Accueil > Corée du Sud


Iran : La semaine en images n°167

Depuis des mois, les forces armées du régime boudent les manifestations officielles. Chaque manifestation ainsi ratée confirme la fragilité du régime face à un soulèvement et par conséquent elle augmente l’inquiétude dans les rangs des collaborateurs du régime. Actuellement ces gens achètent de l’or avec frénésie dans la crainte d’un effondrement soudain du régime.

De fait, chaque événement officiel nécessitant une célébration avec la présence des forces armées est d’avance perçu comme une épreuve pour le régime. Cette semaine, le régime avait une très grande épreuve de ce genre devant lui : la célébration de la création des Pasdaran qui devait commencer vendredi et durer plusieurs jours.

En prévision de nouveaux boycotts déstabilisants, jeudi dernier (la veille de la première manifestation), le régime avait menacé les Pasdaran dissidents des pires sévices. Cet avertissement n’a pas été entendu. La présence des Pasdaran a été très faible aux manifestations en leur honneur.

Cette semaine, on a franchi un seuil. Le régime était menacé : la bourse de Téhéran s’est effondrée et la demande d’or a explosé. Le régime a augmenté l’offre de l’or dans des proportions inattendues et a organisé un accident de la route pour trois commandants dissidents des Pasdaran. Vous n’en avez rien su car les partenaires occidentaux du régime ont surtout parlé des nouvelles sans importance (sur le cinéma iranien) afin de dissimuler les difficultés de leur allié. Washington qui a besoin d’un allié islamiste en Iran a même précipité deux émissaires à Téhéran. Voici les images d’une semaine mouvementée dont les mollahs et les Pasdaran se souviendront.


01.05.2011

Iran – sanctions : Le double jeu de l’Allemagne

Le ministère allemand des Finances a annoncé l’ouverture d’une enquête sur la Banque d’affaire Iran—européenne suite à un article du Wall Street Journal. Cette annonce est très bizarre car cette banque est de facto sous embargo parce que ses deux principaux actionnaires, les banques Mellat et Tejarat, ont d’abord été sanctionnées par les Américains en octobre 2007, puis par la résolution 1803 de l’ONU en mars 2008. L’annonce de l’enquête faisant état d’un important chiffre d’affaires est la preuve que les sanctions n’ont pas été appliquées par leurs commanditaires américains. Dans ces conditions, l’annonce d’une enquête ministérielle allemande n’est pas le signal d’une prochaine application de la sanction, mais un avertissement aux mollahs pour les inciter à accepter la proposition américaine. On a rarement été aussi loin dans la désinformation, mais ce n’est là que le sommet visible de l’iceberg.


22.07.2010

Iran : Le fiasco gazier

La semaine dernière, Téhéran a annoncé un grand contrat gazier de 2,37 milliards d’euros avec le Coréen GS, un contrat dont on ne connaît rien. Il a aussi évoqué des pourparlers avec Total sur un contrat de 8 milliards de dollars. Ces milliards seront utiles aux mollahs ruinés par les sanctions, mais ces derniers ne sont pas sûrs de les empocher car les précédents contrats annoncés en 2007 et en 2008 ont été annulés sur une intervention américaine.


20.10.2009

Iran : L’arbitre de la crise des otages en Afghanistan !

Récemment, un important quotidien du régime, la Publication des Gardiens de la révolution, relevait l’importance du rôle d’arbitre du régime des mollahs du Moyen-Orient au Pakistan.


09.08.2007

Représailles économiques : Téhéran expose à Séoul ses griefs contre ses positions nucléaires

Le ministre des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki a exposé mercredi les griefs de l’Iran à un haut diplomate Sud Coréen après le vote de la Corée du Sud défavorable aux activités nucléaires de la République islamique, a rapporté l’agence officielle (IRNA).


26.10.2005



[Retour à l'index des mots-clés]