Accueil > News > Iran : 500 pendaisons depuis deux mois



Iran : 500 pendaisons depuis deux mois
01.09.2010

L’Iran est en train d’exploser, les Iraniens demandent l’aide de l’Occident, mais ce soutien ne vient pas car les Etats occidentaux ne parlent que de Sakineh. La forêt brûle, ils veulent sauver un arbre. C’est une manière d’occuper l’attention de leurs citoyens pour qu’ils n’aillent pas voir plus loin. Cela est lié au prix très bas du baril chez les mollahs et le besoin de Washington d’avoir des alliés islamistes pour agiter les musulmans chinois afin de déstabiliser la Chine. Pour montrer la fausseté de la campagne écran de fumée, nous avons hier révélé que le régime des mollahs avait annoncé plusieurs autres exécutions polémiques qui n’étaient point exploitées en Occident car l’objet de cette campagne n’est pas d’intéresser les citoyens occidentaux à la gravité de la situation en Iran, mais de les dévoyer vers des cas particuliers. Grosse panique, on parle tardivement du cas d’un gay en instance de pendaison dans l’espoir de lancer une autre campagne écran de fumée. Aujourd’hui nous allons plus loin pour dénoncer la tartufferie des animateurs de ces campagnes en vous révélant des chiffres effrayants sur le nombre des pendaisons quotidiennes en Iran, pendaisons que l’AFP vous cache pour tuer l’urgence d’un soutien au peuple iranien.



Il y a cinq ans quand nous avons commencé ce site, nous avons pris l’engagement de révéler tout ce qui n’était pas dit par l’AFP et consoeurs pour éviter que les citoyens de ce pays ne se sentent concernés par l’Iran. L’un de ces sujets était et reste encore le nombre et la forme des pendaisons en Iran. Nous avons ainsi expliqué que d’une manière générale le régime ne publie pas l’identité des prisonniers pendus, mais uniquement des initiales. En dehors des cas destinés à une médiatisation internationale (comme pour Sakineh), la publication de l’identité a lieu uniquement quand il s’agit d’un prisonnier politique pendu sous une fausse accusation. Ces fausses accusations sont le viol sur mineur, l’homosexualité (utilisée comme insulte), le meurtre et le plus souvent le trafic de drogue.

Nous avons également expliqué que le régime pratiquait des pendaisons publiques et laissait les cadavres bien en vue sur les potences pendant plusieurs jours pour servir d’exemple aux Iraniens. Nous avons mis un point d’honneur à chercher entre les lignes des dernières pages des quotidiens du régime les annonces de pendaisons que l’AFP oubliait de révéler et des images de ces crimes pour partager l’horreur vécue par nos compatriotes.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 33.3 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Il y a un an, nous avons jeté l’éponge parce que personne n’a jamais tenu compte des écarts entre nos chiffres et ceux de l’AFP et parce qu’il est abominable et très déprimant de tenir le journal des pendaisons. Nous avons alors cessé de publier ces notices.

Mais il nous faut reprendre ce décompte car pour le succès de la campagne écran de fumée autour de Sakineh, l’AFP a cessé d’évoquer les divers cas de pendaisons en Iran. Vous pouvez vérifier : on ne trouve plus rien sur le sujet alors que selon un site lié au régime lui-même il y a en ce moment 60 à 70 pendaisons par semaine dans la seule prison de Vakil-Abad de Machhad. Selon le site, ces pendaisons groupées ont commencé il y a peu de temps et leur bilan est à présent d’au moins 500 pendus.

Ainsi pendant que vous braves gens, vous vous activerez pour sauver un jeune Iranien gay ou encore Sakineh, le régime exécutera des centaines d’Iraniens à Vakil-Abad, ainsi que dans les 150 autres prisons du pays peuplées d’au moins 250,000 jeunes puisque l’âge moyen des pendus en Iran est inférieur à 28 ans.

Il est temps pour nous de reprendre ce décompte abominable et pour vous d’arrêter de vous laisser instrumentaliser par BHL et ses amis qui par ailleurs militent pour une « république islamique démocratique ». Les Iraniens ne veulent plus de république islamique. Aidez-les, maintenant et non quand ils n’en auront plus besoin.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Article complémentaire :
- Iran : 5 pendaisons pragmatiques
- (11 MAI 2010)

| Recherche Par Mots Clefs | Fléaux : Pendaisons |
| Mots Clefs | Auteurs & Textes : Selon l’AFP |

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Les pendaisons annoncées par le régime en 2009
depuis l’arrêt de notre décompte le 18.08.2009 à + 248 exécutions

Le 02.09.2009, un homme accusé de meurtre ainsi que 3 hommes et 2 femmes accusés de trafic de drogue ont été pendus dans l’enceinte de la prison Karoun de la ville d’Ahwaz dans le sud du pays.

Le 27.09.2009, une femme a été pendue à Sarakhs. On ne sait pas de quoi elle était accusée.

Le 30.09.2009, 5 prisonniers anonymes ont été pendus lors d’une pendaison collective à Tâybâd dans la province de Khorassan. On ne sait pas de quoi ils étaient accusés.

Le 11.10.2009, Behnoud Shojai, qui avait tué un homme à l’âge de 16 ans, a été pendu.

Le 11.11.2009, le kurde Ehsan Fattahian à la prison centrale de la capitale provinciale de Sanandaj. Pour en savoir plus lire :
Iran : Un Kurde sacrifié sur l’autel de la realpolitik des mollahs.

Le 16.11.2009, 2 hommes et une femme accusés de trafic de drogue ont été pendus à la prison centrale d’Ispahan.

Le 17.11.2009, un homme de 24 ans, accusé de viol, a été pendu sur une place publique de la ville de Ghaemshahr (nord).

Le 18.11.2009, un homme de 23 ans a été pendu dans une prison de Bojnourd.

Le 19.11.2009, 3 hommes accusés d’être des ennemis de dieu ont été pendus à Shiraz.

Le 17.12.2009, Mosleh Zamani arrêté à 17 ans pour relation sexuelle avec sa copine a été pendu à l’âge de 23 ans à la prison Dizel-Abad de Kermanshah.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Nombre de pendaisons reconnues en 2009 par le régime : + 270

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Les pendaisons annoncées par le régime en 2010

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Le 04.01.2010, 3 hommes accusés de meurtre ont été pendus à Varâmine. [+1]

Le 06.01.2010, le Kurde Fassih Yassamani membre de PDKI a été pendu pour son appartenance à ce parti. [+2]

Le 08.04.2010, 6 hommes accusés de trafic de dogue ont été pendus à Ispahan. [+8]

Le 20.01.2010, un jeune baloutche de 26 ans dénommé Abdol-naza Shahli-bor a été pendu à Kâsh dans sa région. [+9]

Le 28.01.2010, les militants monarchistes Mohammad-Reza Ali-Zamani et Arash Rahmani-pour ont été pendus à la prison Evin de Téhéran. Pour en savoir plus lire :
Iran : Deux pendaisons intentionnelles pour attiser la haine. [+11]

Le 30.01.2010, deux hommes accusés de viol ont été pendus à la prison Evin de Téhéran. [+13]

Le 07.02.2010, un baloutche appelé Haj-dadollah Morad-zehi a été pendu à Zahedan. [+14]

Le 20.02.2010, l’assistant de la procureur de la ville d’Ahwaz a fait savoir que depuis le début de l’année iranienne (21 mars 2009), ses services avaient exécuté 38 pendaisons et 4 amputations. [+52]

Le 27.02.2010, 3 hommes accusés d’attaque à mains armées ont été pendus à Birjand et 5 autres accusés de trafic de drogue ont été pendus à Kerman. [+60]

Le 07.03.2010, Mehdi Esmaïli 27 ans accusé de meurtre a été pendu à la prison Rajaï-shahr de Karaj. A l’occasion de cette pendaison qui a eu lieu à 14 jours du nouvel an iranien, le pouvoir judicaire a précisé qu’il avait condamné 562 personnes à la peine de mort au cours de cette année. [+61]

Le 11.04.2010, 5 hommes accusés de trafic de dogue ont été pendus à Machhad. [+66]

Le 14.04.2010, 3 hommes accusés de trafic de dogue ont été pendus en publique à Babolsar, région balnéaire de la bordure de la mer Caspienne. [+69]

Le 17.04.2010, deux prisonniers baloutches appelés Feyzollah Barahouni et Natanz Barahouni ont été pendus à Kerman. [+71]

Le 19.04.2010, 5 hommes accusés de trafic de drogue ont été pendus à Kerman. Deux hommes accusés de viol ont été pendus à Ispahan. A l’occasion de cette annonce, il a été précisé que le régime avait pendu 25 personnes au cours des 10 jours précédant cette date. [+86]

Le 08.05.2010, Arsalan Assadi, Mohammad-ali Fakhri, Abbas Garavand, Rahman Biabani, Parviz Taghizadeh et Saïd Mikaïli, accusés de trafic de dogue, ont été pendus à la prison Ghazal-Hessar de Karaj. [+92]

Le 10.05.2010, un monarchiste nommé Mehdi Eslamian et 4 kurdes : Farzad Kamangar, Ali Heydarian, Farhad Vakili, Shirin Alamhouli ont été pendus à la prison Evin de Téhéran. Pour en savoir plus lire :
Iran : 5 pendaisons pragmatiques. [+97]

Le 18.05.2010, un homme accusé de trafic de dogue a été pendu en publique Ahwaz. [+98]

Le 19.05.2010, deux hommes accusés de trafic de dogue ont été pendus la prison centrale de la ville d’Ispahan. [+100]

Le 23.05.2010, un homme accusé de trafic de dogue a été pendu en publique Ahwaz. [+101]

Le 25.05.2010, un baloutche appelé Jamshid Mir accusé de viol été pendus à Zahedan. [+102]

Le 07.06.2010, 13 hommes accusés de trafic de dogue ont été pendus à la prison Ghazal-Hessar de Karaj. Un autre accusé de trafic de dogue a été pendu à Ispahan. Le même jour, on a annoncé que 32 personnes avaient été pendus en 2 semaines. [+133]

Le 21.06.2010, Abdolmalek Riggi, le chef du Jundallah, a été pendu à Zahedan. Cette pendaison a été au centre d’un marchandage avec les Etats-Unis. [+134]

Le 04.07.2010, 2 baloutches appelés Aman-ollah Pourian et Younes Rahmani accusés de guerre contre dieu ont été pendus Zahedan. [+136]

Le 05.07.2010, 4 hommes accusés de trafic de dogue ont été pendus à Ispahan. [+138]

Le 11.07.2010, 3 hommes accusés de trafic de dogue ont été pendus à Kerman et un autre accusé de trafic de dogue a été pendu à Shirvan. [+142]

Le 15.07.2010, Feysal Saedi, Karam Azizi, Omid Nourani, Abdol-rahman Rendi et Ali Sareban, accusés de trafic de dogue, ont été pendus à la prison d’Oroumiyeh (Rezayieh). [+147]

Le 18.07.2010, un baloutche appelé Naïm Shah-bakhsh a été pendu Zahedan pour une accusation inconnue. [+148]

Le 19.07.2010, un homme accusé de trafic de dogue a été pendu en publique à Ahwaz. [+149]

Le 26.07.2010, 3 hommes accusés de trafic de dogue ont été pendus à la prison Karoun de la ville d’Ahwaz. [+152]

Le 29.07.2010, 2 hommes accusés de trafic de dogue ont été pendus à la prison centrale de la ville d’Ispahan. [+154]

Le 03.08.2010, 3 hommes accusés de kidnapping ont été pendus en publique à Azna (Lorestan). [+157]

Le 07.08.2010, 3 hommes accusés de trafic de dogue ont été pendus à la prison Karoun de la ville d’Ahwaz. [+160]

Le 17.08.2010, 8 hommes accusés de trafic de drogue ont été pendus à Kerman. [+168]

Le 21.08.2010, un site proche du régime a révélé qu’au moins 41 personnes avaient été pendues dans le sud du pays depuis la mi-juillet dont 4 sur des places publiques. [+202]

Le 22.08.2010, 3 hommes accusés de trafic de drogue ont été pendus à Ispahan. [+205]

à suivre...

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

| Recherche Par Mots Clefs | Fléaux : Pendaisons |
| Mots Clefs | Resistance : Prisonniers Politiques |
| Mots Clefs | Violence : Répression pour faire un exemple |

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG