Accueil > Photos > Iran : LCI & France-Culture complices mollahs !



Iran : LCI & France-Culture complices mollahs !
06.01.2020

Une marée humaine à Téhéran pour Soleimani selon les mollahs, LCI et France-Culture. Or les images des agences de presse du régime des mollahs montrent des arbres verts en plein hiver. La désinformation continue donc. Les médias français ont occulté ces images. Voici leurs images et toutes celles qui n’ont pas été publiées et font état de leur malhonnêteté.



Les mollahs font régulièrement état de grandes mobilisations en leur faveur quand ils se voient en danger.

Pourquoi ?
1. Dernièrement, les miliciens de base ont rejoint la lutte populaire contre le régime en incendiant 1700 banques et des dizaines de centres religieux, administratifs et sécuritaires !
2. Les Américains ont aussi tué leur Vader immortel
3. Le chef du Hezbollh a pleuré ce mort sans ordonner un jihad pour le venger. Les Houthis n’ont aussi rien fait. Idem en Irak.
4. Les mollahs ont promis de reprendre leurs activités nucléaires mais personne n’a été piégé par leur chantage nucléaire destiné à déstabiliser la région !

Ce matin, ils se sont inventé une marée humaine de partisans pour raviver leurs menaces terroristes ou nucléaires afin de rassurer leurs proches et diviser leurs adversaires internationaux !

Pour ce genre opération d’enfumage, les mollahs montrent toujours une grande foule vue du ciel, mais comme à chaque fois dans ce genre de propagande, les images prises au niveau du sol ne sont pas conformes à la météo du jour. Ce matin, il faisait 7°C à Téhéran, il y avait un beau soleil, le ciel était légèrement nuageux et il n’y avait aucun vent. On devait trouver ces éléments sur les images du régime.

PNG - 918.6 ko
PNG - 510.9 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Concernant Soleimani, vendredi dernier, ils avaient déjà évoqué une foule immense, mais nous avons fait remarquer qu’on y voyait des arbres avec des feuilles de couleur vert tendre et que de fait, il s’agissait sans l’ombre d’un doute des images d’archives.

Aujourd’hui, on a vu une grande foule vue du ciel sur la place Enghelab (Révolution) qui est grande sans être immense et peut au mieux contenir 8000 personnes (soit 0,1% de la population de Téhéran sans ses banlieus). Puis au sol, des foules fabriquées par de grossiers montages Photoshop mais jamais sur la place Enghelab ! On a vu des gens danas avenues allant vers la place. Des pas ensoleillés sous un ciel clair avec les arbres bien verts ! Des gens qui doivent être à contre-jour et ne le sont pas ! Mais on a également vu des vues serrées avec des sans sous un soleil très tonique et un ciel aucun nuage !

© IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 315.1 ko
JPEG - 573.5 ko
JPEG - 416.9 ko
JPEG - 233.2 ko
JPEG - 292.7 ko
JPEG - 270.8 ko
JPEG - 230.6 ko
JPEG - 231.7 ko
JPEG - 195.1 ko
JPEG - 194.9 ko
PDF - 6 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Les gens aux commandes de LCI et France-Culture, les entrepreneurs et dirigeants français, ne pouvaient ignorer ces images en raison des liens entre l’AFP et IRNA. Ils ont vues et les ont délibérément écartées pour passer seulement une image vue du ciel ou des micro-vidéos pour éviter les arbres, mais on les a vues parfois.

PNG - 181.5 ko
PNG - 826.4 ko
PNG - 568.9 ko

© IRAN-RESIST.ORG

De quoi s’agit-il ? Le gouvernement français invente de la popularité pour Soleimani pour légitimer les mollahs afin de justifier son dialogue avec eux et son absence de toute aide aux Iraniens pour les renverser. Le gouvernement français aide le chantage nucléaire des mollahs dans le seul but de s’inventer un rôle international et camoufler ses échecs économiques !

Mais bien que nous soyons révoltés par les efforts de Macron, ses efforts ne changent pas la situation en Iran. Cette foule étant factice, on a la preuve que le régime a été boycotté par ses serviteurs qui sont bien plus nombreux que 8000 personnes. On a donc eu encore une fois la preuve que le régome est désavoué par les siens et plus faible que jamais. Ce régime sanguinaire et sans scrupule tombera et la France perdra alors toute possibilité de participer à la reconstruction d’Iran en ayant choisi le mauvais camp par la faute de ses dirigeants.