Accueil > Mossadegh


Iran : La vérité sur Mossadegh et le CIA

La CIA reconnaît avoir orchestré le coup d’Etat qui a renversé le premier ministre iranien, Mohamed Mossadegh, le 18 août 1953, après qu’il eut nationalisé le pétrole du pays, selon des documents récemment déclassifiés. C’est à la fois une contre-vérité historique et un geste pour plaire aux Mollahs. Nous y avions consacré un article en 2011. Le voici.


20.08.2013

Iran : L’éternel retour de Mossadegh

Paris vient de sortir un film sur Mossadegh, le démocrate qui a tenu tête au Shah ! Le film est l’œuvre de Shirin Neshat, une artiste liée au régime des mollahs chargée d’esthétiser et banaliser le port du voile. Le film évoque le coup d’état du Shah contre son Premier Ministre démocratiquement élu. Le propos est anti-constitutionnel car dans la constitution iranienne, le roi nomme ou destitue le Premier Ministre sans avoir à expliquer ses choix. Le film dénature les faits historiques pour noircir l’image de la dynastie Pahlavi à un moment où cette dynastie et la monarchie enregistrent un soutien massif de la part des Iraniens. C’est évidemment une commande du régime pour que l’opinion occidentale ne puisse admettre l’existence de ce soutien et comprendre les raisons de ce soutien. Il est navrant que Paris puisse aider cette propagande pour maintenir un régime agonisant et impopulaire qui lui a accordé des contrats pétroliers à bas prix. Il nous est paru nécessaire de rappeler des faits historiques.


17.04.2011

Iran : Les chiens de garde veillent !
(de nouveaux éléments historiques inédits ont été ajoutés le 03.01.2011 dans l’analyse axée sur Israël. Voir notamment la 3e note.)

Face aux sanctions qui le privent de ses revenus en devises pour le menacer de pénuries et d’éventuels soulèvements, le régime des mollahs avaient planifié de supprimer les prix subventionnés afin d’étrangler le pouvoir d’achat et ainsi habituer de force les Iraniens à vivre en état de pénuries. Après moult hésitations, ce samedi, le régime a lancé ce programme qualifié de Grande Chirurgie de l’économie iranienne. On signale de nombreuses protestations dans de nombreux secteurs chez les malades soignés de force par les mollahs, mais les faits ne sont pas signalés dans les médias Européens. Dans le même temps, le FMI (organe contrôlé par les Etats-Unis) parle d’une réforme nécessaire et bénéfique au peuple qui va accroître la popularité du régime ! Encore une fois, l’Europe et les Etats-Unis tournent, chacun à leur manière, le dos au peuple iranien comme lors de son soulèvement en juin 2009. Ils ne veulent pas d’un changement de régime, mais d’un arrangement avec le régime des mollahs.

Tout sauf un changement de régime ! Dans cette optique on pleure à chaudes larmes Jafar Panahi, cinéaste emprisonné car il voulait une république islamiste modérée !


25.12.2010

Iran : L’avertissement raté de Washington

Le samedi 23 octobre, le New York Times a rapporté que les mollahs remettaient régulièrement des sacs d’argent à Omar Daoudzaï, le chef de cabinet de Karzaï, pour acheter sa loyauté et promouvoir les intérêts iraniens en Afghanistan. Le lendemain, le président afghan a réuni la presse pour préciser que les Américains étaient au courant et qu’il n’y avait là rien de secret, ce que le New York Times qui est une sorte de Pravda à l’américaine n’aurait pas pu ignorer. En revanche, l’Américain moyen, qui ignorait cela, sait désormais que les mollahs qui aident les Talibans ont aussi des amis hauts placés qui peuvent leur donner des informations susceptibles d’être utiles aux combattants islamistes afghans. C’est une info propre à exclure le dialogue avec Téhéran et lui faire valoir de nouvelles punitions. À qui profite le crime ? A quiconque aimerait faire pression sur les mollahs. La participation du New York Times désigne évidemment Washington comme le coupable de cette fuite. La raison se trouve dans l’échec du dernier effort de Washington pour forcer les mollahs à se réconcilier avec lui et devenir ses alliés régionaux.

| Décodages d’un avertissement |

+ un article sur les liens historiques entre les Mollahs et les Frères Musulmans
ainsi que leurs liens avec diverses organisations terroristes islamiques sunnites


27.10.2010

Iran – 4 novembre : La dernière surprise des mollahs

Il y a 2 mois, le Mouvement Vert mené par Moussavi s’est mis en branle pour mobiliser les Iraniens pour manifester pendant la journée de Qods qui est consacrée à la gloire du Hezbollah, l’arme du régime pour exporter sa révolution islamiste. Nous avons été le seul groupe à informer les Iraniens pour qu’ils ne consolident pas ainsi les fondements du régime. Cet appel a été entendu en Iran, mais critiqué en Occident. La récente prise de position de Moussavi en faveur d’un refus de compromis sur le nucléaire a dissipé les doutes quant à l’appartenance politique de ce personnage. Il confirme cette appartenance en appelant les Iraniens à se mobiliser pour le 30ième anniversaire de la prise en otage de l’ambassade américaine le 4 novembre 1979 pour montrer la cohésion sociale autour de la révolution islamique.


03.11.2009

Obama-Iran : L’instrumentalisation de Mossadegh est une erreur tactique

Dans son discours du Caire, pour accélérer l’ouverture du dialogue avec les mollahs, Obama a reconnu un rôle américain dans le renversement de Mossadegh en 1953. Washington a sous-entendu que le Chah était un « agent américain » afin de satisfaire l’ego des mollahs ! Mais, ce calcul est faux et la déclaration est loin d’être suffisant pour Téhéran. | Décodages |


06.06.2009

Obama-Iran : The instrumentation of Mossadegh is a tactical mistake

In his Cairo speech to fasten the start of a dialogue with mullahs, Obama acknowledged the American contribution into Mossadegh’s overthrow in 1953. Washington implied that the Shah was an “American agent” in order to satisfy mullahs’ ego ! However calculation is wrong and such statement isn’t by far sufficient for Tehran. | Decodings |


06.06.2009

روشنگری در مورد برنامه دولت بختيار

آنچه در اينجا می خوانيم روشنگری در مورد نقشی است که شاپور بختيار در دروان کوتاه نخست وزيردی خود در جهت سقوط رزيم شاهنشاهی ايران ايفا کرد:

بدين منظور و برای شناختی صحيح از تاريخ ايران «برنامه دولت بختيار» را بطور کامل در اينجامی آوريم تا جوانان در بند و گرفتار ايران با چهره واقعی شخصی که تير خلاص را به کشور ايران زد آشنا شوند.


06.02.2009

Obama : l’Iran pose comme condition la rupture avec Israël !

Depuis 48 heures, les Américains ont répété leur souhait de rétablir les relations avec Téhéran. En réponse, Téhéran a misé sur la carte de la provocation en proférant de nouvelles déclarations négationnistes : il s’agissait de tester la détermination des Américains. En l’absence d’une réaction claire de Washington, le régime lui a envoyé une demande plus explicite via Ahmadinejad qui a fixé les conditions pour l’ouverture du dialogue.


29.01.2009

انتخابات در ايران: از مصدق تا احمدی نژاد

در گذشته همانند امروز، يک گروه از طرفداران غربی آخوندها همواره در اين تلاش بوده اند تا مدعی شوند نوعی دموکراسی در ايران وجود دارد، که انتخاب رژيم و اعضا اداره کندده را شامل می شود، دراختيار مردم است و خواست مردمی بحساب می آيد.


26.11.2008

IRAN, 1ST FEBRUARY 1979 : KHOMEINI AND HIS DEMOCRAT SUPPORTERS

© IRAN-RESIST.ORG – Feb 02 2008 | This time, the author of the Nouvel Obs block calendar didn’t mistake : on the 1st February 1979, Khomeini entered in Iran after 15 years of exile. At his arrival, he made a speech on the illegality of the Shah’s power. His speech was matching with the expectations of the democrats who were for long time described as laic (Mossadegh, Bakhtiar…) and who demanded that the king submits to the 1906 constitution and to the Parliament, two symbols of the limits of the absolute power. The non respect of the 1906 constitution made the Shah a dictator ! However the Iranian, European or American ones who followed the opinions of the Iranian democrats probably never read this constitution that is still presented as a laic one.
| Shocking Document |


02.02.2008

Iran, 1er février 1979 : Khomeiny et ses partisans démocrates

Cette fois, l’auteur de l’éphéméride du Nouvel Obs ne s’est pas trompé : le 1er février 1979, Khomeiny était rentré en Iran après 15 années d’exil. A son arrivée, il fit un discours sur l’illégalité du pouvoir du Chah , son discours rejoignait les exigences des démocrates longtemps qualifiés de laïques (Mossadegh, Bakhtiar…) qui exigeaient que le roi se soumette à la constitution de 1906 et au Parlement, les deux symboles de la limite du pouvoir absolu . La non-respect de la constitution de 1906 faisait du Chah un dictateur ! Mais ceux, iraniens, européens ou américains qui suivaient les avis des démocrates iraniens n’avaient sans doute jamais lu cette constitution, encore aujourd’hui présentée comme laïque. | Document choc |


02.02.2008

Iran : Shirin Neshat défend l’entêtement nucléaire des mollahs

Les faux opposants ont le vent en poupe et plus particulièrement les femmes qui appartiennent à cette catégorie. Dans un article consacré à l’une d’entre elles, Lila Azam Zanganeh, nous avions évoqué le nom de Shirin Neshat sans parler de son oeuvre. Shirin Neshat usurpe le nom d’une farouche opposante iranienne qui vit en exil, et sous ce nom d’emprunt elle produit un travail artistique qui banalise le port du voile islamique !


29.05.2007

Elections in Iran : From Mossadegh to Ahmadinejad

In the past as today, an occidental lobby has always tried to persuade the world that a kind of democracy would exist in Iran, the choices of the designated regime and the members, who consist in, would be only the wish of the Iranian people.


04.03.2007

Iran - 11 février : La révolution de Khomeiny, l’héritage de Mossadegh

Les racines historiques de la révolution de Khomeiny...


11.02.2007

Iran-élections : de Mossadegh à Ahmadinejad

Hier comme aujourd’hui, un certain lobby occidental a toujours tenté de faire croire au monde qu’il existerait en Iran une forme de démocratie , les choix du régime et des personnalités, qu’ils plaisent ou non, ne seraient que le résultat du souhait du peuple iranien.


18.12.2006

Le 6 novembre 2006, l’Iran a reculé de 150 ans

Le 6 novembre dernier, le régime des mollahs a conclu un accord qui fit sursauter de nombreux iraniens : la RZD (Chemins de fer de Russie) est devenue le partenaire du fleuron de la réussite iranienne du début du XXeme siècle.


11.11.2006

Des monstres nés en Iran !

Notre article sur l’OMPI a suscité beaucoup de réactions chez nos lecteurs, les mails que nous avons reçus en sont le témoignage. Outre les mails de défense de cette organisation, nous avons aussi reçu bon nombre de mails de compatriotes nous félicitant enfin de pouvoir lire un tel article mais aussi ceux de personnes qui ne connaissaient pas ce mouvement. Ce n’est pas la première fois que nous traitions un tel sujet et à chaque fois les réactions sont nombreuses. Si besoin était, nous rappelons que cet article n’a pas été signé par une personne parce qu’il est un travail collectif représentant la ligne de pensée de toute une équipe, c’est aussi un témoignage de notre volonté farouche de rester indépendants.


12.06.2006

La petite entreprise de Monsieur Alexandre (Adler)

Alexandre Adler est dans une impasse. Cet homme affable qui se rend souvent en Iran et se félicitait dans les cercles privés d’être l’ami personnel des représentants des mollahs à Paris avait écrit un livre dans lequel il professait sa foi en l’émergence de deux démocraties islamiques en Turquie et en Iran.


09.05.2006

Villlepin est le Mossadegh de la France

Le Premier ministre Dominique de Villepin a affirmé jeudi qu’une « action militaire » contre l’Iran n’est « certainement pas la solution », tout en se prononçant pour « la fermeté » et l’unité de la communauté internationale sur la question du nucléaire iranien.


05.05.2006

Les Iraniens de confession juive : des Qajar aux Pahlavi

En 1941, alors qu’Hitler mettait en œuvre sa « solution finale », le gouvernement iranien avait réussi à convaincre les experts raciaux nazis que les juifs iraniens étaient de purs iraniens depuis plus de 2500 ans : les nazis acceptèrent les arguments iraniens, et c’est ainsi que beaucoup de juifs d’Europe furent sauvés par des diplomates iraniens qui leur procuraint des passeports iraniens.


17.11.2005



[Retour à l'index des mots-clés]