Accueil > Photos > Iran : Enterrement mouvementé de Soleimani



Iran : Enterrement mouvementé de Soleimani
08.01.2020

La désinformation des mollahs continue sur la popularité de Soleimani et donc de leur régime ! Hier, le régime a prétendu que plus d’un million de personnes s’étaient réunies à Kerman, ville natale de Soleimani, à l’occasion de son enterrement, mais la cérémonie a dû être annulée en raison de cette mobilisation inattendue et la mort de 56 personnes qui espéraient s’approcher du cercueil pour le toucher ! Nous disons désinformation, car le régime a délibérément oublié un gros détail dans son récit et on n’a vue aucune image des fans martyrs de Soleimani.



Depuis, une semaine, les mollahs peinent à montrer des rassemblements sans images d’archives en honneur de son Vader immortel afin d’affirmer sa capacité de résilience terroriste après la perte de son épouvantail suprême et l’absence d’un tsunami de frappes de la part des organismes terroristes qu’ils financent dans le régime !

Tout d’abord, on n’a vu aucune manifestation spontanée au moment de l’annonce de la mort de Soleimani le jeudi 2 janvier 2020 (13 dey 1398). On a alors compris que le soldat modèle du régime n’avait aucun fan populaire, y compris au sein de la milice. Au contraire, on a vu des messages de joie dans tout le pays et on n’a vu aucune menace d’arrestation après ces preuves de mépris et de haine du peuple pour le héros du régime. C’est pourquoi les mollahs et autres dirigeants du régime n’ont osé appeler à une manifestation ou manifester eux-mêmes. Ils ont alors annoncé 3 jours de deuil pour dissimuler l’indifférence des Iraniens et leurs propres serviteurs !

Le lendemain, le vendredi 3 janvier (J1 de deuil national), les mollahs déprimés par leur impopularité, ont changé d’avis et ont annoncé un petit rassemblement en l’honneur de celui qu’ils appellent par fausse modestie leur soldat zéro (leur simple soldat). Mais on a vu des images d’archives trafiquées, car les arbres en arrière-plan étaient verts et il y avait toutes sortes d’incohérences visuelles.

Le samedi 4 janvier (J2 de deuil national), les mollahs ont annoncé un plus grand rassemblement à Ahwaz pour rapatriement du cadavre de Soleimani, car il fait toujours beau dans cette ville et ils pouvaient diffuser des photos d’archives.

Mais ils ont été trop gourmands en évoquant des millions de manifestants dans une ville de seulement 840,000 d’habitants majoritairement sunnites donc pas fans de Soleimani !

Les mollahs ont aussi caché cette incohérence en annonçant d’autres gigantesques rassemblements à Ispahan et dans plusieurs villes du nord du pays. On n’a pas vu les images du nord du pays, mais celles d’Ispahan nous ont fait rire, car on voyait des gens sous la pluie alors que contrairement à leurs prévisions la ville d’Ispahan avait été épargnée par les nuages qui couvraient la région éponyme !

© IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 394.8 ko
PNG - 831.4 ko
PNG - 938.3 ko

© IRAN-RESIST. ORG

Dimanche (J3 de deuil national), après ces affabulations ratées, les mollahs ont changé d’approche et ont vengé leur héros et ont affirmé leur résilience terroriste en annonçant la reprise de leurs activités nucléaires, mais ils n’ont pu intimider leurs interlocuteurs et les forcer à négocier la fin des sanctions américaines à leur encontre et obliger encore les 4+1 à leur fournir des dollars.

Après cet échec, le lundi 6 janvier, les mollahs ont continué le deuil national (alors qu’il était fini) et ont annoncé un gigantesque rassemblement à Téhéran qui était encore une pure affabulation !

Hier, mardi 7 janvier, le régime des mollahs a battu ses records de mauvaise foi en annonçant, dans le cadre de ces 3 jours de deuil, le rassemblement des millions d’Iraniens à l’occasion de l’enterrement de Qassem Soleimani à Kerman, sa ville natale qui a 800,000 habitants.

On a alors vu une importante foule très dense sur la (très grande) place Azadi de Kerman. Or la place a une grande partie centrale avec 6 gros volumes circulaires. De fait, on devait voir des zones sans foule, mais on ne les voyait pas. On ne voyait pas les nombreux arbres de la place. De plus, on devait voir une partie réservée à une tribune et une zone VIP devant, et on ne les a pas vues. On avait du Photoshop bête !

© IRAN-RESIST.ORG

PNG - 1.7 Mo
JPEG - 95.6 ko
JPEG - 291.8 ko
JPEG - 414.9 ko
JPEG - 513.5 ko
JPEG - 429 ko

© IRAN-RESIST. ORG

On a aussi vu des gens sous le soleil qui avaient une teinte ombragée ou d’autres qui devaient être en contre-jour dans une ruelle, mais ils ne l’étaient pas !

© IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 455.6 ko
JPEG - 273.8 ko

© IRAN-RESIST. ORG

Puis, le régime a annoncé une bousculade avec de nombreux morts avant d’annoncer l’annulation de la cérémonie et la prière collective qui devaient en principe avoir lieu. On a vue une courte vidéo de la dite bousculade, avec environs 300 personnes, parfois souriants, qui ne portent pas des habits en noir comme le veut la tradition iranienne et musulmane. Puis on a vu une autre vidéo avec un quarantaine de victimes et enfin, une vidéo où quelques témoins évoquent la présence de 1,5 million de personnes, mais on y voit à peine une centaine de personnes.

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

Mais en islam, on ne peut pas reporter un enterrement ! Le défunt doit être enterré le plus rapidement possible et il a été enterré et on vu la vidéo de la préparation de sa tombe. Mais une dépêche a alors annoncé que le lieu de l’enterrement n’était peut être pas le cimetière Golzar de Kerman !

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST. ORG

PNG - 105.5 ko

© IRAN-RESIST. ORG

Insatisfait par ces imaages et ces annonces douteuses, nous nous sommes mis en quête d’autres images en utilisant des mots alternatifs dans nos recherches. Sur un site iranien très fiable, YJC, le club des journalistes miliciens, site souvent critique vis-à-vis du régime et sa propagande, nous avons enfin trouvé d’autres images avec nettement moins de manifestants ! On a aussi vu des automobiles en circulation et on a eu la preuve que la ville n’avait pas été bloquée depuis deux jours comme l’avait dit le régime. On a compris que les mollahs et les chefs Pasdaran avaient pu rassembler seulement quelques centaines de personnes dans cette ville de 800,000 habitants.

© IRAN-RESIST.ORG

PNG - 285 ko
JPEG - 222.7 ko
JPEG - 112.3 ko
JPEG - 274.6 ko

© IRAN-RESIST. ORG

En résumé, les autres images étant fausses, il n’y a visiblement pas eu une grande mobilisation en mémoire de Soleimani, mais un boycott massif des gens de sa ville, les membres du clergé local, les employés des mosquées et des administrations et enfin des soldats et les officiers basés dans la région.

Les mollahs et les chefs Pasdaran ont donc inventé une foule outrancière pour sauver la face et leur projet de résilience terroriste, mais ils n’ont pas pu aller au bout de cette propagande car ils n’avaient pas d’images de gens en train de prier dans le cimetière Golzar de Kerman (réservée à la milice) et les montagnes qui se trouvent autour.

D’ailleurs, les gens y étaient mais ne priaient pas et ne pleuraient pas ! ils n’avaient pas de drapeaux de Hezbollah et ne brûlaient pas les drapeaux des ennemis du régime ! Ils voulaient deviner le lieu de l’enterrement de leur ennemi...

© IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 401.3 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Les mollahs ont annoncé un changement du lieu d’enterrement de leur héros pour que son tombeau ne soit pas dégradé par tous ceux qui les ont boycottés et le drôle d’enterrement de leur héros ne devienne la vitrine de leur totale incapacité de résilience terroriste ou sécuritaire.