Accueil > Pétrole & Gaz
0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300

Tous les contrats de Total en Iran

Gholam Hossein Nozari, le ministre iranien du Pétrole, affirme que « les ressources et le marché iraniens sont trop attirants pour que les Français y renoncent ». Le PDG de Total, Christophe de Margerie prétend le contraire. Selon lui, Total ne produirait que 20.000 barils de pétrole par jour en Iran, soit moins d’1% de la production mondiale de Total qui s’élève à 2,35 millions barils par jour.


08.10.2007

Kommersant | Derrière la crise en Birmanie, une rivalité énergétique entre les grandes puissances

Le Conseil de sécurité de l’ONU ne sait plus comment réagir face à la répression des manifestations antigouvernementales de masse par les autorités birmanes. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France appellent à sanctionner le régime de Rangoon, tandis que la Chine et la Russie considèrent la situation en Birmanie (également appelée le Myanmar) comme une affaire intérieure. Selon des experts, une chute du régime militaire birman porterait atteinte aux intérêts chinois et russes.


28.09.2007

Iran - Total : Le cache-cache à 3 sous le soleil exactement

Le 17 septembre, après les mots malheureux de Kouchner, pour les lesquels il a présenté de plates excuses aux différents responsables du régime des mollahs, ces derniers avaient menacé Total de « reconsidérer leur accord » pour un contrat d’exploitation gazier de Pars Sud. Le directeur de Total avait réagi calmement, en prenant son temps, pour affirmer que Total n’avait pas de contrat sur Pars Sud avec les mollahs. De part et d’autres, chacun veut déstabiliser l’autre. Suite d’une affaire qui continue depuis un certain temps.


28.09.2007

Iran - Investissements : Total dans l’impasse

LONDRES. James Herron, Dow Jones Newswires | Le directeur général de Total SA, Christophe de Margerie, a déclaré mardi que le projet de gaz naturel liquéfié du groupe en Iran, Pars GNL, se trouvait dans l’impasse en raison de l’absence d’accord avec la compagnie pétrolière publique iranienne.


27.09.2007

Iran : La Turquie hésite à investir en Iran

L’économie iranienne va de mal en pis et les caisses sont vides. Les grands pays rechignent à investir dans le secteur pétrolier iranien. Pour attirer les investisseurs, les mollahs doivent se tourner vers des pays de second ordre et leur proposer d’alléchantes offres de coopération énergétique dotées de remises de prix invraisemblables. La dernière à être sollicitée a été la Turquie qui ne semble pas pressée de finaliser l’accord.


21.09.2007

Gaz : L’Iran sermonne les investisseurs Indien et Français

Dans nos précédents articles, nous avions signalé les difficultés économiques du régime des mollahs et son plan pour relancer les projets d’investissements pétroliers ou gaziers en Iran. A cette fin, le régime a remplacé le ministre du pétrole qui était un milicien par un cadre pétrolier chargé des projets internationaux. C’est lui, Nozari qui a récemment signé un important contrat avec les Suisses. Mais malgré ses efforts, deux importants investisseurs, l’un Indien et l’autre Français, lui résistent pour finaliser d’importants contrats de vente du gaz du champ off-shore Pars Sud. Le même jour nous avons eu droit à deux réactions iraniennes vis-à-vis de ces retardataires qui mettent en péril l’économie iranienne.


18.09.2007

Iran : Le contrat gazier avec les Suisses a 2 motifs

L’économie iranienne est dans le rouge depuis plus d’un an. Téhéran a besoin de nouveaux capitaux étrangers pour retarder la déroute. Pour relancer les investissements dans le secteur pétrolier, le régime a remplacé un milicien chargé du ministère du pétrole par Gholam-Hossein NOZARI, un technicien responsable chargé de toutes les négociations au niveau international avec les compagnies étrangères en activité en Iran. Après avoir entrepris un voyage (infructueux) en Inde pour relancer le projet de gazoduc Iran-Pakistan-Inde, NOZARI s’est rendu avec son équipe en Suisse pour signer un très important contrat avec le groupe Zurichois EGL (Elektrizitäts-Gesellschaft Laufenburg AG) pour l’exportation de 5,5 milliards de mètres cubes par année vers ce pays.


16.09.2007

Iran : Le chantage pétrolier des alliés de Téhéran

L’économie iranienne va de mal en pis et les caisses sont vides. Les grands pays rechignent à investir dans le secteur pétrolier iranien et ont du mal à continuer à soutenir les mollahs qui refusent d’appliquer les exigences du Conseil de Sécurité. Ce double isolement place le régime dans une situation d’infériorité.


07.09.2007

Iran : La mafia pétrolière de Rafsandjani tourmente Total

Selon le quotidien Le Monde, l’enquête ouverte fin 2006 à Paris, sur les activités du groupe pétrolier Total en Iran entre 1998 et 2003 prend une tournure internationale. A Londres, chez les avocats de la compagnie pétrolière iranienne, les enquêteurs ont trouvé un contrat engageant Total à financer des personnalités iraniennes et bientôt à Dubaï, ils chercheront à comprendre les mécanismes de ce financement aux allures de corruption.


01.09.2007

Iran : Les mollahs courtisent les Turcs

Le régime des mollahs fait les yeux doux à la Turquie fraîchement dotée d’un président islamiste modéré et promet de lui livrer autant de gaz qu’elle voudra. Décodages d’un amour naissant !


30.08.2007

Iran : L’AIE se prépare à un embargo sur le pétrole iranien

Depuis une semaine, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) qui représente les intérêts énergétiques des pays industrialisés, appelle l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à augmenter sa production lors de sa réunion du 11 septembre : le cartel devrait selon elle mettre sur le marché 2,5 mb/j de plus pour le quatrième trimestre, pour faire face à une plus forte demande à l’orée de l’hiver.


13.08.2007

Iran : Remaniement au ministère du pétrole

Ahmadinejad a désigné un ministre du Pétrole par intérim en remplacement de Kazem Vaziri-Hamaneh, nommé conseiller de la présidence iranienne. Ce poste-clé a été confié à Gholam-Hossein Nozari, directeur général de l’entreprise nationale du secteur pétrolier (NIOC).


13.08.2007

Iran : deux journalistes condamnés pour l’exemple

Deux journalistes iraniens vont marcher vers l’échafaud pour avoir combattu DIEU. Cette vaste ambition nous les rend déjà fort sympathiques, mais il est révoltant de lire ça et là que deux iraniens kurdes ou deux kurdes iraniens sont condamnés à mort. Cette formulation communautariste est un produit d’importation de ceux qui veulent bien nous aider mais en en nous imposant un modèle social communautaire avec une arrière-pensée partitionniste [1].


01.08.2007

Iran : La réputation et les valeurs des fonds américains de retraites

Les fonds de pension américains investissent leurs capitaux dans des sociétés qui font des affaires en Iran. Indirectement ces fonds de retraite sont devenus les poumons financiers du régime des mollahs. Très récemment, Dick Morris, un ex-conseiller de Clinton, a décidé de mener une campagne médiatique afin de les persuader de cesser ces investissements qui renforcent un régime qui est le principal commanditaire du terrorisme islamique.


25.07.2007

Iran : Ahmadinejad achètera de l’essence à Chavez

L’Iran qui était un des pays exportateur d‘essence avec un réseau de 28 raffineries est devenu un pays importateur de ce produit. La situation a été aggravée par la volonté des mollahs de croître avec l’arrivée de nouveaux véhicules sur les routes iraniennes qui sont d’ailleurs insuffisantes pour absorber ces nouveaux arrivants !


04.07.2007

Iran : Les mollahs relancent Total

Le régime des mollahs a demandé à Total de réévaluer le coût de construction de son premier terminal d’exportation de gaz naturel liquéfié (GNL) et espère finaliser un accord dans les deux mois, rapporte l’agence de presse IRNA vendredi.


03.06.2007

Iran : Son amie Biélorusse est un pion de Moscou

Courrier International. « L’Iran prend de plus en plus ses distances avec la Russie et choisit son propre cap dans le domaine du nucléaire », estime le quotidien moscovite Vremia Novostieï…


24.05.2007

Iran : Total cherche à rassurer les mollahs, les mollahs à rassurer les milices

Selon l’agence de presse ISNA, Total reste déterminé à poursuivre ses activités en Iran malgré la forte révision à la hausse des coûts du projet gazier du champ iranien de South Pars et les menaces de sanctions qui pèsent sur le pays.


12.05.2007

William Engdahl | Confessions d’un « ex-croyant » de la théorie du pic pétrolier

La bonne nouvelle est que les scénarios catastrophe qui annoncent une pénurie de pétrole imminente sont erronés. La mauvaise nouvelle est que le prix du pétrole va continuer à augmenter. Le pic pétrolier n’est pas notre problème, contrairement à la politique. Les grandes compagnies pétrolières veulent maintenir le prix du pétrole élevé, et Dick Cheney et ses amis sont tout aussi disposés à les aider.

- Par William Engdahl [2]


05.05.2007

Iran-OMV : Le régime cherche à relancer les investissements pétroliers

Après le refus poli de Total très réticente à l’idée d’investir des capitaux en Iran, les mollahs ont jeté leur dévolu sur le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV. Les deux parties ont signé un protocole d’accord pour l’ouverture de négociations sur le développement de la phase 12 de Pars Sud et la production de GNL.


22.04.2007

Iran : L’arme émoussée du pétrole

« La république Islamique d’Iran est prête à se servir de ses exportations de pétrole comme arme si la communauté internationale exerçait des pressions sur l’Iran », a déclaré mercredi le ministre iranien du Pétrole Kazem Vaziri Hamaneh.


20.04.2007

Iran : Total laisse choir les mollahs

Récemment, nous avions signalé qu’en raison d’une hausse vertigineuse des coups d’exploitation, le pétrolier français Total montrait peu d’enthousiasme pour la signature d’un contrat portant sur une offre de 17 gisements de gaz et de pétrole, onshore et offshore d’une valeur de 10 milliards de dollars (7,4 milliards d’euros).


17.04.2007

Planete Energies | Le marché international du pétrole : les majors

Aujourd’hui, les principales compagnies pétrolières internationales, celles qu’on appelle les majors, sont au nombre de 5 :

  • Exxon/Mobil, américaine, fruit de la fusion d’Exxon et de Mobil
  • BP, britannique, provenant de la fusion de BP et d’Amoco
  • Shell, anglo-néerlandaise
  • Total, française, produit de la fusion d’Elf, de Fina et de Total
  • Chevron/Texaco, américaine, issue de la fusion de Chevron et de Texaco.

12.04.2007

Exclusif Iran-USA : Halliburton au cœur d’une affaire de lobbying

L’entreprise américaine de services à l’industrie pétrolière Halliburton a indiqué lundi qu’elle avait mis un terme à toutes ses activités en Iran. Cette entreprise est très critiquée car l’actuel vice-président américain en a assumé la présidence de 1995 à 2000, des années cruciales pour le régime des mollahs... | Décodages |


12.04.2007

Doha : Papa Poutine se moque d’une OPEP du Gaz !

Les pays qui participeront au Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) prévu lundi et mardi à Doha (Qatar) ne signeront pas d’accord pour la création d’une « OPEP du gaz », a déclaré vendredi le ministre russe de l’Industrie et de l’Energie Viktor Khristenko.


08.04.2007

Iran : Totalement dépassé par le recul des investisseurs !

Hier sur ce site, nous évoquions la hausse vertigineuse et continuelle des coûts d’extraction du pétrole et du gaz qui allait contraindre Total à renoncer à des investissement en Iran. Le régime des mollahs vient de réagir selon sa méthode habituelle de l’inversion des rôles : L’Iran souhaite reporter l’échéance imposée à Total pour la construction du premier terminal d’exportation de gaz naturel liquéfié du pays.


07.04.2007

Iran : Sous le tapis de bombes d’une guerre économique

Selon Christophe de Margerie, le patron de Total, la hausse des coûts en Iran est telle qu’elle pourrait mettre en péril le projet d’exploitation du champ gazier de South Pars.


06.04.2007

Le Nouvel Observateur | Margerie, les mains dans le cambouis

Commissions occultes en Iran, violation de l’embargo pétrolier en Irak, le premier groupe pétrolier est la cible du juge Philippe Courroye. Mais est-il un cas isolé ?

Un passionnant article par Airy Routier


01.04.2007

L’Iran fait grimper les prix du pétrole

Les prix du pétrole poursuivent leur rebond, frôlant les 64 dollars à Londres, portés par un regain de tension avec l’Iran.


27.03.2007

Darfour : Khartoum s’offre la protection de Pékin

Premier importateur du pétrole soudanais, la Chine soutient sans réserve le régime d’Omar El-Béchir, mis au ban de la communauté internationale. Ni la situation au Darfour ni les violations des droits de l’homme n’ont le moindre effet sur l’attitude des autorités chinoises.


27.03.2007

Iran : Un cartel du gaz pour préparer l’avenir

Le quotidien iranien Aftab-e Yazd souhaite la création d’une « OPEP du gaz » pour assurer une certaine prospérité à l’Iran sur le long terme et dans le même temps renforcer sa sécurité vis-à-vis d’éventuels agresseurs.

Par Ahmad Hatami-Yazd


26.03.2007

Libération | Margerie paie pour les pots-de-vin cassés

L’affaire instruite par les juges Philippe Courroye et Xavière Simeoni pourrait également se politiser...

Par Renaud LECADRE


25.03.2007

Iran - Total : Rafsandjani éclaboussé dans la guerre de succession de la direction du principal groupe pétrolier français

Dans un précédent article, nous avions évoqué la possibilité selon laquelle l’actuel n°1 de Total aurait pu échapper aux poursuites. Cette affaire recèle des finesses qui nous avaient échappés. L’implication de l’Iran où la France a de nombreux intérêts et l’implication de Rafsandjani qui est le véritable dirigeant du régime des mollahs et le garant de ses intérêts en Iran nous ont perturbés au point de ne pas voir de quoi il s’agissait : la guerre de succession de la direction de Total.


24.03.2007

Iran : Vers la fin économique du Golfe Persique ?

La menace représentée par l’Iran des mollahs est prise au sérieux de la rive sud du Golfe Persique et les Etats pétroliers cherchent par tous les moyens à s’en affranchir. C’est pourquoi les pétromonarchies du Golfe Persique sont en train de faire des études pour la création d’un ou plusieurs pipelines qui cour-circuiteraient le détroit de Hormuz.


24.03.2007

LE MONDE | Christophe de Margerie cité dans une affaire de corruption avec l’Iran

Le directeur général du groupe pétrolier Total, Christophe de Margerie, était toujours, jeudi 22 mars, en fin de matinée, en garde à vue dans l’affaire des soupçons de corruption sur un contrat avec l’Iran en 1997. Convoqué, mercredi 21 mars au matin, il peut être retenu contre son gré jusqu’au vendredi 23 mars au matin.


22.03.2007

Iran : Le N°1 de Total échappera aux poursuites

Le directeur général du groupe pétrolier français Total Christophe de Margerie, a été convoqué mercredi à la brigade financière dans le cadre d’une affaire concernant des soupçons de corruption en Iran et au Cameroun, selon une source proche du dossier, confirmant une information de l’Est Républicain. Selon la même source, il serait entendu sous le régime de la garde-à-vue.


22.03.2007

Le Monde | Le patron de Total en garde-à-vue

Par Jacques Follorou | À peine désigné successeur de Thierry Desmarest, en février, à la tête du groupe pétrolier Total, Christophe de Margerie est déjà au centre d’investigations judiciaires. M. de Margerie a confirmé au Monde, hier, qu’il était convoqué demain par la police financière dans une affaire visant les activités du groupe en Iran.


21.03.2007

Iran : Déçu par le baril à 57 dollars

Les cours du pétrole poursuivent leur dérive depuis lundi, en deçà de 57 dollars le baril de brut, malgré les tensions créées par le régime des mollahs qui espéraient ainsi influer sur les cours du pétrole afin d’empêcher l’adoption de nouvelles résolutions à son encontre.


21.03.2007

La création prochaine de « l’OPEP du Gaz »

Selon le Courrier international traduisant un article du quotidien pro-Poutine Kommersant, le 9 avril 2007, dans la capitale du Qatar, les principaux pays exportateurs de gaz, (Russie, Iran, Qatar, Venezuela et Algérie) devraient créer un cartel sur le modèle de l’OPEP. L’évènement aura lieu pendant la conférence énergétique du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF).


20.03.2007

Iran : Total veut passer outre l’ONU

La France continue à évoquer les sanctions et au même moment essaye de tenter les mollahs en leur promettant d’importants investissements dans le secteur gazier du pays qui est en état de panne suite aux sanctions bancaires décidées par les Etats-Unis et leurs alliés.


16.03.2007

Analyse : Pour la Chine, l’Iran est une clef d’accès au Moyen-Orient

La décision de la Chine d’envoyer 1000 soldats au Sud Liban pour intégrer les forces de l’ONU est le dernier exemple de l’implication grandissante de Pékin au Moyen-Orient. Pour la géostratégie chinoise, l’importance du Moyen-Orient dans le monde est aussi croissante. La Chine cherche de nouveaux alliés régionaux parce qu’elle tient à poursuivre ses objectifs stratégiques : obtenir un accès privilégié aux plus importantes réserves de pétrole, trouver de nouveaux marchés pour ses produits et sa technologie et rivaliser avec les USA pour la suprématie stratégique.


19.02.2007

Iran - 11 février : La révolution de Khomeiny, l’héritage de Mossadegh

Les racines historiques de la révolution de Khomeiny...


11.02.2007

Iran : ce GAZ qui irrite les Russes !

L’OPEP du GAZ (OPEG ?) est devenue un objet de polémique entre Téhéran et Moscou. Il y a quelques jours, les mollahs avaient lancé cette rumeur susceptible d’effrayer leurs clients Européens. L’OPEG se comportera en Cartel et pourrait dicter ses prix à ses clients. L’objectif des mollahs était de mettre la pression à l’UE au moment où elle devait entériner la décision du Conseil de Sécurité.


08.02.2007

Un Indien et un Pakistanais en Iran

L’Iran a annoncé aujourd’hui que l’Inde avait demandé encore plus de temps pour répondre à son offre de prix pour l’exportation du gaz. On se souvient que le mois dernier le ministre iranien du pétrole avait déjà annoncé à la presse qu’un accord sur le prix avait été trouvé avec la médiation d’une société anglaise. Le projet de Gazoduc Inde-Iran-Pakistan revient sans cesse à l’ordre du jour...


06.02.2007

Iran : La solderie des réserves pétrolières

Devant le peu d’empressement montré ces derniers temps par les majors du pétrole à venir investir en Iran et vu l’état désastreux de l’économie du pays, ainsi que nous l’avions déjà écrit par le passé, le régime islamique iranien a décidé d’accorder des facilités nouvelles pour les investisseurs du secteur pétrolier.


04.02.2007

Iran : Shell sous pression

La compagnie pétrolière anglo-néerlandaise Shell se trouve face à un dilemme en Iran quant à la signature d’un contrat d’exploitation gazière estimé 10 milliards de dollars. Il y aurait des pressions politiques.


03.02.2007

Décodage de l’article du Monde sur l’Iran

Le gisement gazier Pars Sud se porte mal : le 12 janvier 2007, la banque Société Générale qui avait pris en charge le financement d’une méga partie du ce projet gazier, et qui tardait de finaliser l’accord, a annulé son engagement. La Société Générale devait financer les phases 17 et 18 des champs gaziers de Pars sud.


17.01.2007

L’Iran s’apprête à réduire sa consommation d’essence

En vertu de la prochaine loi de « management » de la distribution du carburant, qui entrera en vigueur dans le cadre du nouveau budget de la prochaine année iranienne, le gouvernement d’Ahmadinejad prévoit de développer les transports en commun, d’encourager l’usage des moteurs à gaz ou au diesel et surtout de rationner l’essence ! Cadeau du Nouvel An (21 mars) du régime et sans doute une mesure pour mettre la pression sur le peuple.


13.01.2007

L’Iran : Ne rien faire ?

Le système d’information du régime des mollahs utilise la méthode 80/20. Il s’agit de diffuser 80% de données fondées (généralement une analyse des défauts du régime dans un domaine précis) afin de faire passer 20% de données délibérément fausses (qui sont les solutions proposées par un courant réformateur du régime).


13.01.2007

Iran - Malaisie : Pas de contrat gazier dans l’immédiat

L’annonce faire par l’Iran de la signature d’un contrat gazier offshore avec la SKS Malaisienne est encore un canular du régime des mollahs. Comme dans le cas d’un dernier contrat avec les chinois, il s’agit d’une option d’achat et non pas d’un contrat ferme qui permettrait à l’économie iranienne quelques investissements dans l’immédiat.


09.01.2007



0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 [Retour à l'index des mots-clés]