Accueil > Photos > Iran : Les emails ultras explosifs de Hillary Clinton



Iran : Les emails ultras explosifs de Hillary Clinton
16.10.2020

Le régime des mollahs va de plus en plus mal en raison des sanctions américaines, des manifestations en faveur de Reza Pahlavi, et la grève illimitée des ouvriers du pétrole, de l’électricité, des industries, des routiers, des Bazaris et des chefs des tribus nomades iraniens et enfin le refus de ses miliciens de le défendre. La semaine dernière, le régime a tenté de mobiliser les Iraniens par un faux prétexte contestataire autour de sa fausse opposition. Les Iraniens ont boycotté cette mobilisation suspecte et ont démontré à la fois leur discernement et qu’ils voulaient la fin de ce régime. Depuis lundi, il y a une nouvelle menace contre le régime : les emails d’Hillary Clinton [1] font état de sa collaboration avec Obama [2] et Daesh contre Assad, la Russie et la Chine. Ces dernières risquent de le lui faire payer chèrement ! Voici un rappel des faits depuis le 7 octobre et ce qu’ils signifient.



Il y a 3 semaines, le lundi 28 septembre, le prince Reza Pahlavi [3] a parlé. Il a insisté sur l’irréformabilité du régime avant d’appeler les gens du régime notamment ceux qui se disent des réformateurs à choisir le peuple et son envie de changement. Il a aussi appelé les Iraniens et aussi les miliciens mécontents qui les soutiennent, les appelant à unifier leurs actions anti-régime. Il a enfin appelé les divers mouvements d’opposition à aider cette lutte unifiée contre le régime.

Son appel a été utile et efficace, car il a suscité l’adhésion des routiers à la lutte et le blocage du seul accès du régime pour ses approvisionnements alimentaires et pharmaceutiques. Le régime s’est vite retrouvé en état de pénurie. Les Bazaris ont aussi rejoint la grève pour mettre leurs milliers d’employés mécontents dans les rues. Les Iraniens ont aussi suivi la consigne en manifestant massivement contre le régime à l’occasion d’une victoire internationale d’une équipe de foot de Téhéran. Les policiers ont laissé avant d’annoncer leur soutien aux Iraniens en lutte contre le régime !

C’est alors (le 7 octobre) que Trump a demandé à Pompeo de publier les emails d’Hillary Clinton en précisant qu’ils contenaient les preuves d’une conduite accablante de l’administration Obama à son propos. L’info n’a alors pas été vue comme essentielle, car une partie de ces emails avaient déjà été publiés par Wikileaks, le héros de tous les médias politiquement corrects.

Mais au vu de ce que nous avons vu et que nous allons vous exposer, on aurait dû prendre cette annonce plus au sérieux comme les mollahs, car ils ont alors simulé une manifestation hostile au Guide à l’occasion de la mort du chanteur Shajarian, partisan du faux opposant Moussavi, et ont appelé à des manifestations massivement pour simuler une mobilisation nationale pour leur fausse opposition et ainsi donner une nouvelle légitimité à ce dernier avant que les emails de Hillary les entraînent vers le bas, les fâchent avec la Russie et la Chine ou élimine Biden, qui est leur dernier espoir, de la course à la Maison-Blanche !

Mais cette tentative a échoué, car les Iraniens ont boycotté les rassemblements en mémoire de Shajarian, en le décrivant comme un complice des crimes du régime et ont démontré qu’ils ne voulaient plus de ce régime.

Le régime a continué à manipuler les Iraniens et prévoyant un échec, son MAE a quitté le pays en direction de la Chine dans l’espoir d’assurer sa survie en livrant toutes les richesses iraniennes à la Chine. Mais il n’a pas obtenu le moindre soutien ou dollar.

Le samedi 10 octobre, le régime a tenté de raviver la flamme verte de sa fausse opposition plus révolutionnaire islamiste, mais légitimée par une mobilisation, mais il a encore échoué. Son MAE a encore insisté auprès des Chinois et a encore échoué.

Ces échecs ont évidemment paniqué les collaborateurs actionnaires du régime  : ils ont mis en vente leurs actions. Le régime a refusé de les arroser. La bourse de Téhéran a chuté. Les paniqués se sont néanmoins rués pour acheter des devises ou des pièces d’or, ce qui a obligé le régime à augmenter encore le prix de ces pièces d’or et son taux a dépassé le seuil record de 31,000 tomans.

Le dimanche 11 octobre, Zarif est rentré bredouille au pays. Le chef de la Banque centrale a prié les gens à ne pas acheter des dollars, sans y parvenir.

Les grèves en cours [4] ont été maintenues. Les employés de l’hôpital de Karaj ont manifesté leur mécontentement en raison de plusieurs mois de salaires impayés révélant que le régime payait toujours moins en raison de sa faillite économique et aussi pour limiter le pouvoir d’achat en vue de retarder la fin de ses réserves alimentaires.

PNG - 313.3 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Par ailleurs, on a vu des pauvres gens d’un village Baloutche mettre en fuite des patrouilleurs de la milice à Souran. Enfin des soldats ont envoyé une vidéo pour montrer qui’ils passaient leur temps à taguer « Mort à Khamenei » sur les murs de leurs villes !
© IRAN-RESIST.ORG


© IRAN-RESIST.ORG


© IRAN-RESIST.ORG

Le résultat a été encore la panique, le krach boursier et la hausse de l’or et des devises !

En fin de la journée, les opposants ont annoncé la grève des transports à Téhéran en montrant que le terminus routier de la capitale était totalement vide.

© IRAN-RESIST.ORG


© IRAN-RESIST.ORG

Bien loin de ce terminus désolé, l’administration Trump a annoncé la publication des emails de Hillary. Cette dernière et son mari n’ont pas réagi et ont fêté la 45e année de leur mariage, comme pour minimiser les problèmes qui pouvaient les attendre. Mais leurs sourires semblaient crispés.

JPEG - 22 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Le lundi 12 octobre, les mollahs ont joué l’apaisement en autorisant l’inspection du 2d site suspect selon les inspecteurs de l’AIEA comme ils l’avaient promis au nouveau directeur de l’agence. Ce dernier a rejeté le deal d’apaisement des mollahs en précisant qu’ils ne respectaient aucunement leurs engagements pris en 2015 à Vienne et qu’ils enrichissaient de l’uranium à un degré plus élevé que les seuils autorisés.

PNG - 285.8 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Les mollahs n’ont pas répondu à cette déclaration qui signifiait un alourdissement des sanctions à leur encontre. Leur MAE est parti en Irak pour réclamer 5 milliards de dollars de revenus commerciaux gelés par les Irakiens. Ils n’ont pas répondu favorablement à sa demande. Il est retourné en Iran en affirmant qu’ils les auraient bientôt !

PNG - 38.1 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Il y eut une nouvelle panique, un nouveau krach et une nouvelle hausse du dollar !

JPEG - 32.1 ko
PNG - 236.3 ko


© IRAN-RESIST.ORG

En début de soirée, les distributeurs d’argent ont affiché qu’il n’y avait plus aucun cash ! Les distributeurs étant réservés aux porteurs de cartes (des gens très riches proches du régime), il nous est paru que le régime voulait réduire le pouvoir d’achat de ses proches pour les empêcher d’acheter des dollars ou vider les magasins et ainsi accentuer les pénuries existantes.

PNG - 253.7 ko
JPEG - 56.9 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Lundi, dans la soirée, les emails ont paru faisant état officiellement de la création de Daesh par Hillary pour Obama (ce que l’on savait déjà), mais ont aussi révélé des liens très inattendus entre Daesh de sister Hillary et les mollahs.

Le mardi 13 octobre, on a eu une avalanche de révélations, outre la création de Daesh par Hillary, les conflits de cette dernière avec l’Arabie Saoudite opposée à cette diplomatie de terrorisme islamique. On a aussi appris que Hillary s’était opposée à l’intervention de l’Arabie Saoudite contre les islamistes au Bahrein. On a aussi appris que Hillary était intervenu pour introduire les frères Musulmans sur la chaîne Al Jazeera. On a aussi été informé qu’il y avait de nombreux emails concernant l’Iran. On a appris qu’Obama et Hillary avaient passé un deal avec les mollahs à propos de l’hébergement de Ben Laden en Iran.

On a également été informé que l’administration Obama avait dissimulé les preuves de l’implication des mollahs dans un attentat islamiste à la Thaïlande comme l’administration Clinton avait fait de la même manière dans plusieurs autres cas : Khobar-Drakkar, Lockerbie... [5].

On a aussi appris que cette administration avait conclu un accord secret assorti d’un don de 10 milliards de dollars avec les mollahs pour que leur chef terroriste Qassem Soleimani participe au développement de Daesh et la formation de ses cadres à Téhéran en vue d’une déstabilisation permanente de la Syrie et l’Irak !

PNG - 372.6 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Les opposants se sont moqués des mollahs et de leur défunt héros anti-sioniste Soleimani en le désignant comme le père de Daesh, filant le parfait amour avec Hillary !

JPEG - 74.4 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Plus sérieusement, on a vu un email faisant état d’une dépêche dictée à l’AFP pour promouvoir les mollahs comme des opposants à Daesh afin de démentir leur rôle au sein de Daesh et aussi pour les réhabiliter dans l’intérêt d’une entente qui devait sans doute avoir lieu sous une présidence Hillary. Dans un autre email, on a vu des excuses présentées par un responsable de Daesh aux Israéliens pour un tir par erreur sur leur position dans le Golan.

JPEG - 68.2 ko
PNG - 150.7 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Ces révélations ont ainsi établi que les Saoudiens n’étaient pour rien dans la création de Daesh et la promotion de l’islamisme au Moyen-Orient et ailleurs contrairement à ce que l’on a pu lire çà et là notamment dans les médias français ou la presse israélienne proche des démocrates. Ces révélations ont établi que contrairement aux avis des mêmes journalistes, les mollahs n’ont jamais lutté contre Daesh, mais à ses côtés comme nous n’avons cessé de le dire depuis 2016. Et de fait, on a constaté qu’il n’y avait aucun article au sujet de ces documents déclassifiés en Europe, car ses dirigeants et ses journalistes ont participé allègrement à l’enfumage démocrate.

Ces emails et documents ont enthousiasmé les Arabes, les médias arabes et les réseaux sociaux arabes. Ils ont aussi intéressé les Russes victimes des médisances de Hillary.

PNG - 314.6 ko
JPEG - 112.9 ko
JPEG - 59.7 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Mais ils ont aussi été ignorés en France en raison de la participation des responsables politiques et les patrons et membres des médias de ce pays dans les projets des démocrates au Moyen-Orient.

Les mollahs ont aussi gardé le silence par peur que leurs collaborateurs affairistes leur reprochent d’avoir repoussé les demandes d’entente des Clinton sous l’administration d’Obama juste pour préserver leur mainmise absolue sur le régime. Les mollahs ont aussi gardé le silence par peur de perdre évidemment le soutien tactique de la Russie et de la Chine !

En revanche, les Israéliens qui avaient été des complices des démocrates ont pris leur distance avec ces derniers en montrant qu’ils avaient dénoncé en 2019 la proximité de ces derniers avec les mollahs en diffusant la traduction d’une interview de Zakani, un député du régime des mollahs, évoquant les valises pleines de dollars qui arrivaient en Iran à la fin du mandat d’Obama dès qu’une demande était formulée par le régime ou même avant qu’elle la soit !
© IRAN-RESIST.ORG


© IRAN-RESIST.ORG

Enfin, les opposants iraniens ont lâché leur mission d’information sur les grèves anti-régime pour produire une video sur les emails et la diffuser pour créer des tensions au sein du régime.

© IRAN-RESIST.ORG


© IRAN-RESIST.ORG

Il faut savoir que les mollahs sont présents sur Twitter via des comptes pro-régime qui en raison de leur contenu ont très peu de followers, mais aussi sous de fausses identités royalistes pour capter des followers et en profiter pour faire peur aux opposants en insistant sur des répressions fictives tout en demandant vengeance pour empêcher l’unité des miliciens mécontents avec Reza Pahlavi. Les mollahs n’ont pu utiliser leurs réseaux de faux royalistes pour dénigrer l’authenticité des faits qui leur étaient reprochés de peur de dévoiler la vraie identité de leurs faux royalistes. Ils leur ont cependant demandé de se focaliser sur d’autres sujets comme le dollar pour ne pas aider la diffusion des emails et ont demandé à leurs partisans affichés d’intervenir. Ces derniers n’ont pu y arriver. Par ailleurs, le silence de ces faux royalistes a mis à mal leur identité et a provoqué une campagne de dénonciation de faux opposants. Les emails ont donc permis d’exploser le réseau défensif des mollahs sur Twitter.

Cette victoire a permis une meilleure diffusion des emails de Hillary, mais aussi la diffusion de nouveaux faits accablants pour les démocrates parrains de la révolution islamique !

PNG - 48.5 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Ainsi un ex-agent de la CIA a dit avoir les documents prouvant que Hillary, Obama et Brennan (alors patron de la CIA) avaient conclu un deal avec les mollahs en 2010 pour que ces derniers leur livrent Ben Laden qui vivait en Iran depuis 9 ans et l’envoient au Pakistan en vue d’une exécution spectaculaire. Les Américains avaient confirmé l’identité de l’homme venant d’Iran par un agent pakistanais, mais en apprenant après l’exécution qu’il s’agissait d’un agent double au service des mollahs, ils avaient dû jeter le cadavre à la mer et aussi payer 152 milliards de dollars aux mollahs pour acheter leur silence ! Dans le même vidéo, il est dit que Biden a entraîné les membres du commando Ben Laden dans un traquenard en Afghanistan pour abattre leur hélicoptère afin qu’ils ne puissent pas dévoiler les défaillances de leur mission d’interception de Ben Laden !
© IRAN-RESIST.ORG


© IRAN-RESIST.ORG

Depuis, on a d’une part le silence des démocrates, mais aussi des pays et des médias complices de leurs actions et d’autre part une explosion de commentaires et d’analyses. Ainsi certains évoquent aussi la participation de Mc Cain (républicain anti Trump) dans la création de Daesh en rappelant que l’ordinateur portable qu’il avait égaré en 2015 contenait les preuves que la vidéo de l’exécution d’un otage américain par un membre de Daesh était tournée en studio pour permettre à ce groupe factice de séduire les islamistes et trouver sans peine des volontaires jihadistes.

© IRAN-RESIST.ORG


PNG - 326 ko
JPEG - 55.5 ko
PNG - 358.4 ko
PNG - 657 ko
PNG - 221.7 ko

© IRAN-RESIST.ORG

D’autres emails ont signalé des liens entre Biden et des entreprises corrompues chinoises ou ukrainiennes via son fils Hunter !

PNG - 420.2 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Cette avalanche de faits accablants (à vérifier pour certains notamment concernant Ben Laden, mais pleinement authentiques concernant la fuite en avant islamiste de Hillary et Obama) ont convaincu les affairistes iraniens que Biden était fichu et même en cas d’élection, il ne pourrait les aider. Panique. Ruée sur les devises. Les mollahs ont dû augmenter leur taux de conversion à 31 700 tomans. Le taux officiel préférentiel pour l’importation des produits de première nécessité est aussi passé de 21 000 tomans à 26 000 tomans !

PNG - 44.4 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Les mollahs ont tenté de rassurer leurs proches en leur disant que le régime sera capable de trouver des alliés le dimanche 18 octobre avec la fin de l’embargo sur les armements suite au refus des Russes et des Chinois à valider son maintien à la demande de Trump.
© IRAN-RESIST.ORG


© IRAN-RESIST.ORG

Mais l’annonce n’a pas convaincu les amis du régime. Ils ont estimé que le régime ne pourrait pas acheter des armes auprès de la Chine ou la Russie après la révélation de l’aide apportée par le régime à l’administration Obama !

La panique a gonflé, tout comme la demande de dollar et a provoqué une nouvelle une augmentation du taux de change par les mollahs ! Il est passé à 32 000 tomans !

PNG - 25.5 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Le mercredi 14 octobre, on a eu la preuve que l’annonce n’avait pas convaincu grand monde, car de nouveaux comptes Twitter (faux royalistes) ont oublié les emails de Hillary, mais ils ont résumé la journée en rappelant que les grèves et les pénuries en cours persistaient tout comme la panique au sein du régime !

PNG - 62 ko
PNG - 91.1 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Ce résumé a souligné d’une part la gravité des emails de Hillary pour les mollahs, mais aussi que la contestation contre le régime est devenu une réalité incontournable pour les gens du régime.

Dans la soirée, les mollahs ont fait une bourde énorme en affirmant dans leur plus important journal de soir que leur seul espoir était que le Covid tue Trump au cours de son mandat !

Jeudi 15 octobre, il n’y a pas de krach malgré cette bourde, car le jeudi est journée off de la bourse de Téhéran. Mais la panique a entraîné une nouvelle ruée vers les devises. Les mollahs ont gardé le silence pour faire oublier leur erreur mais ils ne sont pas parvenus à apaiser leurs proches et ont dû augmenter encore leur taux de change pénalisant au passage plus lourdement le rial et l’économie iranienne !

Les mollahs ont aussi décrété un couvre-feu limitant les déplacements tout au long de la journée pendant les deux semaines à venir pour empêcher d’enventuelles manifestations contre leur régime !

Les opposants ont expliqué cette mesure en révélant qu’il n’y avait presque plus de pain depuis 12 jours dans tout le pays, et surtout presque RIEN dans les rayons des supermarchés des grandes villes (ci-dessous à Téhéran) et des queues de centaines mètres pour trouver à manger (ci-dessous à Mashad). Ils ont dit que la situation était explosive et suffisait d’un faux pas du régime pour que l’Iran explose d’où le couvre-feu !

© IRAN-RESIST.ORG


© IRAN-RESIST.ORG

PNG - 61.1 ko
JPEG - 114.5 ko
PNG - 333.3 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Les opposants ont aussi expliqué le couve-feu des mollahs en diffusant des images faisant de prises de paroles des Iraniens mécontents contre le régime en plein jour sous les bravos des passants !  [6]

© IRAN-RESIST.ORG


© IRAN-RESIST.ORG

Les opposants ont insisté sur le nombre des extraits des emails de Hillary concernant le régime.

PNG - 53 ko
PNG - 49.3 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Ils ont aussi rappelé que les attentats en Iran (à Ahwaz & à Téhéran) attribués par les mollahs à Daesh étaient en raison de l’amitié entre les deux des attentats perpétrés par le régime pour se victimiser vis-à-vis du FATF. Ils ont insisté sur le sacrifice tactique et intéressé de dizaines de miliciens par les dirigeants avant d’appeler la milice à la rébellion contre le régime !

Les opposants ont aussi signalé le silence des principaux médias iraniens basés en Europe notamment Iran International proche des Anglais pour souligner le soutien tacites de ces derniers aux démocrates pour dissimuler leur complicité avec eux. Ils ont aussi invité les Iraniens à se méfier de ces médias.

PNG - 49.3 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Enfin, les opposants iraniens, indignés par le manque de couverture accordée par Twitter à ces emails décisifs pour l’avenir de leur lutte, ont apporté leur soutien à Trump en diffusant son discours à Clevland sur le rôle néfaste de Hillary en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

© IRAN-RESIST.ORG


© IRAN-RESIST.ORG

En conclusion, très sage décision de la part des opposants iraniens d’utiliser cette édition arabe, car les emails de Hillary concernent le sort des mollahs, mais va bien au-delà du rôle des démocrates dans les printemps arabes. Ces emails pourraient permettre aux Iraniens d’espérer des révélations sur la révolution islamique, complot démocrate contre le Shah et enfin permettre la réhabilitation de ce dernier qui est reconnu par les Iraniens comme un grand serviteur de l’Iran et des intérêts de la région.

En effet, la déclassification des emails de Hillary Clinton par Trump est actuellement axée sur le rôle de l’administration Obama dans la création de Daesh et les crimes commis par cette organisation notamment sur les ressortissants américains, mais il y a aussi les liens entre les démocrates et les mollahs qui ont été de vrais terroristes et financiers du terrorisme dans le monde entier pendant 4 décennies. Les emails désignent aussi comme alliés des mollahs Gary Sick et Vali Nasr qui font partie du Council on Foregin Relations, la mère de tous les thinks tanks américains, organe de conception et vulgarisation des projets diplomatiques américains, organe [7] dont la direction a accordé encore dernièrement une tribune complaisante à Zarif !

JPEG - 27.1 ko


© IRAN-RESIST.ORG

En révélant le rôle tordu du CFR, les emails laissent entrevoir que cet organisme créé pour assurer les intérêts des industriels américains était devenu un organisme pour assurer les intérêts de politiciens qui avaient échoué dans leur mission. En conséquence, le Council devrait être fermé et reformé avec des closes empêchant la dérive de cette institution contre les intérêts nationaux et in fine contre la démocratie. Les emails seront à l’origine d’une refonte démocratique contre des organes qui se disent très démocratiques, mais qui ne le sont plus.

Les démocrates qui ont mis en place ce système ont très vite attaqué Trump en l’accusant d’abus contre la démocratie pour le dénigrer auprès des électeurs. Ils y sont arrivés sans peine grâce à des médias complices et des organes comme le French American Foundation qui relie tous les dirigeants français à Bill et Hillary Clinton. La révélation de ces emails est ignorée par ces derniers, car la chute de la maison mère qu’est le parti démocrate entraînera l’ouverture de nombreux projets comme la révolution islamique en Iran et des accusations contre les Américains et les Français qui y ont participé. Les emails présagent donc une refonte des institutions américaines, mais aussi des problèmes pour certains dirigeants français de l’époque et des années suivantes qui ont poursuivi leur œuvre en méprisant les violations des droits les plus fondamentaux des Iraniens par les mollahs. Certains seront même accusés d’avoir aidé les mollahs à organiser un état au service des crimes sexuels sur les enfants. Les emails sont comme une bombe à fragmentation !

Le journal Le Monde très présent pour aider Khomeiny a déjà publié un article pour dédouaner Hillary d’accusations de ce genre. Le Figaro a donné la parole à vieux pion grillé de l’union ratée entre les mollahs et Obama ! On ne peut qu’en rire à défaut d’en pleurer. Mais il ne sert à rien de parler et s’inventer de fausses vérités dans l’espoir d’avancer ses objectifs. 41 années d’échecs des mollahs dans ce domaine le confirment.

Trump a assuré ses chances en dévoilant la noirceur des démocrates qui ont sacrifié des vies américaines pour préserver le pouvoir et ses privilèges. Mais même si ces derniers contestent sa victoire et tentent de paralyser la démocratie américaine pour échapper à la justice pour des vrais crimes commis et ceux qui ne seront pas punis comme la révolution islamique de 1979 en Iran, Trump a déjà gagné le cœur des habitants du Moyen-Orient. Cette partie du monde que tout le monde veut dominer pour ses richesses ne peut plus appartenir à ceux qui ont participé à sa destruction aux côtés des démocrates.

Nous parions par ailleurs sur un soulèvement explosif des Iraniens qui ne vont pas applaudir le guignol francophone pro-mollahs Jahanchahi [8] érigé en sauveur dans le Figaro par Renaud Girard avec l’autorisation du Quai d’Orsay ! Nous parions aussi sur la victoire de la vérité aux États-Unis dans l’intérêt des millions d’Américains qui le méritent. Ils seront de bons alliés pour l’Iran libre. Les autres notamment les Français, ne peuvent en être à moins de cesser de jouer la carte des démocrates criminels et leur islamocentrisme ou après leur démantèlement, la carte des mollahs et du Hezbollah.

[8à propos de Jahanchahi sur notre site :
IRAN : DÉCODAGES DE L’ARTICLE DE JAHANCHAHI DANS LE FIGARO | 16.01.2009
IRAN : JAHANCHAHI ARRIVE… AU SECOURS ! | 15.06.2010