Accueil > Photos > Iran : La semaine en images n°74



Iran : La semaine en images n°74
19.07.2009

Cette semaine, deux faits d’actualité ont reçu une couverture médiatique : le crash d’un avion de ligne et le sermon de vendredi dirigé par Rafsandjani, sponsor du mouvement vert qui veut refaire une nouvelle révolution islamique en Iran pour réactualiser les objectifs de la révolution islamique de 1979.



Depuis 74 semaines, nous revisitons les évènements de la semaine précédente principalement via l’œil des caméras du régime. Ce qui nous a toujours interpellé a été l’écriture photographique adoptée par le régime pour couvrir les évènements. C’est pourquoi nous avons toujours accompagné ces images de dupe d’une explication des sous-entendus qu’elles véhiculent.

Topo de la semaine | A cet égard, cette semaine, nous sommes gâtés car on a eu le droit à une nouvelle forme d’images de propagande : la vidéo faussement contestataire nécessaire pour duper ceux qui s’adressent de plus en plus à des médias alternatifs comme YouTube, support qui fut une formidable source d’infos sur la révolte iranienne du 15 au 25 juin. Il faut cependant reconnaître que Téhéran a été précurseur en ce domaine dès l’été 2007.

Ces images tournées à la façon Cloverfiled n’apparaissent qu’à des occasions précises quand le régime veut passer des messages dissidents faisant croire à l’existence d’une dissidence politique précise. Sorti de ce contexte, pas de vidéos amateurs !

Le crash | C’est ainsi qu’il n’y a eu aucune image non officielle du crash de l’avion de Caspian Airlines malgré un grand nombre de témoignages visuels. Téhéran ne souhaitait pas s’attarder sur cet incident qui peut l’accuser de manquer d’assiduité pour le respect des normes de sécurité. C’est pourquoi, le traitement médiatique adopté a été de montrer des images des familles de victimes errant sur le site du crash jonché de débris en tous genres. C’est le côté humain mis en avant pour montrer la serviabilité du régime.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 87.7 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 57.5 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 93.9 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 95.3 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 75.6 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 88 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
La prière « politico-religieuse » du vendredi | Si la couverture médiatique a été restreinte pour le crash, il n’en allait pas de même pour la prière du vendredi officiée par Rafsandjani en présence de tous les partisans haut placés du mouvement vert et de ses militants qui à toute occasion crient Allah Akbar !

Tous les médias du régime, même ceux dirigés par les Pasdaran ou les Bassidjis que l’on dit hostiles au « mouvement vert », ont répercuté avec emphase cette communion. Répercussion inadéquate avec l’image de dissidence de ce mouvement et les nouvelles de répression à l’encontre de ses dirigeants et de ses partisans.

Cette couverture médiatique incongrue est l’expression d’un malentendu : ce mouvement vert animé à l’étranger par des jeunes Iraniens ou par des artistes et, de fait, aimé par des jeunes du monde entier n’est pas une « révolution de couleur », mais l’actuelle priorité du régime. C’est pourquoi étaient présents, en première ligne derrière Rafsandjani, tous les membres à vie du Conseil du Discernement, le véritable gouvernement secret de ce régime : Moussavi, Karroubi, Rezaï, Rohani (le gros gris) et les autres dinosaures dont les noms ne sont pas familiers en France et ni même en Iran.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 110.7 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Sous couvert d’un mouvement démocratique et jeune contre le régime, l’ambition de ce mouvement vert islamique est de mettre en scène une nouvelle révolution islamique qui sera un renouvellement des vœux entre la troisième génération de la révolution et ses vieux dirigeants.

Le moment fort de ce projet sera l’adhésion de ces vieux au mouvement sainement islamique des jeunes iraniens et la clef de sa réussite sera la médiatisation mondiale de cette adhésion. En fait, il s’agit de réhabiliter en démocrates les gens qui dirigent le pays sans partage depuis 20 ans. Ce qui de facto réhabilitera leurs choix (notamment nucléaire) avec un cachet démocratique d’une légitimité absolue.

Pour résumer, on simule un mouvement contestataire réprimé par le régime dont l’objectif est de donner une nouvelle légitimité à ce même régime.

La propagande du régime s’est adaptée à cette contradiction en séparant les sources qui évoquent les deux sujets : les sources dissidentes dénoncent la persécution des militants et les médias officiels évoquent la lente adhésion des gros bonnets à la cause populaire.

Pour plus d’impact sur la véritable cible de l’opération de médiatisation, c’est-à-dire les jeunes occidentaux, naïfs, romantiques et prêts à s’enflammer, notre mouvement vert est anglophone ! On voit régulièrement des affiches ou des écriteaux en anglais et bien sûr le signe V de victoire (de Moussavi) qui ne veut rien dire en persan sinon 2 !
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 74.1 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
JPEG
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 34 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Cette communication est logique et presque sans bavure. Car même si cela fonctionne pour les Occidentaux qui en redemandent, la mayonnaise ne prend pas en Iran. Il manque un ingrédient à cette équation : les Iraniens ! Ils ont détecté la fausseté du discours et ne participent pas à cette révolution vitale pour le régime.

De fait, si le régime n’a aucun mal à faire des photos de jeunes militants en pamoison devant des images de Rafsandjani ou Talegani, le vieux mollah à la barbe blanche qui fut l’un des fondateurs de ce régime intégriste, il a plus de mal à donner l’illusion d’une grande foule pro-Rafsandjani et de ses autres complices. Il en résulte des vidéos de foule statique parquée dans des espaces réduits comme les rues de la cité U de Téhéran ou des scènes de course poursuite sur une petite longueur. Ces subterfuges permettent au régime de laisser croire à des mouvements de masse important lorsqu’il s’agit en réalité de petits attroupements !
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

IMG/flv/17_Juil_CITE_U_2.flv

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

IMG/flv/17_juil_mise_en_scene.flv

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Voici une petite compilation d’images concoctées par les artistes du régime pour louer les qualités révolutionnaires du mouvement, son attachement aux accessoires et les rites islamiques, aux pères fondateurs de la révolution et à son actuel patron, Rafsandjani…
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 83.8 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 104.3 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 132.3 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 103.1 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 116.5 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 50.5 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 86.9 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Malgré l’absence de la foule, les médias des pays amis qui ont toutes sortes d’intérêts en Iran (commerciaux et autres) ont reproduit ce schéma dicté par Téhéran et ont fait état d’une foule conséquente descendue dans toutes les rues pour soutenir Rafsandjani, l’architecte de cette révolution verte. Ces signes d’amitié ont encouragé Téhéran à rechercher dans ses fonds de tiroir pour enfin diffuser la mise en scène d’hier, images plutôt hilarantes vendues à CNN, montrant un blessé secouru dans une rue vide !
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

IMG/flv/75_17_july_fake_wounded.flv

Les figurants exhibent devant la caméra façon Cloverfield une blessure à la main. Ils se réfugient dans un local qui n’est ni une boutique ni autre chose d’identifiable. Ils évoquent la nécessité de faire un garrot : la victime serait touchée à une veine… Ils décident de trouver des secours et sortent dans la rue. Une voix de femme gémit ! Un passant, surpris et par cette histoire et par la caméra, croit gêner un tournage ; il accélère. Une autre voix de femme lui lance : Lâche, ne fuis pas ! Peuple, aidez cet homme blessé ! Le passant ne sait plus quoi faire. Dans la confusion Cloverfieldesque, la caméra filme le bout de la rue : elle est vide. Pas la moindre trace de manifestation ou de bassidjis qui auraient tiré sur ce blessé et sur cet autre qui boitille !
© WWW.IRAN-RESIST.ORG
D’une manière générale, les bassidjis étaient absents des images vidéos de cette journée, car la foule n’était pas conséquente. On les a vus, en revanche, sur une unique série d’images généreusement offertes par les manifestants à l’agence AP.

On y voit un groupement de bassidjis dont plusieurs en civil. L’un de ceux-là vise de son arme la tête d’un homme présent. La même scène existe, cette fois sans l’homme visé. Et pour chacune de ces deux scènes les spectateurs sont les mêmes, dans la même postures : ils n’ont pas bougé d’un millimètre ! (cliquez sur la seconde image pour l’agrandir)
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

PNG - 275.7 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 91.7 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Le régime a consacré toute son énergie à la couverture sous tous les angles de cet événement utile pour son avenir. On se souvient qu’il en faisait de même quand il misait sur Ahmadinejad comme seule possibilité pour les 4 prochaines années. On le voyait alors traverser l’Iran pour rencontrer des marées humaines. Cette semaine, alors que le monde était invité à avoir les yeux rivés sur la prière du vendredi, Ahmadinejad était encore en visite en province. Téhéran a mis peu d’effectifs pour le faire acclamer.

C’est aussi cela la propagande au pays des mollahs : les indésirables tombent dans les oubliettes de l’info et les favoris occupent la une des quotidiens à fort tirage normalement qualifiés de conservateurs et de pro-Khamenei !
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 85.5 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 71.6 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 98.6 ko
Quotidien République Islamique : Les propositions de l’ayatollah Rafsandjani pour résoudre les problèmes politiques du pays


© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Cette semaine était celle de Rafsandjani ! Il est arrivé radieux à la tribune pour savourer son sacre, mais sa joie a été de courte durée : il a perdu son incroyable pari de rassembler derrière lui 2,000,000 d’Iraniens pour se hisser à la hauteur du leader historique de la révolution islamique... Dans l’intérêt du régime, la propagande s’intéressera dans l’immédiat à un autre. (cliquez sur les images pour les agrandir)
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 176.9 ko