Accueil > News > Iran : 3 vidéos révélatrices sur le Mouvement Vert



Iran : 3 vidéos révélatrices sur le Mouvement Vert
26.12.2009

Pour bloquer les négociations sur le nucléaire, en juin dernier, Téhéran a eu l’idée du Mouvement Vert, qui sans prendre position sur le nucléaire défendait l’ex-premier ministre de Khomeiny, Moussavi, un homme hostile à tout compromis dans un quelconque domaine avec l’Occident. Malgré le flou ingénieux des Verts sur leur position en général, le passé et les propos très islamistes de Moussavi ont empêché la mobilisation prévue pour faire de leur Mouvement le porte-parole légitime du peuple iranien. Depuis cette date, ce Mouvement conçu pour donner une couleur populaire au refus de tout compromis court après une mobilisation populaire qui le légitimerait. A défaut, il diffuse des rumeurs de mobilisation (pour convaincre les Iraniens, mais aussi les Etats étrangers). Hier, cela se passait entre autres à Zanjan.



Très tôt le matin du 24 décembre, les médias occidentaux ont évoqué des « affrontements à Zanjan entre la police et des personnes rassemblées à la mémoire de l’ayatollah dissident » Montazeri, l’un des mollahs qui a fondé ce régime. Mais où est Zanjan ? Peu le savent et c’est bien là tout l’intérêt de cette rumeur-nouvelle et d’autres diffusées dernièrement. Les rumeurs de mobilisation du Mouvement Vert à Téhéran étaient facilement vérifiables pour les Iraniens (que l’on cherche à convaincre de descendre dans la rue), mais aussi vérifiables pour les Etats étrangers intéressés par la réalité de ce Mouvement, c’est pourquoi le régime a délocalisé le domaine de la désinformation à propos de son Mouvement Vert dans les régions reculées.

Il n’en reste pas moins que pour prétendre avoir mobilisé, même dans une région reculée, le Mouvement Vert doit fournir des images, de préférence des vidéos puisque cela est facilement réalisable avec à peu près n’importe quel téléphone portable. Pour se plier à cette contrainte tout en dissimulant l’absence de mobilisation, ce Mouvement avait par le passé tout essayé : filmer le ciel ou le trottoir, filmer court, filmer flou, filmer dans la nuit noire ou encore filmer tout simplement des passants dans une rue commerçante ou un carrefour animé en y collant des slogans pré-enregistrés. Les dernières tendances sont à filmer de plus en plus en basse définition des vues de rassemblements au niveau des fesses ou encore avec la caméra tournée à 90° pour brouiller la vision. Ainsi hier, pour Zanjan, nous avons eu droit à une vidéo de fesses que voici.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

IMG/flv/X_Zanjan_protest_2.flv

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
une nouvelle stratégie médiatique | C’est aussi pour contourner définitivement cette contrainte que Téhéran a choisi de délocaliser ses rumeurs. En déplaçant le domaine de ses rumeurs vers des « Nâ Kojâ âbâd » (Non Endroit Ville), Téhéran s’est aussi payé le luxe de multiplier les rumeurs pour donner dans un très court délai l’impression d’une forte effervescence nationale afin de convaincre les Iraniens qui détestent le régime de bouger rapidement (sans même attendre les images) pour qu’ils descendent dans la rue, offrant ainsi à leur insu cette mobilisation qui échappe au Mouvement Vert.

le 1er test | Ainsi hier, au moment de la soi-disant répression des partisans Verts à Zanjan (avec des vidéos tardives de fesses où l’on ne voit rien), nous avons également eu droit à la diffusion par les médias Verts, mais aussi par les médias officiels de la nouvelle d’une grande révolte populaire à Sirjan (avec une vidéo de 10 secondes). Pour tester l’effet de ces annonces sur la population, le Mouvement Vert a diffusé une autre « nouvelle » (qui ne fut pas communiquée aux médias étrangers) faisant état d’un grand rassemblement anti-régime sur la Place Toup-khaneh de Téhéran, précisant que la foule grossissait d’heure en heure. Le test n’a pas fonctionné malgré des annonces complémentaires d’aggravation de la situation à Sirjan. Il faut signaler le rôle essentiel joué par Peyknet, le site des gauchos qui roulent pour les mollahs depuis 1979.

Cet échec a eu deux effets pour dissimuler l’inexistence de la fameuse manif qui grossissait et grossissait, on a eu droit à une vidéo avec la caméra couchée à 90° pour brouiller la vision. En attendant que notre webmaster mette au point un logiciel pour lire ces fichiers en tout confort, il vous suffit de les télécharger et de les relire en mode ralenti pour voir qu’en second plan, on voit une circulation normale faisant état d’une journée sans manif (JSM).
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

IMG/flv/X_Tehran_protest_1.flv

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
L’échec du test a eu un autre effet plus inquiétant. Dépité par l’absence de mobilisation malgré les annonces à effets et l’amplification des rumeurs sur les forums de sites complices comme Peyknet, en dernière instance, Téhéran a diffusé une longue vidéo inédite de la révolte de Sirjan montrant un homme tué par balle ! Mais cela a sans doute été produit à la hâte car miraculeusement, la balle a explosé la poitrine de la victime sans faire de trou dans son pull légèrement tâché ! Il n’y a pas non plus de sang par terre !
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

IMG/flv/X_sirjan_miracle.flv

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Etant incapable du moindre compromis, le régime ira vers de plus en plus de réalisme. Cette folie ne peut se terminer que dans un bain de sang dont il ne sortira pas indemne.


© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Problèmes de mobilisation pour le Mouvement Vert :
- Iran : La semaine en images n°95
- (13 DÉCEMBRE 2009)

| Mots Clefs | Institutions : Fausses Manifs |

| Mots Clefs | Réformateurs & faux dissidents : Le Mouvement Vert |

| Mots Clefs | Institutions : Désinformation et fausses rumeurs |