Accueil > Larijani & Jalili
0 | 50 | 100

Iran : La crise nucléaire dégénère en crise politique

Le 18 novembre dernier, Ali Larijani, membre à vie du Conseil de Discernement (organe chargé de la gestion politique du régime) a été la cible de toutes les attaques dans les médias iraniens pour manque de respect à un certain Koutchak-zadeh, un insignifiant député. L’attaque ne pouvait devenir que d’un autre membre de ce conseil plénipotentiaire que l’on peut qualifier de cabinet noir du régime des mollahs. Ce fut une semaine dure pour Larijani car le 22 novembre, son ex-1ier lieutenant, Ali Kordan est mort suite à une hémorragie cérébrale due à un cancer de foie fulgurant qui s’était déclaré une semaine plutôt. Depuis cette date, Larijani s’illustre comme un grand admirateur de Rafsandjani, créateur et patron à vie du Conseil de Discernement. | Décodages d’une véritable affaire d’Etat, sans doute la plus importante de l’année en cours |


27.11.2009

Iran : the nuclear crisis degenerated into political crisis

On the 18th November, Ali Larijani, a life member of the Expediency Discernment Council -an organism that is responsible for the regime’s political management- became the target of Iranian media’s attacks because he appeared disrespectful to a certain Kutchak-Zadeh, an insignificant deputy. The attacks may solely come from another member of this plenipotentiary council we can consider as the moonlighting cabinet of the mullahs’ regime. It was a harsh week for Larijani because on the 22nd November, his former lieutenant, Ali Kordan, died of a cerebral haemorrhage due to a fulgurating liver cancer that set in a week ago. From then, Larijani distinguished himself as a great admirer of Rafsanjani, the founder and the life head of the Expediency Discernment Council. | Decoding of a true State affair, maybe the most important of this current year ! |


11.11.2009

Iran : Les élucubrations d’Antoine lui valent un bonnet d’âne

Le régime des mollahs est vraiment surprenant ! Mais ceux qui tournent autour le sont encore plus. L’un d’eux est Antoine Sfeir qui était cette semaine l’invité de la Chambre de Commerce France-Israël pour une conférence petit-déjeuner sur l’Iran.


16.05.2009

AFGHANISTAN : IRAN SENDS LARIJANI TO SOUND OUT THE AMERICANS

© IRAN-RESIST.ORG – March 19 2009 | For a long time Tehran maintained some suspense regarding its participation to the next international conference on Afghanistan. Right after it mentioned its predispositions to study the American arguments that would justify its presence, through Ali Larijani, the president of the Assembly ; it just recalled serious reticence because of some American policies that were very disappointing in Afghanistan. This is a new approach that is openly anti-American and that deserves a detailed analysis.


19.03.2009

Afghanistan : L’Iran envoie Larijani sonder les Américains

Longtemps Téhéran a maintenu le suspens sur sa participation à la prochaine conférence internationale sur l’Afghanistan. Après avoir évoqué sa prédisposition à étudier les arguments américains qui justifieraient sa présence, par l’intermédiaire d’Ali Larijani, le président de l’Assemblée, il vient d’évoquer de sérieuses réticences en raison de certaines politiques très décevantes des Américains en Afghanistan. C’est une nouvelle approche plus ouvertement anti-américaine qui mérite une analyse détaillée.


19.03.2009

Soudan : Un soutien discret de l’Iran

Le Président du Parlement islamique d’Iran, Ali Larijani, a été envoyé au Soudan pour soutenir Omar el Bashir, frappé par un mandat d’arrêt émis par la Cour Pénale Internationale de la Haye. Un soutien qui dépasse le cadre de l’amitié entre les deux pays.


08.03.2009

Iran : Faible mobilisation prévue pour le 10 février

Alors que la France s’apprête à fêter dignement la victoire de la révolution islamique par une journée entière d’émissions « objectives » sur Arte, à Téhéran les mollahs tremblent à l’idée d’une journée placée sous le signe du boycott. Les chefs des trois pouvoirs se sont succédés à la télévision de la république islamique d’Iran pour quémander une participation populaire massive.


10.02.2009

Iran : « Nos propos limpides avec Obama » !

Le discours du vice-président américain Joe Biden à Munich a incité Téhéran à se montrer moins fermé au dialogue. Larijani, l’émissaire des mollahs, a évoqué un possible dialogue si l’administration Obama proposait un nouveau concept à l’Iran. Le quotidien iranien « Jomhouri Eslami » (ou république Islamique) vient de publier les grandes lignes de cette offre qu’attend Téhéran.


10.02.2009

L’Iran (un peu) prêt à discuter avec les États-Unis

Le Président du Parlement islamique, Ali Larijani, s’est dit prêt à discuter avec les États-Unis « sans conditions préalables » pour autant qu’ils présentent « un concept », dans une interview au quotidien allemand S-ddeutsche Zeitung (SZ).


09.02.2009

Iran : La semaine en images n°51

La semaine dernière, le régime a préparé fiévreusement la célébration du retour en Iran de Khomeiny et puis rien : point d’imposants cortèges officiels, point de miliciens en grand nombre, aucune foule en liesse et surtout aucune façade fleurie même dans le bazar, ce fief historique du clergé qui a fourni les sous et les manifestants pour la révolution islamique. Même, le bazar est fâché avec le régime ! L’Iran entier a boudé Khomeiny et son régime. Cette semaine, l’on a même atteint le pic du désintéressement : il n’y a eu aucun événement ou manif en rapport avec les dix jours qui ont précédé la victoire de Khomeiny.


08.02.2009

Incroyable ! L’Iran demande à El Baradai un rapport moins ambigu !

A la 45ème conférence internationale sur la sécurité qui s’est ouverte ce vendredi à Munich, l’émissaire iranien Ali Larijani s’est entretenu avec Mohamed El Baradai pour lui demander qu’il rédige son prochain rapport « sans aucune formule ambiguë ».


07.02.2009

Iran : Le Congrès gêné par l’indiscrétion de Larijani

Les collaborateurs des deux parlementaires américains s’exprimant sous le couvert de l’anonymat ont affirmé hier que le Congrès n’avait pas envoyé de lettre d’invitation pour la tenue de négociations directes avec Téhéran.


05.12.2008

Iran : La semaine en images n°38

L’événement de la semaine a été Obama dont l’élection a surpris les mollahs. La surprise a fait place à la déception après ses premières déclarations : le nouvel élu a évoqué son refus de composer avec le programme nucléaire iranien et le soutien au Hezbollah, deux attitudes synonymes d’une poursuite des sanctions adoptées par Bush et des offres de dialogue sous condition de rompre avec le nucléaire et le Hezbollah. Cette diplomatie rigoureuse avait sous Bush un aspect inconnu du public : des contacts secrets qui reprendront aussi, mais sans doute sans la participation d’un homme politique du régime des mollahs qui se disait l’Obama de l’Iran. Cet homme est Ali Larijani.


09.11.2008

Iran : Pourquoi Kordan a été destitué à la veille de l’élection US

Les parlementaires du régime des mollahs ont voté à une très large majorité la censure contre le ministre de l’Intérieur Ali Kordan, l’homme de confiance de Larijani, l’actuel président du Parlement. C’est pourtant lui qui s’est montré le plus acharné à l’encontre Kordan. Les photos (ci-dessous) le montrent aussi très déprimé pendant cette opération qu’il a menée contre son meilleur ami. Décodage d’une destitution complexe dont la forme et la date (pendant l’élection américaine) sont riches en enseignements sur la santé du régime.


05.11.2008

Iran : Larijani lance un avertissement à la Maison-Blanche

Après l’attaque américaine contre la Syrie, par la voix d’Ali Larijani, le président de son Parlement Islamique, le régime des mollahs a rappelé la nécessité de riposter de manière adéquate selon le modèle du Hezbollah ! C’est un appel à des attentats terroristes contre les Américains.


31.10.2008

Election américaine : Analyse de la déclaration iranienne sur Obama

Le régime des mollahs préférerait Barack Obama ! Voilà une déclaration qui peut nuire sérieusement au candidat démocrate qui a la plus grande peine à nier des liens avec le monde islamique. Téhéran aurait-il envie d’empêcher l’élection d’Obama ?


24.10.2008

NATO-AFGHANISTAN: IRAN FEARS PEACE WITH TALIBANS

© IRAN-RESIST.ORG - OCT 10 2008 | Ali Larijani, the Parliament president of the mullahs’ regime, is in situation of disgrace further to his effort to take the power without his mullah friends knowing. He is searching in getting back the kind favors of the regime so he is multiplying media statements. Larijani disposes also of the particular feature to drop clangers and say loudly what others say very low. In the past he held very interesting purposes asserting notably that the nuclear crisis was a pretext for the United- States “to force the regime to do whatever they want”. This time he expressed his great preoccupation regarding a Western reconciliation attempt with the Taliban.


18.10.2008

Iran : Dialoguer mais avec qui ?

Jean-Louis Bianco s’est rendu en Iran (en tête d’une délégation parlementaire) pour évoquer avec Larijani, président du Parlement des mollahs, Velayati, le conseiller diplomatique du guide suprême et Mottaki, le ministre des affaires étrangères, la possibilité de la reprise des négociations avec Téhéran. Presque au même moment, Kalhor, le conseiller culturel d’Ahmadinejad, a posé des conditions claires pour une telle reprise : une rupture des relations avec Israël. Tout le monde parle et les Occidentaux ignorent souvent à qui ils doivent s’adresser.


13.10.2008

Iran : La semaine en images n°34

Cette 34e édition de la semaine en images aurait dû comporter des photographies de rideaux baissés dans les Bazars des 3 premières villes iraniennes (Téhéran, Ispahan et Tabriz). Ces images n’existent pas car grâce à des grèves concertées et unifiées, le bazar a fait plier le pouvoir qui a renoncé à son projet de nouvel impôt sur le chiffre d’affaires. Le régime ne diffuse pas des images qui montrent ses points faibles. Cette semaine, le régime des mollahs a montré un Iran victorieux dans tous les domaines.


12.10.2008

Otan - Afghanistan : L’Iran craint la paix avec les Talibans

Ali Larijani, le président du Parlement du régime des mollahs, est en état de disgrâce suite à ses efforts pour prendre le pouvoir à l’insu de ses amis les mollahs. Il cherche à revenir dans les bonnes grâces du régime et multiplie les déclarations médiatiques. Larijani a aussi la particularité de faire des gaffes et dire tout haut ce que d’autres disent tout bas. Il avait par le passé tenu des propos très intéressants notamment en affirmant que la crise nucléaire était un prétexte pour les Etats-Unis « pour forcer le régime à faire ce qu’ils veulent ». Cette fois il a exprimé sa grande préoccupation à propos d’une tentative occidentale de réconciliation avec les Talibans.


10.10.2008

Crise nucléaire : L’Iran sonde l’administration Bush

Alors que les Six ont adopté une nouvelle résolution neutre qui ne comporte ni de nouvelles sanctions, ni de délai et de fait ont gelé le processus des pressions contre Téhéran, le régime des mollahs a rompu un silence qui aurait pu lui être bénéfique, pour condamner le manque de bonne volonté des Six.


08.10.2008

Iran nucléaire : Retour des menaces parlementaires contre l’AIEA

L’Iran affirme qu’il pourrait ne plus autoriser l’AIEA à accéder sans entrave à ses sites nucléaires si cette agence et ses rapports restent sous l’influence des intérêts américains, a déclaré mercredi le porte-parole du Parlement islamique, Moussa Ghorbani.


02.10.2008

Iran : Fin de carrière difficile pour un ami de Larijani

Il y a environ deux mois, les médias iraniens ont pris en grippe Ali Kordan, le nouveau ministre de l’Intérieur du cabinet d’Ahmadinejad, pour avoir contrefait un doctorat honorifique de l’université britannique d’Oxford. Au fil des jours, même ses diplômes précédents obtenus en Iran ont été remis en cause, puis son implication dans la signature d’un contrat gazier avec Crescent, une compagnie des Emirats. Après avoir dit divers mensonges pour se tirer d’affaire, dans une lettre ouverte à Ahmadinejad et rendue publique par la presse du régime, Kordan explique qu’il avait été dupé par un intermédiaire se représentant comme un responsable d’Oxford. Récit d’une histoire à rebondissements !


01.10.2008

Iran : La semaine en images n°28

La « semaine en images » vous propose de comprendre l’Iran à travers l’œil des caméras de la presse iranienne. Cette semaine, le gouvernement exposait son bilan aux représentants des institutions clefs du régime. Tous ont loué ce bilan et profité de l’occasion pour affirmer leur foi dans le système actuel et la pérennité nécessaire de ses institutions. Cette attitude prend racine dans les évènements qui ont eu lieu au cours du mois dernier, évènements que nous avons eu le privilège de détecter pendant leur déroulement, et que l’on peut qualifier de la plus grave crise politique du régime depuis ses débuts houleux dans les années 80. Voici l’histoire d’Akbar agha et les 40 voleurs !


31.08.2008

Iran : Rafsandjani sauve sa vie, mais perd son pari !

L’Assemblée des Experts qui a le pouvoir de destituer le guide suprême se réunissait hier sous l’égide de leur chef Rafsandjani, le patron occulte du régime. L’AE se réunit deux fois par an pour étudier les principales questions d’intérêt national. Cette fois, elle se réunissait afin de poursuivre ses travaux pour la privatisation des biens nationaux et aussi pour écouter Ahmadinejad qui présentait son bilan. Avant l’intervention de ce dernier, Rafsandjani a fait un bref discours fort intéressant sur l’avenir du régime !


27.08.2008

Iran : La semaine en images n°27

La « semaine en images » vous propose de comprendre l’Iran à travers l’œil subjectif des photos de presse des médias iraniens. L’événement iranien le plus marquant de cette semaine du point de vue occidental a été le tir d’une fusée lanceur de satellite. Cette image de la réussite d’un Iran qui avance s’est greffée sur un come-back politique fulgurant d’Ahmadinejad que l’on disait impopulaire ! | Décodages en images |


24.08.2008

Iran : La semaine en images n°26

Le monde entier vit à l’heure des JO, des images, des médailles, des moments d’émotion, mais pas l’Iran. Les Iraniens n’ont presque rien vu des jeux : la cérémonie d’ouverture a été censurée et les médias du régime n’y consacrent qu’une minute en fin de chaque JT. La raison de cette censure quotidienne : les JO coïncident avec l’anniversaire de l’Imam caché !


17.08.2008

Iran : Une révolution de velours au sommet

Très récemment, à l’occasion de la nomination d’Ali Kordan, le bras droit de Larijani, comme nouveau ministre de l’intérieur en Iran, nous vous avions signalé un possible remaniement au sommet du régime des mollahs avec une destitution progressive de Rafsandjani et un renforcement de Larijani. Loin de s’avouer vaincu, Rafsandjani a œuvré en coulisse pour empêcher cette nomination et se réaffirmer comme le patron du régime et le seul interlocuteur possible avec les américains.


16.08.2008

Iran : Un ministre qui présage une succession au sommet !

Le Parlement du régime des mollahs a mis fin à un suspense qui a durée trois semaines et accordé son vote de confiance à trois nouveaux ministres proposés par Ahmadinejad.


05.08.2008

Iran : La méthode hallal de Javier Solana !

Après 8 mois d’interruption du dialogue entre l’Iran et les Six (cinq pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne), le représentant du régime des mollahs rencontrait ce samedi à Genève Solana et des représentants des Six. L’Iran a encore refusé toute concession. Les Six n’ont rien entendu. | Décodages |


20.07.2008

L’Iran s’attend à des « négociations constructives » - Décodages

Les diplomates de Six rencontrent aujourd’hui Jalili, l’iranien chargé des négociations nucléaires. Cette rencontre se réalise après plusieurs mois d’efforts et de multiples rebondissements qui nous renseignent sur les futures évolutions à attendre de cette affaire.


19.07.2008

Les prochains mouvements de l’Iran dans les 5 prochains mois

Le régime des mollahs a remis sa réponse aux Six, les invitant à accepter un compromis. Bien qu’un communiqué du régime ait donné un aperçu du contenu du texte, les médias occidentaux ont choisi de feindre l’incompréhension pour minimiser la portée négative de cette réponse.


06.07.2008

L’Iran promet une réponse rapide aux Six !

Larijani, président du Parlement du régime, a qualifié de « promesses vides » les mesures incitatives proposées par les Six car elles privent l’Iran de son droit au nucléaire. Cependant, au même moment, le vice-ministre des affaires étrangères a fait une déclaration diamétralement opposée. | Décodages |


29.06.2008

Iran : La semaine en images n°19

Si la semaine dernière le régime cherchait à véhiculer l’image d’un état démocratique, cette semaine, calendrier oblige, les mollahs étaient de mood plus révolutionnaire. Il y a deux raisons majeures à ce comportement : ils devaient célébrer la mémoire de l’ayatollah Beheshti, un des fondateurs du régime, qui fut tué lors d’un attentat attribué à l’OMPI le 28 juin 1981. Seconde raison de rectitude révolutionnaire, cette semaine, les mollahs aussi devaient affirmer l’unité nationale autour du projet nucléaire et du refus de l’offre des Six.


29.06.2008

Iran : Décodages des propos de Larijani sur l’AIEA

Suite à la publication du dernier rapport de l’AIEA, Larijani, le nouveau président du Parlement du régime des mollahs, a averti mercredi que l’Iran pourrait revoir sa coopération avec l’AIEA. Ce milicien très lié au Hezbollah, mais qualifié de modéré par les européens, avait reçu quelques heures plus tôt les félicitations de Javier Solana pour sa nomination à la présidence du Parlement et à cette occasion, il avait informé son interlocuteur européen que Téhéran attendait la reprise du dialogue avec l’Europe. Ces deux déclarations ne sont point incompatibles. | Décodages |


29.05.2008

Iran nucléaire : Retour aux discours onusiens d’Ahmadinejad

Le milicien Saïd Jalili, ex-plume d’Ahmadinejad, actuel secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale, a fait connaître le contenu d’un paquet de propositions qui devraient résoudre tous les problèmes mondiaux. Elles sont du même tonneau que les discours incroyables faits par Ahmadinejad à la tribune des Nations Unies qui étaient écrits par ce milicien.


30.04.2008

Iran-nucléaire : Confusion au sommet de l’Etat

L’organe de contrôle des élections a confirmé la grande victoire des ultra-conservateurs aux législatives du 14 mars et ce dès le 1er tour [1]. La presse en a déjà parlé et avait présenté le futur Parlement islamique comme acquis à une « coalition très divisée d’ultra-conservateurs ». Dès les premières heures de l’annonce des résultats qui viennent d’être confirmés, on avait entendu des rumeurs sur la nomination prochaine de Larijani, ex-négociateur nucléaire, au poste du président du Parlement. Il semblerait que régime ait abandonné cette option.


02.04.2008

Iran : Le 1er message public d’un parlementaire iranien !

L’irako-iranien Ali Larijani, ex-responsable des médias du Hezbollah, a été pendant plus de 2 ans le négociateur en chef dans le dossier nucléaire. Quand il avait été remplacé par un autre milicien, les occidentaux avaient déploré le départ de ce modéré ! Il vient d’être élu le représentant de la ville la plus intégriste de l’Iran (le clergé y siège) et sa première déclaration a été adressée non pas à ses électeurs pour les remercier mais aux européens pour les mettre en garde !


21.03.2008

Iran : La résolution 1803 est une aubaine politique pour les mollahs !

La résolution 1803 du Conseil de Sécurité a déclenché une salve de réactions hostiles en Iran. Khazaï, l’ambassadeur des mollahs à l’ONU l’a qualifiée de « complètement illégitime et illégale ». Boroujerdi, président de la Commission des Affaires étrangères du Parlement a parlé d’une résolution « ni acceptable, ni applicable ». Le porte-parole du ministère des affaires étrangères l’a qualifiée de « sans valeur, inacceptable et condamnable et contraire à l’esprit et au contenu des règlements de l’AIEA ».
Mais les réactions les plus intéressantes viennent d’un des chouchous des médias occidentaux : le rouquin Ali Larijani, l’ex-responsable des négociations nucléaires.


05.03.2008

L’Iran se prépare à défendre son programme d’enrichissement

Le régime des mollahs ne peut en aucun cas renoncer à son programme d’enrichissement : ce programme est au cœur de la crise et Téhéran a besoin de cette crise pour obtenir des compensations géopolitiques. Au lendemain de la première livraison de combustible russe et la première réaction iranienne de refus catégorique de suspension, le régime des mollahs se prépare à défendre et justifier ce programme anxiogène.


19.12.2007

Iran : Solana se dit déçu !</HTML>

La réunion qui devait avoir lieu à Londres entre Javier Solana et Jalili, le représentant des mollahs pour les affaires nucléaires, s’est soldée comme prévue par un échec. Téhéran a refusé tout compromis et les différentes offres européennes proposées par le chef de la diplomatie européenne.


01.12.2007

Iran : Les confidences de Larijani

Quand Ali Larijani, l’ex-responsable des affaires nucléaires des mollahs, a quitté le Conseil suprême de la sécurité nationale, les médias occidentaux ont parlé du départ d’un modéré qui aurait démissionné pour protester contre les choix nucléaires d’Ahmadinejad. Nous avions réfuté ces analyses en affirmant que Larijani était un pion que l’on avait changé de place et qu’il restait conforme aux attentes du régime. Ses derniers propos le confirment.


30.11.2007

Iran : Deux réactions prévisibles aux sanctions américaines

Comme nous l’avions diagnostiqué dans notre analyse, la décision américaine de mettre en place des sanctions unilatérales à l’encontre des Pasdaran a braqué les chinois et les russes, mais également Téhéran qui cherche un prétexte pour remettre en cause sa soi-disant coopération avec l’AIEA.


27.10.2007

L’Iran, où ça réchaufferait entre les clans - décodages

Ca ne chauffe que dans les rédactions car sur le plan politique iranien ce n’est que du réchauffé : le débat sur les dissensions internes du régime est relancé grâce à quelques journalistes proches du régime. L’article modèle est signé par Delphine Minoui. Selon elle, « la guerre des clans fait rage au sein du pouvoir », mais c’est elle et les experts [2] qu’elle consulte qui définissent les clans.


26.10.2007

Iran : Les effets secondaires de la démission de Larijani

La démission de Larijani avait été décidée par le pouvoir et comme nous l’avions écrit dans notre première analyse, « en remplaçant Larijani qui est un des éléments importants du régime, les mollahs ont deux objectifs : relancer le thème de la division interne du régime et perturber les négociations en cours ».


25.10.2007

Iran : Larijani a seulement changé de visibilité

Javier Solana, Haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune, confirme sa volonté de rencontrer le nouveau représentant de Téhéran aux négociations sur le dossier nucléaire iranien à Rome.


23.10.2007

Iran : Larijani s’en va pour déstabiliser les négociations en cours

Le négociateur en chef du dossier nucléaire iranien, Ali Larijani, a démissionné. Téhéran invoque une raison qui ne justifie pas ce départ. Pour nous, il s’agit d’un nouveau moyen pour remettre en cause le dernier accord de coopération conclut entre Larijani et L’AIEA.


21.10.2007

Iran : La reprise du No Limit Poker

Il y a deux jours, au lendemain du report des sanctions à une date plus qu’incertaine, le régime des mollahs demandait aux grandes puissances de soutenir unanimement l’accord conclu le 21 août avec l’AIEA. Nous étions les seuls à voir dans cette demande une nouvelle ruse ou tactique de Téhéran qui laissait entendre que dans le cas où les grandes puissances émettraient des doutes sur l’efficacité de l’accord, il refuserait d’honorer sa parole. Les dernières déclarations de Larijani, négociateur en charge du dossier nucléaire, nous donnent raison.


02.10.2007

Iran : Les rumeurs de la division au sein du régime

Le chef du dossier nucléaire iranien Ali Larijani a démenti mardi l’existence de toute division au sein du régime sur ce dossier. Régulièrement, le régime des mollahs a recours à des déclarations indirectes pour susciter des interprétations erronées de ses politiques confuses.


20.06.2007

Iran : Pourquoi Téhéran refuse la proposition Suisse

Le principal négociateur de Téhéran dans le dossier du nucléaire iranien a repoussé une proposition suisse de sortie de la crise entre l’Iran et les Occidentaux. L’excuse avancée frise la mauvaise foi pure.


07.06.2007



0 | 50 | 100 [Retour à l'index des mots-clés]