Accueil du site > News > Le gazoduc Iran-Pakistan-Inde est à nouveau en stand-bye



Le gazoduc Iran-Pakistan-Inde est à nouveau en stand-bye
05.05.2008

Il y a une semaine tout semblait indiquer la tenue prochaine d’une rencontre tripartite Iran-Pakistan-Inde à Téhéran pour la signature d’un accord pour la construction du gazoduc Iran-Pakistan-Inde. A Islamabad, Ahmadinejad avait évoqué le sujet avec le nouveau 1er ministre pakistanais pro-américain et il devait se rendre à New Delhi pour en parler avec le Premier ministre indien Manmohan Singh, mais l’étape indienne d’Ahmadinejad n’a pas été à la hauteur des attentes de Téhéran.



En fait, pendant plusieurs années, la construction du gazoduc a été en stand bye en raison d’une forte hostilité de Washington à ce projet très lucratif pour Téhéran et des pressions assorties de sanctions exercées sur la partie Indienne pour se retirer du projet. New Delhi, qui ne voulait pas renoncer à ce projet, essayait de gagner du temps en espérant une entente irano-américaine qui conduirait à une levée des sanctions américaines à son encontre pour ce projet. Pour faire patienter les mollahs, les indiens prétextaient un désaccord sur le montant des droits de transit du gaz par le tronçon pakistanais alors qu’en même temps ils refusaient de participer à des rencontres tripartites pour résoudre le problème !

Mais deux jours avant le déplacement d’Ahmadinejad au Pakistan, Washington a renoncé à ses pressions, les indiens et les pakistanais se sont rencontrés et ont annoncé avoir trouvé un accord que plus personne n’espérait en Iran. Washington a fait un geste de détente en direction de Téhéran afin de lui montrer qu’il détenait la clef de ses problèmes et espérait en contrepartie un geste de Téhéran.

Le régime des mollahs n’a pas saisi l’occasion et bien au contraire il a même prétendu avoir vaincu Washington et ses pressions contre l’Inde et le Pakistan. Aussitôt Washington a fermé cette fenêtre d’opportunité : à New Delhi, le Premier ministre indien Manmohan Singh a déclaré à Ahmadinejad que son pays et le Pakistan n’avaient aucun accord définitif sur le montant des droits de transit du gaz par le tronçon pakistanais et que par conséquent le projet était à nouveau en stand-bye.

Adieu la rencontre tripartite évoquée à Islamabad ! A Téhéran, les médias du régime ont zappé l’info et évitent tout ce qui tourne autour de ce gazoduc qui devait être le clou du voyage d’Ahmadinejad dans le sous-continent indien.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG

| Mots Clefs | Zone géopolitique / Sphère d’influence : Inde |

| Mots Clefs | Enjeux : Gazoduc, Oléoduc & pipelines |

| Mots Clefs | Zone géopolitique / Sphère d’influence : USA |

| Mots Clefs | Enjeux : Garanties Régionales de Sécurité : le DEAL US |