Accueil > News > Iran : Les deux morts de Qassem Soleimani !



Iran : Les deux morts de Qassem Soleimani !
03.01.2020

Washington vient d’annoncer la mort de Qassem Soleimani. Or, il est mort il y a bien longtemps (en janvier 2019). Décodage.



En janvier 2019, une source israélienne avait signalé qu’une source syrienne avait annoncé la mort de Qassem Soleimani, érigé en (Darth) Vader immortel et épouvantail pour toute la région, lors d’un raid israélien en Syrie qui avait eu grâce à la passivité des DCA de Poutine et Assad en vue de se débarrasser des mollahs et parvenir à une entente avec Trump (qui a finalement eu lieu en automne 2019).

Le régime avait alors nié la disparition de Soleimani en évoquant des apparitions dans divers événements quelques jours après ceux-ci !

Nous avions alors constaté que l’on ne l’entendait guère sur les sujets du moment et que par ailleurs, qu’il avait parfois ses deux yeux alors qu’il en avait perdu l’un d’eux récemment mais à une date inconnue vraisemblablement à la suite d’une blessure au visage qui lui avait aussi déformé un peu le visage.

JPEG - 575.2 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Le régime a aussi tenté de créer la confusion en s’inventant un nouveau général milicien portant le nom de famille « Qassem-Soleimani » !

Mais on n’a guère vu le général Vader des mollahs quand les agents du régime se sont fait tabasser en Syrie par les Russes, ou pire encore quand les Irakiens ont incendié pas une, mais 3 fois l’ambassade du régime en Irak. Plus grave encore quand tous les symboles du régime ont été incendiés en Iran, le Vader des mollahs n’est pas apparu avec ses légions de Hezbollah pour sauver le régime !

Mais pourquoi a-t-on eu droit à l’annonce de la mort de Soleimani en ce moment ? En fait, dernièrement, dimanche dernier (29 décembre 2019), les Américains ont aussi éliminé le vrai chef de guerre des mollahs en Irak (Abou Ali Khazali).

JPEG - 108.4 ko


© IRAN-RESIST.ORG

Ces derniers ont alors encore agité leur Vader immortel pour nier la perte définitive de leur capacité terroriste en Irak. En annonçant la mort du Vader immortel des mollahs, Washington a parachevé son opération de mise à mort de la capacité terroriste des mollahs dans la région. En tuant Soleimani, ce dernier meurt trois fois, car disparaissent aussi sa légende et celle de l’invincibilité des mollahs ! Washington a ainsi soufflé la mythologie des mollahs.

Les mollahs, incapables de continuer leur mythologie sans celui qui l’incarnait, ont dû admettre la disparition de leur Vader immortel. Ils promettent la vengeance, mais ils ne peuvent pas tenir leur promesse et cette incapacité va augmenter le malaise grandissant au sein du régime et les actions de trahison pour accélérer sa chute.