Accueil du site > News > Iran : L’histoire parallèle du récent tir de missile iranien



Iran : L’histoire parallèle du récent tir de missile iranien
24.05.2009

Quand Téhéran tire un missile ou annonce une telle chose : il s’agit d’une réponse politique à une déclaration politique émanant des Etats-Unis. Cette semaine, Téhéran annoncé un tir de missile longue portée. Un élément nouveau porte à croire que ce tir a été un niet retentissant à une offre de compromis soumis aux mollahs par un envoyé spécial de Washington.



Le tir du missile longue-portée des mollahs a eu lieu mercredi et il a coïncidé avec le voyage en Iran de Franco Frattini, le ministre italien des affaires étrangères. Ce dernier qui avait d’abord annulé son voyage pour un défaut de protocole a changé sa version plus tard en prétextant ce tir qui n’avait pas encore eu lieu à l’heure de son refus. Cette histoire a presque réussi à escamoter la présence en Iran au même moment d’un autre ministre des affaires étrangères d’un pays hautement lié aux Etats-Unis.

Cet homme était Hochyar Zibari, le ministre des affaires étrangères d’Irak, un homme qui se rend souvent en Iran, seul ou accompagné de son supérieur le Premier ministre Maleki, pour faire part des messages américains aux dirigeants de la république islamique d’Iran.

Cette fois, Zebari était à Téhéran après la rencontre entre Obama et Netanyahou (c’est-à-dire après l’annonce américaine du gel de l’option militaire), peut-être pour sonder la partie iranienne quant à sa disponibilité pour une entente.

Zebari était à Téhéran le mercredi matin (arrivée la veille, avant l’arr. programmée de Frattini). Il a rencontré son homologue iranien mais aussi Ahmadinejad qui n’était pas en déplacement en province. C’est à l’issue de ces entretiens que Téhéran a annoncé le tir de missile, geste hostile qui a déclenché une riposte très ferme des Etats-Unis. Washington a homologué ce tir factice pour montrer à Téhéran qu’il pouvait cesser ses offres d’entente pour aller vers de nouvelles sanctions. Ceci étant un avertissement, il a immédiatement fait savoir qu’il n’y aurait pas pour le moment de nouvelles sanctions.

On a beaucoup glosé sur l’annulation du voyage de Frattini à Téhéran : certains observateurs mal avisés y ont même vu le signe d’un élan européen pour isoler Téhéran ! Cette annulation qui a résulté d’une mauvaise estimation de la diplomatie italienne est désormais de l’histoire ancienne puisque Frattini vient d’annoncer sa décision de dépêcher un envoyé de haut-rang en Iran.

L’Italien a en fait réalisé que ce n’était pas le moment de bouder et d’être timoré car les Américains ne le sont pas : entre deux menaces ou deux accusations, ils continuent leur diplomatie de l’ombre pour arriver à une entente avec Téhéran, entente qui nuirait à tous les Etats déjà présents en Iran.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 45.9 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 68.8 ko


Zebari avec les responsables des plus récents bombardements de son Kurdistan natal.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Pour en savoir + sur l’aspect politique du tir :
- Iran-missile : Washington change d’approche !
- (21 mai 2009)

Pour en savoir + :
- L’Irak, simple figurant dans le conflit Iran/Etats-Unis
- (8 MAI 2008)

| Mots Clefs | Enjeux : Rétablir les rel. avec les USA & Négociations directes |
| Mots Clefs | Décideurs : Politiciens Irakiens |

| Mots Clefs | Institutions : Diplomatie (selon les mollahs) |
| Mots Clefs | Institutions : Provocations |
| Mots Clefs | Nucléaire Militaire : Missiles |