Accueil du site > Photos > Iran : La semaine en images (édition n°16)



Iran : La semaine en images (édition n°16)
08.06.2008

La semaine en images est chargée : Les mollahs commémoraient la disparition de Khomeiny, Ahmadinejad se rendait à Rome pour parler de la faim dans le monde et poser avec le Pape.



Les cérémonies d’hommage à Khomeiny se sont étalées sur 3 semaines : concerts classiques, expos et diverses conférences ont jalonné ces journées. Mais à posteriori, il semble que le régime avait opté pour cet étalement horizontal avec la présence des gros bonnets du régime et une couverture médiatique impressionnante car il savait que le jour J (mardi 3 juin), il n’y aurait pas foule pour aller pleurer le fondateur d’un régime dont le premier résultat fut une guerre qui a décimé 1,000,000 de jeunes.

En Iran, où chacun vit au jour le jour, tout le monde a décidé de demander une perm de 2 jours pour un très long week-end (mardi férié +mercredi & jeudi et le vendredi férié) afin d’abandonner Téhéran en direction de la mer caspienne : résultat, un bouchon de 60 km le lundi soir et 9h pour parcourir cette distance pour sortir de la ville. Les villes du nord ont vu déferler plusieurs millions de personnes en quelques heures.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

SMS du jour se moquant de cet exode : « Pourquoi aller en pèlerinage sur les plages ? Notre imam ne s’est pas noyé dans la mer… »

Pour éviter le désastre, le régime a passé le mot : tout visiteur du mausolée recevrait 10 $ et un repas chaud. Il y eut environ 4,000 candidats. Le régime aurait pu leur offrir un mois de salaire, en Iran c’est à peine plus de 100 dollars, il y aurait alors réuni une foule 10 fois plus nombreuse. Mais en même temps les mollahs sont trop radins, ils préfèrent tout garder pour leurs clans.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Pendant qu’à Téhéran, le Guide suprême (accompagné du petit fils Khomeiny) assurait le service funèbre en présence d’une petite foule au mausolée du vieux démon, Ahmadinejad tentait le week-end à Rome et Rafsandjani le patron du régime était l’invité du Roi d’Arabie Saoudite, celui que le testament de Khomeiny invite à renverser !

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Ahmadinejad devait rester 3 jours à Rome afin de montrer que le régime des mollahs n’est pas isolé. Il avait demandé à rencontrer Berlusconi et le Pape. Silvio a dit non de même que Benoît XVI avant d’accepter une rencontre privée afin de ne pas frôler l’incident diplomatique. Finalement pour échapper à cette corvée, le Vatican a annoncé que le Pape ne recevrait aucun des chefs d’Etats présents au forum de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Mahmoud qui a ainsi été privé d’une occasion pour faire des déclarations incendiaires, a découvert que Berlusconi avait également supprimé son nom de liste des invités du dîner de gala de la première journée de la conférence. Pour essuyer ce double affront à son ego, le régime des mollahs a essayé de trouver des candidats illustres pour que Mahmoud pose pour une photo souvenir avec eux : là aussi ce fut un échec.

Seuls Ban Ki Moon qui n’avait pas le choix et le Président Sénégalais qui dépend des aides financières des mollahs ont accepté.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Enfin, indésirables parmi ses homologues, Mahmoud aurait pu opter pour une visite de la ville, mais cette option était difficilement envisageable : les romains battaient le pavé pour manifester contre sa présence en Italie.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Rejeté par tous, Mahmoud a dû rentrer précipitamment à Téhéran et les médias du régime n’ont pas eu de quoi informer les iraniens. Fort heureusement pour le régime, la majorité des iraniens avait déserté les villes pour l’oublier.

Dépité par l’échec médiatique de la visite romaine de Mahmoud, le régime a enchaîné sur une médiatisation du nouveau Parlement et de son nouveau président Larijani, le candidat « modéré » à la succession d’Ahmadinejad.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

Vendredi a été synonyme d’un retour à la normale ; les iraniens ont pris l’autoroute dans le sens inverse et le vieux mollah millionnaire Jannati, le chemin de la tribune pour une Enième prière de vendredi.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG