Accueil > Afghanistan
0 | 50

IRAN : WASHINGTON’S FAILED WARNING

© IRAN-RESIST.ORG – October 27, 2010 | On Saturday 23 of October, the New York Times reported that the mullahs have regularly given bags filled with cash to Omar Daoudzai, Karzai’s chief cabinet, in order to purchase his loyalty and promote Iranian interests in Afghanistan. The day after, the Afghan president gathered the press in order to specify that the Americans were aware of this and that this was not a secret at all which could not have been ignored by the New York Times which constitutes a kind of American Pravda. As revenge, the average American who used to ignore this knows from now on that the mullahs who help Taliban dispose as well of high-ranked friends who can give them information which would be susceptible to be beneficial to Afghan Islamist fighters. Who could take advantage of such news ? Anybody who would like to pressurize the mullahs. The involvement of the New York Times implies of course that Washington is behind such leaf. The reason lays in the failure of Washington’s latest effort to force the mullahs to reconcile with it and become its regional allies.

Decoding of such warning

10.11.2010

Iran : L’avertissement raté de Washington

Le samedi 23 octobre, le New York Times a rapporté que les mollahs remettaient régulièrement des sacs d’argent à Omar Daoudzaï, le chef de cabinet de Karzaï, pour acheter sa loyauté et promouvoir les intérêts iraniens en Afghanistan. Le lendemain, le président afghan a réuni la presse pour préciser que les Américains étaient au courant et qu’il n’y avait là rien de secret, ce que le New York Times qui est une sorte de Pravda à l’américaine n’aurait pas pu ignorer. En revanche, l’Américain moyen, qui ignorait cela, sait désormais que les mollahs qui aident les Talibans ont aussi des amis hauts placés qui peuvent leur donner des informations susceptibles d’être utiles aux combattants islamistes afghans. C’est une info propre à exclure le dialogue avec Téhéran et lui faire valoir de nouvelles punitions. À qui profite le crime ? A quiconque aimerait faire pression sur les mollahs. La participation du New York Times désigne évidemment Washington comme le coupable de cette fuite. La raison se trouve dans l’échec du dernier effort de Washington pour forcer les mollahs à se réconcilier avec lui et devenir ses alliés régionaux.

| Décodages d’un avertissement |

+ un article sur les liens historiques entre les Mollahs et les Frères Musulmans
ainsi que leurs liens avec diverses organisations terroristes islamiques sunnites


27.10.2010

Moscou est le grand vainqueur de la politique américaine en Asie Centrale

Depuis plus de deux siècles, les Anglais puis les Américains tentent de déstabiliser la Russie en instrumentalisant l’Islam dans les pays de l’Asie Centrale. Lord Curzon disait que du contrôle de l’Afghanistan dépendait « la domination du Monde ». Force est de constater que cette politique n’a toujours pas donné ses fruits. Pire encore, les Anglo-Américains s’enfoncent chaque jour un peu plus dans le bourbier Afghan (et Iranien) qu’ils ont eux-mêmes créé. Or, loin de remettre en cause cette doctrine plus que bicentenaire consistant à s’emparer de l’Asie Centrale avec l’aide de l’Islam Jihadiste, ils surenchérissent dans une stratégie vouée à l’échec.

Babak Khandani


20.03.2010

Iran : La semaine en images n°108

Dimanche prochain, le 21 mars, les Iraniens fêteront l’arrivée du printemps et le nouvel an perse. La période doit être propice à la joie et aux retrouvailles en famille, mais ce n’est pas le cas car depuis des mois, l’économie iranienne croule sous le poids des sanctions américaines. Le régime qui manque de devises pour approvisionner le marché a supprimé les aides en nature par des aides en liquide dénuées de valeur avec l’inflation à 60% et s’apprête à supprimer les prix subventionnés tout en gelant les salaires pour brider la consommation et éviter les risques de pénuries sources d’une révolte qu’il ne pourrait pas réprimer car tout le monde y compris les miliciens sont concernés. Le régime a même peur que les jeunes bassidjis retournent leurs armes contre lui, c’est pourquoi il leur a retiré leurs armes en novembre dernier. Dans ce contexte tendu, à la veille du nouvel an, le seuil de la pauvreté a atteint les 1200 dollars par mois ce qui est 4 à 6 fois supérieur aux revenus les plus courants. Les prix sont élevés, les allés des marchés sont vides, l’ambiance est morose, mais on est aussi inquiet pour l’avenir car les mollahs ne cèderont pas, ce qui sous-entend la poursuite de la guerre économique de Washington, c’est-à-dire des difficultés grandissantes. On voit très bien cette inquiétude sur les images de la semaine passée qui fut comme d’habitude marquée par les navrantes et incessantes provocations de dirigeants insensibles à la détresse des Iraniens.


14.03.2010

Middle East : Where the U.S. treads, democracy does not spread

The Nobel Institute discerned its Peace Prize this year to the American President Barack Obama. This decision greatly surprised for Obama has not achieved any considerable results in world peace since in office. The Nobel’s move was then attributed to the hope that Obama’s election has risen in the world and as an encouragement in his future actions for world peace.


28.11.2009

Iran : Un attentat parfait pour les mollahs

Un attentat à explosif a visé hier vers 19h45 une mosquée chiite dans la province sunnite de Sistan et Baloutchistan, région qui est la scène de violents affrontements entre les miliciens du régime et des séparatistes financés par Washington.


29.05.2009

Iran : Aucun dialogue, ni avec les Six, ni avec Obama

Les présidents du Pakistan et de l’Afghanistan, c’est-à-dire, des deux plus importants alliés des Etats-Unis face aux Talibans étaient à Téhéran. A l’examen des sujets abordés, on s’aperçoit que le véritable objet de leur visite était une nouvelle offre américaine d’entente à Téhéran.


26.05.2009

Iran : Une entremetteuse italienne à Téhéran

Le chef de la diplomatie italienne Franco Frattini est à Téhéran pour une visite de deux jours en vue d’encourager les mollahs à participer à la conférence sur l’Afghanistan qui se tiendra fin juin à Rome en marge du sommet du G8.


20.05.2009

IRAN-UNITED STATES : FAILED PRELIMINARIES AT THE CONFERENCE ON AFGHANISTAN

© IRAN-RESIST.ORG – April 3 2009 | Before the beginning of the conference in The Hague, Washington mentioned the possibility of an Iranian cooperation in the form of a reinforced surveillance at the Iranian-Afghan border by the Iranian officials, a specific task that would have forced its officials to dialogue with their American counterparts. The objective was to involve the mullahs in a process of bilateral cooperation that is favorable to dialogue and compromises. In order to avoid to be dragged, Tehran clearly refused a bilateral cooperation and the limitation of its intervention in Afghanistan : an essential gesture in its relations with the United States.| Decoding |


03.04.2009

Iran – Etats-Unis : Préliminaires ratés à la conférence sur l’Afghanistan

Avant le début de la conférence de La Haye, Washington avait évoqué la possibilité d’une coopération iranienne sous la forme d’une surveillance renforcée de la frontière irano-afghane par les responsables iraniens, une tâche spécifique qui aurait contraint ses responsables à dialoguer avec leurs homologues américains. L’objectif était d’engager les mollahs dans un processus de coopération bilatérale propice à un dialogue et des compromis. Pour éviter de se laisser entraîner, Téhéran a clairement refusé une coopération bilatérale et la limitation de son intervention en Afghanistan : un geste essentiel dans ses relations avec les Etats-Unis. | Décodages |


03.04.2009

L’Iran dément tout contact avec les Américains à La Haye

A la Haye, le représentant des mollahs a serré la main de Richard Holbrooke, l’émissaire spécial des Etats-Unis pour l’Afghanistan et le Pakistan, au cours d’une rencontre fortuite à la pause déjeuner. Téhéran qui n’avait pas initialement démenti la poignée de main, a changé dès lors que les Américains ont parlé d’un dégel et d’un premier pas constructif fait par l’Iran.


02.04.2009

IRAN : AN UNFREEZING BUT NOT THE ONE WE EXPECTED

© IRAN-RESIST.ORG – April 1st 2009 | Everybody expected the intervention of the mullahs’ representative at The Hague as they hoped the beginning of an opening and some encounter. However things didn’t happen as expected : Tehran agreed solely for cooperation with Afghanistan and rejected thus any possibility of dialogue and compromise with the United States. However it accepted a brief meeting that makes people announce some unfreezing. | Décodages |


01.04.2009

Iran : Un dégel, mais pas celui que l’on attendait

Tout le monde attendait l’intervention du représentant des mollahs à La Haye, espérant le début d’une ouverture et une rencontre. Mais les choses ne se sont pas passées comme espéré : Téhéran a dit oui à une coopération uniquement avec l’Afghanistan, repoussant ainsi toute possibilité de dialogue ou de compromis avec les Etats-Unis, mais néanmoins accepté une brève rencontre qui fait crier au dégel. | Décodages |


01.04.2009

Iran-Afghanistan : Qui est l’envoyé des mollahs à La Haye

Le régime des mollahs a annoncé le nom de son représentant à la Conférence sur l’Afghanistan qui se tiendra ce 31 mars à La Haye. Il s’agit de Mohammad-Mehdi Akhoundzadeh Basti محمدمهدي آخوندزاده بسطي, le vice-ministre des affaires étrangères chargé de l’Asie qui a également représenté Téhéran à la Conférence sur l’Afghanistan organisée le 27 mars par l’OCS à Moscou.


31.03.2009

Iran : Les caractéristiques de l’ouverture proposée par Obama

Après avoir réussi à engager les mollahs contre leur gré dans un processus de dialogue, les Etats-Unis annoncent les caractéristiques de ce dialogue via des déclarations émises par David Petraeus, le commandant de leurs forces dans la région, Richard Boucher, le secrétaire d’Etat assistant chargé d’Asie du Sud, Denis McDonough, conseiller adjoint sur les questions de sécurité nationale, et Robert Gates, le secrétaire à la Défense.


30.03.2009

Iran : Silence sur la nouvelle stratégie d’Obama en Afghanistan

Pour engager les mollahs sur la voie des compromis, la nouvelle administration américaine a eu la brillante idée de les inclure officiellement dans des groupes de discussion sur l’avenir de l’Afghanistan. La décision annoncée par Obama dans sa présentation de la nouvelle stratégie américaine en Afghanistan a été saluée par les Occidentaux et les Afghans, mais l’on n’entend guère les mollahs. Perturbé par cet embrigadement à contrario, Téhéran prépare sa défense pour ne pas s’engager dans la voie du compromis.


29.03.2009

Afghanistan : Obama engage l’Iran dans un processus irréversible

Hier, quelques heures après l’annonce par le régime des mollahs sur sa participation aux conférences sur l’Afghanistan, les Américains ont fait état d’une rencontre à l’initiative de Téhéran entre un représentant des mollahs et un haut responsable de l’OTAN à l’initiative de Téhéran. Alors que Téhéran reste discret sur cette initiative, les Américains insistent sur son importance.


28.03.2009

Iran-Afghanistan-USA : Superbe changement de tactique

Après avoir entretenu le doute à propos de sa participation à la conférence internationale sur l’avenir de l’Afghanistan et même confirmé son absence, le régime des mollahs a annoncé sa présence pour le 31 mars à La Haye. L’annonce donne lieu à des spéculations un peu hâtives sur la possibilité d’une rencontre irano-américaine en marge de la conférence : erreur ! On n’est pas face à l’évolution attendue par les Américains : il s’agit d’un superbe changement de tactique.


27.03.2009

Iran-Obama : Le ministre sera de retour de suite !

Le ministère iranien des affaires étrangères a annoncé hier le départ de son responsable Mottaki pour une « grande tournée africaine et latino-américaine » d’une durée indéterminée. Cette tournée impromptue est la dernière trouvaille des mollahs pour se rendre indisponibles pour la conférence sur l’Afghanistan, rendez-vous international où ils devaient croiser les Américains.


25.03.2009

Iran-Afghanistan : Washington affine ses arguments

Au début du mois de mars, Hillary Clinton a invité les mollahs à la conférence internationale sur l’Afghanistan qui doit se tenir le 31 mars à La Haye avec l’arrière-pensée de mettre fin à leur fuite devant tout dialogue ou compromis. Après beaucoup de tergiversations, Téhéran a finalement dit non aux Etats-Unis, en précisant qu’il suivrait sa propre voie pour la stabilité de l’Afghanistan. Depuis, il reçoit de nouvelles demandes de participation à la conférence en l’honneur de son attachement à la stabilité de l’Afghanistan et de la région !


23.03.2009

IRAN : THE FAILED WISHES OF OBAMA

© IRAN-RESIST.ORG – March 21 2009 | As they are always looking for a way to open the dialogue and drive the mullahs to a compromise, right after mediations, pressures and sanctions, the Americans since then took up again with friendly methods –flattery and small presents. After the flatteries of the emir of Qatar and a new threat of expulsion of the Iraq-based Mujahidin from their city of Ashraf, Obama went up a gear with a message for the Iranian New Year that was addressed to “the people and the rulers of the Islamic Republic of Iran”, a message that didn’t convince or even weakened the mullahs.


21.03.2009

Afghanistan : l’Iran, pris au piège à Moscou !

Il y a deux jours, les mollahs ont fait part de leur probable refus de se rendre à la conférence sur l’Afghanistan qui doit se tenir le 31 mars à La Haye. Ils ont cru avoir ainsi mis un terme aux espoirs des Américains qui avaient planifié un dialogue direct entre les deux pays à cette occasion. Leurs plans risquent d’échouer en raison d’un mauvais concours de circonstances dû à une ambiance électrique.


21.03.2009

Iran-Afghanistan : Washington revient à son argument initial

Il y a 15 jours, Hillary Clinton invitait les mollahs à la conférence internationale sur l’Afghanistan avec l’arrière-pensée de mettre fin à leur fuite devant tout dialogue ou compromis. Depuis, Téhéran a multiplié les excuses pour ne pas y aller, et les Etats-Unis ont eux multiplié les initiatives pour attirer les mollahs à la table des négociations : après des missions avec des cadeaux et l’évocation de toutes sortes de menaces, en dernier ressort Washington tente la flatterie ! C’est ce que l’on peut appeler un retour à la source !


20.03.2009

AFGHANISTAN : IRAN SENDS LARIJANI TO SOUND OUT THE AMERICANS

© IRAN-RESIST.ORG – March 19 2009 | For a long time Tehran maintained some suspense regarding its participation to the next international conference on Afghanistan. Right after it mentioned its predispositions to study the American arguments that would justify its presence, through Ali Larijani, the president of the Assembly ; it just recalled serious reticence because of some American policies that were very disappointing in Afghanistan. This is a new approach that is openly anti-American and that deserves a detailed analysis.


19.03.2009

Afghanistan : L’Iran envoie Larijani sonder les Américains

Longtemps Téhéran a maintenu le suspens sur sa participation à la prochaine conférence internationale sur l’Afghanistan. Après avoir évoqué sa prédisposition à étudier les arguments américains qui justifieraient sa présence, par l’intermédiaire d’Ali Larijani, le président de l’Assemblée, il vient d’évoquer de sérieuses réticences en raison de certaines politiques très décevantes des Américains en Afghanistan. C’est une nouvelle approche plus ouvertement anti-américaine qui mérite une analyse détaillée.


19.03.2009

Afghanistan : L’Iran donne son accord avant de nier - Décodages

Il y a quelques jours, Hillary Clinton évoquait l’opportunité d’une participation iranienne à la prochaine conférence internationale sur l’Afghanistan. Après avoir refusé de répondre à cette suggestion ainsi qu’aux initiatives de médiation turque ou pakistanaise, Téhéran a soudainement annoncé sa participation avant de démentir 24 heures plus tard car il n’a pas obtenu l’effet qu’il désirait après l’annonce de son accord. | Décodages |


14.03.2009

Clinton-Afghanistan : L’analyse de la réponse iranienne

Jeudi dernier, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a proposé aux mollahs de participer à une conférence ministérielle internationale sur l’Afghanistan qui se tiendra le 31 mars à La Haye. Téhéran se montre très évasif, une réponse pourtant très claire si l’on parle mollahs.


09.03.2009

Iran : L’offrande afghane d’Hillary Clinton

Hillary Clinton vient d’officialiser l’invitation lancée aux mollahs de participer à la conférence internationale sur l’Afghanistan, le 31 mars à La Haye. Même si l’invitation relève d’une nécessité militaire (empêcher les livraisons iraniennes d’armes russes aux Talibans), c’est une nouvelle tentative pour provoquer un face à face irano-américain.


07.03.2009

Iran : Micheal Mullen, chef d’état-major et girouette créative !

Le chef d’état-major interarmées américain Michael Mullen s’est prononcé hier en faveur d’une « approche régionale » de la question afghane incluant l’Iran voisin, malgré les problèmes posés par les ambitions nucléaires de Téhéran.


29.01.2009

Iran : Washington tend une perche afghane aux mollahs

« L’Iran partage avec les Etats-Unis et ses alliés un certain intérêt à voir s’améliorer la situation en Afghanistan et pourrait faire partie d’un effort régional en ce sens », a suggéré jeudi le général David Petraeus, chef des opérations américaines en Afghanistan et en Irak.


10.01.2009

Afghanistan : Pourquoi l’Iran a-t-il boudé la réunion de Paris ?

Manoutchehr Mottaki, le ministre des affaires étrangères des mollahs, a finalement boudé la réunion internationale sur l’Afghanistan au prétexte de « propos impolis de Sarkozy ».


15.12.2008

Iran : Obama envoie des signaux clairs aux mollahs

Selon le Washington Post, les conseillers à la sécurité nationale de Barack Obama lui conseillent d’envisager une approche plus régionale au sujet de l’Afghanistan, c’est-à-dire d’éventuelles discussions avec les mollahs. Le New York Times rapporte également une approche similaire au sujet de l’Irak.


12.11.2008

NATO-AFGHANISTAN: IRAN FEARS PEACE WITH TALIBANS

© IRAN-RESIST.ORG - OCT 10 2008 | Ali Larijani, the Parliament president of the mullahs’ regime, is in situation of disgrace further to his effort to take the power without his mullah friends knowing. He is searching in getting back the kind favors of the regime so he is multiplying media statements. Larijani disposes also of the particular feature to drop clangers and say loudly what others say very low. In the past he held very interesting purposes asserting notably that the nuclear crisis was a pretext for the United- States “to force the regime to do whatever they want”. This time he expressed his great preoccupation regarding a Western reconciliation attempt with the Taliban.


18.10.2008

L’Iran et la cuvée 2008 du « National Intelligence Estimates »

La cuvée 2007 du « National Intelligence Estimates » était consacrée à l’Iran : elle a surpris tout le monde, en particulier les partisans d’une intervention militaire dans ce pays, car elle affirmait que les mollahs étaient loin de maîtriser la technologie de la bombe nucléaire. La cuvée 2008 du « National Intelligence Estimates » est consacrée à l’Afghanistan et surprend déjà à travers des extraits rendus publics par l’administration Bush.


12.10.2008

Otan - Afghanistan : L’Iran craint la paix avec les Talibans

Ali Larijani, le président du Parlement du régime des mollahs, est en état de disgrâce suite à ses efforts pour prendre le pouvoir à l’insu de ses amis les mollahs. Il cherche à revenir dans les bonnes grâces du régime et multiplie les déclarations médiatiques. Larijani a aussi la particularité de faire des gaffes et dire tout haut ce que d’autres disent tout bas. Il avait par le passé tenu des propos très intéressants notamment en affirmant que la crise nucléaire était un prétexte pour les Etats-Unis « pour forcer le régime à faire ce qu’ils veulent ». Cette fois il a exprimé sa grande préoccupation à propos d’une tentative occidentale de réconciliation avec les Talibans.


10.10.2008

Afghanistan : Un ami des mollahs revendique le coup contre les soldats Français

C’est le chef de guerre afghan Gulbuddin Hekmatyar, vétéran islamiste de la guerre contre les Soviétiques, qui a revendiqué la responsabilité de l’embuscade du 18 août au cours de laquelle dix soldats français ont trouvé la mort. C’est un grand ami des mollahs !


02.10.2008

Iran : La semaine en images (édition n°17)

La semaine qui s’est achevée était placée sous le signe des voyages : Mottaki, le ministre des affaires étrangères, s’est rendu à Paris pour la conférence d’aide à l’Afghanistan, puis il est revenu à Téhéran pour recevoir Solana accompagné de directeurs politiques de la diplomatie des 6 sauf les Etats-Unis. Dans le même temps, différents officiels du régime ont reçu des émissaires sud-américains et africains qui ont accepté de servir de relais de blanchiment d’argent aux mollahs. Récit en images.


15.06.2008

Selon Jospin, il faut reconnaître le rôle régional de l’Iran

Interrogé sur RTL à propos de l’envoi de nouvelles troupes françaises en Afghanistan, l’ancien Premier ministre socialiste a exprimé un point de vue qui est susceptible de plaire aux mollahs.


03.04.2008

Afghanistan : L’Iran investit la zone de combat

Washington mène une guerre larvée de nature économique contre l’Iran. En réaction, Téhéran mène une guerre larvée contre les Etats-Unis en Irak et en Afghanistan et dans cette guerre ce sont les irakiens et les afghans qui trinquent. Son objectif est de faire admettre que pour trouver la paix, il faut « négocier avec Téhéran ».


08.03.2008

Iran : Reprise des expulsions forcés de réfugiés afghans

Dans un communiqué publié vendredi, le ministère afghan des Affaires étrangères s’est dit inquiet de la reprise du rapatriement forcé de réfugiés afghans installés dans la province iranienne du Sistan-Baloutchistan, à la frontière avec l’Afghanistan.


06.11.2007

Iran : L’arbitre de la crise des otages en Afghanistan !

Récemment, un important quotidien du régime, la Publication des Gardiens de la révolution, relevait l’importance du rôle d’arbitre du régime des mollahs du Moyen-Orient au Pakistan.


09.08.2007

Iran : La Gaffe inévitable du Président Karzaï

Jacadi Bush a encore frappé. Récemment nous vous avons parlé de ces changments dans les déclarations des responsables américains qui avaient donné le tournis à l’Etat indien au point que les dirigerants de ce pays ne savaient s’ils pouvaient continuer à fréquenter les mollahs ou pas. Au dernier nouvel, ils n’y sont pas autorisés et les médias du régime tempêtent contre l’Inde et ses Hindus. La même mésaventure frappe l’Afghanistan et son président Hamed Karzaï.


07.08.2007

L’Iran serait bien un sanctuaire pour Al Qaeda

Eli Lake [1], un célèbre journaliste américain, a récemment écrit un article sur la présence des dirigeants d’Al Qaeda en Iran. L’intérêt de l’article n’est pas tellement dans les informations sur cette présence que sur les remous que ces informations ont créé à Washington. Presque malgré lui, Lake confirme nos soupçons quant à la volonté de Washington de dissimuler toute information qui établirait un lien entre le régime des mollahs et les djihadistes d’Al Qaeda qui tuent des soldats américains en Irak.


25.07.2007

L’Iran distribue des armes chinoises en Irak

Les Etats-Unis ont fait part de leur préoccupation à la Chine, au sujet de la découverte d’armes et de munitions anti-blindages de fabrication Chinoise, et trouvées en Irak et en Afghanistan. Le vendredi 6 juillet, Richard Lawless, un responsable de la région Asie au Pentagone, a déclaré que Washington avait évoqué le problème avec Pékin [2].


12.07.2007

Iran : Décodages à propos de Moqtada Sadr et Al Qaeda

Toutes les agences de presse ont écrit unanimement que Moqtada Sadr était, selon les sources militaires américaines, reparti vers l’Iran. Il convient nuancer : Sadr travaille pour le régime des mollahs, il n’est donc pas reparti pour l’Iran, mais a été appelé à rentrer. Seconde nouvelle à propos de l’Iran mais de provenance irakienne : la mise en garde d’Al Qaeda contre le régime des mollahs. Décodages de ces deux nouvelles afin d’échapper à une euphorie qui n’a aucunement lieu d’être.


10.07.2007

Sunday Times | L’Iran a fourni le missile qui a frappé l’hélicoptère britannique

Un hélicoptère de la Royal Navy qui s’est écrasé dans les flammes à Bassora l’année dernière, tuant les cinq personnes à bord, a été abattu par un missile sol-air sophistiqué fourni aux militants irakiens par l’Iran, selon des autorités américaines.


25.06.2007

Iran : Les Etats-Unis veulent la peau des Pasdaran

Les Etats-Unis veulent que les Gardiens de la révolution soient directement désignés dans une prochaine résolution des Nations unies sur l’Iran, a affirmé jeudi le secrétaire américain au Trésor, Henry Paulson. Son discours précis tranche avec les déclarations des politiciens de Washington.


15.06.2007

Iran - Afghanistan : Les Etats-Unis hésitent à reconnaître l’aide aux Talibans

Dans un précédent article, nous avons évoqué l’hésitation des Américains à renforcer les sanctions contre le régime des mollahs. Cette même hésitation due à l’impérieuse nécessité d’une entente régionale avec les mollahs encourage les américains à se montrer très laxistes quant à l’ingérence des mollahs en Afghanistan et en Irak.


14.06.2007

Iran : Les préparations estivales continuent !

Une enquête du Guardian révélait récemment que le régime des mollahs aidait Al Qaeda Irak et les milices sunnites arabes de ce pays dans la perspective d’une épreuve de force cet été avec les forces de la coalition. L’armée américaine risque de souffrir car en même temps les Talibans préparent une vaste offensive estivale. Ces derniers sont également équipés par les armes russes du régime des mollahs.


11.06.2007

Iran : Double détente du côté afghan !

Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a réitéré lundi ses inquiétudes au sujet d’un trafic présumé d’armes iraniennes en Afghanistan, lors d’un entretien avec le président Hamid Karzai qui a lui fait état des « très bonnes relations » entre Kaboul et Téhéran. | Décodages


06.06.2007



0 | 50 [Retour à l'index des mots-clés]