Accueil > News > Iran-Irak : Règlements de comptes concertés à Achraf



Iran-Irak : Règlements de comptes concertés à Achraf
30.07.2009

Selon les Moudjahiddines, le camp Achraf (leur base irakienne) a été attaqué mardi matin par deux divisions chiites de la police irakienne pour satisfaire le régime des mollahs. Les Irakiens affirment vouloir reprendre ce bout de leur territoire national. Les Américains restent impassibles, mais rappellent la nécessité d’un traitement humanitaire pour les habitants du camp. Chacune des affirmations est vraie. | Décodages |



Depuis toujours, les mollahs demandent la fermeture voir la destruction d’Achraf (reproduction kitchissime et miniature de l’Iran) et l’expulsion des Moudjahiddines du territoire irakien. Depuis 2008, Washington s’est intéressé à cette expulsion comme un moyen de plaire aux mollahs, un cadeau pour renouer le dialogue direct afin de sceller une entente bilatérale. C’est pourquoi chaque fois que les Américains ont renouvelé leurs propositions de dialogue direct, on a entendu parler de l’avenir des Moudjahiddines en Irak, de la possibilité de leur expulsion à l’occasion du transfert de la protection de leur camp aux autorités irakiennes. En agissant ainsi, Washington satisfaisait aussi les Irakiens qui haïssent les Moudjahiddines pour leur participation aux massacres ordonnés par Saddam.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

PNG - 367.3 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Le problème est que cette offre d’expulsion n’a jamais séduit les mollahs, car fondamentalement ils ne souhaitent aucun dialogue qui les engagerait sur la voie de compromis pro américains, mais un simple arrangement confirmant la levée des sanctions américaines à leur rencontre et la reconnaissance américaine de leur droit à une certaine impunité régionale : des armes pour le Hezbollah, le droit à l’enrichissement et aux propos anti-israélien…

Cependant, bien que ce cadeau d’expulsion leur soit toujours paru insignifiant au regard de leurs exigences géostratégiques, les mollahs n’ont jamais clairement rejeté cette option pour le plaisir de tourmenter les Moudjahiddines ou surtout pour tester la disponibilité américaine à leur égard à des moments précis.

De fait les Moudjahiddines ont cessé d’être une monnaie d’échange valable pour devenir un problème aux multiples facettes : il fallait trouver une solution pour satisfaire les Irakiens, arrêter cette politique non productive sans donner l’impression de privilégier les Moudjahiddines au dépens des mollahs. Cette attaque est une combinaison de ces objectifs.

Elle a permis aux Irakiens de faire irruption sur cette base militaire pour reprendre leur bien.

Selon des rumeurs, certains membres des Pasdaran auraient été autorisés à opérer parmi les soldats irakiens pour liquider certains habitants importants du camp.

Cette attaque a cependant eu lieu au lendemain de la publication d’une lettre ouverte écrite par Mariam Radjavi, le chef de ce mouvement, pour demander la protection américaine. Grâce à la violence de l’attaque, cette protection pourrait bien être accordée à la majorité des résidents qui pourraient ainsi se rendre dans le pays de leur choix.

On peut parler d’un multi règlement de comptes qui a satisfait toutes les parties (Irakiens, mollahs et Radjavi) et permet aux Américains de clore le dossier épineux du camp Achraf.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

IMG/flv/Ashraf_1.flv
IMG/flv/Ashraf_2.flv
IMG/flv/Ashraf_3.flv

WWW.IRAN-RESIST.ORG
Washington et les Moudjahiddines, une relation ancienne :
-  Iran - Etats-Unis : Conséquences de l’échec d’un plan d’entente
- ( 21 OCTOBRE 2008)

| Mots Clefs | Terrorismes : Moudjahiddines / OMPI / CNRI |

| Mots Clefs | Décideurs : OBAMA |
| Mots Clefs | Enjeux : Rétablir les rel. avec les USA & Négociations directes |

| Mots Clefs | Pays : IRAK |
| Mots Clefs | Décideurs : Politiciens Irakiens |