Accueil > News > Iran-élection : Le Monde et le Figaro préparent le terrain



Iran-élection : Le Monde et le Figaro préparent le terrain
11.06.2009

Téhéran va annoncer une victoire écrasante d’Ahmadinejad afin de légitimer le refus stratégique de dialogue avec Obama. La presse iranienne évoque de plus en plus ouvertement la victoire d’Ahmadinejad en l’expliquant par la déliquescence ou la division de ses adversaires. Fait peu étonnant, on retrouve déjà des exemples français de ces arguments dans les articles de Delphine Minoui du Figaro et Marie-Claude Descamps du Monde. Via ses lobbyistes, Téhéran prépare l’opinion occidentale.



C’est ce que nous avons appelé un scénario en or : selon le régime, Ahmadinejad gagnerait car il disposerait de réserves inattendues de voix, notamment grâce à ses révélations sur la corruption de la famille Rafsandjani, et aussi parce que ses adversaires n’arriveraient pas à surmonter leurs différences pour former une coalition.

Il serait suffisant de passer en revue les titres des principaux sites d’infos du régime pour se rendre compte comment le régime compte passer ce message : Rien n’est dit tout est suggéré !

Sur le site de l’agence FARS contrôlée comme tous les médias par les Pasdaran, on retrouve un triple sondage qui donne Ahmadinejad vainqueur avec de 52 à 60% de suffrages selon les méthodes face à Moussavi qui récolte à chaque fois moins de la moitié de ses voix.

Sur la même page d’accueil, on apprend que l’ensemble des journalistes de la ville de Téhéran ont apporté leur soutien à Ahmadinejad pour son franc-parler si caractéristique des vertus révolutionnaires de Khomeiny. Il en va de même pour plusieurs vieux ayatollahs et des jeunes étudiants en théologie !

La page grouille également d’étudiants ou de mollahs qui ont critiqué Rafsandjani pour s’être plaints des propos d’Ahmadinejad dans une lettre ouverte : on l’accuse d’affaiblir le régime et de servir les intérêts des Etats-Unis voir donner le signal pour une révolution orange !

Il y a donc d’une part des indices sur les réserves de voix d’Ahmadinejad mais aussi des éléments sur l’isolement de ses adversaires. Dans ce domaine, la nouvelle la plus importante est un communiqué conjoint des deux principaux partis réformateurs (dont le Front de la Participation) qui prennent acte de la nullité des chances de leur candidat (Moussavi) et lui demandent publiquement de se retirer pour ne pas couler le courant modéré avec lui ! C’est énorme ! Le site d’info précise que le candidat aurait refusé tout comme les deux autres petits adversaires d’Ahmadinejad.

Par petites touches tout est suggéré. Cette méthode arrive aussi en France via Delphine Minoui et son acolyte du Monde, Marie-Claude Descamps. On parle d’un côté des petites candidatures obstinées et de l’autre de la vague d’Ahmadinejad.

On dirait que les deux femmes se sont partagées les taches. Ainsi il y a 48 heures, Minoui a d’abord décrit la petite candidature obstinée de Rezaï, avant d’écrire hier un élogieux article sur les réserves de voix d’Ahmadinejad, article d’ailleurs instantanément traduit et publié sur le site Fars News !

Signalons que pour diffuser l’article sur la petite candidature obstinée de Rezaï, un sujet mineur pour les lecteurs français, elle a qualifié ce terroriste recherché par Interpol (ci-dessous) pour avoir tué 85 juifs de Général de Gaulle iranien ! Les membres de la famille du Général et ses admirateurs apprécieront, peut-être ils écriront au Figaro. (cliquez sur les images pour les agrandir)
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

PNG - 149.3 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Dans la même journée du mercredi, Marie-Claude Descamps du Monde a écrit un dernier article sur Moussavi où pour la première fois, elle fait état d’un électorat plus mince que ne le laissent voir les rassemblements colorés du candidat, un électorat surévalué qui pourrait être balayé par la « déferlante d’Ahmadinejad », une expression très en vogue dans les médias du régime.

Les deux journalistes françaises synchrones sur les desiderata des mollahs ont cependant un tabou : Rafsandjani ! Il est actuellement traîné dans la boue par les médias qu’il contrôle lui-même pour donner un parfum de dissidence à Ahmadinejad, mais aucun média français n’évoque le sujet car Rafsandjani, qui est le véritable patron du régime, est très apprécié par le quai d’Orsay.

Ce tabou est fort dommage car il nous prive de la partie la plus intéressante de la mise en scène pour justifier le succès populaire d’Ahmadinejad : une guéguerre bidon entre ce dernier en héros des favelas contre Rafsandjani, le roi des voleurs !

Le dernier épisode de cette guéguerre qui sera oubliée après l’élection est la réponse d’Ahmadinejad à la lettre de Rafsandjani qui l’accuse de mettre en danger le régime. A la une du quotidien Iran (créé sous Rafsandjani par celui-ci), Ahmadinejad affirme : « Le pays n’est pas en danger, ce sont les intérêts de quelques profiteurs qui le sont ». Mais bien sûr !
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

PNG - 577.5 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Pour en savoir + :
- Iran - élection : Un scénario en or massif !
- (10 JUIN 2009)

Pour en savoir + :
- Iran : Les rumeurs donnent Ahmadinejad vainqueur !
- (15 MAI 2009)

| Mots Clefs | Institutions : Démocratie (médiatico)-islamique |

| Mots Clefs | Mollahs & co : Ahmadinejad |
| Mots Clefs | Mollahs & co : Mir-Hossein Moussavi |

| Mots Clefs | Résistance : Lobby pro-mollahs en France et ailleurs |
| Mots Clefs | Auteurs & Textes : Journalistes et média Français |

| Mots Clefs | Auteurs & Textes : Le Monde (Marie-Claude Decamps, Corine Lesne...) |

| Mots Clefs | Auteurs & Textes : Delphine Minoui |