Accueil du site > News > Pétrole : L’Axe Iran-Russie se renforce et s’élargit



Pétrole : L'Axe Iran-Russie se renforce et s'élargit
25.07.2006

Le président vénézuélien, Hugo Chavez, entame une grande tournée internationale : il se rendra en Biélorussie, en Russie, en Iran, au Qatar et au Vietnam.



Facétieusement, Chavez profite de cette tournée pour renforcer ce qu’il appelle l’Axe du Bien. Ce dernier avait été conçu pour tourner en dérision l’existence de liens militaires et nucléaires entre des états terroristes. L’affaire des missiles Nord Coréens nous rappelle à quel point le bien fondé de la théorie de l’existence de ce genre de liens. C’est pourquoi il faut prendre très au sérieux les facéties d’Hugo Chavez car cet homme qui nie la dimension terroriste du régime des mollahs fera jouer un rôle planétaire à son pays dans une alliance explosive avec la Russie et l’Iran. Chavez entend transformer le Venezuela en une nouvelle base militaire pour l’Alliance Iran-Russie.

Cette Alliance contrôle dores et déjà le transit des hydrocarbures de l’Asie Centrale vers l’Europe et entend riposter à des sanctions onusiennes sur le dossier nucléaire iranien par une rupture ou une forte diminution de livraison du pétrole et du gaz aux Européens qui sont le maillon faible de l’OTAN. Le Venezuela, la Russie, l’Iran et le Qatar sont quatre pays producteurs de pétrole. Si l’Iran arrête de vendre son pétrole à ses chers partenaires européens, la situation est surmontable d’autant plus qu’en même temps la situation économique iranienne se dégradera à très grande vitesse et ce sera à celui qui abandonne la partie au plus vite.

Mais si par contre le Venezuela entrait dans ce chantage, l’équilibre des forces ne serait plus le même dans la balance de la pénurie. Le voyage du lieutenant putschiste sera décisif pour la mise au point du stratagème, et plus la communauté internationale retardera l’application des sanctions ou cherchera à diluer leurs contenus et plus lAlliance Iran-Russie-Venezuela (qui risque de se développer) aura les coudées franches pour planifier et préparer le contre-embargo collectif.

Si vous croyez que l’itinéraire de la tournée internationale de Chavez est uniquement un pied de nez à George Bush, vous vous trompez lourdement. La Russie est l’un des maître de ce jeu qui satisfait sa mainmise sur le marché européen des hydrocarbures. Les pays d’Asie Centrale sont priés de se tourner vers les marchés Indien et Chinois. L’objectif est d’affaiblir l’UE et de neutraliser par son intermédiaire le Conseil de Sécurité.

Comme nous l’avions fait remarquer sur notre site (lien), c’est la France qui a introduit la Russie dans les négociations avec l’Iran dans l’espoir de neutraliser la transmission du dossier au Conseil de Sécurité. Les Russes en ont profité pour revenir au premier plan international et conformément à nos prévisions, ils ont contribué à envenimer la situation pour provoquer une hausse des prix du baril et engranger d’importants bénéfices.

Ces bénéfices ont permis à la Russie de rembourser ses dettes et à présent elle peut dicter sa loi en Europe et elle est aujourd’hui en phase d’acheter les plus grands réseaux de distribution de gaz du marché Européen. Non seulement, cette offensive énergétique Russe n’a pas alerté les décideurs et conseillers du Quai d’Orsay mais en plus ses agents continuent à vouloir impliquer la Russie dans le conflit entre Israël et le Hezbollah qui représente le régime des mollahs. La France a choisi son camp, celui de l’Alliance Iran-Russie. Cependant, quand viendra l’heure du contre embargo, pour sa réussite, il n’est pas possible d’imaginer une exception française. La France est en train d’aider ses propres ennemis à préparer la bataille qui lui infligera sa plus grande défaite.

Le voyage d’Hugo Chavez en Iran et en Russie et sa halte au Qatar sont d’une importance vitale pour nôtre avenir. Actuellement, Hugo Chavez recherche aussi un soutien avant le vote en octobre à l’ONU sur la rotation de certains membres non-permanents du Conseil de sécurité. Son entrée dans le Conseil sera utile à la Russie, à l’Iran et à la Corée du Nord. Les Etats-Unis sont bien décidés à faire opposition à l’entrée du Venezuela dans cette structure internationale, mais il est probable que la France soutiendra cette candidature en raison d’excellents liens d’amitiés qui lient Chavez à Chirac. Non seulement la France vacancière est apathique face au danger de lAlliance Iran-Russie élargie au Venezuela, mais elle ne semble montrer aucune ferveur pour bloquer les membres de cette confrérie anti-occidentale (Sud américaine, Russe et islamique). La France ne réalise pas que le monde ne se résume pas à l’Europe. De grandes puissances non-occidentales veulent leur part du monde et la France continue d’ignorer leur hostilité, oubliant qu’elle est leur adversaire pacifiste.

Ce voyage est un sommet de pays anti-occidentaux producteurs de pétrole mais ce n’est pas tout. L’agenda russe d’Hugo Chavez est chargé. Il se rend en Russie pour acheter des chasseurs bombardiers Su-30 et des hélicoptères de combat ainsi que deux usines de fusils d’assaut Kalachnikov (Caracas a déjà conclu un accord portant sur l’acquisition de 100.000 Kalachnikov). Prépare-t-il une guerre ?

WWW.IRAN-RESIST.ORG

Si l’on croit le site France-Palestine, il y a quelques mois, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a affirmé que l’axe anti-américain s’étendait de Beyrouth jusqu’au Venezuela et que, par conséquent, le Hezbollah était allié avec Chavez au Venezuela, aux FARC en Colombie, à Morales en Bolivie.

Nasrallah n’a pas tort car une large communauté de membres du Hezbollah est très active au Venezuela et se sert de ce pays comme base arrière d’infiltration aux Etats-Unis depuis 1992. Ils sont également très actifs dans les réseaux de trafic de cigarettes et on les soupçonne de vouloir mettre sur pied un réseau de narco-terrorisme. C’est-à-dire une distribution massive de drogue parmi la jeunesse nord-américaine. Les 100,000000 Kalashnikov de Chavez leur seront bien utiles.

Chavez ne prépare pas une guerre mais une guérilla aux portes du Géant américain !

WWW.IRAN-RESIST.ORG

[Recherche Par Mots Clefs : Chavez ]

Selon les services secrets israéliens, les unités d’attaque du Hezbollah en amérique du Sud qui planifieraient des attentats anti-israéliens, ont été réactivées...

1994 : l'attentat contre le centre juif AMIA :
- La fin des privilèges juridiques pour le régime des mollahs
- (08.04.2006)

[Recherche Par Mots Clefs : Attentats attribués aux mollahs ]