Accueil > Photos > Iran : La semaine en images n°63



Iran : La semaine en images n°63
03.05.2009

La semaine d’actu en Iran a été placée sous le signe de la campagne électorale. Les deux principaux candidats ont parcouru le pays. Telle est l’image transmise par les agences de presse du régime. Pourtant, il y a eu un tremblement de terre ou une inondation monstrueuse, nulle part répertoriée. On ne tient pas à mécontenter plus les Iraniens déjà très récalcitrants à aller voter.



Cette semaine nous avons signalé une autocensure sur le nombre des pendaisons. Il existe ce même genre d’approche sur les autres sujets impopulaires : on ne voit plus de photos sur ce qui va mal. Cela se traduit par une recrudescence de sujets photos (d’agences officielles) sur des évènements culturels, beaucoup de sports (d’où le recrutement d’un nouvel entraîneur de foot pour l’équipe nationale), des inaugurations et des images à gogos des deux principaux candidats présidentiels : Ahmadinejad et le modéré Moussavi. Le régime a créé un registre pour chacun : Ahmadinejad est entouré d’hommes au profil frustre de pauvres urbains et Moussavi le modéré entouré de jeunes et de femmes !

Ahmadinejad | Au début de l’année, la campagne ne démarrait pas et le régime avait recours à Photoshop pour simuler des foules. C’est terminé ! Selon des confidences recueillies, le régime donne 30 dollars pour chaque participant adulte aux manifs pro-Ahmadinejad. Cette mesure qui a été mise en place après le fiasco d’Ispahan a changé la donne : les gens arrivent en nombre et heureux. Ils arrivent munis de lettres de doléances. Il semblerait que chaque personne écrive 4 à 5 lettres pour avoir une chance accrue de réponse qui est aussi un chèque de 30 dollars.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 69.5 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 123 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 142.3 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 133.4 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Cette arrivée massive de foule a été suivie de la mise en place d’une mesure nouvelle de protection : les cartables en chaussures ! Car rappelons le Mahmoud a été la cible d’un lanceur de chaussure. En revanche, notre simiesque président a toujours aussi peu de succès avec les enfants.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 100.9 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 140.4 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Moussavi | De l’autre côté, l’accent a été mis sur Jeune et Jolie ! On avait vu le même phénomène pendant les précédentes élections. Pour bien souligner que les modérés c’est par ici, Khatami qui est le symbole en occident de la modération, accompagne Moussavi, il est présent sur ses affiches et fait campagne à ses côtés.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 49.9 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 84.2 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Or, il faut savoir que Khatami est le gardien de la mémoire politique de Khomeiny ; il n ‘est donc en rien contradictoire de voir d’autres femmes toutes aussi jolies mais moins colorées accueillir Moussavi portant ostentatoirement un foulard vert islamique avec la pancarte : « Bienvenu ô toi le compagnon de Khomeiny ! »
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 64.1 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Ce sont des signes avant-coureurs d’une possible élection de cet homme qui fait la synthèse de la fidélité au modèle révolutionnaire et de l’illusion de la modération ! c’est plausible car c’est un homme nouveau et grâce à son arrivée, le régime peut gagner un peu de temps et exiger un petit pas en avant par Obama, c’est-à-dire un petit assouplissement des sanctions.

Que pensent les Iraniens de cette liesse ? Probablement RIEN car la semaine a été rude. Un énorme tremblement de terre a secoué le Sud-est : pas de photo ni de dépêche. Pas loin, selon les locaux, plus d’un million de poissons ont péri, victimes des saletés que les usines des gros bonnets du régime déversent dans les eaux de la bordure du Golfe Persique : voilà qui va bouleverser la vie des marins pêcheurs de la région.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 57.8 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 60.4 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 74.3 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
La zone marécageuse du Lac Parishân (Lac Agité) où vivent de nombreuses espèces d’eau douce a encore pris feu accidentellement (pas de photos). C’est le motif invoqué quand le régime veut assécher les marais pour faire de l’immobilier. Cette semaine a été vraiment celle des chocs, mais aucun candidat n’a effleuré le sujet. Il en est de même pour des évènements proches !

Le jour de cette retrouvaille politique des modérés avec les Jeunes et les Jolies, Téhéran a vécu une journée d’inondation infernale !
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 57.2 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 68.4 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 71.9 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 66.8 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 59 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Une seule de ces photos prises par une nouvelle agence online « dourbin.net » a mis 4 jours avant de trouver le chemin d’une rédaction de la presse écrite iranienne. Le motif de ce retard : l’ampleur de l’inondation qui a non seulement touché Téhéran, mais aussi Qom, déjà victime d’une autre inondation très meurtrière il y a presque un mois.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 88.6 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 78.9 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Cette campagne ne parle pas aux Iraniens : c’est de la poudre aux yeux pour les Occidentaux. Les candidats ne parlent pas des sujets qui touchent les Iraniens comme les licenciements en chaîne, le chômage des jeunes (80%) ou l’inflation réelle. En témoignent ces seules images du 1er mai en Iran signées « dourbin.net » : confidentiel, désabusé, incompris.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 76.7 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 108.3 ko
« (dans ce pays) personne n’écoute la classe ouvrière ! »