Accueil > Diplomatie (selon les mollahs)
0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 | 400

Iran : La semaine en images n°118

Cette semaine, en France, l’actualité iranienne a surtout tourné autour de la libération de Clotilde Reiss, mais cela n’était pas l’objet central de l’actualité iranienne pour les mollahs dirigeants ou pour la population. Pour les mollahs, la principale actualité était évidemment la signature de l’accord avec le Brésil et la Turquie dans lequel ils restaient fidèles à leurs positions et parvenaient à un compromis sans avoir cédé aux exigences de la communauté internationale. Téhéran a d’ailleurs affiché toute la semaine un air de victoire dans l’intransigeance. Dans le même temps pour la population iranienne, le principal sujet de préoccupation a été : que vais-je devenir face à de nouvelles sanctions qui se profilent à l’horizon face à l’attitude d’intransigeance militante (du pouvoir). C’est ce que l’on peut voir dans le regard critique sur les évènements de cette semaine porté par les photographes iraniens issus de la classe populaire.


23.05.2010

Iran-Otages : Visas « pour des raisons humanitaires » !

Trois américains entrés clandestinement dans la région sensible du Kurdistan iranien en juillet dernier sont retenus prisonniers dans l’attente de leur procès pour espionnage. Souvent annoncé, leur procès n’a jamais eu lieu. Les trois Américains vivent dans l’incertitude sur leur sort en véritables otages. Hier, « pour des raisons humanitaires », Téhéran a autorisé leurs mères à se rendre en Iran pour rencontrer les prisonniers.


21.05.2010

Iran : Clotilde Reiss, otage de 3 affaires

Clotilde Reiss vient d’être libérée. C’est une très bonne nouvelle. Au moment de son arrestation, nous avions remarqué certaines anomalies. Il nous paraissait important de les exposer, mais nous avions finalement décidé de ne rien révéler afin de ne pas faire naître une polémique susceptible de nuire à sa libération. Puisqu’elle est de retour dans sa première patrie, nous pouvons exposer en détails ce qui nous dérangeait à propos des raisons de son arrestation, les accusations formulées par Téhéran (et la rumeur de son appartenance à la DGSE), sa prise en otage et enfin les erreurs commises par la France qui ont retardé sa libération et ont fait d’elle l’instrument d’une mise en scène juridique aux objectifs très particuliers. L’article est long. Prévoir un grand mug de café bien fort.


19.05.2010

Iran : Lula chez les mollahs pour un compromis symbolique

Hier, les Etats-Unis ont laissé entendre que la visite à Téhéran du président brésilien Lula serait l’ultime chance de dialogue sur le nucléaire, trahissant leur rôle derrière la tentative brésilienne. Pour prendre la mesure de cette tentative, il suffit de préciser que le président Lula arrive en Iran à la tête d’une délégation de 300 personnes dont 6 ministres et 260 hommes d’affaires. C’est une occasion pour revenir sur la définition de cette notion de dialogue selon Washington, mais aussi sur les diverses tentatives détournées des Etats-Unis pour dialoguer avec Téhéran.


14.05.2010

Iran-Brésil : Le régime s’apprête à accueillir Lula

Les agences de presse occidentales ont annoncé hier que lors de son séjour à New York, à la suite d’une longue conversation avec Hugo Chavez, Ahmadinejad avait approuvé la proposition brésilienne d’accueillir un échange d’uranium à destination de l’Iran pour résoudre la crise sur le programme nucléaire iranien. Quelques heures plus tard, Rahim-Mashaï, le premier conseiller du président, qui accompagnait ce dernier à New York, a démenti l’annonce en y ajoutant la spécialité des mollahs : « des conditions préalables qui seront précisées plus tard ! »


06.05.2010

Iran : vers une acceptation d’un Iran nucléaire militaire ?

À chaque fois que s’approche l’échéance d’adoption de nouvelles sanctions contre les mollahs, on entend ou on lit des analyses qui plaident en faveur de l’acceptation d’un Iran nucléaire militaire. Hier, on en a de nouveau entendu parler aux Etats-Unis, mais aussi en France sur France 24, la chaîne du Quai d’Orsay dans un dialogue entre Bernard Hourcade, un lobbyiste des mollahs en France et le journaliste Sylvain Attal. On commence à préparer l’opinion à l’acceptation d’un Iran nucléaire militaire.


05.05.2010

Iran - Etats-Unis : Double Exercice de style à l’ONU

La république islamique d’Iran avait demandé et obtenu le droit à la parole pour son remuant président pour la journée inaugurale de la conférence de suivi du Traité de Non Prolifération. Il était prévisible que son discours serait polémique. Nous avions pour notre part évoqué des thèmes : on les retrouve tous dans le discours. Grâce à ses thèmes énumérés dans un discours plus critique que polémique, Téhéran s’est encore posé en porte-parole des déshérités du monde, ceux qui n’ont pas accès au magnifique amphithéâtre des Nations Unies pour s’exprimer. En quittant la salle au milieu de ce discours, les Etats-Unis ont donné raison aux mollahs.


04.05.2010

Iran : La semaine en images n°115

Le début de la semaine a été marqué par les annonces d’attaques contre les pétroliers alors que les Gardiens de la Révolution procédaient à des tirs de missiles sur le golfe Persique, une provocation évidente pour bloquer tout apaisement avec Washington. Sans se laisser perturber par cette attitude négative des mollahs, Washington qui a besoin d’une entente pour étendre son hégémonie régionale, a expédié son émissaire, le ministre brésilien des affaires étrangères, à Téhéran pour trouver un terrain d’entente avec les mollahs. Ces derniers ont encore une fois dit non à tout compromis. La fin de la semaine a été différente car si nos enturbannés ont bien évidemment des priorités internationales, ils ont aussi des priorités intérieures : l’été revient et s’approche le 1er anniversaire du soulèvement du peuple iranien contre l’ensemble du régime. Ne sachant ce qui pourrait advenir nos barbus de toutes tendances se sont lancés dans des célébrations de type social pour se montrer proches du peuple.


02.05.2010

Iran : Ahmadinejad part à NY pour contrarier Obama

Les pays membres de l’AIEA se réunissent tous les 5 ans à l’ONU pour réactualiser le Traité de Non-prolifération. Ahmadinejad a demandé et obtenu un visa pour y assister. Hillary Clinton craint que le représentant des mollahs n’ait décidé de venir pour semer la confusion.


30.04.2010

Iran : Le pouvoir du NON !

Depuis toujours Washington utilise ses alliés pour tenter des médiations avec les mollahs dont il veut faire des partenaires régionaux utiles. Le dernier médiateur choisi par Washington est le Brésil : son ministre des Affaires étrangères Celso Amorim était hier à Téhéran. Après avoir joué le rôle du frein à toute nouvelle sanction pour laisser ouverte l’option américaine de la médiation, hier pour la première fois il a fermé un peu la porte en évoquant la nécessité pour les mollahs de garantir l’absence de volet militaire dans leur programme nucléaire. Tous les médias ont rapporté cet avertissement d’Amorim qui sonne comme la fin de la médiation brésilienne, mais personne n’a évoqué la réponse des mollahs car elle était évidemment négative. Téhéran s’est même offert le luxe d’un festival de Non car il a compris le pouvoir du Non. | Décodages |


28.04.2010

Iran : Washington promet des sanctions pour rassurer les Américains

Philip Crowley, le porte-parole du département d’Etat américain, a affirmé que durant le week-end dernier, la secrétaire d’Etat Hillary Clinton avait multiplié les contacts « avec les dirigeants mondiaux » pour parvenir très rapidement à une résolution au Conseil de Sécurité. Il s’avère qu’aucune agence de presse n’avait signalé cette intense activité diplomatique. Washington tente de rassurer les Américains après les annonces de tirs de missiles par l’Iran.


27.04.2010

Iran - CDH : Les dessous du retrait de la candidature des mollahs

La république islamique d’Iran qui en février dernier avait postulé pour siéger au Conseil des droits de l’homme de l’ONU a retiré sa candidature avant le vote attendu pour le mois de juin 2010 alors qu’il avait théoriquement toutes ses chances d’y accéder avec le soutien des Non Alignés. | Décodages |


26.04.2010

Iran-S300 : Le régime peine à se montrer fort

Dans notre article du lundi 19 avril, en nous basant sur des images diffusées la veille à télévision iranienne ou sur les sites des agences de presse iraniennes, nous avons qualifié d’intox la nouvelle diffusée par le site d’Alain Soral à propos de la présence d’une copie iranienne du S-300 pendant le défilé militaire de l’anniversaire de la création de l’armée de la république islamique d’Iran. Nous devons revoir notre jugement car dans la nuit du dimanche 18 avril au lundi 19 avril, des images pirates du défilé ont commencé à circuler sur le net : on y voit la copie iranienne du S-300. C’est ce que l’on peut qualifier d’intox de seconde génération : au lieu de revendiquer une puissance de feu que les experts américains peuvent contester, le régime a fait le choix de laisser dire à des inconnus qu’il avait une telle puissance feu. Le régime cherche et peine à se montrer fort pour se maintenir face aux pressions extérieures.


20.04.2010

Iran : La conférence nucléaire de Téhéran n’est pas un succès

Il y a trois semaines, quand Obama a annoncé l’organisation d’une conférence sur le désarmement nucléaire à Washington les 12 et 13 avril où il allait discuter des sanctions contre l’Iran avec son homologue chinois, les mollahs avaient annoncé qu’ils allaient aussi organiser une conférence sur le même thème à Téhéran les 17 et 18 avril avec comme invité-vedette le président Chinois Hu Jintao. Hier, à la veille de cet événement, ils ont publié la liste des invités. Elle évidemment des plus floues.


17.04.2010

Iran : à la croisée des vraies sanctions

Depuis le début de la conférence de Washington sur le nucléaire, on a entendu des dizaines de rumeurs sur la position chinoise vis-à-vis de Téhéran, ce qui était bon signe pour les mollahs. Ces derniers ont cependant annoncé qu’ils étaient ouverts à un échange d’une grande partie de leur stock d’uranium enrichi à 3,5% contre 100 kg de combustible à base d’uranium enrichi à 20%. Téhéran a agi ainsi car il a détecté des signaux très négatifs sur des sanctions unilatérales américaines à venir.


14.04.2010

Iran : Une nouvelle DCA haute en couleur

Depuis 5 ans, Téhéran enchaîne les provocations tantôt militaires, tantôt nucléaires. Il espère que la combinaison des deux ferait peser une menace pour l’exportation du pétrole via le Détroit d’Hormuz poussant les Etats-Unis à cesser de l’importuner. Dans le cadre de cette politique d’amplification de la crise, il y a deux jours Téhéran a annoncé des progrès nucléaires qui n’ont pas été à la hauteur pour impressionner les Américains. Pour remédier à cette baisse de régime, il vient d’annoncer la production de missiles anti-aériens à moyenne portée.


12.04.2010

L’Iran n’a pas aimé le scoop du New York Times

Il y a deux mois, dans le cadre de ses provocations médiatiques, le régime des mollahs annonçait la mise en chantier de 2 à 10 centres d’enrichissement nucléaire du type de Natanz comme une preuve de sa détermination à ne pas accepter un compromis. La construction de ces centres est ressortie comme un scoop par le New-York Times dans un article intitulé « les services secrets suspectent l’Iran de construire de nouveaux sites atomiques ». Si le titre est provocateur, le contenu ne l’est pas puisqu’il parle plutôt des doutes quant à l’existence de ces nouveaux sites. Téhéran n’a pas aimé et dénonce cet article démystificateur comme une approche déloyale.


30.03.2010

Iran : Un assouplissement qui est une offensive

Après des mois de refus, Téhéran a accepté hier d’échanger 1.200 kg de son uranium enrichi à 3,5% pour recevoir du combustible pour son réacteur de recherche. Cela risque d’être refusé car à l’origine, l’idée était qu’il accepte de se séparer volontairement de 90% de son potentiel de nucléarisation militaire, or ce stock a augmenté au cours des derniers mois et l’échange ne le prive plus de ce potentiel.


18.03.2010

Iran : NASR 1 ou le retour de la guerre des pétroliers

Téhéran vient d’annoncer en grande pompe la naissance de son premier missile de type Cruise, Nasr 1. Les médias occidentaux ont forcément relaté l’info. Ils ont cependant parlé d’un missile de courte portée capable de détruire des objectifs d’une masse allant jusqu’à 3.000 tonnes, ce qui est inexact car dans son annonce, Téhéran n’a pas parlé de détruire des cibles de 3000 tonnes, mais de couler des navires de 3000 tonnes ! Un missile capable de couler un vraquier de 3000 tonnes peut endommager tous les pétroliers du Golfe Persique. C’est une véritable déclaration de guerre.


08.03.2010

Iran : La semaine en images n°107

La semaine a été focalisée sur les annonces d’efforts américains pour rallier tous les Etats membres du Conseil de sécurité à l’adoption de nouvelles sanctions contre Téhéran alors que Washington a parfaitement les moyens de passer immédiatement à l’action de manière individuelle et unilatérale. Il s’agissait donc d’intimidation pour inciter Téhéran à accepter la main tendue par Obama dont l’enjeu est une entente nécessaire aux Etats-Unis pour dominer la Chine. Par le passé à chaque fois que l’on les menaçait, les mollahs répondaient par une offensive pour provoquer une escalade guerrière susceptible de nuire à l’approvisionnement pétrolier des Européens pour inciter ces derniers à se désolidariser des Américains. Cette semaine, on ne les a guère entendus, les mollahs naviguaient en mode furtif. Il y a heureusement les photos : nous les avons découverts mobilisés à courtiser les Etats musulmans alliés des Etats-Unis en vue de neutraliser un éventuel renforcement des sanctions américaines.


07.03.2010

IRAN-USA : THE CONNECTING VESSELS !

Three days ago, Tehran announced that within 30 days it would start to “build two enrichment plants with centrifuges that would be 5 times more powerful”. The following day, Hillary Clinton reminded that she attached value by dialogue and maybe by a resolution “within 30 to 60 days”. There’s obviously a link between those both statements. However the connection is more complex than what seems to be.


26.02.2010

Iran – Etats-Unis : Les vases communicants !

Il y a trois jours, Téhéran a annoncé le début d’ici 30 jours, du « chantier de deux usines d’enrichissements avec des centrifugeuses 5 fois plus puissantes ». Le lendemain, Hillary Clinton a rappelé son attachement au dialogue et peut-être une résolution « dans 30 à 60 jours ». Il y a évidemment un rapport entre les deux déclarations, mais ce rapport est plus complexe qu’il n’y paraît.


26.02.2010

Iran : Les habits neufs du lobbying des mollahs

Le Figaro a publié une tribune d’un certain Hamid Gharavi, avocat aux barreaux de Paris et de New-York, qui a quelque chose de déconcertant. L’auteur critique les dirigeants actuels du régime des mollahs, sans jamais les nommer, mais il tient la révolution islamique pour un grand moment démocratique et laïque. Il considère aussi Khomeiny comme un doux religieux démocrate et laïque qui voulait uniquement restaurer la moralité des choix politiques. Selon l’auteur, sanctionner l’Iran serait sanctionner la marche en avant vers la laïcité, il faut au contraire coopérer avec l’Iran. Pour ceux qui connaissent l’Iran et les exploits de cette révolution, Maître Gharavi a fumé ! Nous vous assurerons qu’il n’a pas fumé, mais veut nous enfumer avec méthode.


23.02.2010

Iran : Efforts à bâbord et à tribord

Tous les médias parlent de l’Iran. Hillary Clinton et Bernard Kouchner se disent « à la recherche d’alliés pour imposer de nouvelles sanctions » contre les mollahs. Or, les Etats-Unis, première puissance économique mondiale, qui dispose de la première flotte dans le golfe Persique, et la France, un des principaux fournisseurs d’essence à l’Iran, peuvent s’allier en tant que partisans de sanctions pour faire plier les mollahs. Attention, désinformation à bâbord et à tribord !


17.02.2010

Iran – EU : Pas d’atomes crochus !

Espérant provoquer une escalade pour pousser les Américains à jeter l’éponge, Téhéran a commencé l’enrichissement d’uranium à un taux de 20% au prétexte d’avoir « un besoin urgent de produire des isotopes médicaux » pour détecter certains cancers. Souhaitant éviter l’escalade, Washington a proposé de lui vendre les isotopes dans les quantités demandées. Téhéran a rejeté l’offre qu’il trouve « illogique ».


11.02.2010

Iran : Moussavi s’est exprimé sur le nucléaire

À l’heure où pour forcer les Occidentaux à capituler, la république islamique cherche à provoquer une escalade susceptible de menacer la sécurité du détroit d’Ormuz, il aurait été intéressant d’avoir l’avis des modérés du régime. Mir Hossein Moussavi, que les Etats occidentaux qualifient d’opposant ou encore de modéré, a abordé le sujet dans un discours sur les objectifs du Mouvement Vert. Les médias occidentaux ont censuré ses propos.
| Décodages du discours et des raisons de cette censure |


10.02.2010

Iran : Violations devant témoins !

Epuisé par les sanctions américaines, Téhéran veut une escalade, une confrontation, une menace guerrière sur le détroit d’Ormuz, artère pétrolière des alliés de Washington pour forcer ces derniers à demander la levée des sanctions américaines. Hier, Ahmadinejad donnait ordre à Salehi, le directeur de l’organisation iranienne de l’énergie atomique, de commencer l’enrichissement au-delà du seuil réservé aux usages civils. Les Occidentaux ont esquivé cette provocation, Téhéran repart à la recherche d’une escalade avec deux nouvelles annonces nucléaires.


09.02.2010

Iran : Une escalade prévisible

Téhéran vient d’annoncer sa décision (réversible) de se lancer dans deux jours dans l’enrichissement à 20% pour produire du combustible nucléaire pour son réacteur de recherche. Si on enlève les fioritures, il vient en fait d’annoncer qu’il veut enrichir de l’uranium au-delà du seuil réservé à un usage civil. Téhéran cherche la confrontation. | Retour chronologique sur une escalade prévisible |


08.02.2010

Iran : Les images de la conquête spatiale des mollahs

Il y a trois jours dans le cadre de ses provocations balistiques, Téhéran a fait état du lancement de sa troisième fusée spatiale Kavoshgar-3, porteuse cette fois d’une « capsule habitée transportant des animaux vivants ». Tous les médias ont diffusé la nouvelle sans avoir vu la moindre image de la dite capsule. Le reportage vidéo de la télévision iranienne laisse la place à de sérieux doutes sur l’authenticité de l’annonce.


05.02.2010

Décodages des propos modérés d’Ahmadinejad et des réactions

Hier lors d’une interview à la télévision iranienne, Ahmadinejad a exposé les résultats de ses conversations secrètes avec les Occidentaux, révélant des reculades occidentales sur des points essentiels avant d’annoncer que dans ces conditions, l’on pourrait envisager une certaine coopération. Alors qu’il était resté sur ses positions d’avant (coopération à mes conditions), les médias occidentaux ont parlé d’une volonté d’apaisement alors que les politiques ont parlé de la nécessité d’attendre. Il y avait pourtant dans les propos tenus par ce dernier de quoi évoquer l’absence de toute volonté d’apaisement et la nécessité de ne plus attendre. | Décodage des réactions |


04.02.2010

Iran : 2010, l’année des bonnes nouvelles d’Ahmadinejad

Alors que Washington a encore mis en avant la recherche de consensus via le dialogue, Téhéran a opté pour le contre-pied puisque Ahmadinejad a promis que le 11 février, à l’occasion de l’anniversaire de la révolution islamique, il annoncerait la « bonne nouvelle » que le pays est en mesure de produire de l’uranium hautement enrichi.


26.01.2010

IRAN : THE NUCLEAR ISSUE ACCORDING TO MUSSAVI

© IRAN-RESIST.ORG – Feb 10, 2010 | At a time when, in order to force Westerners to give in, the Islamic Republic is intending to induce an escalation that would be susceptible to threaten the security of the Ormuz, it would have been interesting to know the opinion of the regime’s moderate people. Mir Hussein Mussavi who is described by Western States as an opponent or even a moderate mentioned the issue in a speech about the Green Movement’s objectives. Western media censured his words.

Decoding of the speech and the reasons of such censure

10.01.2010

Iran : United Colors of Hezbollah !

Dans un récent article, nous avons évoqué le Hezbollah comme étant un levier de pression des mollahs sur les dirigeants arabes pro-américains. Le propos à blessé un de nos lecteurs qui a parlé du Hezbollah comme un mouvement de résistance, ce qui n’explique pas la volonté de ce mouvement de remettre en cause la souveraineté du peuple libanais. Pour prouver que le Hezbollah est uniquement au service des intérêts de Téhéran, nous offrons en exclusivité à ce lecteur, un parmi nos chers lecteurs musulmans, une preuve du manque de rigueur du Hezbollah à l’égard des mollahs.


08.01.2010

Iran : Le doublement décevant Kouchner

Téhéran avait jusqu’au 31 décembre 2009 pour donner une réponse à la proposition de se séparer volontairement de 75% de son stock d’uranium enrichi, quantité qui peut avoir un usage militaire. Au lieu d’accepter, il a inversé l’ultimatum en donnant jusqu’au 31 janvier 2010 aux Occidentaux pour accepter sa contre-proposition portant sur une quantité très inférieure. En réponse, le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a dénoncé lundi la « dernière pirouette » de l’Iran dans le dossier du nucléaire avant d’enchaîner sur des violations des droits de l’homme en Iran, sujet que l’on aborde uniquement en cas de mésentente.


05.01.2010

Iran : La contre-proposition inacceptable

Téhéran avait jusqu’au 31 décembre 2009 pour répondre positivement à l’offre qui lui avait été faite par les Américains via les Six d’échanger son stock d’uranium contre du combustible nucléaire franco-russe. Mais, non seulement, il n’y a pas répondu, mais il a inversé l’ultimatum en donnant jusqu’au 31 janvier aux Américains pour accepter sa contre-proposition. | Décodages |


04.01.2010

Iran : Mussavi breaks up the Greens

Since 6 months, we have explained endlessly that the Green Movement declares itself as a pro-regime movement and even as the true heir of Khomeini which is struggling to get a pure and harsh Islamic Republic that would be also hostile to any appeasement with the West. Despite such warnings, 5 days ago, while we were viewing the videos that were sent from Iran, many media declared this was an anti-regime revolution lead by the Green Movement. In order to close this subject that was never part of Tehran’s intentions, the assumed leader of the Green Movement, Mussavi, published a 5 points plan to get over the crisis in which everything is about the “safeguard of Islam and the regime in order to resist in foreign dictate !”


02.01.2010

Iran : Moussavi divise les Verts

Depuis 6 mois, nous ne cessons d’expliquer que le Mouvement Vert se dit pleinement pro-régime voire le vrai héritier de Khomeiny en lutte pour une république islamique pure et dure, mais aussi hostile à tout apaisement avec l’Occident. Malgré ces mises en garde, il y a 5 jours, en visionnant les vidéos qui nous parvenaient de l’Iran, de nombreux médias ont crié à une révolution anti-régime menée par le Mouvement Vert. Pour clore ce sujet qui n’a jamais été dans les objectifs de Téhéran, le chef présumé du Mouvement Vert Moussavi a publié un plan en 5 points pour sortir de la crise où tout tourne autour de la « sauvegarde de l’Islam et du régime pour résister au dictat des étrangers ! »


02.01.2010

IRAN : THE SECRET HISTORY OF THE GREEN MOVEMENT

The Green Movement is in a mad rush ! This movement that was described as a democratic one because of the criticism it levelled at Ahmadinejad or the Supreme Guide confessed at last that it never had any vague desire to change the regime but solely a will to criticize Ahmadinejad or the Supreme Guide so they don’t forget the founding principles of the Islamic Revolution ! This movement the regime conceived in order to give a democratic hint to any compromise refusal, notably regarding nuclear field, blocked any Western speculations right before they went too far such as it happened on the last June. While we should have witnessed a denunciation for mendacious advertisement, many pro-American journalists such as Michel Taubmann took up their pen to defend the Green Movement, a fact which requires serious decoding.


30.12.2009

Iran : L’histoire secrète du Mouvement Vert

C’est la débandade pour le Mouvement Vert ! Ce mouvement, que l’on disait démocratique parce qu’il critiquait Ahmadinejad ou le Guide Suprême, a enfin avoué qu’il n’avait jamais eu la moindre velléité de changement de régime, mais juste un désir de critiquer Ahmadinejad ou le Guide Suprême pour qu’ils n’oublient pas les principes fondateurs de la révolution islamique ! Ce Mouvement conçu par le régime pour donner une couleur démocratique au refus de tout compromis, notamment sur le nucléaire, a mis un frein aux spéculations Occidentales avant que cela n’aille trop loin comme en juin dernier. Alors que l’on devrait assister à une dénonciation pour publicité mensongère, de nombreux journalistes pro-américains comme Michel Taubmann ont saisi leur plume pour défendre le Mouvement Vert, ce qui nécessite un sérieux décodage.


30.12.2009

IRAN-TIMES : CROSS SHOOTINGS OF MEDIA BOMBS

Two days ago, the Times published an undated Iranian document, without any heading or signature, stating that Iran disposed of a sophisticated atomic bomb. We noticed then it was a frame-up from Tehran because it would just have needed to notify the document’s characteristics to deny those allegations. Our analysis was right because 24 hours after it forgot to deny the Times’ allegations, Tehran announced the successful shooting of a long-range missile ; announce which is completely in line with its anti-appeasement strategy.


18.12.2009

Iran-Times : Tirs croisés de bombes médiatiques

Il y a deux jours, le Times publiait un document iranien non daté, sans entête ni signature faisant état de la possession par l’Iran d’une bombe atomique sophistiquée. Nous y avions vu un coup monté de Téhéran car il lui aurait suffi de signaler les caractéristiques du document pour rejeter ces allégations. Notre analyse était juste car 24 heurs après le non-démenti des allégations du Times, Téhéran a annoncé le succès d’un tir de missile longue portée, une annonce dans la parfaite ligne de sa stratégie anti-apaisement.


17.12.2009

Iran : Le papier du Times n’aura pas le prix Pulitzer !

L’espace info de la planète Terre s’est enflammé avant-hier avec l’évocation par le quotidien britannique The Times de « tests effectués par l’Iran sur un composant crucial à la fabrication d’une bombe nucléaire ». Tous les médias en sont allés de leur analyse sur le double jeu de Téhéran sans savoir qu’ils étaient manipulés de A à Z !


16.12.2009

Iran : Un procès à rebondissements pour les 3 Américains

Il y a 4 mois, pour faire pression sur les Etats-Unis, Téhéran avait annoncé l’arrestation de trois randonneurs américains arrêtés pour espionnage dans le Kurdistan iranien. Hillary Clinton avait alors exhorté les mollahs « à libérer au plus vite les trois Américains ». Il y a 1 mois, toujours pour faire pression sur les Etats-Unis, Téhéran avait cette fois annoncé l’ouverture du procès des trois randonneurs. Hillary Clinton avait alors exhorté les mollahs à les libérer au plus vite. Téhéran a reparlé du procès et Clinton a encore appelé les mollahs à les libérer. Malgré une certaine répétition qui évoquerait une inaction, il y a eu des vraies évolutions dans cette affaire d’otages. | Décodages |


16.12.2009

Iran : Toward a nuanced change of nuclear policy-off

Tehran hoped for dragging United States into some acute crisis as it announced in a provocative way the building of 10 new additional nuclear enrichment centres in order to urge the United States to make a step backward for fear of a conflict. Under Bush, we would have assisted in some escalation but presently nothing happened. Obama didn’t make any big statement : he mentioned the possibility to reinforce sanctions right before he called for the dialogue’s continuation in parallel with the sanctions that are already implemented. Such reaction cast a chill over the provocative ardours of the mullahs who find it difficult to make the right answer. Are they so disappointed to the point of renouncing to their policy of deliberate provocations ? To know it, it’s necessary to review the background history of the chaotic relations between Tehran and Washington.


12.12.2009

Iran : Le black-out voulu !

Pour bloquer le dialogue avec les Six, le régime des mollahs a imaginé le Mouvement Vert, une opposition soi-disant populaire qui est hostile à toute négociation qui compromettrait le droit à l’enrichissement pour l’Iran. Le problème est que ce mouvement n’attire personne. Pour cacher cette absence totale de mobilisation qui le prive de toute légitimité, le régime a coupé le flux Internet vers l’étranger et interdit aux journalistes étrangers d’aller constater de visu le nombre des participants à cette mascarade.


07.12.2009

Iran : Le plan B de provoc !

Il y a une semaine, les Occidentaux qui cherchent un terrain d’entente avec Téhéran ont décidé de lui envoyer un avertissement via une simple résolution non punitive de l’AIEA. Immédiatement, Téhéran a réagi négativement car cette approche allait à l’encontre de sa stratégie d’amplification de la crise. Il s’est lancé dans une folle course de surenchère de provocations qui s’est retournée contre lui-même. En conséquence, il a légèrement modifié son approche.


05.12.2009

Iran : Petit aperçu de l’année 2010

Le porte-parole de la Maison-Blanche, Robert Gibbs, a rappelé jeudi qu’il restait « jusqu’à fin 2009 à l’Iran pour répondre favorablement à la proposition de transférer 75% de l’uranium iranien faiblement enrichi en Russie puis en France afin qu’il y soit converti en combustible nucléaire ». Téhéran n’a rien répondu car il a la certitude qu’il n’y aura aucune sanction car cela irait à l’encontre des intérêts même des Etats-Unis.


04.12.2009

Iran : Les mollahs, victimes de leur langage !

Depuis un mois, afin d’éviter l’escalade souhaitée par les mollahs, les Occidentaux ont décidé de diffuser le moins possible les propos délibérément provocateurs ou anxiogènes provenant de l’Iran. C’est un sérieux handicap pour ces derniers, les micros les fuient. Ils ont décidé d’y remédier par une ruse de Sioux, mais leur première tentative qui a lieu hier à Vienne a été un fiasco.


03.12.2009

Iran : Vers un changement nuancé de la politique nucléaire

Téhéran espérait entraîner les Etats-Unis dans une crise aiguë avec l’annonce provocatrice de la construction de 10 centres supplémentaires d’enrichissement nucléaire pour faire reculer les Etats-Unis par peur d’un conflit. Sous Bush, on aurait peut-être assisté à une escalade, mais présentement, il ne s’est rien passé. Obama n’a fait aucune déclaration forte : il a évoqué une possibilité de renforcement des sanctions avant d’appeler à la poursuite du dialogue en parallèle avec les sanctions déjà en place. Cette réaction a jeté un froid sur les ardeurs provocatrices de nos mollahs qui peinent à trouver la bonne réplique. Auraient-ils été déçus au point de renoncer à leur politique de provocations délibérées ? Pour le savoir, il faut passer en revue l’historique des relations chaotiques entre Téhéran et Washington.


02.12.2009

Iran : Une escalade toujours niée par les Six

Vendredi dernier, en réaction au refus de Téhéran de donner une réponse explicite à l’offre de la dernière chance, les Six et surtout les Américains ont opté non pas pour l’adoption de nouvelles sanctions par le Conseil de Sécurité, mais pour un appel à l’apaisement lancé par le Conseil des Gouverneurs de l’AIEA. Au lieu de saisir l’occasion pour apaiser la situation, Téhéran a annoncé son intention de construire 10 autres usines d’enrichissement, ce qui ne manquera pas d’amplifier la crise.


30.11.2009



0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 | 400 [Retour à l'index des mots-clés]