Accueil > News > Foot - Iran : Recrutement spécial en vue d’un match amical



Foot - Iran : Recrutement spécial en vue d’un match amical
27.05.2009

L’administration Obama cherche par tous les moyens à faire baisser la tension entre les Etats-Unis et le régime des mollahs. Elle vient de proposer aux mollahs l’organisation d’un match amical entre les deux équipes nationales aux Etats-Unis. La réponse de Téhéran pourrait être positive, mais elle ne sera pas rapide. | Décodages |



La proposition américaine a été adressée par la Fédération américaine de football à la Fédération de la république islamique d’Iran (FFIRI) dirigée par 16 miliciens des Pasdaran, organisme normalement classé terroriste par les Américains. Les dirigeants de la Fédération iranienne du foot sont appelés les bi-métiers : ils ont tous des métiers très officiels de haut-rang. Leur appartenance à la fédération est à la fois une source d’argent, mais aussi un moyen pour voyager discrètement pour leur autre métier.

On trouve dans cette horde sauvage l’ancien responsable des lettres de crédit de la banque centrale iranienne (Ali Kaffashian qui préside le groupe), le responsable des exportations pétrolières vers la Syrie, mais aussi le vice-président de la Fondation des déshérités (le plus grand holding du Moyen-Orient, organisme qui gère la majorité des transactions occultes du régime). En invitant l’équipe iranienne de foot aux Etats-Unis, Washington ouvre en fait la porte à ses personnages habilités à négocier directement avec eux sur des sujets très pointus.

Ce n’est pas la première fois que Washington tente ce coup du match amical de foot, il avait fait la même proposition en avril 2008 qui n’avait guère abouti. Il faut préciser que Téhéran refuse uniquement les matchs amicaux de foot impliquant ces personnages car il accepte les rencontres amicales dans les autres disciplines : luttes, Basket, Handball…

L’objet de ce match étant une rencontre entre l’administration Obama et ses miliciens pour trouver des arrangements géopolitiques, Téhéran n’a pas dit non : il a fait savoir via Kaffashian qu’il étudiait l’offre.

Ce délai lui permet de faire patienter les Américains le temps de briefer ces miliciens ou plus vraisemblablement faire entrer de nouveaux éléments plus appropriés aux négociations dans la fédération iranienne du foot ou mieux encore dans le comité provisoire chargé de ce match amical. Téhéran aura l’embarras du choix car la majorité des miliciens bien notés dirige des équipes de foot.

Parmi ceux-là il y a par exemple le milicien Hashemi Samareh qui fut le négociateur secret avec Chirac. Il est cependant un personnage marqué et Téhéran cherchera un milicien moins exposé. Le casting risque donc de durer. La réponse bien qu’objectivement positive ne pourrait donc pas être immédiate.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG
JPEG
© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Pour en savoir + sur l’empressement américain :
- Afghanistan : L’Iran envoie Larijani sonder les Américains
- (19 MARS 2009)

Pour en savoir + sur les Pasdaran :
- Iran : La stratégie pacifique de Bush
- (21 SEPTEMBRE 2007)

Football comme arme de résistance :
- Iran : Les raisons de l’échec d’une manifestation anti-régime
- (16 OCTOBRE 2007)

| Mots Clefs | Resistance : Football comme prétexte |

| Mots Clefs | Institutions : Diplomatie (selon les mollahs) |
| Mots Clefs | Institutions : Pasdaran, Gardiens de la Révolution |

| Mots Clefs | Zone géopolitique / Sphère d’influence : USA |
| Mots Clefs | Enjeux : Rétablir les rel. avec les USA & Négociations directes |