Accueil > Articles > Iran : J’ai déchiré la photo de Khomeiny !



Iran : J’ai déchiré la photo de Khomeiny !
18.12.2009

La dernière manifestation du Mouvement Vert a été un fiasco : on y a même vu les Verts manifester avec des portraits de Khomeiny en scandant des slogans très favorables à sa mémoire. Pour faire oublier cet épisode très contreproductif pour un mouvement d’opposition, le régime et les journalistes à son service ont inondé la toile avec le récit soi-disant amusant d’un certain Majid Tavakoli, arrêté avec un déguisement de femme (en Tchador) qu’il aurait endossé pour ne pas être arrêté, une mésaventure qui aurait suscité une campagne de solidarité d’hommes portant le voile. Voilà ce que l’on peut appeler un manque évident d’éthique journalistique.



Il y a une semaine, le Mouvement Vert appelait encore les Iraniens à manifester à ses côtés le 7 décembre pour contester une fois de plus la légitimité d’Ahmadinejad. Les Iraniens sont encore restés chez eux car ce discours anti-Ahmadinejad des Verts a un supplément dont on parle peu en Occident : le Mouvement Vert annonce de manière préventive qu’il n’accordera aucune légitimité aux négociations sur le nucléaire menées par l’illégitime Ahmadinejad parce que l’on ne peut pas bazarder le droit légitime du peuple iranien à l’enrichissement nucléaire.

En restant chez eux pour la 4ième fois consécutive (malgré les invitations de plus en plus alléchantes), les Iraniens ont montré leur intelligence à ne pas se laisser instrumentaliser par cette fausse opposition qui cherche à donner un verni populaire et démocratique au refus permanent du régime de tout dialogue ou apaisement avec l’Occident.

Ce boycott a encore privé le régime de la mobilisation populaire nécessaire (étape 1) pour émouvoir l’opinion internationale (étape 2) qui elle-même doit contraindre les grandes puissances et plus particulièrement les Etats-Unis à prendre parti en faveur du Mouvement Vert (étape 3).

En fait, le but est l’obtention de ce soutien (américain, onusien ou français [1]) qui équivaut à reconnaître la légitimité du Mouvement Vert en tant que porte-parole du peuple iranien. Après quoi, Téhéran pourra remettre en cause tous ses engagements au nom du respect dû au peuple iranien.

Depuis que le régime a lancé ce Mouvement Vert, il a un problème pour assurer l’étape 1 de la mobilisation, ce qu’il compense en assurant l’étape 2 (Youtube) pour enchaîner directement sur l’étape 3 (le soutien des Etats Occidentaux).

Cette fois aussi en l’absence de la mobilisation, dans un réflexe pavlovien, le régime s’est lancé dans la journée du 7 décembre dans l’étape 2 avec la diffusion de vidéos montrant une certaine mobilisation. Ces vidéos montraient des rassemblements avec des slogans nouveaux (plus hostiles au régime) pour également convaincre les Iraniens de se déplacer (pour assurer l’étape 1).

Mais le soir même du 7 décembre, nous avons informé nos compatriotes que les images évoquant la mobilisation populaire étaient en fait des vues de rue avec un collage de cris et slogans sur la bande son originale, une info (ci-dessous) que nous avons également publiée sur notre site le lendemain, le 8 décembre.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

IMG/flv/7-6_dec_rue_pls_slogans.flv

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Les 8 et 9 décembre, Téhéran a riposté avec des annonces de poursuite des manifestations en provinces, de séquestration de Moussavi et d’arrestations de manifestants pour rassurer les Occidentaux, mais aussi les Iraniens sur la réalité de ces manifs au son trafiqué. A cette occasion, le régime a diffusé une photo de Madjid Tavakoli, opposant arrêté avec un déguisement de femme (en Tchador). Ces opérations ont été un flop : il n’y a pas eu de buzz sur le net, ni de mobilisation en Iran.

En dernier lieu, Téhéran a eu l’idée d’annoncer officiellement que l’on avait vu des manifestants déchirer la photo de Khomeiny, espérant ainsi convaincre les Iraniens que les choses bougeaient enfin, qu’il serait temps de descendre dans la rue comme en juin dernier (contre le régime). Afin que l’on y croie, l’info avait été relayée sans cesse pendant 36 heures à la radio iranienne, mais elle n’a pas convaincu les Iraniens (car il ne se passait rien dans les rues).

Si les Iraniens avaient bougé, le régime aurait assuré l’étape 1 et 2 élevant de facto le Mouvement Vert au rang du porte-parole des Iraniens, et alors sans passer par la case 3 (de la reconnaissance d’Obama) on serait entré directement dans la phase de la contestation des négociations.

Mais il n’y a eu rien de tel et Téhéran s’est retrouvé avec un acte qui classait le Mouvement Vert dans le registre des partisans d’un changement de régime, ce qui avec la publicité internationale donnée à ce Mouvement allait jouer en sa défaveur. C’est pourquoi, le régime a fait demi-tour et pour que le message soit bien enregistré, on a eu droit à manifestations des étudiants du Mouvement Vert en faveur de Khomeiny portant sa photo et chantant son nom et ses louanges.

Stupeur ! Cette info essentielle sur l’identité du Mouvement Vert a été tout simplement zappée ou très minimisée en France et chez les autres partenaires commerciaux des mollahs, qui comptent sur des faux opposants iraniens pour évoquer une lente démocratisation afin de justifier leur silence coupable sur les violations des droits de l’homme. Nous avons alors publié les images et traduit les paroles.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG
PNG
© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Seconde stupeur ! Pour faire diversion, les médias des pays précités aident en ce moment Téhéran à diffuser le récit amusant pour les étrangers d’opposants universitaires voilés en solidarité avec un certain Madjid Tavakoli afin de faire de lui « l’icône internationale de l’opposition ! »

Des hommes mal rasés c’est drôle, mais l’affaire n’est pas banale parce que Madjid Tavakoli est membre du comité de direction du BCU, milice formée de mouchards et d’instructeurs chargés de veiller à la proximité idéologique entre l’Université et les écoles coraniques et aussi parce que l’opposition au régime a déjà une icône sur le plan international : Neda, morte non voilée sous les balles des sbires du régime.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

IMG/flv/70_fille_morte.flv

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
En fait, dans cette opération de diversion, le régime est aussi en train de chercher à dégager l’encombrante Neda, souvenir du soulèvement de l’été dernier et de ses tueries, pour la remplacer par un des siens.

Cerise sur la gâteau : sur le site de la milice islamiste BCU (ci-dessous), Shirin Ebadi a apporté son soutien à cette campagne qui expose des hommes qui ont le « courage de porter le voile, ce symbole plein de fierté de l’identité de la femme iranienne ! »
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

PNG - 484.7 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Fichtre ! Le voile est uniquement le symbole du régime des mollahs ! Voilà pourquoi ces hommes ne se sont pas déguisés en femmes avec des postiches et du maquillage.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Chers lecteurs européens, ne faites pas fausse route | Si vous voulez aider les Iraniens et surtout les Iraniennes, il faut cesser d’être les instruments de cette campagne abjecte qui mélange la banalisation du voile, l’effacement de Neda et les autres morts de cet été, tout en cherchant à dissimuler le discours pro-Khomeiny des Verts.

Si vous voulez aider les Iraniens, il faut vous battre contre le voile en Iran et non en sa faveur. Si vous voulez aider les Iraniens, lancez un concours Je déchire mon voile... Je déchire la photo de Khomeiny... Je déchire le drapeau du régime.

Déchirez les symboles du régime. Les partisans cachés du régime sortiront alors de leur silence et nous pourrons aussi faire le ménage sur la toile.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 215.5 ko


© WWW.IRAN-RESIST.ORG
En savoir + sur les positions du Mouvement VERT :
- Iran : La semaine en images n°94
- (6 DÉCEMBRE 2009)

Sur les événements de la semaine dernière :
- Iran : Le 7 décembre, un rendez-vous annuel bruyant
- (8 DÉCEMBRE 2009)

Pour en voir + :
- Iran : La semaine en images n°95
- (13 DÉCEMBRE 2009)

| Mots Clefs | Réformateurs & faux dissidents : Le Mouvement Vert |
| Mots Clefs | Resistance : FAUSSE(s) OPPOSITION(s) |

| Mots Clefs | Institutions : Désinformation et fausses rumeurs |
| Mots Clefs | Auteurs & Textes : Journalistes et média Français |

| Mots Clefs | Mollahs & co. : Khomeiny |

[1Le Mouvement Vert cherche le soutien d’une grande puissance | Pour s’en convaincre il suffit de lire les questions posées par le site de propagande Rooz à Bernard Kouchner où le journaliste employé des mollahs veut par tous les moyens associer la contestation Verte à la légitimité des négociations afin d’arracher au chef de la diplomatie française un mot faisant état de la reconnaissance de ce mouvement comme la voix hostile du peuple iranien à tout compromis sur le nucléaire.