Accueil > Pétrole & Gaz
0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300

Iran : Double sanction américaine sur le carburant

Bien qu’il soit l’un des plus grands producteurs de pétrole au monde, l’Iran des mollahs ne peut être autosuffisant en production de carburant et il en importe. Le régime des mollahs vient de subir un revers dans ce domaine avec la compagnie indienne Mangalore Refineries and Petrochemicals Ltd (MRPL) qui a cessé ses livraisons, il y a quelques jours.


08.01.2009

Iran : Le pétrole en représailles contre l’offensive israélienne

En représailles à l’intervention militaire israélienne à Gaza, un milicien des Pasdaran a appelé dimanche les pays islamiques « à ne plus vendre de pétrole aux pays qui soutiennent Israël ».


05.01.2009

OPA russe sur l’OPEP de gaz !

Les pays exportateurs de gaz ont adopté la charte du nouveau Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) qui aura son siège social au Qatar. Selon Sergueï Chmatko, le ministre russe de l’Energie, « une nouvelle organisation est née aujourd’hui ».


24.12.2008

Iran : L’incidence du prix du pétrole sur l’économie iranienne

L’OPEP baissera sa production, mais cela ne sera pas suffisant pour faire remonter le prix du baril. Cette info a inspiré une analyse à Jean-Michel Bezat du Monde qui pense que l’Iran sera durement touché. C’est la preuve d’une parfaite méconnaissance de la situation économique en Iran.


18.12.2008

Iran : Khatami garde le flou sur sa candidature - décodages

Mohammad Khatami, l’ex-président souriant du régime des mollahs, était attendu hier à l’université de Téhéran pour une conférence en l’honneur du rôle actif des étudiants dans la structure de la république islamique. Il devait en cette occasion se prononcer officiellement sur sa candidature pour l’élection de juin 2009. Sa réponse maintient un certain flou.


16.12.2008

Iran : Pub pétrolière anti-Sarko !

« Gazprom Neft, 5e producteur russe de pétrole et branche pétrolière de Gazprom, a exprimé son intérêt pour développer simultanément les deux champs pétroliers du gisement géant d’Azadegan », a annoncé mercredi la chaîne de télévision satellitaire iranienne Press TV. La nouvelle a aussi été confirmée par Téhéran Times.


12.12.2008

Iran : Les dessous de la médiation ratée de la Turquie

Il y a trois jours, lors d’une visite à Washington pour le sommet de G20, Erdogan le Premier ministre turc dont le pays est l’un des alliés stratégiques des Etats-Unis avait proposé lors d’une conférence de presse, une médiation turque dans la crise nucléaire iranienne. Par le passé, l’Italie avait proposé sa médiation, mais Washington n’avait pas retenu sa candidature. Cette fois Washington n’a rien dit et au vu des dernières évolutions de cette affaire, on peut affirmer qu’Erdogan aurait agi en émissaire de Washington.


18.11.2008

Gaz : Iran, Russie et Qatar, le consortium anti Europe

La Compagnie nationale iranienne du pétrole, la Qatar Liquefied Gas Company Limited et le géant russe Gazprom vont créer une société mixte de production et liquéfaction de gaz dont le premier projet sera l’exploitation du gisement iranien de South Pars qui renferme 8% des réserves mondiales de gaz.


13.11.2008

Iran - nucléaire : Le retour à la case départ

Vendredi, Téhéran avait fait part de la réception d’une demande écrite par Javier Solana, porte-parole de la diplomatie européenne, pour une reprise du dialogue « pour dissiper les problèmes mineurs soulevés par les activités nucléaires iraniennes ». Bruxelles avait reconnu l’existence d’une lettre des députés européens adressée à l’Iran. D’autres précisions arrivent de l’Iran.


10.11.2008

Iran : Les mollahs invités spéciaux à Davos !

En marge du sommet régional du Forum économique mondial qui se tenait du 31 octobre au 1er novembre en Turquie, Klaus Schwab, fondateur et président de cette conférence, a insisté sur la nécessité d’une participation active de la République Islamique d’Iran à la prochaine édition du Forum à Davos où seront débattues des questions touchant à l’énergie.


03.11.2008

Iran – Inde : Non merci !

Le ministre indien des affaires étrangères était à Téhéran à la tête d’une délégation composée de plusieurs ministres et banquiers pour rencontrer les ministres du pétrole et des affaires étrangères. Il a également rencontré Rafsandjani, le patron occulte du régime, mais aucune déclaration forte n’a été faite à l’issue de ces rencontres et réunions.


03.11.2008

La crise financière modifie les projets de la Russie

En présence de leurs Premiers ministres Vladimir Poutine et Wen Jiabao, la Russie et la Chine ont signé mardi un accord pour la construction d’un tronçon d’embranchement de 67 kilomètres qui reliera l’oléoduc russe VSTO (Sibérie orientale - océan Pacifique) au terminal pétrolier de Daqing, dans le nord de la Chine. Ce pays attendait cet accord depuis longtemps.


30.10.2008

Iran : L’Allemagne profite de l’absence de Total, Shell et Statoil

Les efforts américains pour trouver un accord avec Téhéran bénéficent déjà aux partenaires commerciaux des mollahs : les Allemands du groupe UHDE (ThyssenKrupp) viennent de signer un accord de 25 millions d’euros avec les mollahs.


27.10.2008

Iran-Pétrole : Incohérences dans la dépêche de l’AFP

Si le baril descend sous la barre des 60 dollars, l’Iran enregistrera une baisse de revenus de 54 milliards de dollars. Ce sera la fin de la fête du pétrole, titre l’AFP dans un article entièrement basé sur des données qui lui ont été transmises par l’agence iranienne IRNA, une agence dirigée par les Pasdaran. Décodages d’un article écrit à 4 mains.


25.10.2008

Iran – Gaz : Les mensonges de la phase 6 de Pars Sud

Le lundi 21 octobre, Ahmadinejad a annoncé le démarrage officiel de la phase 6 du projet gazier Pars Sud qui sera suivi des démarrages des phases 7 et 8 dans quelques mois. Il a parlé de 12 milliards de dollars par an de revenus supplémentaires pour l’Iran : un nouveau slogan qui est faux pour plusieurs raisons.


23.10.2008

Gaz : Iran, Qatar et Russie s’unissent pour résister à la crise

L’Iran, le Qatar et la Russie, les trois principaux producteurs de gaz, ont convenus mardi à Téhéran de former un club pour dynamiser leurs exportations. Bien que ses trois initiateurs s’en défendent, le projet recèle l’idée d’une OPEP de gaz, un projet dont la Russie ne voulait pas. Ce retournement est une des conséquences de la crise financière conçue par Washington comme un outil pour endetter ses créanciers : les institutions financières de la Chine, de l’Europe, des Etats pétroliers arabes et de la Russie (qui vivaient au-dessus de leurs moyens comme leur débiteur).


22.10.2008

NATO-AFGHANISTAN: IRAN FEARS PEACE WITH TALIBANS

© IRAN-RESIST.ORG - OCT 10 2008 | Ali Larijani, the Parliament president of the mullahs’ regime, is in situation of disgrace further to his effort to take the power without his mullah friends knowing. He is searching in getting back the kind favors of the regime so he is multiplying media statements. Larijani disposes also of the particular feature to drop clangers and say loudly what others say very low. In the past he held very interesting purposes asserting notably that the nuclear crisis was a pretext for the United- States “to force the regime to do whatever they want”. This time he expressed his great preoccupation regarding a Western reconciliation attempt with the Taliban.


18.10.2008

Iran : Contrats pétroliers en rafales ?

Ces derniers jours, le régime des mollahs a évoqué les signatures en rafales de contrats pétroliers ou gaziers de très grande importance. Il y a beaucoup d’exagération et quelques mensonges dans ces déclarations qui tentent de masquer l’arrêt des investissements étrangers en Iran sous la pression exercée par les Etats-Unis.


13.10.2008

Ce n’est pas une crise, c’est une guerre contre la Chine et l’Euro !

La crise financière n’en finit pas de surprendre les économistes, elle défie les règles comptables, il y a une bonne raison à cela : ce n’est pas une crise due à une mauvaise gestion des banques, des erreurs ou un disfonctionnement du libéralisme, la fin d’un système, mais une guerre menée par Washington contre l’ensemble de ses adversaires et concurrents. Et comme toutes les guerres, la victoire appartient à celui qui gagne du terrain.


11.10.2008

Otan - Afghanistan : L’Iran craint la paix avec les Talibans

Ali Larijani, le président du Parlement du régime des mollahs, est en état de disgrâce suite à ses efforts pour prendre le pouvoir à l’insu de ses amis les mollahs. Il cherche à revenir dans les bonnes grâces du régime et multiplie les déclarations médiatiques. Larijani a aussi la particularité de faire des gaffes et dire tout haut ce que d’autres disent tout bas. Il avait par le passé tenu des propos très intéressants notamment en affirmant que la crise nucléaire était un prétexte pour les Etats-Unis « pour forcer le régime à faire ce qu’ils veulent ». Cette fois il a exprimé sa grande préoccupation à propos d’une tentative occidentale de réconciliation avec les Talibans.


10.10.2008

Revenus pétroliers : l’Iran veut rassurer ses créanciers !

Très récemment, nous avons publié un article où un haut responsable iranien évoquait la crainte des créanciers italiens, français, allemands que le régime des mollahs ne puisse les payer par manque de devises. En annonçant des revenus pétroliers en hausse de 31%, Téhéran cherche à rassurer ses débiteurs, mais il se prend le pied dans le tapis !


09.09.2008

Iran : Moscou veut rafler la mise en septembre !

Une délégation de l’entreprise nucléaire russe Atomstroïexport était à Téhéran pour rassurer les mollahs sur le calendrier de livraison de la centrale de Bouchehr. Elle s’est engagée à respecter le calendrier en fournissant les experts et les équipement nécessaires.


03.09.2008

Iran : Une mesure de fond pour neutraliser radicalement les sanctions

La situation économique du régime des mollahs est catastrophique. Comme nous l’avons expliqué récemment : ses dépenses sont en hausse, en raison de la hausse du prix de l’essence qui est la principale importation iranienne, et en même temps ses revenus stagnent par la faute des sanctions qu’imposent les Américains à l’encontre des partenaires commerciaux de l’Iran. Après avoir relancé les chinois sur un contrat signé en mars 2008 et demandé le remboursement de vieilles dettes, Téhéran a décidé de réagir par 2 mesures de fond.


27.08.2008

Iran : Le CEPP, un contrat pour séduire la Chine et la Russie

Le mollah Ghanimi-Fard, directeur des investissements de la Compagnie nationale du pétrole iranien (NIOC), a laissé entendre que l’Iran pourrait accorder des contrats de partage de production pour exploiter son pétrole dans la mer Caspienne (à condition que le Parlement l’accepte)... Qu’est-ce qu’un contrat de partage de production ? A qui s’adresse ce message et quel est sa signification ?


26.08.2008

Iran : Recherche devises désespérément !

La situation économique iranienne est alarmante, en manque de devise, les mollahs se sont lancés dans des actions désespérées.


25.08.2008

Iran – Turquie : Le coût du fiasco d’Ahmadinejad

Le voyage en Turquie d’Ahmadinejad a été un échec : les deux pays n’ont pas signé de contrats énergétiques synonymes d’investissements et en plus le courant a mal passé entre le président du régime des mollahs et son homologue turc Abdullah Gül.


17.08.2008

L’Iran, les sanctions, la croissance et les revenus pétroliers

Depuis deux jours, nous assistons à un forcing des lobbyistes du régime des mollahs pour expliquer à chacun que les sanctions ont été sans impact sur l’économie iranienne qui se porterait très bien grâce à de confortables revenus pétroliers sans cesse en hausse grâce à la hausse irrésistible du baril. Nous vous apportons aujourd’hui la preuve de cette supercherie géante.


16.08.2008

Iran : Le pétrolier norvégien StatoilHydro imite Shell

La compagnie pétrolière norvégienne StatoilHydro, l’un des meilleurs partenaires du régime des mollahs et du clan Rafsandjani, vient d’annoncer sa décision de geler ses futurs investissements en Iran. Dans son édition de vendredi, le quotidien britannique Financial Times affirme que le groupe norvégien a cédé aux pressions américaines et compare son cas à celui de Total, alors que le gel des investissements de Statoil ressemble à une action similaire de l’anglo-britannique Shell en mai 2008.


02.08.2008

Iran - Gazprom : Un marché de dupes

Dans la folle semaine que vient de passer Téhéran, les mollahs ont obtenu la garantie que les occidentaux tenaient à la survie de leur régime, et aussi la certitude qu’ils n’écoperaient pas de nouvelles sanctions bancaires (par exemple européennes). En revanche, en l’absence de sanctions directes, ils ont dû expérimenter une nouvelle forme de sanction : le retrait de Total qui les a privés de quelque 10 milliards de dollars promis.


14.07.2008

Iran : Paris inquiet par le retrait inattendu de Total !

Dans un entretien accordé au quotidien britannique Financial Times, Christophe de Margerie, le patron de Total, s’est dit sceptique quant à la disposition actuelle du groupe pétrolier français à investir plusieurs milliards de dollars dans l’exploitation du bloc 11 du gisement gazier iranien de South Pars.


11.07.2008

RIA Novosti | Hausse du gaz : tous égaux devant Gazprom
10.07.2008

Iran : Adieu à l’OPEP de Gaz

Lors du Congrès mondial du pétrole à Madrid, le ministre russe du pétrole s’est opposé à la création d’une OPEP de Gaz. Il a été imité sur ce point par Nozari, le ministre iranien du Pétrole, bien que ce projet avait été décidé en février 2007 à Téhéran par le n°1 officiel du régime, le guide suprême de la révolution islamique, l’ayatollah Khamenei.


05.07.2008

L’Iran, un instrument pour dérégler le marché et nuire à la Chine

A Madrid au XIXème congrès mondial du pétrole (qui se tient tous les trois ans), le ministre iranien du pétrole Nozari a affirmé que « la république islamique d’Iran oeuvrait pour la stabilité du marché du pétrole ! »


02.07.2008

L’Iran aguiche encore les milieux gaziers européens

Actuellement le régime des mollahs prétend signer des contrats gaziers avec des firmes de seconde importance. Il s’agit non pas de vrais contrats mais d’opérations médiatiques avec deux objectifs précis : rappeler l’intérêt énergétique du pays aux investisseurs européens réticents, mais aussi de leur rappeler la politique des prix extrêmement bas pratiquée par Téhéran. Aujourd’hui, nous avons eu droit à deux annonces de ce genre.


01.07.2008

L’Iran tente d’amadouer les européens

A la réception de la nouvelle offre des Six destinée à inciter l’Iran à renoncer à l’enrichissement de l’uranium, le régime des mollahs n’avait montré aucune prédisposition à y répondre rapidement ou favorablement. Mais l’adoption d’une sanction bancaire par les Européens a poussé les mollahs à se montrer un peu plus coopératifs.


24.06.2008

Iran : Sanctions, coupures d’électricité et pénurie de combustible

Depuis plusieurs semaines, les iraniens sont chaque jours privés d’électricité pendant au moins deux heures. Les iraniens connaissent chaque année ce genre de coupures, mais cette fois le problème est plus inquiétant car le régime a publié un tableau provisoire qui annonce par avance le programme des réjouissances par heure et par quartier.


24.06.2008

AFP | L’Irak va octroyer des contrats à 41 compagnies pétrolières

Benjamin Morgan | Agence France-Presse | Bagdad | Les autorités irakiennes, soucieuses d’augmenter la production d’hydrocarbures, ont annoncé dimanche qu’elles allaient attribuer des contrats à 41 compagnies pétrolières étrangères pour l’extraction de pétrole dans le nord et le sud du pays.


22.06.2008

Pétrole : La pénurie et le cas de l’Iran !

Ces derniers temps, le prix de pétrole n’a cessé d’augmenter. Différents experts occidentaux interviennent dans les médias pour attribuer cette hausse anormale à une pénurie due à une production insuffisante de l’OPEP, or en même temps, selon certaines sociétés de conseils financiers de réputation internationale qui ont requis l’anonymat, il y a actuellement d’importantes quantités de pétrole iranien qui ne trouvent pas de preneurs !


27.05.2008

L’Iran aurait décidé d’une hausse d’1 million de barils par jour !

Alors que Téhéran proteste contre la décision saoudienne d’augmenter sa production de 300,000 barils par jour suite à une demande apparente américaine, le vice-ministre iranien du Pétrole a fait état dans les médias iraniens d’une augmentation d’un million de barils par jour de la production de brut iranien. Est-ce un tournant décisif et révolutionnaire de la diplomatie iranienne ?


20.05.2008

Iran : L’autrichien OMV dans le collimateur du Congrès Juif Mondial

Alors que Shell vient de renvoyer à une date ultérieure ses investissements en Iran, l’autrichien OMV, un autre futur partenaire gazier des mollahs, risque de les lâcher suite à une demande de Ronald Lauder, ex-ambassadeur des Etats-Unis en Autriche et actuel directeur du Congrès Juif Mondial, fédération internationale de communautés et d’organisations juives.


14.05.2008

Iran : Shell, un instrument de la diplomatie des Six

En janvier 2007, Shell et la compagnie espagnole Repsol avaient signé conjointement un accord préliminaire avec Téhéran pour développer deux phases de Pars Sud. Depuis, le patron de Shell, Jeroen Van der Veer n’avait cessé de retarder la finalisation du projet, poussant les mollahs à renoncer à tout ultimatum. La compagnie vient d’officialiser cette situation en annonçant son retrait de la Phase 13 du gisement gazier South Pars.


12.05.2008

L’Iran demande la protection stratégique de la Chine

L’économie iranienne plonge et les compagnies européennes, sous la pression des sanctions bancaires américaines, désertent ce pays. Les mollahs cherchent à intéresser des investisseurs asiatiques. Une délégation ministérielle iranienne était ces derniers jours à Shanghai pour un « séminaire sur les possibilités commerciales et l’investissement en Iran ».


11.05.2008

Iran : 2 milliards de dollars 100% halal pour le Sri Lanka

Après le Pakistan et avant l’Inde, Ahmadinejad a fait escale à Colombo, capitale du Sri Lanka, pour signer 6 accords de coopération qui assurent à ce petit pays une aide iranienne de deux milliards de dollars ! Alors que l’Iran est de plus en plus endetté, les mollahs continuent de distribuer des dollars ou d’accorder des remises sur les factures énergétiques pour s’assurer le soutien d’Etats susceptibles de les soutenir au sein du conseil des gouverneurs de l’AIEA ou encore à l’ONU.


30.04.2008

Iran Turkménistan : Contrat gazier sur fond de marchandage géopolitique

Le Turkménistan, ex-république soviétique d’Asie centrale, qui depuis fin décembre 2007 avait interrompu ses livraisons de gaz vers l’Iran, vient brusquement d’annoncer la reprise de ces livraisons. | Décodages |


28.04.2008

Iran : Cacophonie et débandade au ministère du pétrole !

Téhéran attend depuis près de deux ans que Total et Shell finalisent leur accord préliminaire conclu en 2006 et 2007. Afin de ne pas perdre la face, Téhéran leur a déjà accordé plusieurs délais qui ont tous étaient remplacés par de nouvelles deadlines. Le dernier de ces délais a été enterré aujourd’hui dans un certain désordre.


22.04.2008

OPEP du Gaz : Divergences entre l’Iran et la Russie

Selon le quotidien russe Kommersant (proche de Poutine), lors du Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) à Téhéran, le 28 avril, la Russie présentera un projet différent du modèle proposé par les mollahs pour la création d’une OPEP du Gaz. Cette information corrobore nos précédentes analyses à propos d’une divergence de vue fondamentale entre Téhéran et Moscou sur l’OPEP du gaz.


22.04.2008

Iran : Quand Gordon Brown veut rassurer son ami Bush !

Le 1er ministre britannique Gordon Brown s’est rendu à Washington pour affirmer son soutien à la ligne politique diplomatique de l’administration Bush concernant l’Iran.


19.04.2008

Iran : Explication de l’ultimatum lancé à Total et à Shell

Hier Téhéran a lancé un ultimatum à Total et à Shell les sommant de se prononcer « avant la fin de la semaine en cours » sur leur intention d’investir en Iran. L’annonce avait laissé les intéressés perplexes et pouvait laisser supposer que Téhéran avait trouvé un remplaçant à ces deux partenaires européens. Il semblerait qu’il y avait un motif moins flamboyant à cet ultimatum !


17.04.2008

Iran : Des changements dans le domaine gazier ?

Les sanctions bancaires américaines empêchent certains pétroliers européens comme Total ou Shell d’investir en Iran. Incapable pour de multiples raisons de trouver d’autres compagnies (indiennes, chinoises, ou russes) afin de les remplacer, Téhéran n’a cessé d’accorder de nouveaux délais de réflexion aux directeurs de ces compagnies. Selon Easybourse, Téhéran vient de rompre avec cette habitude en réduisant le délai initial de 60 jours !


16.04.2008

Iran : Les mollahs croient tenir l’Europe par le gaz

Selon une analyse publiée par le site energytribune.com, d’ici 2030, la dépendance de l’Europe au gaz naturel d’origine étrangère passera de 50% actuellement à plus de 85% ! Cette information a été joyeusement reprise à Téhéran qui y voit la promesse d’un changement d’attitude des européens à son égard !


15.04.2008



0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 [Retour à l'index des mots-clés]