Accueil > News > Iran : Zahra Rahnavard sera une nouvelle Shirin Ebadi



Iran : Zahra Rahnavard sera une nouvelle Shirin Ebadi
09.06.2009

Il y a une semaine, Marie-claude Descamps, journaliste au Monde et lobbyiste du régime des mollahs a publié un article sur Zahra Rahnavard, l’épouse de Mir Hossein Moussavi, l’un des deux « candidats modérés » du régime des mollahs, en la qualifiant de la « Michelle Obama iranienne ». Une semaine après, les mêmes propos reviennent dans un article écrit par Delphine Minoui. D’autres articles reprennent les mêmes mots dans un matraquage bien précis. | Décodages |



JPEG
Matraquage médiatique | Il y a une semaine, personne n’avait conscience que Zahra Rahnavard, l’épouse de Mir-Hossein Moussavi, était une féministe, tant elle avait brillé par son absence dans ce domaine depuis 30 ans : pas un texte sur la condition féminine dans le monde du travail ou dans la famille, pas une pétition pour dénoncer le mariage avec des filles prépubères, la lapidation ou encore d’autres lois islamiques qui avilissent les femmes iraniennes !

Mais soudain tout a démarré : elle est devenue la « Michelle Obama iranienne » grâce à des articles ou reportages de journalistes qui sont proches du régime, sinon, comme [1], ils auraient été importunés 4 à 5 heures par jour par des costauds peu aimables. Ainsi plusieurs articles ou reportages sur la « Michelle Obama iranienne » ont reproduit fidèlement les mêmes anecdotes, les mêmes déclarations, les mêmes souvenirs et les mêmes slogans autorisés par le régime. Depuis une semaine, on a axé la communication sur son adhésion aux slogans des fausses féministes iraniennes de la Campagne « 1 million de signatures ».

Le déclic Minoui | La raison d’être de cette campagne autour de Zahra Rahnavard était à nos yeux obscure car il ne fait aucun doute qu’Ahmadinejad doit être proclamé vainqueur. Nous avions attribué cette campagne à une volonté de perpétuer le suspens ou de faire croire à une possibilité de victoire pour les réformateurs, mais l’article de Delphine Minoui a modifié notre jugement.

La lecture des articles de Delphine Minoui est un régal : on peut y déchiffrer les futurs projets du régime des mollahs. Elle avait ainsi révélé à son propre insu que le régime était à la recherche d’un candidat présidentiel conservateur qui incarnerait la poursuite du programme nucléaire. Plus tard, elle avait encore à son insu exposé la déception des mollahs à pouvoir enflammer le Moyen-Orient pendant le conflit de Gaza. Cette fois, elle est allée plus loin que les autres en évoquant les rêves de Zahra Rahnavard pour l’avenir de l’Iran : des femmes à des postes clefs dans le cabinet de son mari s’il était élu.

Il faut se dire que c’est le régime qui parle à travers Minoui et le message devient plus que clair. Pourquoi mettre en avant des rêves féministes qui seront déçus ? Pour créer un héros ! C’est elle qui est mise en avant et non son mari : c’est elle qui sera la figure héroïque ! En fait cette campagne sur l’épouse féministe est une simple opération médiatique pour lancer Zahra Rahnavard comme la nouvelle figure du féminisme made in régime.

La seconde opération | Parallèlement à ce matraquage sur le féminisme de Zahra Rahnavard, le régime en a déjà fait une victime (des critiques) d’Ahmadinejad pour renforcer son image de dissident. Cette image sera renforcée par la réélection de ce dernier, un événement qui va relancer la carrière de tous les faux dissidents du régime : ils partiront en guerre contre le méchant Ahmadinejad. C’est ce qui arrive en avant-première avec Rahnavard : depuis une semaine, c’est-à-dire le début de son lancement médiatique, elle prend régulièrement la parole dans la presse écrite du régime pour polémiquer avec Ahmadinejad et elle insiste sur son féminisme, mais aussi son islamisme et sa fidélité aux pères fondateurs de la révolution islamique.

En une seule semaine, elle s’est ainsi vantée qu’elle était l’auteur d’un livre sur l’importance du voile comme un passeport pour la libéralisation de la femme ! C’est normal puisque c’est son mari qui fut à l’origine du décret pour le manteau long en tissu épais qui couvre le corps en entier ! Elle s’est aussi vantée de ses liens familiaux avec Navvab Safavi, le précurseur de Khomeiny, un mollah intégriste à l’origine de plusieurs assassinats politiques dans les années 50 et qui avait œuvré pour nouer des liens avec les Frères musulmans d’Egypte. Et enfin, elle a précisé qu’elle avait changé son nom de famille de Kazemi à Rahnavad qui signifie marcheuse pour affirmer qu’elle marchait pour faire avancer l’islamisme ! La voilà dans un rôle conforme au discours d’Obama de femme musulmane moderne qui porte le voile de plein gré et contre les intégristes !

Elle fera une très bonne ambassadrice car en plus, contrairement à Shirin Ebadi, elle maîtrise totalement l’Anglais qu’elle a appris aux Etats-Unis en 1976 quand elle était une militante communiste membre de la confédération estudiantine iranienne hostile au Shah. Comme son mari, elle fait partie des communistes iraniens complices de Khomeiny qui ont immédiatement intégré le régime des mollahs. Ils ont ainsi échappés à la purge de 1981 et ont prospéré au sein du régime pour l’avoir aidée à capter les intellectuels de gauche d’origine étrangère et en faire des lobbyistes du régime dans les médias ou les universités occidentaux ! Elle est vraiment taillée pour le job.

Nous devons à présent batailler contre ce sang neuf qui recevra immédiatement le soutien de ceux qui souhaitent une entente avec les mollahs. Chacun d’eux oubliera qu’elle n’a jamais protesté contre une seule lapidation, contre un seul viol dans les prisons à l’encontre des jeunes filles condamnées à mort.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Delphine Minoui a évoqué Zahra Rahnavard comme la première dame de l’Iran : elle le sera effectivement non pas comme épouse, mais à côté d’Ahmadinejad ! C’est la nouvelle version de la promesse d’une république Islamique modérée ! Elle pourrait même être candidate la prochaine fois pour donner un visage féminin à l’horreur. Certainement aucun Etat totalitaire ne s’est jamais montré aussi cynique.


© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Pour en savoir + sur Shirin Ebadi :
- Iran : La double mystification de Shirin Ebadi
- (30 AVRIL 2009)

| Mots Clefs | Institutions : Démocratie Islamique |
| Mots Clefs | Mollahs & co : Mir-Hossein Moussavi |

| Mots Clefs | Resistance : FAUSSE(s) OPPOSITION(s) |
| Mots Clefs | Réformateurs & dissidents : Zahra Rahnavard |

Merci encore au service de propagande du régime des mollahs qui nous a éclairé en demandant un article à Delphine Minoui.
| Mots Clefs | Auteurs & Textes : Delphine Minoui |
| Mots Clefs | Resistance : Lobby pro-mollahs en France et ailleurs |

[1Antoine de Maximy | un article sur « j’irai dormir chez vous » (en Iran) est d’ailleurs en préparation, car enfin le vrai Iran apparaissait dans un reportage français.