Accueil > Russie
0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250

Courrier Int. | Gazeta : L’assassinat de Poutine vu de Washington

Par Alexandr Artemiev | Dans le cadre d’une analyse prospective, un think-tank américain envisage un scénario politique du futur de la Russie pour le moins inédit : l’actuel maître du Kremlin serait la victime d’un meurtre commis le soir du Noël orthodoxe.


22.12.2007

Iran : Vers une résolution mais n’importe laquelle !

Le chef de la diplomatie américaine Condoleezza Rice a indiqué que des « divergences tactiques » séparaient toujours les six grandes puissances engagées dans les discussions sur le programme nucléaire iranien. Selon elle, il y aurait aussi bien des divergences sur le calendrier que sur le contenu de la résolution à venir...


22.12.2007

La Russie veut resserrer les liens terrestres avec l’Iran

Lors de sa tournée en Asie Centrale, Poutine l’avait évoqué comme un lien utile pour le développement des relations entre la Russie et l’Asie Centrale. Le projet avait refait surface avec le Sommet de la Caspienne organisé par Ahmadinejad.


22.12.2007

Iran nucléaire : Le retour de l’axe Téhéran-Moscou-Pékin

Hosseini, le Porte-parole de la diplomatie iranienne a rappelé que Téhéran était prêt aux négociations sans conditions préalables avec le groupe 5+1. Cette proposition est alignée sur les positions des deux principaux alliés de Téhéran : Moscou et Pékin.


17.12.2007

Iran : A propos de la décision britannique d’accorder un sursis à l’OMPI

La politique d’ambivalence est de rigueur quand il s’agit de l’Iran et du régime des mollahs. Ce régime est utile à ceux qui veulent contrôler ce pays charnière placé au croisement des routes pétrolières du Moyen-Orient, du Caucase et de l’Asie centrale. Russes, américains, chinois et européens ne désespèrent pas de capter les mollahs par des cadeaux ou la promesse de représailles. L’organisation des Moudjahidine du peuple iranien (OMPI) perçue à tort comme une menace pour les mollahs devient à présent un moyen de représailles contre les enturbannés de Téhéran. Elle avait été placée sur la liste européenne des organisations terroristes pour plaire aux mollahs, elle pourrait être retirée de cette liste pour le motif contraire.


16.12.2007

Iran-Russie : Une compagnie gazière commune à l’assaut du marché européen ?

Selon le quotidien russe la Gazeta, en visite à Moscou pour parler de la livraison de Bouchehr, le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki a proposé jeudi à la Russie de créer une compagnie gazière commune. Ce projet d’une compagnie gazière est pointé en direction de l’Europe, même si l’Iran et la Russie poursuivent des objectifs européens totalement divergents aussi bien à long terme qu’a court terme.


15.12.2007

Bouchehr : Iran-Russie, deux stratégies poussives !

La centrale de Bouchehr est devenue un moyen de pression de Moscou afin d’empêcher les mollahs de les lâcher et conclure un pacte avec Washington. À chaque fois que les mollahs ont fait un pas dans cette direction ou pour participer à des négociations excluant la Russie, Moscou a sévi en retardant la livraison du combustible pour mettre en marche cette centrale achevée à 95% depuis des années.


14.12.2007

Iran : Le projet ABM et le rapport de réévaluation du danger nucléaire

C’est au cours de l’été 2007 que les américains ont intensifié leurs efforts pour le déploiement du bouclier anti-missile ABM au prétexte d’une menace balistique nucléaire iranienne. Les russes insistaient sur l’absence d’une telle menace et voyaient dans ce bouclier un projet hostile à leur pays. Le rapport américain de réévaluation du danger nucléaire iranien aurait normalement dû désactiver ce projet. Il n’en est rien : Tony Fratto, un porte-parole de la Maison-Blanche, a déclaré que les États-Unis avaient l’intention de poursuivre leur projet antimissile ABM !


10.12.2007

Iran : Le rapport américain a rehaussé le rôle de la Russie

Le rapport des services secrets américains a changé la donne et comme nous l’écrivions dans notre première et seconde analyses consacrées à son sujet, le rapport a remis en cause la possibilité d’adoption d’une nouvelle résolution par le Conseil de Sécurité. C’était l’objectif de cette publication : il profite pleinement à la Russie.


08.12.2007

Rapport sur l’Iran : Réactions des alliés et des adversaires des Etats-Unis

Le rapport conjoint des 16 services secrets américains a radicalement changé la donne dans la crise nucléaire iranienne, et semé la zizanie la plus totale chez ceux (experts ou Etats) qui s’étaient toujours alignés sur les précédentes accusations principalement formulées par les Etats-Unis et l’équipe Bush. Un tour des réactions s’impose et il est plutôt amusant. Nous les avons classées suivant deux ensembles : les réactions des alliés des Etats-Unis et les réactions des alliés et amis des mollahs.


05.12.2007

Iran : Chuchotages nucléaires irano-russes avant les sanctions

Téhéran pourrait avoir à faire face à une nouvelle résolution, c’est du moins ce qu’affirme une source diplomatique française à l’issue d’une réunion à Paris des représentants des Six (5+1, les 5 membres permanents du Conseil de Sécurité plus l’Allemagne).


03.12.2007

Iran - Russie : Du nouveau pour Bouchehr ?

En 1995, la Russie avait signé un contrat pour terminer les travaux de la centrale électrique (nucléaire) de Bouchehr. Elle devait livrer la centrale en fonctionnement en juillet 1999. Depuis les retards s’accumulent, s’évanouissent et réapparaissent au gré des variations de la qualité de l’alliance Iran-Russie.


01.12.2007

Iran : Les Six se réunissent pour évoquer de nouvelles sanctions

Au lendemain d’une dernière réunion prévue pour le 30 novembre entre le Représentant des mollahs et Javier Solana à Londres, les représentants des Six se rencontreront le 1er décembre à Paris afin d’examiner le texte d’une nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l’ONU envisageant des sanctions à l’encontre de l’Iran.


30.11.2007

Iran-nucléaire : Les variations de la Russie

Il y a 9 jours, par l’intermédiaire du porte–parole de son ministère des affaires étrangères, la Russie évoquait « de graves déficits de coopération entre l’Iran et l’AIEA » ! Une semaine est passée et à présent le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov au retour de la conférence des Etats-Unis sur le Proche-Orient a déclaré que le refus de reconnaître les progrès accomplis par l’Iran dans son travail avec l’AIEA réduisait les chances de résoudre les problèmes. Que signifie ce changement d’appréciation ?


29.11.2007

Iran : Décodages d’un retournement inattendu de la Chine et de la Russie

Les autorités chinoises ont exhorté mardi le régime des mollahs à se soumettre aux résolutions des Nations unies lui demandant de suspendre ses opérations d’enrichissement d’uranium, tout en assurant qu’il restait une certaine marge pour la négociation. La veille de cette demande, c’est Moscou qui avait demandé aux mollahs de faire encore de nouveaux efforts pour éliminer tout soupçon sur ses activités nucléaires. | Décodages d’un double retournement synchrone ! |


21.11.2007

Iran : Téhéran change de ton et fait confiance à ses deux alliés la Chine et la Russie

Au lendemain de la publication du rapport d’El Baradei, Téhéran est revenu à l’une de ses revendications de base : que son cas ne soit plus géré par le Conseil de Sécurité mais par le Conseil des gouverneurs de l’AIEA. Selon les mollahs, si le Conseil de sécurité de l’ONU remettait le dossier nucléaire iranien à l’AIEA, les conditions seraient propices à la promotion de la coopération entre l’Iran et l’agence. Ce qui fut une revendication véhémente est devenue une proposition cordiale. Ce changement de ton est la conséquence du crédit accordé par la communauté internationale à un rapport qui n’a aucune validité puisqu’il n’est fondé sur aucune inspection.


17.11.2007

Iran - sanctions : Un consensus qui cache de terribles divergences

Les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité plus l’Allemagne ont convenu d’oeuvrer en faveur d’une troisième série de sanctions contre l’Iran. Cette déclaration cache une absence totale de consensus aussi bien au sujet de ces sanctions qu’au sujet des conditions nécessaires à leur adoption.


04.11.2007

RIA Novosti | Poutine : La Russie ne se laissera pas imposer de restrictions sur les exportations d’armements

La Russie ne permettra pas qu’on lui impose des restrictions sur les exportations d’armements si celles-ci ne violent pas les normes internationales, a déclaré mercredi le président russe Vladimir Poutine.


04.11.2007

Iran : Poutine face à un voyage délicat

Selon une information émanant de Kremlin, les services spéciaux russes informés par d’autres services (Mossad, CIA…) auraient prévenu Poutine d’un possible attentat-suicide contre sa personne lors de sa visite mardi à Téhéran. On parlerait de commandos suicides prêts à se sacrifier pour éliminer Poutine. Ce qui est certain : ces commandos ne sont pas liés au régime des mollahs car Poutine est le seul allié de poids pour Téhéran.


15.10.2007

Iran : L’origine des divergences Franco-russes

Le voyage de Nicolas Sarkozy à Moscou, sa rencontre avec Vladimir Poutine et les dépêches sur leurs convergences supposées ou réelles divergences ont à nouveau rappelé à chacun toute la complexité de la crise nucléaire iranienne.


11.10.2007

Kommersant | Derrière la crise en Birmanie, une rivalité énergétique entre les grandes puissances

Le Conseil de sécurité de l’ONU ne sait plus comment réagir face à la répression des manifestations antigouvernementales de masse par les autorités birmanes. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France appellent à sanctionner le régime de Rangoon, tandis que la Chine et la Russie considèrent la situation en Birmanie (également appelée le Myanmar) comme une affaire intérieure. Selon des experts, une chute du régime militaire birman porterait atteinte aux intérêts chinois et russes.


28.09.2007

Iran : La Russie ne veut pas de nouvelles sanctions

Nous l’avions signalé dans notre analyse (1er lien ci-dessous) : la dernière loi américaine ne pouvait que perturber l’adoption d’une nouvelle résolution contre les mollahs. La veille de cette adoption, Russes et Américains affichaient des positions identiques du moins sur la nécessité d’une nouvelle résolution. La nouvelle loi et sa cohorte de promesses de sanctions contre les plus importantes entreprises étatiques Russes ont changé la donne.


28.09.2007

Iran : Kouchner se rétracte et s’aligne sur Poutine...
(Attaquer l’Iran équivaut à attaquer la Russie)

La diplomatie est une affaire de géopolitique et non de coup de gueule et de communication. Comme nous l’avons exposé à maintes reprises, le régime des mollahs est devenu un allié indispensable pour la Russie nationaliste qui a besoin de ce pays placé au carrefour de l’Asie Centrale et du Moyen-Orient et du régime qui le gouverne qui a construit un des plus redoutables réseaux terroristes de tous les temps.


19.09.2007

Iran - Russie : Un accord imaginaire ?

Selon Ali Larijani, négociateur nucléaire, ami de Rafsandjani et membre du Conseil du Discernement, l’Iran et la Russie seraient tombés d’accord sur un calendrier de livraison par Moscou de combustible nucléaire pour la centrale de Bouchehr... ce qui suppose (implicitement) que les Russes aient également accepté d’achever la centrale de Bouchehr !


07.09.2007

Iran - Bouchehr : Les mollahs menacent les Russes

Le régime des mollahs a laissé entendre qu’il réfléchissait à « d’autres candidats » pour achever la construction de la centrale nucléaire de Bouchehr au cas où des problèmes surviendraient avec les Russes.


03.09.2007

Grâce aux mollahs, l’Iran se mesure à Cuba !

Le salon aérospatial Russe MAKS-2007 s’est achevé jeudi et a permis à la Russie de réaliser quelques bonnes ventes. On a même parlé d’un contrat pour la livraison de 98 avions de transport Iliouchine-114 au Venezuela, mais la Russie a démenti. Quant au régime des mollahs, il a acheté 5 Tupolev Tu-204-100 (la version basique de ce modèle).


25.08.2007

Iran : Les virtuosités de la diplomatie Russe

Téhéran refuse de céder sur le dossier nucléaire tout en tentant des manoeuvres susceptibles de prouver sa bonne foi. Ainsi, dernièrement le régime des mollahs a autorisé des visites d’un de ses sites nucléaires afin de prouver que le dossier progresserait certainement mieux s’il était géré par l’AIEA et non par le Conseil de Sécurité. Mais vraissemblablement ces efforts ne feront pas résoudre la crise et Téhéran devra faire face à une nouvelle résolution et de nouvelles sanctions. A ce propos la dernière décision de Moscou est un chef d’oeuvre diplomatique.


08.08.2007

Iran : Des manœuvres diplomatiques et éphémères (Bouchehr, Europe, Russie, Etats-Unis)

Après la rencontre du 24 juillet à Bagdad entre les ambassadeurs iranien et américain, le matin du mercredi 25 juillet, Mottaki, le ministre iranien des Affaires étrangères avait déclaré qu’il jugeait opportun d’envisager une prochaine rencontre au niveau des adjoints des ministres des affaires étrangères des deux pays. Or, nous sommes à la veille d’une prochaine décision internationale en réponse au refus des mollahs de suspendre leurs activités nucléaires, c’est pourquoi ces derniers se lancent dans des manœuvres diplomatiques éphémères qui chercher à sonder leurs interlocuteurs.


27.07.2007

Iran : La Russie et le désordre mondial

Le vice-président du géant gazier russe Gazprom, Alexandre Medvedev, estime que le groupe devrait atteindre une capitalisation boursière de mille milliards de dollars, pour devenir la première société du monde. Gazprom devrait quadrupler sa capitalisation actuelle de quelques 251 milliards de dollars, pour atteindre cet objectif de 1.000 milliards de dollars, soit le double d’Exxon Mobil.


09.07.2007

Iran : Bouchehr, la centrale Russe, otage de Moscou

Le dimanche 1er juillet, Sergei Shmatko, le chef de la société russe Atomstroiexport chargée de la construction de la centrale nucléaire de Bouchehr, est arrivé à Téhéran pour discuter l’achèvement de travaux du site. Le 3 Juillet , un responsable iranien a affirmé que les 5% des travaux restés en plan depuis des années seraient terminés en 2007, mais aujourd’hui, Moscou a officiellement démenti cette prévision optimiste.


06.07.2007

Iran : Au coeur de la rencontre Bush-Poutine

A la veille de la rencontre entre George Bush et Vladimir Poutine qui se tiendra à à Kennebunkport aux Etats-Unis, la Russie a présenté à la presse la station-radar de Qabala, en Azerbaïdjan. Moscou qui s’oppose au déploiement d’un système américain de surveillance à proximité de son territoire a proposé à Washington d’intégrer cette station située à 200 km seulement de la frontière iranienne à son projet de bouclier antimissiles.


01.07.2007

Iran-missiles : Poutine veut tester Bush

Vladimir Poutine a adopté un ton conciliant jeudi lors de sa rencontre bilatérale avec Bush en marge du sommet du G8 et a proposé à son homologue américain d’utiliser conjointement une puissante station radar construite en Azerbaïdjan pendant la période soviétique. Il s’agit d’un test car Bush ne peut pas accepter cet offre dans la mesure où le projet d’ABM a des visées stratégiques que les Etats-Unis refusent d’admettre ou d’assumer [1].


08.06.2007

Iran : Analyse de l’unité trompeuse des G8

Les chefs de la diplomatie du G8, réunis mercredi à Potsdam, près de Berlin, pour préparer le sommet d’Heiligendamm, sont apparus divisés sur le Kosovo, le bouclier antimissile américain en Europe, ou encore le réchauffement climatique, mais tous (y compris la Russie) sont apparus très unis sur l’Iran. | Décodages


01.06.2007

Iran : Les Russes ne font plus peur aux mollahs

Nous vous avions déjà expliqué la relation entre le rapprochement irano-américain et les annonces russes concernant la centrale de Bouchehr : en effet chaque fois que les mollahs font mine de vouloir arriver à une entente régionale avec les Américains ou qu’ils évoquent la tenue de rencontres qui excluent une participation Russe, cet Etat réagit en annonçant l’arrêt des travaux sur la centrale de Bouchehr.


30.05.2007

Iran - Afghanistan : Le come-back réussi de la Russie en Asie Centrale

Pendant que les Américains bataillaient en Afghanistan pour contrôler et pacifier ce territoire, pour y faire transiter leur tube (TAP) depuis l’Asie Centrale vers l’Océan Indien, la Russie s’est activée pour retisser les liens rompus avec les Etats pétroliers de l’Asie Centrale en 1991. La durée de la guerre américaine en Afghanistan (avec le soutien logistique des mollahs et les armes russes ou chinoises) a finalement convaincu l’Asie Centrale de trouver une solution avec la Russie.


13.05.2007

L’Enjeu arabe de la Russie et l’Iran

Selon l’AFP, Russia Today (RT), la chaîne anglophone russe d’information en continu qui est très proche du Kremlin (lancée par Poutine en 2005), a annoncé vendredi le début des émissions d’une chaîne analogue en arabe. Baptisée Roussia Al-Yawm, elle aura une équipe composée de 100 journalistes arabophones. La direction de la chaîne, proche du Kremlin, estime le nombre potentiel de téléspectateurs à 300-350 millions de personnes.


06.05.2007

Iran - Nucléaire : Les Russes et les Américains à égalité

Le chef de l’Agence fédérale russe de l’énergie atomique (Rosatom) Sergueï Kirienko a dénoncé une nouvelle fois des paiements insuffisants de la part de Téhéran qui contribuent, selon lui, à freiner la construction de la centrale iranienne de Bouchehr. La Russie avait conclu avec l’Iran un accord sur la construction de la centrale de Bouchehr en 1995, et le projet devait être livré en 1999 !


27.04.2007

BusinessWeek | La Russie est de retour dans le commerce d’armes

Le business lucratif pour Poutine, mais la liste des clients du Kremlin est controversée : le Venezuela, l’Iran et la Chine...

Par Jason Bush


19.04.2007

Iran : Les mollahs menacent pour la première fois la Russie

La Russie a fait part de sa « perplexité » mercredi après les exercices de défense antiaérienne effectués par l’armée iranienne près de la centrale nucléaire de Bouchehr, qu’une société russe construit dans le sud de l’Iran.


13.04.2007

Doha : Papa Poutine se moque d’une OPEP du Gaz !

Les pays qui participeront au Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) prévu lundi et mardi à Doha (Qatar) ne signeront pas d’accord pour la création d’une « OPEP du gaz », a déclaré vendredi le ministre russe de l’Industrie et de l’Energie Viktor Khristenko.


08.04.2007

Iran : Les petites histoires d’une libération attendue

Deux jours, deux prévisions : deux réalisations. Depuis le début de cette affaire de prise d’otages, nous avions comme l’accoutumé adopté une attitude réaliste car nous connaissons l’Iran et nous n’avons aucun tabou à respecter, contrairement aux nombreux experts français mandatés par le Quai d’Orsay ou désireux d’être consultés sur le sujet. Les mollahs de la république islamique lançaient comme à l’accoutumé des slogans, parlant de procès et d’intransigeance et même d’exécution des espions, nous avons écrit qu’ils ne voulaient pas dépasser les limites et surtout qu’ils cherchaient le contraire de ce que diagnostiquaient les médias français et leurs confrères d’ailleurs.


05.04.2007

Iran : Les Russes tirent la sonnette d’alarme

Dans une note publiée hier, nous faisions remarquer que les Russes allaient réagir aux efforts fournis par Téhéran pour entamer des négociations avec les Britanniques. Les Russes nous donnent raison.


04.04.2007

Iran : Satisfaire les Britanniques sans fâcher les Russes

Londres mène des « discussions bilatérales directes » avec l’Iran pour obtenir la libération de ses 15 marins, selon des déclarations de M. Des Browne le ministre de la Défense britannique.


03.04.2007

L’Iran et l’option militaire : Les lecteurs du Monde bernés !

Flynt Leverett, agent notoire du « Lobby des mollahs aux Etats-Unis » a été interviewé par le responsable politique du Monde. Sylvie Kauffmann a dressé un portrait élogieux de Flynt Leverett. Nous publions l’interview avec nos remarques.


02.04.2007

Iran : La Russie protège les mollahs dans tous les domaines

Jeudi soir, le Conseil de Sécurité de l’Onu a adopté une déclaration très soft exprimant sa « profonde préoccupation » sur la « poursuite de la détention » des 15 fusiliers marins britanniques.


31.03.2007

L’Iran pourra-t-il tenir 60 jours sans s’effondrer économiquement ?

Le président chinois, Hu Jintao, en visite à Moscou, et son homologue russe, Vladimir Poutine, ont appelé lundi l’Iran à respecter les résolutions de l’ONU réclamant la suspension de son programme d’enrichissement d’uranium. Les Russes et les Chinois sont pressés de trouver une solution. | Décodages |


29.03.2007

Iran : Manœuvres militaires, manœuvres de diversion et manœuvres dilatoires

Actuellement, la guerre d’information et de désinformation bat son plein et le régime des mollahs et ses alliés exploitent toute situation propice à la création de rumeurs. L’Internet est devenu le média par excellence de cette diffusion de rumeurs et parfois la presse écrite se laisse avoir. On a vu un cas exemplaire avec le Rapport Stern qui présageait l’effondrement de l’exploitation pétrolière en Iran et justifiait, à demi-mots, le programme nucléaire des mollahs. Dans le cas de Stern, tout était faux, voici un autre cas où il y a un fond de vérité mais exploité à la sauce de la désinformation.


29.03.2007

Iran : La Russie est devenue le porte-parole du Moyen-Orient

La Russie vient de faire deux déclarations qui en disent long sur ses ambitions en Orient : l’une concerne l’Afghanistan et l’autre l’Irak et dans les deux cas, la Russie propose d’impliquer la république islamique d’Iran dans le processus de sécurité de deux pays où c’est la république islamique qui est partie prenante de l’instabilité chez ses voisins.


28.03.2007

Iran : Vers un renouveau de l’axe Téhéran-Moscou-Pékin

Le président chinois Hu Jintao a entamé lundi une visite officielle de trois jours en Russie, avec en perspective la signature de contrats pour plusieurs milliards de dollars [2], sur fond de bras-de-fer entre les grandes puissances au sujet du nucléaire iranien.


27.03.2007

Iran : Les crises se succèdent et ne se ressemblent pas

Selon les autorités russes, Téhéran aurait repris les paiements à la Russie pour la centrale nucléaire de Bouchehr. C’est Moscou qui avait lancé la polémique et c’est encore Moscou qui y met fin unilatéralement au lendemain d’une résolution qui a consacré son pouvoir au sein du Conseil de Sécurité.


27.03.2007



0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 [Retour à l'index des mots-clés]