Accueil > Photos > Iran : Web Zero en 2020 vs Peuple !



Iran : Web Zero en 2020 vs Peuple !
03.01.2020

Nous n’avons plus aucune nouvelle de la lutte contre le régime des mollahs. Mais ce silence n’est pas une preuve, car en fait le régime a réduit au néant les vitesses de connexion et d’upload. Cette coupure est en soi la preuve qu’il y a des actions contre le régime et il a peur de leur conséquence.



Voici quelques captures montrant les très basses vitesses de connexion en Iran hier soir, le jeudi 2 janvier 2020. L’année 2020 commence sous l’emprise de Webzéro pour les Iraniens !

PNG - 97 ko
PNG - 105.7 ko
PNG - 97 ko
PNG - 93.4 ko
PNG - 97 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Nul ne peut donc savoir ce qui se passe en Iran.

On a cependant de nombreuses vidéos sur les réseaux sociaux évoquant sous forme de témoignages la capacité de répression du régime. Ces images ont été évidemment uploadées grâce au réseau satellitaire dont peuvent bénéficier les miliciens du contre-espionnage du régime.

Il s’agit donc de fake news qui sont par la suite rediffusés par la télévision Manoto TV basée à Londres qui se dit partisane du peuple. Sur l’un de ces vidéos concernant Téhéran, on voit des arbres verts, ce qui n’est pas le cas dans la capitale iranienne.

© IRAN-RESIST.ORG

Mais ce n’est pas tout. Il y a aussi des vidéos contre cette télévision (Manoto) avec un très longue vidéo (composée de différentes émissions). Cette vidéo est par ailleurs contre Khomeiny et les artistes qui l’ont aussi aidé avec leurs œuvres puis ont été chargés de se présenter comme dissidents pour faire décompresser le peuple et sa colère.

© IRAN-RESIST.ORG

Il y a aussi des vidéos de dénonciation des noms des tortionnaires, agents de répression et encore des profiteurs financiers des mollahs.i. Il y a là des informations que seuls les agents des Pasdaran ont en leur possession.

La dernière en date est une révélation d’un ancien patron de la banque centrale iranienne (BCI) nous informant que les plus nantis, les membres des familles des ayatollahs et des chefs Pasdaran, ont sorti 148 milliards dollars du pays au cours des deux dernières années, une somme bien supérieure aux avoirs du pays tout entier !

PNG - 349.7 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Les mollahs ont vraisemblablement détourné les sommes investies par les investisseurs étrangers (notamment français).

En résumé, on a donc une propagande sécuritaire assez grossière et dans le même temps de sérieuses attaques contre les mollahs par les miliciens qui sont censés les défendre.

Cette suractivité médiatique anti-régime est la preuve de la fragilisation du régime et cet état est la preuve que le régime n’a pas cessé d’être contesté depuis le 26 décembre 2019, date de l’appel à la reprise des hostilités à son encontre jusqu’à sa chute.

La lutte est donc loin d’être finie. On ne peut en dire autant du régime.