Accueil > Photos > Iran : La semaine en images n°58



Iran : La semaine en images n°58
29.03.2009

Les Iraniens sont en vacances. L’Iran vit au ralenti, mais pas le régime. Les mollahs ont eu une rude semaine avec les Américains qui les ont poussés à accepter le compromis d’aller à La Haye sans y avoir été des invités privilégiés. D’autres part, Les élections arrivent et les mollahs ont besoin d’avoir du monde dans les bureaux de vote, ils vont donc mettre en place des mécanismes de séduction pour booster la participation. Enfin, fait divers : les mollahs ont perdu leur mère !



La semaine a commencé avec l’annonce de la mort de la « mère de la révolution islamique » : à savoir l’unique épouse de Khomeiny. Elle est décédée à l’âge de 93 ans. Elle avait épousé Khomeiny quand elle avait 13 ans et lui 29 ans. Le régime a fait beaucoup de publicité pour évoquer une présence massive du peuple, mais d’après les photos, la participation a été plus que faible et s’est résumée à ceux du haut de la pyramide du régime. Normal, les Iraniens sont en vacances. Le plus étonnant a été l’absence de ces dizaines de milliers de miliciens basés à Téhéran qui ne se sont pas déplacés.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 120.4 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 108.1 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 57.4 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 75 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 154.5 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Les vacances du nouvel an durent deux semaines en Iran et doivent finir en apothéose par un pique-nique anti-déprime au 13e jour. En attendant, les Iraniens se déplacent sur les routes. La semaine a déjà fait 900 morts ! Dans une opération qui se veut sociale, le régime a décidé de sévir contre les chauffards : de nombreuses automobiles ont été confisquées et embarquées à la fourrière : leurs passagers ont dû rentrer à la maison à pied ou en stop (comme l’homme interviewé ci-dessous).
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

IMG/flv/58_Chauffard-2.flv

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Pour dissimuler son erreur de logistique, le régime a diffusé ses images remplies de bonne humeur sur une station de police de la route. On y voit les figurants vêtus de l’uniforme de la police régler la circulation d’une manière très particulière et poser avec la traditionnelle table de Nowrouz.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 69.7 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 59.6 ko

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 63.3 ko

Cette référence à Nowrouz est désormais présente partout. C’est un mécanisme de séduction en direction du peuple. On lui donne ce qu’il veut le plus : un symbole de la vie sans les mollahs. C’est alors que nous avons reçu ces images étonnantes sur une cérémonie de célébration de Nowrouz sur le tombeau du roi Kourosh, Cyrus pour les occidentaux. Le roi sauveur !

La célébration se veut pure persane (sans Coran ajouté sur la table). Elle commence par une récitation d’un poème de Ferdowsi, l’auteur du « Livre des Rois », et finit par la récitation de la version entière de l’hymne national iranien d’avant la révolution islamique, le chant de ralliement de tous les patriotes anti-mollahs. Cependant voilà, le poème récité n’est pas de Ferdowsi et contient des mots se référant aux « « martyrs de ce pays » !
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

IMG/flv/Nowruz_in_Pasargad_2568-2.flv

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Il y a aussi un peu trop de camescopes à notre goût (trop chers pour les bourses iraniennes), un peu trop de mise en scène, une possible récupération de l’hymne national, composé en 1941 au moment de l’occupation de l’Iran par les « alliés », pour évoquer l’unité du pays face à la menace d’une frappe, MAIS ! Ces images prouvent que pour mobiliser les Iraniens, le régime doit regarder du côté de ce qui fait rêver le peuple : l’identité iranienne pré-islamique et sa tradition monarchique. (cliquez sur l’image pour agrandir)

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
A « bon entendeur noir américain vivant dans une maison blanche », salut !