Accueil > News > Iran : Le fiasco du 36e anniversaire de la révolution islamique avec 300 (...)



Iran : Le fiasco du 36e anniversaire de la révolution islamique avec 300 personnes dans tout le pays !
12.02.2015

Le régime des mollahs devait fêter ce mercredi le 36e anniversaire de la révolution islamique. Le régime est en perte de vitesse depuis 8 ans car il n’a plus de policiers pour réprimer les femmes qui se dévoilent ou les ouvriers qui manifestent. Ses patrons, qui se voient en danger, ne cessent de se battre pour dominer le jeu et les marchandages avec Washington pour avoir la vie sauve après une chute qui leur paraît certaine. Ses financiers essaient de vendre leurs actions pour fuir !

C’est pourquoi nous avions prédit un fiasco pour ce mercredi Mais la France, qui par intérêt, veut sauver ce régime, avait mis en place une journée entière sur France Inter et France Culture sur la mobilisation populaire lors de cette journée.

L’AFP er le Figaro ont même annoncé la mobilisation de dizaines de milliers de personnes en Iran, mais France Inter et France Culture n’ont diffusé leur propagande au prétexte d’un mouvement de Grève car la mobilisation à Téhéran et le reste du pays a été nullissime. La France a modéré sa désinformation ! Voici en exclusivité pour vous les images du fiasco du 36e l’anniversaire de la révolution islamique qui ont provoqué ce revirement.



Ce matin, nous nous sommes levés assez tôt pour surveiller la diffusion des images pour la marche de l’anniversaire qui commence à 8 heures du matin (5H30 à Paris) à divers endroit du pays. A Téhéran, les gens doivent arriver entre 11heures et midi sur la Place Azadi de Téhéran pour entendre et applaudir le Président du moment.

La Place Azadi est immense et cela fait des année que le régime n’arrive pas à le remplir. Au fil des années, il a remplacé le rassemblement sur la place par des images plus fournies des cortèges qui doivent arriver sur cette place. Mais au fil des ans, nous avons décortiqué les images en soulignant les défauts d’éclairage (visage éclairé par temps nuageux), des défauts de tailles des manifestants, des défaut de perspectives, des affiches qui montraient que les foules des rues étaient surtout en vue aérienne des images fabriquées avec le logiciel Photoshop.

Cette année nous avons annoncé avec joie< (dans notre nouvelle émission vers l’Iran) que notre tâche serait facilitée en raison d’un météo très capricieux ces jours-ci. En revanche, nous avons signalé une difficulté : le régime ne montrait une décoration marquante dans les rues pour pouvoir recycler beaucoup d’images d’archives sans être pris à défaut par les changement de météo.

Mais ce matin devant nos écrans on a une belle surprise : du pluie prévu presque partout en Iran en milieu de la matinée (à l’apogée de la journée) alors que en cette saison il faut toujours un temps frais voire froid mais sec ! A notre connaissance, on avait eu des nuages à cette date, mais jamais de la pluie ! Le régime ne pouvait utiliser ses archives du passé !

JPEG
JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

Deuxième très bonne surprise, on n’a vu aucune image sur les pages de garde des agences de presse du régime ! Les mollahs & co n’avaient trouvé le moyen de déguiser les images de temps couvent en image de pluie (vêtement mouillés, sol miroir etc...) !

Les première images ont paru entre 10 et 11 heures du matin sur divers sites d’infos. A cette heure tardive pour la publication d’images (numériques), sur IRNA l’AFP des mollahs, on ’a vu qu’une seule images pour Téhéran : un grand drapeau et pour la province : 3 photos à la petite ville de Torbat-e Heydarieh !

JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

Mais sur le site Mehr lié à Ali Larijani, on a vu les premières images dans les rues essentiellement de petits groupes de gens en route vers la place Azadi et portant 4 types d’affiches :
- deux double-portraits de Khomeiny et Khamenei sur fond vert ou bleu,
- une affiche jaune déclarant nous sommes prêts à résister jusqu’au dernier souffle (datant de fev. 2013
- et enfin, J’aime Mahomet, je hais le terrorisme et je condamne les insultes aux saints prophètes.

JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

Dans cet ensemble de 4 affiches, seul la dernière affiche était une nouveauté et de fait aucune image ne pouvait d’être d’actualité sans elle !

JPEG
JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

Mais on presque jamais vu cette affiche dans les vues aériennes, mais les plus anciennes. Mais ce ne fut la seule erreur des images fabriquées à la hâte et parues tardivement ! Sur une vue aérienne publié vers 13h (locale) on a une foule immense marchant vers la Place Azadi (Liberté) sous des bannières blancs et roses, mais sur des selfies réalisés sur place on n’a pas les mêmes couleurs et pas vraiment la même densité de la foule.

JPEG
JPEG
JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

Une autre image essentiellement de cette journée est la vue du Pont du Collège (Pol-e Kaledj) : d’habitude la régime montre un pont bondé ! Cette foi, on y a vu quelques personnes sans les bonnes affiches et un monsieur marchant tranquillement en chemise alors qu’il faisait un temps assez frais ! Donc un collage !

JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

De plus, on n’a pas vue la même superbe foule vue de haut sur la place Azadi ! On n’a eu comme il se devait aucune image vue du haut du monument marquant de la ville ! Des photos parues vers 15h locale ont même montré une place plutôt vide avec 100 ou 200 personnes au bas du monument ! Le régime a masqué ce manque de foule qui remettait en cause ses foules de rue par des vues prises en contre-plongée ne permettant pas de constater l’absence de profondeur de la foule.

JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

Mais sur une image, on a vue une vue en contre-plongée avec une belle profondeur dans la foule ce qui était impossible. Le photo était trafiquée et la tricherie est aussi visible dans le reflet de la foule dans l’eau ! On voit 1 à 2 rangées de gens (selon les endroits) et pas le reste. Il n’y a aussi aucune goutte d’eau dans l’eau du bassin, ce qui laisse croire que ce rassemblement a eu lieu avant la pluie qui a commencé vers midi !

JPEG

PDF - 6.5 Mo
Même image en PDF et en plus grand.


© IRAN-RESIST.ORG

Le discours de Rohani a aussi été avancé à 10 heures du matin comme en témoigne cette dépêche. La foule alors présente n’était pas suffisante. Le régime a diffusé cette image imprécise et trafiquées où les têtes ont des dimensions et des éclairages différentes et on n’y voit aucune des affiches vues plus tôt et ni aucune référence à l’Accord actuellement contesté par le régime.

PNG
JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

Les médias du régime ont aussi annoncé la présence des VIP du régime parmi la foule ou sur la place Azadi : on n’en a vu aucun ! Mais Rafsandjani qui se veut l’ami du peuple a fait quelques pas dans une zone à l’écart entouré de ses gardes du corps avant de disparaître.

JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

Par la suite, le régime a complété ces reportages. On a alors eu cette autre image des gens quittant la place : ceux placés devant ont des tailles similaires et la barrière inter-voies leur arrive à la taille. Ceux du fond ont des tailles différentes et la barrière dépassent parfois leur tête ! On a donc considéré cette photo comme une tentative d’inventer la foule qui n’était pas au rendez-vous.

JPEG

PDF - 2.2 Mo
Même image annotée en PDF et en plus grand.


© IRAN-RESIST.ORG

On s’est donc basé sur les images autour de la place pour conclure à la présence d’environ 150 personnes à Téhéran pour la 36e anniversaire de la révolution islamique !

Qui étaient ces gens ? Essentiellement des gens très démunies que le régime a pu attirer avec la promesse de l’installation de 80 stations de santé prêtes à délivrer toute sorte de soins médicaux ou des médicaments gratuits sur les parcours conduisant à la place Azadi (on voit là deux personnes d’age moyen avec des sacs de médicaments).

JPEG
JPEG
JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

Mais vu le niveau très très bas de la mobilisation, on doit conclure que les plus démunis avaient à écrasante majorité boycotté cette seule occasion d’accès à des soins par la haine du régime. Le régime avait aussi fait appel les milliers d’employés de propreté municipale, mais très peu d’en eux se sont déplacés !

JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

Sur les photos des provinces, on a environ 100 personnes à Ahwaz sous une tempête de sable. Cependant, photo 2, les manifestants ont profité de l’occasion pour protester (poliment) contre l’absence de mesures pour arrêter cette tempêtes de sable qui dure depuis une semaine !

PNG
PNG
© IRAN-RESIST.ORG

Mais mis à part ce cas, on a eu aussi beaucoup d’intox dans le cas des villes de province car à Tabriz, il neigeait, on a vue une foule sans neige ! A Ispahan, on avait à termes un ciel couvert, mais une centaine de manifestants marchant par un temps ensoleillé ! A Mashad, on a vu une foule immense du ciel et une foule sombre au sol !

JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

Dans l’ensemble, on n’a retenu que les gens à demi-engagés d’Ahwaz qui ramenaient la mobilisation au mieux pour tout le pays à environ 300 personnes !

En résumé, en ce jour, les Iraniens ont des rues vides et ont pu constater qu’ils étaient unis contre le régime ! Ce qui donnait une très grande force à ce boycott et a sans doute été décisif pour la France s’abstienne d’aider le régime et annule le programme de sa promotion par ses lobbyistes au prétexte d’une grève dont on n’avait pas entendu parler (donnat lieu à un programme musical avec quelques titres bien inspirés).

JPEG
© IRAN-RESIST.ORG

D’habitude en cette jour et en présence de la promotion française des saletés au pouvoir en Iran, les patriotes présentent leurs condoléances les uns aux autres. Mais cette année, il y a lieu de présenter des condoléances au régime qui a vu son déclin et sa mort annoncée dans les rues vides et la perte du soutien inconditionnel de ses partenaires français !

© IRAN-RESIST.ORG
© WWW.IRAN-RESIST.ORG
| Mots Clefs | Auteurs & Textes : Commémorations & Manifestations de Masse |

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
| Mots Clefs | Auteurs & Textes : Selon l’AFP |

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
| Mots Clefs | Auteurs & Textes : Journalistes et média Français |

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
| Mots Clefs | Auteurs & Textes : France (diplomatie Française) |