a pure and harsh Islamic Republic that would be also hostile to any appeasement with the West. Despite such warnings, 5 days ago, while we were viewing the videos that were sent from Iran, many media declared this was an anti-regime revolution lead by the Green Movement. In order to close this subject that was never part of Tehran’s intentions, the assumed leader of the Green Movement, Mussavi, published a 5 points plan to get over the crisis in which everything is about the “safeguard of Islam and the regime in order to resist in foreign dictate !”


02.01.2010

Iran : Moussavi divise les Verts

Depuis 6 mois, nous ne cessons d’expliquer que le Mouvement Vert se dit pleinement pro-régime voire le vrai héritier de Khomeiny en lutte pour une république islamique pure et dure, mais aussi hostile à tout apaisement avec l’Occident. Malgré ces mises en garde, il y a 5 jours, en visionnant les vidéos qui nous parvenaient de l’Iran, de nombreux médias ont crié à une révolution anti-régime menée par le Mouvement Vert. Pour clore ce sujet qui n’a jamais été dans les objectifs de Téhéran, le chef présumé du Mouvement Vert Moussavi a publié un plan en 5 points pour sortir de la crise où tout tourne autour de la « sauvegarde de l’Islam et du régime pour résister au dictat des étrangers ! »


02.01.2010

Iran : Moussavi et ses pleureuses

Hier, le site du parti associatif de Moussavi et Karroubi, Rahesabz (le chemin vert) a affirmé que les deux hommes avaient été enlevés par les Pasdaran et les gens du ministère de l’intérieur. Ce qui a provoqué un grand émoi dans les médias occidentaux. L’agence iranienne officielle IRNA a alors affirmé mercredi que les « chefs de la sédition » avaient quitté la capitale pour le nord du pays : second choc émotionnel dans les médias occidentaux. Mais le fils de Karroubi est intervenu quelques heures plus tard pour dire que son père était chez lui. L’IRNA a réaffirmé que les deux hommes avaient quitté Téhéran, mais l’un serait revenu alors que l’autre serait resté là-bas. Le site du parti associatif de Moussavi et Karroubi a retiré son affirmation ! Les médias occidentaux sont perdus : ils ne comprennent plus rien.


01.01.2010

Iran : Le régime se retrouve le nez dans sa propre m...

Hier, tous les médias annonçaient plusieurs morts par heures en Iran, des combats qui auraient permis aux insurgés d’intercepter des miliciens. Puisque logiquement, dans ce cas, la rue s’arme, certains ont alors parlé d’une « révolution irréversible... comme en 1979 ». En réponse à ces propos enthousiastes, mais inconsidérés, nous avons publié 26 vidéos de cette révolution en traduisant les slogans pour expliquer que Téhéran était en train de mettre en scène une répression pour donner une légitimité médiatique à un Mouvement Vert, incapable de mobiliser (lien), parce qu’il est hostile à tout apaisement avec l’Occident et veut un retour aux principes de base de la révolution islamique ! 24 heures après, les faits nous donnent raison. Il n’y a eu aucune manifestation aujourd’hui en mémoire de ces 15 tués d’hier. RIEN.


29.12.2009

Iran : La semaine en images n°96

On n’en a guère parlé dans les médias occidentaux, mais la semaine qui s’est écoulée en Iran a été tout entièrement placée sous le signe d’indignations de tous les courants politiques iraniens en réaction à l’annonce que l’on avait déchiré la photo de Khomeiny pendant une manifestation du Mouvement Vert. Une semaine d’hommages en images.


20.12.2009

Iran : Quelques vérités sur le piratage de Twitter

Pour bloquer les négociations avec les Six, le régime des mollahs a imaginé le Mouvement Vert, une opposition soi-disant populaire, uniquement hostile à tout compromis sur le nucléaire. En raison de ce profil que l’on retrouve dans ses slogans, il n’arrive pas à mobiliser les Iraniens pour obtenir la légitimité nécessaire à sa mission. En l’absence de cette indispensable mais inaccessible mobilisation, Téhéran a toujours promu ce Mouvement Vert dans le monde virtuel grâce à une équipe de 400 membres qui sont très actifs sur YouTube, FaceBook ou encore Twitter. Suite à des déclarations très pro-Khomeiny, l’équipe a été légèrement remise en cause, Téhéran a simulé une attaque contre elle sur Twitter pour la victimiser.


19.12.2009

Iran : J’ai déchiré la photo de Khomeiny !

La dernière manifestation du Mouvement Vert a été un fiasco : on y a même vu les Verts manifester avec des portraits de Khomeiny en scandant des slogans très favorables à sa mémoire. Pour faire oublier cet épisode très contreproductif pour un mouvement d’opposition, le régime et les journalistes à son service ont inondé la toile avec le récit soi-disant amusant d’un certain Majid Tavakoli, arrêté avec un déguisement de femme (en Tchador) qu’il aurait endossé pour ne pas être arrêté, une mésaventure qui aurait suscité une campagne de solidarité d’hommes portant le voile. Voilà ce que l’on peut appeler un manque évident d’éthique journalistique.


18.12.2009

Iran : Le Mouvement Vert et le portrait de Khomeiny

Cet été, pour fuir tout compromis sur le nucléaire, Téhéran a eu l’idée du Mouvement Vert, une opposition soi-disant populaire et hostile à tout marchandage (négociations) sur le droit au nucléaire. En raison de ce genre de slogans, il a vite été clair pour les Iraniens que le Mouvement Vert était lié au régime, ce qui a ruiné ses chances de mobiliser les Iraniens. Il y a deux jours, pour inciter les Iraniens à descendre dans la rue sous la bannière verte, le régime a fait bruyamment état d’un manque de respect des manifestants verts vis-à-vis du portrait de Khomeiny. Si les gens avaient gobé cette rumeur, on aurait eu une grande manifestation de soutien au Mouvement Vert et l’actualité aurait été centrée sur ce sujet, mais la rumeur n’a pas convaincu les Iraniens : il n’y a pas eu de grandes manifestations en faveur des Verts. Pire encore, il n’y a pas eu non plus de manifestations populaires en faveur de Khomeiny. En l’absence de ces manifestations qui auraient accaparé les médias, la rumeur est restée au centre de l’actualité comme un malfaisant cheveu dans la soupe du régime, provoquant des réactions les plus inattendues !


14.12.2009

IRAN : THE WEEK IN IMAGES N°95

The last week’s main event was the celebration on the 7 December the celebration of the Student Day : the regime hoped for a great national mobilization under the Green banner so as to give the necessary legitimacy to this so-called opposition which is openly hostile to any compromise with the West. Iranians were sensitive to our analysis and despite the regime’s international campaign, its televisions or its friend countries, Iranians stayed at home and urged the regime and its sponsors to cheat on images and offer us a festival of rough mistakes.


13.12.2009

Iran : La semaine en images n°95

L’événement central de la semaine passée a été la célébration le 7 décembre de la Journée de l’étudiant : le régime espérait une forte mobilisation nationale sous la bannière verte de manière à donner la légitimité nécessaire à cette soi-disant opposition qui est très ouvertement hostile à tout compromis avec l’Occident. Les Iraniens ont été sensibles à nos analyses et malgré une campagne internationale du régime, ses télés ou pays amis, les Iraniens sont restés chez eux forçant le régime et ses sponsors à tricher avec les images pour nous offrir un festival d’erreurs grossières.


13.12.2009

Iran : Ebadi rewards a defender of the sharia

At the moment that Obama received his Nobel Peace Prize in Oslo, the former recipient of the prize, Shirin Ebadi, attributed her Human Rights Defender of the Year Prize to Ayatollah Montazeri. Montazeri was one of Khomeini’s first lieutenants and a partisan of an Islamic state based on the Sharia. This political choice was completely occulted by the Western press. | Deciphering |


13.12.2009

Iran : Ebadi récompense un défenseur de la Charia

A l’heure où l’on parle de Nobel d’Obama, l’organisme présidé par Shirin Ebadi a attribué son prix de défenseur des droits de l’homme à l’Ayatollah Montazeri, premier lieutenant de Khomeiny, partisan d’un état islamique basé sur la charia. Ce choix très politisé a été totalement occulté en Occident. | Décodages |


12.12.2009

Iran : Moussavi, le leader solitaire

Pour bloquer les négociations avec les Six, le régime des mollahs a imaginé le Mouvement Vert, une opposition soi-disant populaire, qui conteste la légitimité de la personne chargée des négociations (Ahmadinejad). Parce que hors cette contestation, le Mouvement Vert n’a aucune revendication sociale, il n’arrive pas à mobiliser les Iraniens. Ces derniers étaient encore absents le 7 décembre à son dernier rassemblement qui selon les vidéos reçues a réuni 3000 personnes à Téhéran, 50 à Tabriz, 12 à Ispahan et 20 à Rasht. A défaut d’une foule qui pourrait enfin donner une réalité physique à ce scénario, Téhéran a diffusé des rumeurs d’arrestations massives de militants verts et aussi la nouvelle d’une séquestration de Moussavi, l’un des deux chefs de ce mouvement fantoche.


10.12.2009

Iran : Mussavi, the lonely leader

In order to block every negotiation with the Six, the mullahs’ regime imagined the Green Movement, a so-called popular opposition that would contest the legitimacy of the person that is responsible for negotiating, i.e. Ahmadinejad. Because out of this protest the Green Movement doesn’t display any social claim, it doesn’t succeed in mobilizing Iranians. The latter were again missing from its latest gathering which according to the received videos counted 3,000 persons in Tehran, 50 in Tabriz, 12 in Esfahan and 20 in Rasht. Failing any crowd that would at last give some physical reality to this script, Tehran spread rumors of massive arrests of green militants and as well the news of the detention of Mussavi, one of the both leaders of this puppet movement.


10.12.2009

Iran : Le black-out voulu !

Pour bloquer le dialogue avec les Six, le régime des mollahs a imaginé le Mouvement Vert, une opposition soi-disant populaire qui est hostile à toute négociation qui compromettrait le droit à l’enrichissement pour l’Iran. Le problème est que ce mouvement n’attire personne. Pour cacher cette absence totale de mobilisation qui le prive de toute légitimité, le régime a coupé le flux Internet vers l’étranger et interdit aux journalistes étrangers d’aller constater de visu le nombre des participants à cette mascarade.


07.12.2009

Iran : Les malheurs de Shishi

L’ensemble de la presse occidentale pleure pour Shirin Ebadi : les mollahs ont confisqué sa médaille et son diplôme du Prix Nobel, mais aussi ses soussous ! Alors que l’on continue à appliquer des lois les plus barbares en Iran, celle qui doit les dénoncer pleure pour sa poche !


28.11.2009

Iran : La semaine en images n°89

Cette semaine Téhéran devait donner « sa réponse » à l’offre internationale pour la réduction de son stock d’uranium enrichi. Les Américains et les Occidentaux qui s’attendaient à une réponse positive avaient joué l’apaisement à fond : Obama avait envoyé son ami Erdogan en Iran avec les éloges plein la bouche et les Six dans leur totalité s’étaient gardés de faire connaître l’avis des inspecteurs de l’AIEA sur la visite de l’usine d’enrichissement de Fordo. Cette complaisance a convaincu Téhéran que les Américains étaient en position de faiblesse et qu’il pouvait répondre négativement. C’est ce qu’il a fait en soignant la mise en scène : en faisant prévaloir une unité nationale sur la question de l’enrichissement. Ce fut un rendez-vous raté. Le tout et un peu plus en images avec des ratés et aussi de grandes surprises.


01.11.2009



0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 [Retour à l'index des mots-clés]