Accueil > News > Iran : Le grand jeu des Pasdaran dans le golfe Persique



Iran : Le grand jeu des Pasdaran dans le golfe Persique
23.04.2010

Depuis 2005, sur un fond de tension avec Washington, les Pasdaran, milice chargée de la sécurité du régime, organisent des manœuvres navales dans les eaux du Golfe Persique pour prétendre qu’elle peuve fermer le détroit d’Ormuz en faisant couler des pétroliers. Cette année pour la première fois, Téhéran a coulé un bateau dans le premier jour de manœuvre pour faire monter la tension d’un cran.



En 2006, alors que le dossier nucléaire iranien était sur le point d’être transféré vers le Conseil de Sécurité, Téhéran avait commencé à proférer des menaces d’attaques contre les pétroliers. Dans la foulée de ces menaces, Téhéran avait révélé qu’il avait des torpilles ou missiles capables de ce genre d’exploits, mais ces équipements étaient fictifs. Pour faire oublier cette supercherie, le régime a opté pour des grandes manoeuvres maritimes afin de mettre en scène sa possibilité de bloquer le détroit d’Ormuz. Or, depuis l’arrivée au pouvoir des mollahs, l’Iran, qui était la première puissance régionale, n’a plus une marine digne de ce nom, mais quelques vieux navires en mauvais état. C’est pourquoi la première édition de la promesse d’une guerre des pétroliers a été un triste spectacle car pour se donner de la consistance, les mollahs avaient dû faire naviguer tout ce qui flottait, frisant le ridicule.

Presque un an après cette pantalonnade, les mollahs ont lancé le concept de la Guerre Navale Asymétrique ou guérilla maritime basée sur des attaques des commandos à bord de petites vedettes rapides, un équipement que les Pasdaran eux-mêmes impliqués dans des trafics possèdent en grandes quantités. Les Pasdaran ont ainsi transformé la faiblesse du manque de grands navires en une force. Ce choix doublement pragmatique avait le défaut de réduire les manœuvres à de chaotiques courses de vedettes plus ou moins rapides sur les eaux du Golfe Persique. C’est pourquoi ces manœuvres, qui n’ont pas lieu à une date fixe, mais en rapport avec l’actu des sanctions, sont devenues moins présentables dès 2007. Téhéran a alors insufflé de l’évènementiel dans leur déroulement : avec l’interception des marins britanniques de la frégate HMS-Cornwal en 2007 ou encore un face à face avec un grand bateau de guerre américain en 2008. En 2009, Téhéran a connu une année de craintes pour l’embargo sur les carburants, c’est pourquoi il a supprimé presque toutes les manœuvres, notamment les sorties de ses chasseurs bombardiers très gourmands en essence. Mais ces craintes n’existent plus car Washington a annoncé récemment qu’il avait renoncé à cette mesure, c’est pourquoi Téhéran a repris ses manœuvres et l’on a revu les chasseurs à l’occasion de la journée de l’armée. La fin de la crainte de l’embargo nous vaut aussi le retour des courses de vedettes.

Ce retour coïncide avec le retour de l’Iran dans les conditions qui avaient présidé à la création de ces manœuvres : le risque d’un renforcement des sanctions à son encontre au niveau du Conseil de Sécurité. C’est pourquoi au 1er jour de ces manoeuvres de 3 jours, Téhéran a d’emblée sorti le grand jeu : la mise en scène de l’attaque d’un vrai navire aux allures civiles par « 313 vedettes rapides des Pasdaran » dont le modèle soi-disant furtif, l’abordage du navire ennemi par les commandos, la pose d’explosifs à bord et enfin le sabordage de l’ennemi ainsi neutralisé par un seul tire de missile portatif tiré depuis une vedette rapide.

Cette mise en scène visible sur les reportages concoctés par les médias du régime a effrayé les Occidentaux : ils ont censuré ce bel effort de nos mollahs. Chers lecteurs fidèles, nous réparons pour vous cette faute professionnelle grave et grâce à nous vous comprendrez la valeur des chiffres comme 313 chez les mollahs.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 143.4 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 139.8 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 142.7 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 61.8 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 98.7 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 104.8 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 80.1 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
© WWW.IRAN-RESIST.ORG
| Mots Clefs | Institutions : Pasdaran, Gardiens de la Révolution |
| Mots Clefs | Instituions : Puissance militaire des mollahs |

| Mots Clefs | Zone géopolitique / Sphère d’influence : Golfe Persique |