Accueil du site > Photos > Iran : La semaine en images n°25



Iran : La semaine en images n°25
10.08.2008

La semaine a été riche en évènements fondateurs. Selon notre analyse, il y a eu une passation de pouvoir : Rafsandjani, l’actuel homme fort du régime a accepté que le plus important ministère du régime passe sous le contrôle du bras droit de Larijani, le futur homme fort du régime. En même temps, le régime a annoncé la suspension prochaine de la lapidation pour contribuer à améliorer son image dans les médias. Mais la même semaine, le régime a tué un journaliste et aucun autre journaliste n’a protesté, ni aucun dissident : par leur silence, ils ont prouvé leur affiliation au régime.



Les journalistes ont même acclamé Ahmadienjad et posé en sa compagnie à l’occasion de la journée du journalisme en Iran (cette semaine).

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

D’autres journalistes ont participé à un tournoi de tir ! Normal, les journalistes du régime sont tous des miliciens de la force anti-émeutes de bassidj !

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Les journalistes iraniens sont des alibis du régime, une sorte de preuve du caractère démocratique du régime, mais il restent muets sur les principaux sujets dont le plus important cette semaine a été la passation de pouvoir entre Rafsandjani et Larijani.

Depuis un certain temps, nous avions remarqué que Rafsandjani semblait déprimé et absent. Cet état mental trouve une explication plausible dans la passation de pouvoir qui deviendra bientôt effective. C’est le destin des vieux despotes des républiques bananières : être dépouillé de ses pouvoirs et de sa fortune par son successeur.

Nous avons donc sélectionné des images des trois dernières semaines où on le voit ainsi avachi. Sa dernière apparition publique et officielle a été sa présence pour le discours du guide, il y a deux semaines, où il est assis à côté de son futur dépouilleur. Les deux hommes se sont ignorés pendant la cérémonie.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 219.5 ko
Mi juillet : visite du chantier d’une nouvelle ligne du métro de Téhéran

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 191 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 55.9 ko
Cette semaine : rencontre avec les étudiants surdoués

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 234 ko
Fin Juillet : pendant le discours du Guide, assis à côté de Larijani

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Puis, le régime a organisé la conférence des Non Alignés où Rafsandjani n’y a joué aucun rôle et n’a été photographié en compagnie d’aucun invité, contrairement à Larijani qui a reçu chaque invité séparément. Cette photo le montrant dans l’attente d’un visiteur en dit long. Il se voit déjà président.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

A côté de cette passation très discrète de pouvoir, le régime a continué à remplir l’espace médiatique avec toutes sortes d’évènements dont l’un a été l’Olympiade des athlètes iraniennes ! Il a été impossible de trouver des images de cet événement sportif, mais il existe des images de la cérémonie de clôture qui ressemble à une version pauvre de l’ouverture des JO à Pékin.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Sans doute les mollahs cherchaient-ils à familiariser les iraniens avec une certaine pauvreté des ambiances compatible avec la retransmission très censurée qu’ils avaient programmé : suppression des images de Bush et ses alliés, mais surtout suppression de toutes les scènes de joies mixtes montrant des femmes, aussi bien parmi les athlètes que les spectateurs !

La seule femme correctement vue par les iraniens a été la porteuse iranienne du drapeau du régime. Sa tenue avait été critiquée par un mollah lors de la Prière de vendredi de la ville de Mashad, ainsi que le principe même qu’une femme puisse marcher devant des hommes musulmans représentant les principes humains incarnés par Ali, le gendre de prophète.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Quand les journalistes étrangers parlent de l’Iran, ils évoquent des mèches folles qui dépassent de sous les voiles, les tenues affriolantes de la jeunesse ou la présence massive des femmes dans les universités. Bref, on voit des femmes modernes partout, mais qui restent malgré tout très révolutionnaires et fidèles à ce régime islamique qui les asservit. Il s’agit évidemment des formules formatées imposées par le régime, mais en réalité, les mollahs préfèrent les femmes très voilées. Ci-dessous, les cérémonies (cette semaine) de remise de prix aux journalistes productrices des médias du régime.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Le président du jury

© WWW.IRAN-RESIST.ORG