Accueil > Photos > Iran : Pas de mobilisation en faveur du régime



Iran : Pas de mobilisation en faveur du régime
26.11.2019

Alors que la contestation ne faiblit pas en Iran, le régime dément sans cesse en annonçant sa capacité de répression pour démotiver les gens et rassurer les siens. Hier, il a annoncé une mobilisation hors du commun en sa faveur à Téhéran ! On a vu des vues d’ensemble trafiquées, mais on n’avait pas la même foule sur les images prises au sol. On n’a également pas vu les responsables du régime ou les miliciens que le régime affirme avoir à ses côtés. Les images du rassemblement ont montré le manque de partisans du régime !



Hier, le régime devait rassembler ses partisans sur la place Enghelab (Révolution) qui est grande sans être immense pour célébrer son autorité et sa stabilité sécuritaire ! Le choix de cette place qui peut au mieux contenir 8000 personnes au lieu de l’immense Place Azadi (Liberté) indiquait un certain défaitisme. Les partisans du régime devaient la remplir en suivant 4 trajets  : les avenues Enghelab, Azadi (qui passe devant l’université de Téhéran), Kargar du Nord et Kargar du Sud.

© IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 315.1 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Or, on n’a pas vu ces 4 groupes de foule, mais seulement des gens arrivant par l’avenue Enghelab (Revolution). On a vu une très grosse foule sur le Pont du College qui est assez loin de la place Enghelab, sans constater la même densité sur les images de près ! De plus, sur ces images, on voit des arbres avec des feuilles vertes et des manifestants légèrement vêtus alors que la température était de 1°... ce qui signifie qu’il s’agit des photos d’archives !

© IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 281 ko
JPEG - 360.9 ko

JPEG - 211.9 ko
JPEG - 242.8 ko
JPEG - 332.1 ko
JPEG - 260.4 ko
JPEG - 261.5 ko
JPEG - 256.6 ko
JPEG - 317.2 ko
JPEG - 264.7 ko
JPEG - 274.8 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Nous avons conclu que le régime n’avait pas du tout pu mobiliser, avait notamment échoué à rassembler les étudiants qui sont des jeunes issus de sa bourgeoisie aisée et avait tenté de masquer son éche en se fabriquant une foule lointaine sur le pont du College grâce au logiciel Photoshop.

Nous avons vu la même approche graphique sur la place Enghelab : une foule immense vue du haut pour écouter le commandant en chef des Pasdaran (Salami) et pas la même densité au sol et des manifestants bien légèrement vêtus alors que la température était de 1° !

© IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 541 ko
JPEG - 331.6 ko
JPEG - 212.9 ko

© IRAN-RESIST.ORG

On a également constaté un autre échec pour le régime, car parmi le peu de gens que l’on avait vus sur les vues de près, hormis Salami, il n’y avait pas les hauts responsables du clergé et de la milice ou les miliciens qu’ils affirment avoir à leur service et qui ont selon leurs infos mis un terme « aux émeutes ».

Par ailleurs, les participants portaient des pancartes se disant révoltés contre le régime et sa corruption, mais toujours fidèles à la révolution ! Or, aucun État fort ne fait défiler ses partisans ainsi.

© IRAN-RESIST.ORG

PNG - 346.6 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Selon les rumeurs qui circulent sur le Twitter iranien, les participants étaient là par intérêt car le régime leur avait offert un bon pour des achats illimités et gratuits dans toutes les grandes surfaces de Téhéran ! Cela se peut.

Mais en dehors de cette motivation invérifiable, nous n’avons vu aucune mobilisation même à minima des agents du régime en sa faveur, et avons en revanche eu la confirmation que ceux qui profitent du régime ne veulent même plus s’afficher comme étant ses partisans.

Hier, les mollahs ont compris qu’ils n’avaient plus des personnes de valables et compétentes pour les défendre et que leurs meilleurs associés les considéraient comme perdus !

Dans la soirée, les opposants au régime ont rappelé leur force en occupant encore le quartier de Sattar Khan, bloquant le seul accès des responsables du régime à l’aéroport Mehrabad de Téhéran pour leur rappeler que l’autorité avait changé de camp et qu’ils étaient désormais condamnés à l’insécurité.

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

Les miliciens qui avaient boycotté la manifestation du régime ont aussi insisté sur leur rupture en révélant par une lettre anonyme que le régime manquait de miliciens et de fait, le peuple devait continuer sa révolution pour les abattre !

Hier a été une terrible journée de déception pour les mollahs et leurs proches.