Accueil > News > Economie : L’Iran s’installe dans la zone franche malaisienne



Economie : L’Iran s’installe dans la zone franche malaisienne
27.12.2008

Abdullah Ahmad Badawi (ci-dessous), le Premier ministre malaisien était en Iran. Les médias iraniens ont annoncé la signature de plusieurs protocoles d’accord dans les domaines scientifique, technologique et automobile ainsi que la lutte contre le trafic de drogue. Ils ont néanmoins oublié de mentionner un accord bancaire qui permettra aux mollahs de contourner les sanctions financières américaines.



JPEG - 108.1 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

L’accord porte sur la Bank Mellat, qui est l’une des actionnaires de la Banque commerciale Iran-Europe (IEHB). L’une et l’autre sont sur la liste américaine des établissements financiers iraniens sanctionnés par les Etats-Unis. Le Premier ministre malaisien a autorisé la Bank Mellat à opérer à l’île de Labuan, le centre financier offshore de la Malaisie.

Depuis plus de deux ans, les mollahs ont commencé à déménager leurs millions des Emirats Arabes Unis vers la Malaisie, pour échapper au risque d’un gel de leurs avoirs chez cet allié arabe des Etats-Unis. Cet accord parachève des efforts individuels à un moment où le risque de gel de leurs avoirs est accru.

Interrogé sur cet accord par le plus important quotidien malaisien The Star, Badawi a vendu la mèche en précisant que les mollahs étaient « très pressés et voulaient savoir en combien de temps la licence serait opérationnelle ». Ce dernier affirme qu’ils les a rassurés en annonçant que « la licence était déjà prête et qu’il ne leur restait qu’à s’installer à Labuan ». Badawi a signalé néanmoins que les « modalités de l’entente étaient difficiles à établir, mais que tout était désormais en ordre notamment aux sujets de l’augmentation des importations de l’huile de Palme et du Bilateral Payments Arrangement » ou entente étatique pour le règlement des obligations monétaires nettes résultant du commerce entre les 2 pays.

Cela veut dire que les Banques centrales Iranienne et Malaisienne s’engagent à garantir les transactions de la Bank Mellat à Labuan ! Autrement dit, la Banque Mellat (et IEHB) deviendront des couvertures pour les transactions de la Banque Centrale Iranienne, le financement des lettres de crédit et la simplification de la recherche des investisseurs ! Vraisemblablement, Téhéran rémunérera la Malaisie par le biais des importations de l’huile de palme, le principal produit d’exportation de ce pays !


© WWW.IRAN-RESIST.ORG
| Mots Clefs | Enjeux : Sanctions Ciblées en cours d’application |

| Mots Clefs | Instituions : Politique Economique des mollahs |

| Mots Clefs | Instituions : Economies Parallèles |

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Par ailleurs, toujours pour échapper aux sanctions bancaires qui pénalisent l’investissement en Iran, les mollahs ont également commencé à développer des liens bancaires avec des Etats pauvres membres de l’OMC pour créer des banques binationales.