Accueil du site > News > Iran : Sarko ou Ségo auront-ils l’Olmertitude ?



Iran : Sarko ou Ségo auront-ils l’Olmertitude ?
24.04.2007

Depuis quelque temps, les Américains et leurs alliés ont commencé à remettre en cause le danger potentiel du programme nucléaire des mollahs, affirmant du même coup que ceci permettait encore de rechercher une solution diplomatique. Nous avions consacré un article à ce sujet qui a suscité de nombreux courriers de lecteurs, et il semblerait que nous ayons vu juste : le temps est à des concessions aux mollahs.



Ainsi la semaine dernière, il y a eu d’abord l’avis d’un expert israélien qui avait annoncé qu’Israël s’était trompé sur la nature des activités nucléaires iraniennes et le lendemain c’était Gates qui exprimait une pensée similaire lors de son voyage en Israël… Et finalement c’est le Premier ministre israélien Ehud Olmert qui a affirmé dimanche à la radio que « l’Iran » était « loin d’avoir atteint le seuil technologique » qui lui permettrait de se doter de l’arme nucléaire !

Ceci est l’Olmertitude : l’attitude qui consiste à admettre l’absence de capacité nucléaire des mollahs uniquement dans le but de justifier une entente avec ce même Etat qui finance le Hezbollah et le Hamas et une bonne demi-douzaine de groupes terroristes qui s’amusent à faire exploser des civils israéliens de temps en temps. L’olmertitude gagnera bientôt un grand nombre de dirigeants de cette planète qui cherchent par tous les moyens à sauver leurs intérêts en Iran. Que peut espérer Olmert à encourager une entente avec le Parrain du Hezbollah ? Combattre le feu sunnite par le feu chiite.

Pour mémoire rappelons que le programme nucléaire iranien a été « popularisé » par des photos satellites exhibés par l’OMPI, photos qui sont connues pour avoir été prises par les satellites israéliens car l’OMPI n’a pas de satellite. Par la suite, ce sont des rumeurs de Debka qui ont contribué à bâtir la légende d’une super capacité nucléaire des mollahs et ce sont les déclarations des agents actifs ou retraités du Mossad qui donnaient la première bombe atomique des mollahs pour des dates très proches. Et finalement c’est Olmert lui-même qui fit la pseudo-gaffe de dire qu’Israël pouvait répondre à une attaque nucléaire pour contribuer à l’hystérie générale qu’il vient finalement de dénoncer dans sa dernière déclaration.

Malheureusement, ce que nous dénoncions était vrai : les Américains et leurs alliés ont amplifié la menace nucléaire des mollahs (processus de Saddamisation) et ces derniers n’ont fait que reprendre la balle au bond. Aujourd’hui, comme les Américains aimeraient conclure un accord avec les mollahs, ils minimisent un programme qui n’avait aucune réalité scientifique, et d’ailleurs Israël suit l’exemple américain. Au passage, les deux minimiseront aussi le rôle des mollahs dans le terrorisme (ils n’en parlent plus), offrant par la même occasion aux mollahs l’occasion d’avoir les mains totalement libres au Maghreb ou en Irak, où ils tuent des Arabes qui comptent pour du beurre.

L’olmertitude coûte cher au Maghreb, au Liban et en Irak et elle est très agaçante pour les Iraniens qui espéraient que les Américains et surtout les Israéliens, les descendants des juifs libérés par Cyrus le Grand ou descendants des juifs secourus pendant la guerre par les Iraniens, seraient à leurs côtés pour les aider à recouvrir leurs libertés. Il n’en est rien hélas.

Mais après tout, l’Olmertitude n’est qu’une sorte de comportement munichois : les mêmes erreurs produisent les mêmes effets, les signataires seront les premières victimes sauf que cette fois, il ne s’agira pas d’invasions ou de guerre mondiale mais de terrorisme mondial. L’olmertitude table sur le fait qu’il n’y aura pas de génocide mais quelques morts de temps en temps…

WWW.IRAN-RESIST.ORG

| Mots Clefs | Zone géopolitique / Sphère d’influence : Israël |

| Mots Clefs | Décideurs : Dirigeants Israéliens |

Pour en savoir + sur le processus de normalisation IRAN-USA :
- Iran - USA : Incompréhension et mauvais calculs
- (08.04.2007 )

| Mots Clefs | Enjeux : Rétablir les relations avec les USA & Négociations directes |