Infos en continu, Reportages photographiques.
Accueil > Photos > Photos

 

0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 | 400 | ... | 950

Iran : Mensonges, sécheresse et les enfants de Cyrus

Il y a en ce moment des centaines de milliers de personnes en révolte à Ispahan et plusieurs dizaines dans plusieurs villes voisines en raison de la sécheresse durable des principales rivières iraniennes attribuée à la gestion mafieuse des eaux par les mollahs. L’affaire est ignorée ou déformée en France notamment par Malbrunot en qualifiant l’Iran de pays aride habitué aux sécheresses et déplore un manquement de politique écologique chez les mollahs. Les investisseurs français qui sur les injonctions du Quai d’Orsay et les avis de Malbrunot ont investi sur les mollahs peuvent-ils être rassurés par un retournement sympathique et l’inondation des cours d’eau iraniens grâce à une bonne gestion écologique de ressources iraniennes ?

26.11.2021

 
Iran : Derrière les murs,
la crise...

Les mollahs vont reprendre les négociations et relâcher leur enrichissement nucléaire anxiogène ou pas ? Nous pensons qu’il n’en sera rien, car arrivés au pouvoir illégitimement, leur seule assurance vie est la menace qui fait peser sur le Moyen-Orient et l’accès à ses réserves pétrolières. Ils acceptent de temps à autre, la reprise des négociations pour alléger leur isolement et leurs sanctions qui aggravent leur impopularité et mettent à mal leur relation avec leurs rares alliés intérieurs.

06.11.2021

 

Iran : Effondrement des réserves et des derniers remparts

Le régime des mollahs est dans un cercle vicieux. Depuis plusieurs mois, des centaines de dizaines milliers d’employés du pétrole, des industries et des transports et fonctionnaires iraniens (surtout les instituteurs et les employés municipaux), méprisés et très sous-payés (en quasi esclavage), impayés depuis des mois, par la volonté des mollahs, ont cessé de travailler [1] pour épuiser ces derniers et renverser leur régime. Les mollahs ne peuvent pas relever les salaires : ils doivent limiter la consommation, car ils ne peuvent pas approvisionner les marchés [2]. Ils croient éviter les pénuries absolues qui peuvent précipiter leur chute en quelques jours. Pour diminuer leur charge, ils ont récemment baisser la fourniture d’eau et d’électricité, ce qui a provoqué une rébellion bien plus musclée. Bousculés de toutes parts, ils ont pris des inirtiatives d’entente avec Biden [3] qui viennent de troubler davantage leur équilibre déjà très précaire.

28.10.2021

 
Iran : Désordres, chantages & censures bilatéraux(+décodage de l’escalade avec l’Azerbaïdjan)

Les actualités iraniennes diffusées en Occident sont navrantes. Les mollahs soufflent le chaud et le froid, alternent dialogue et terrorisme pour paralyser les démocrates américains qui cherchent à les chasser et à prendre le contrôle du régime islamique dont ils ont été les parrains. Les démocrates et leurs alliés européens tempèrent pour éviter de devoir sanctionner davantage le régime et de fait précipiter sa chute. Mais ils ne sont pas pour autant impuissants face aux mollahs, pour imposer leurs pions : ils les harcèlent secrètement en espérant les pousser à capituler. Cela a des conséquences sur le régime, cela est aussi censuré. Voici ce qui se passe vraiment en Iran.

04.10.2021

 
Iran : Khamenei & ses amis dans un piège sino-russe !

La Chine et la Russie ont intégré les mollahs dans l’Organisation de Coopération de Shanghai après de nombreux refus. Les Occidentaux ont été effrayés par la nouvelle, car tout membre de l’OCS bénéficie de la protection militaire et économique sino-russe. Mais cette crainte est erronée car il s’agit d’un piège tactique. Explications.

23.09.2021

 
Iran : Evine, son Hacking
& ses secrets toxiques !

Les médias du régime des mollahs, d’opposition et d’Occident évoquent en ce moment le hacking des caméras de surveillance de la principale prison iranienne, Evine, et la divulgation des images sur les dures conditions de vie des prisonniers, de droits communs ou politiques, sous le régime des mollahs. De nombreux détails laissent supposer qu’il s’agit d’une opération du régime lui-même !

29.08.2021

 
Iran & Afghanistan, prisonniers du Kraken d’islamisme américain

Biden [4] a livré l’Afghanistan aux talibans, produits des démocrates qui étaient arrivés au pouvoir avec l’aide de ces derniers avant d’être chassés pour avoir trahi ce soutien en pactisant avec Ben Laden. Mais pourquoi diable Biden a-t-il fait ce choix et quelles sont ses conséquences pour lui-même et les pays voisins de l’Afghanistan ? Nous avons évoqué des réponses dans nos tweets principalement en persan, voici à présent une synthèse (française) de ces notes.

26.08.2021

 
Iran : Contestation en filigrane

Les violentes contestations iraniennes de la semaine passée se sont essoufflées, car les gens ne peuvent pas continuer sans un soutien international et des pressions sur leurs tyrans. Mais le régime ne peut pas s’estimer hors du danger, car les grèves des ouvriers du pétrole et d’autres industries existantes continuent et le mouvement se développe et par ailleurs, le peuple reste uni contre le régime.

12.08.2021

 
Iran : La résistance décompose le régime !

Tous les médias iraniens ne parlent que de la vague des soulèvements anti-régime en Iran. Des manifestations sans autorisations avec des slogans clairement hostiles au régime ou en faveur de rétablissement de la dynastie moderniste des Pahlavi [5] [6], vue comme l’une des meilleures de l’histoire iranienne. La France et d’autres États occidentaux qui ont toujours aidé les mollahs parlent un peu des manifestations en essayant de les résumer à un problème de sècheresse, oublient aussi les slogans en faveur des Pahlavi pour ne pas admettre l’envie de changement de régime des Iraniens, et ce pour préserver des contrats très avantageux signés avec les mollahs. Mais cela ne change pas la réalité, le soulèvement ne cesse de s’étendre et souligner la fragilité du régime, l’isolement de ses dirigeants. Voici le récit des 7 derniers jours de la résistance pour forcer les dirigeants français à lâcher le régime ou les figures de l’opposition à le faire dans l’intérêt de la France et de l’Iran.

27.07.2021

 
L’Iran s’anime à l’appel de Reza Pahlavi

L’Iran est en ébullition et fourmille de manifestations avec des slogans clairement anti-régime depuis l’appel lancé il y a 24 heures par le prince Reza Pahlavi [7] aux Iraniens de se soulever dans chaque ville, village ou bourgade contre les mollahs et sa demande aux forces de l’ordre de privilégier l’intérêt de la patrie et du peuple.

21.07.2021

 
Iran Fact-checking 17 | 210715
Les faux messies qui marchent sur des rivières asséchées !

Après 42 ans d’esclavage, il y a 24 jours, les ouvriers iraniens ont commencé une grève générale [8] des secteurs énergies, industries, transports et agriculture pour épuiser les mollahs ainsi que leur système mafieux et les abattre. Cette lutte se renforce chaque jour, car les miliciens de base du régime sont du côté des grévistes et n’acceptent pas de les remplacer. L’Occident qui a aidé la révolution islamique résiste à ce mouvement en essayant de sauver les mollahs. Chaque jour, des journaux occidentaux évoquent des sujets hors jeu pour faire diversion, déprimer les grévistes et mettre fin à leur contestation. Voici quelques exemples, notre fact-checking et l’actualité de la lutte contre les mollahs.

15.07.2021

 
Iran : Fast and Furious

Les ouvriers iraniens ont cessé de travailler [9] afin de renverser leurs tyrans qui les traient en maîtres esclavagistes. Les commerçants du Bazar également ruinés par les mollahs qu’ils avaient toujours aidés ont rejoint la lutte et ont semé la panique chez les collaborateurs du régime. Les mollahs ont accentué les pannes, d’eau et d’électricité, pour punir et épuiser tous leurs adversaires. Ces derniers devaient envahir les rues à partir de mercredi. Les images sont rares en raison du blackout total et délibéré décidé par les mollahs, mais elles sont magnifiques.

09.07.2021

 
Iran : Déshérités, privilégiés
et CGT... vs les mollahs !

Des dizaines de milliers d’ouvriers iraniens sont en grève illimitée en vue de confondre et renverser les mollahs qui leur imposent des conditions de travail pire que sous le régime de l’esclavage. Leurs revendications fédératrices ont entraîné l’adhésion d’autres professionnels, notamment les Bazaris, ruinés par les mollahs. Les principaux syndicats ouvriers français viennent de leur apporter leur soutien. Les privilégiés du régime ont paniqué. Les mollahs ont coupé leur électricité pour bloquer leurs transferts d’argent et ont ainsi engendré une colère collective hors du commun. Les Iraniens devraient manifester dès ce soir à la tombée du jour.

07.07.2021

 
Iran : Ça craque enfin !

Les ouvriers des secteurs clefs de l’économie iranienne, le pétrole, l’électricité, l’acier sont en grève illimitée depuis 17 jours [10], car leurs salaires sont inférieurs au quart du niveau du seuil de pauvreté absolue ! Leur grève s’est renforcée par l’adhésion des ouvriers d’autres secteurs et les miliciens de base qui sont dans la même situation de pauvreté. Les ouvriers du pétrole viennent d’annoncer leurs revendications pour l’ensemble des ouvriers iraniens. C’est une vraie déclaration de guerre aux mollahs qui a déjà fait craquer le régime des mollahs.

06.07.2021

 
Iran : L’ONU au secours des mollahs !

Les ouvriers de l’industrie pétrolière iraniens, payés 25 % du niveau de seuil de pauvreté absolue, ont lancé un mouvement de grève générale pour des salaires normaux que leur refusent les mollahs ce qui revient à un mouvement pour les abattre. Ils ont demandé le soutien et l’adhésion d’autres ouvriers. Cette adhésion a dépassé leurs attentes et a semé la panique chez les mollahs, mais aussi les démocrates américains et leurs alliés européens, parrains de la révolution islamique en en 1979 en Iran.

02.07.2021

 
Iran : Les mollahs sur des charbons ardents

Les agences de presse américaines et européennes continuent à ignorer la grève massive ou générale [11] des dizaines de milliers d’ouvriers et techniciens des secteurs pétroliers et industriels Iraniens décider à virer les mollahs qui leur imposent des conditions de travail proche de l’esclavage depuis 42 ans. Il n’en allait pas de même sous la présidence de Trump qui ne cessait d’affirmer son soutien au peuple iranien. Cette omerta est la preuve que les démocrates et leurs alliés européens (issus des organes comme French American Foundation | FAF) ne veulent pas la chute des mollahs et de l’islamisme au Moyen-Orient et sont bien embêtés par cette grève qui ne cesse de gagner en vigueur.

30.06.2021

 
Iran : L’Étau

Il y a une grève générale dans les secteurs du pétrole, des énergies et des industries en Iran. Cela a débuté il y a une semaine et ne cesse de s’étendre. Les médias occidentaux n’en parlent pas. C’est une censure absolue, car les démocrates américains et leurs alliés en Europe, parrains de la révolution islamique, ne veulent pas la chute des mollahs. Nous avons de mauvaises nouvelles pour eux : d’autres ouvriers ont rejoint cette grève éclairement anti-régime appelée #Campagne_1400 (année en cours en Iran) pour signifier la volonté de renverser le régime cette année. Le régime lui-même a reconnu le caractère politique et hostile de cette grève en essayant d’y infiltrer certains de ses faux opposants. Le point sur la situation.

27.06.2021

 
Iran : Grève générale, acte2

Il y a une semaine, les Iraniens ont boycotté massivement l’élection du nouveau président du régime des mollahs. Les gardiens de la révolution islamique ont fait de même et surtout ils n’ont pas participé à l’effort de propagande du régime. Les Iraniens ont conclu que ces derniers les soutenaient. Les ouvriers du pétrole ont profité de ce soutien et ont cessé de travailler pour paralyser le régime et le renverser. Hier, il y avait 45 sites en grève. La liste ne cesse de s’allonger.

26.06.2021

 
Iran : Le chaos en marche !

L’Iran va lancer un satellite ce qui veut dire des capacités balistiques pour les mollahs. L’Iran a repoussé une attaque de drones israéliens, ce qui sous-entend une capacité de DCA pour les mollahs. Il s’agit de gros mensonges, mais aussi de grosses diversions pour détourner l’attention du vrai événement qui passionne les Iraniens depuis 48 heures : l’union des grévistes qui paralysaient le régime depuis plusieurs mois pour agir ensemble en vue d’en finir avec le régime.

25.06.2021

 
Iran : Rayissi, le mal élu !

Les mollahs sévèrement boycottés ont abrégé leurs souffrances, en annonçant la victoire de Rayissi (Raïssi) [12] au premier tour avec un très bon score de 60% ! Mais l’élu n’a montré aucune joie car dans l’intérêt du régime, un autre scénario était prévu. L’élu n’a également affiché aucune joie ! Décodage d’une élection non désirée et bien mauvaise pour les mollahs et leur régime.

19.06.2021

 
Iran : Élections, boycott et désinformation
(compte rendu visuel 1)

Les élections (sélections) présidentielles du régime ont commencé ce matin, à 5 h 30, heure de Paris, avec comme d’habitude des urnes opaques (remplies d’avance), mais sans les flots d’images faisant état d’une belle participation pour justifier les bulletins qui seront décomptés. Le régime ne peut diffuser des images d’archives, car les gens n’y sont pas masqués et lors des précédentes élections tenues au début de la pandémie et l’obligation du port du masque, la participation avait été extrêmement faible. De rares images font état d’un boycott très important.

18.06.2021

 
Iran : L’espion qui ne voyait rien !

Selon le Washington Post, les mollahs auront bientôt la capacité d’espionner leurs voisins arabes avec qui ils ne sont pas en bon terme grâce à un satellite russe Kanopus-V1. Beaucoup de médias auraient pu démentir l’annonce de Washington post en vérifiant les faibles performances du Kanopus-V1. Les mollahs n’ont rien dit car ils aiment surévaluer leur capacité. Poutine a formellement démenti dans un entretien accordé à NBC News. En fait, il s’agit d’une intox américaine à usage purement géopolitique. Explications.

12.06.2021

 
Iran-Resist Fact-checking 15 | 210612
Iran : Tempêtes estivales

Selon les médias français, Washington évoque le maintien des sanctions même en cas de l’application de l’accord nucléaire par les mollahs. Ces derniers ont ravivé leurs prises d’otages et leurs actions terroristes. Dans une semaine, le régime aura un nouveau président que l’on dit très rigoriste. Voici nos analyses (de dessous des cartes) et des infos bien plus pertinentes faisant état d’un régime balloté par de grosses tempêtes estivales.

12.06.2021

 

Iran Resist Fact-checking 14 | 210603
Les mollahs se font des films, mais n’auront pas de happy end

Les négociations nucléaires avec les mollahs sont dans une impasse. Il y a des élections présidentielles dont l’issue semble évidente. Un Français est retenu en otage par les mollahs. Il y a beaucoup d’actus, mais rien de vraiment inédit en ce qui concerne les mollahs. Iran-resist n’a pas publié d’articles à ces sujets, car il a déjà expliqué les raisons de l’échec des négociations nucléaires, l’issue probable des élections à venir et les relations difficiles entre les mollahs et la France [13]. Le choix des articles publiés par l’AFP [14] est d’ailleurs lié à cette relation compliquée. Voici des notes sur cette actualité récurrente et sa présentation biaisée, ce que la France a censuré et des liens vers de précédents articles qui pourraient vous éclairer sur la situation et leur devenir.

03.06.2021

 

Iran-Resist Fact-checking 13 | 210522
Who’s who des candidats & 3 scenarii probables

Tous les médias occidentaux sont focalisés sur l’élection présidentielle en Iran sans préciser que le président du régime des mollahs n’a aucun pouvoir et les décideurs sont ailleurs. Les Iraniens parlent de sélections [15] et les boycottent [16], car tout le monde ne peut pas être candidat et les urnes sont aussi opaques pour cacher une participation très très faible voire quasi nulle. Cependant, cette élection n’est pas dénuée d’intérêt, car le président élu (par ses pairs) indique la direction jugée utile pour le régime. Il y a aussi de vrais décideurs de l’ombre ou leurs principaux lieutenants parmi les candidats. Ce n’est pas forcément un atout pour le régime, car ce vainqueur pourrait privilégier ses intérêts au lieu des principaux objectifs du régime que sont un deal sans risque avec Biden, mais aussi garder le peuple soumis sans provoquer son explosion. Pour comprendre le contexte voici un rappel de l’histoire très trouble des sélections présidentielles en Iran suivie d’un who’s who des candidats déclarés avant leur validation ou invalidation par les vrais dirigeants cléricaux du régime.

23.05.2021

 
Iran-Resist Fact-checking 11 | 210429
Zarif leaks ou le dernier enfumage du régime

Tout le monde parle en ce moment d’un enregistrement fuité par des comploteurs dans lequel le ministre des Affaires étrangères des mollahs se plaint des ingérences malsaines des Pasdaran et des Russes, complices par ailleurs, dans les relations extérieures du régime pour faire échouer l’accord sur le nucléaire et la paix en Syrie tous les deux souhaités par les États-Unis. Attention ! Il s’agit d’une mise en scène pour esquisser un possible deal avec Biden sans cependant faire aucun effort concret en ce sens. Voici les dessous de la dernière tentative diplomatique [17] d’enfumage médiatique des mollahs.

30.04.2021

 
Iran-Resist Fact-checking 10 | 210421
Fractures, lobotomies & amnésies

Il y a plusieurs informations sur l’Iran des mollahs, un drôle de siège à l’ONU, de soi-disant progrès dans les négociations nucléaires, mais aussi plus de centrifugeuses en marche, puis moins de centrifugeuses. Il y a aussi des missiles exhibés à un défilé (prétendument tiré sur Dimona) et d’autres nouvelles tout aussi déroutantes qui méritent des clarifications et des analyses.

25.04.2021

 
Iran : Reza Pahlavi, le roi républicain

Depuis quelques jours, il y a une vive polémique qui intéresse les Iraniens. Il ne s’agit pas de la prochaine élection présidentielle des mollahs, car aucun des candidats n’a de vrais pouvoirs. Cette polémique concerne le rôle du prince Reza Pahlavi [18], le principal et plus populaire opposant aux mollahs. Car (pour résumer) ce dernier a dit qu’il se considérait comme un républicain. Ses adversaires qui ont le soutien des démocrates américains ou des Anglais, mais quasiment aucun appui populaire, ne l’ont pas remercié d’avoir du respect pour leur vision politique, ils l’ont attaqué en affirmant qu’il avait renoncé à la couronne et laissé tomber le peuple par égoïsme. Les démocrates l’ont invité le prince à la Voice of America pour l’achever. Il a précisé ses pensées et mis une sérieuse déculottée à tous ses adversaires.

21.04.2021

 
BIDEN-IRAN | ACTE 9
Iran-Resist Fact-checking 006 | 210414
Point sur la nouvelle explosion à Natanz
(Israël, un trouble-jeu en danger !)

Au lendemain de la remise en activité du centre d’enrichissement de Natanz, victime d’un sabotage des miliciens rebelles en juillet dernier, une nouvelle explosion vient de mettre hors d’usage de centaines de nouvelles centrifugeuses. Les services secrets israéliens ont annoncé avoir explosé le bâtiment qui fournissait de l’électricité aux nouvelles centrifugeuses mises en services la veille. Les mollahs ont indiqué une explosion dans le système électrique du site et ont accusé les Israéliens en affirmant qu’ils voulaient saboter les négociations en cours avec Biden. Une drôle d’affirmation puisque ces négociations avaient échoué. Décodages.

14.04.2021

 
BIDEN-IRAN | ACTE 8
Iran-Resist Fact-checking 005 | 210404
Iran : Dialogue & Élections
(selon les journaux français)

Les mollahs seraient prêts à négocier avec Biden s’il met fin à toutes les sanctions à leur encontre. Les mollahs préparent aussi leurs prochaines élections présidentielles. Des nouvelles hallucinantes qui sont loin de toute réalité.

04.04.2021

 
BIDEN-IRAN | ACTE 7
Pirates contre pirates sur terre et mer !

Cette semaine, Blinken, le ministre des AE de Biden a encore invité les mollahs à dialoguer pour restaurer l’accord nucléaire de 2015, juste après qu’il avait été jugé insuffisant par l’AIEA c’est-à-dire par les experts nucléaires des membres permanents di conseil de sécurité de l’ONU. Point sur le conflit des États-Unis avec les mollahs et les autres grandes puissances.

28.03.2021

 
BIDEN-IRAN | ACTE 6
Sous les régimes déceptifs des surenchères en suspension

Biden menace sans cesse les mollahs, sans les sanctionner de manière spectaculaire. Il n’est pas le seul, en revanche d’autres dirigeants ou responsables politiques refusent cette complaisance dangereuse. Les Iraniens la refusent aussi. En ce samedi 20 mars, jour du Nouvel An iranien, voici la chronique des deux dernières semaines de complaisance et de résistance vis-à-vis des mollahs.

21.03.2021

 
BIDEN-IRAN | ACTE 5
Biden, le simulateur enlisé !

Biden dit avoir bombardé les positions des mollahs en Syrie. Il dit aussi que ces derniers ont refusé son offre de dialogue. Un lobbyiste du régime affirme qu’ils ne veulent pas négocier aux mêmes conditions que Trump. Est-ce que Biden fait du Trump ? La réponse est non. Il ne s’agit pas de la même diplomatie, des mêmes objectifs, ni même des mêmes méthodes malgré les apparences.

04.03.2021

 
BIDEN-IRAN | ACTE 3
Mollahs rejetés par les Européens, les Russes & surtout les Iraniens

Les démocrates associés aux Bush ont été les instigateurs de la révolution islamique de 1979 en Iran pour un vaste projet visant à déstabiliser la Russie et la Chine et s’emparer de leurs gisements pétroliers au profit des pétroliers américains. Mais les pions islamistes des démocrates ont été évincés par les mollahs, pions des Britanniques depuis 1860.

Depuis 1980, les démocrates sanctionnent les mollahs, mais pas au point de les renverser, tout en leur proposant des négociations pour rendre le pouvoir à leurs pions. Les mollahs ont résisté à ces pressions grâce au terrorisme et à la création de faux opposants pour contrer l’opposition de plus en plus forte à l’islam et à leur régime.

Cette résistance a bloqué le projet islamo-pétrolier des démocrates. Ils ont radicalisé leurs efforts avec les printemps arabes puis Daesh, sans parvenir à leur fin. Ils ont perdu le soutien des pétroliers. Ils sont entrés en guerre contre eux et tous les industriels mécontents de leur insuccès couteux pour l’Amérique. Les autres grandes puissances ont alors imposé un accord nucléaire très contraignant aux mollahs et aux démocrates pour les empêcher de continuer leur commune fuite en avant.

Les industriels américains ont choisi Trump, seule figure politique à avoir critiqué les démocrates. Il a assaini les comptes de l’Amérique, pacifié la Syrie avec l’aide de la Russie, mis à genou le régime des mollahs par des sanctions et le soutien aux Iraniens et en contrant son terrorisme par un incroyable plan de paix israélo-arabe.

Mais les démocrates se sont ligués pour l’éliminer. Les Européens, très proches des démocrates les ont aidés. Mais dès son élimination, le nouveau président démocrate, Biden, a montré qu’ils ne les confédéraient pas comme des alliés, mais des larbins en reprenant les négociations secrètes avec les mollahs et en leur imposant des restrictions anti-pétrolières très pénalisantes.

Il y a presque une semaine, les Européens ont lâché Biden en s’approchant de Poutine. Ils ont aussi condamné formellement le terrorisme du régime pour bloquer les négociations de Biden. Ce dernier a mis les turbo pour arriver à un deal à la date de l’anniversaire de la révolution islamique et restaurer le régime islamique initial.

10.02.2021

 
BIDEN-IRAN | ACTE 2
Reprise malheureuse des cache-cache parties démocrato-mollahs

Dans notre dernière analyse fact-checking, nous avons rappelé que les démocrates ont installé un pouvoir islamique en Iran, mais les mollahs leur ont volé ce projet. Les démocrates [19] ont toujours multiplié les menaces, évoquant des frappes ou des sanctions pour les déstabiliser, mais aussi des négociations en espérant qu’ils cèdent le pouvoir à leurs pions. Nous avons rappelé que les mollahs avaient rapidement déployé une riposte basée sur le terrorisme et sur de faux opposants pour empêcher le retour des pions des démocrates. Nous assistons depuis une semaine à la reprise de ce jeu de cache-cache avec le retour des démocrates au pouvoir.

06.02.2021

 
BIDEN-IRAN | ACTE 1
Iran-Resist Fact-checking 004 | 210128
Négociations secrètes de Biden (un paradigme périmé dans un monde inédit)

Le nouveau président américain, Joe Biden [20], jadis le contact entre le parti démocrate et les mollahs, par ailleurs décrit comme agent de lobbying pro-mollahs, s’est engagé à défaire tout ce que Trump avait accompli surtout en matière de la politique étrangère américaine. Selon les médias israéliens, il a même déjà repris les négociations secrètes avec les mollahs. Les Israéliens annoncent des frappes aériennes sur l’Iran au cours de l’année en cours ou prochaine ! Ce ne sont pas là des faits inédits par le passé comme l’entendent les médias français comme le Point qui sont les caisses de résonnance du Quai d’Orsay. Rappel chronologique des faits et des enjeux passés et présents et la situation actuelle, inédite pour une raison inattendue.

28.01.2021

 
Iran-Resist Fact-checking 003 | 210115
Liens des mollahs avec Al-Qaeda

Le ministre des Affaires étrangères de Trump [21], Mike Pompeo vient d’annoncer (ci-dessous) des accusations fortes contre les mollahs, dont leur participation à l’attentat, contre les tours jumelles et leur coopération avec l’Al-Qaeda [22]. Il s’agit évidemment d’empêcher Biden d’enlever les sanctions contre le régime islamique qui a vu le jour avec l’aide des démocrates. Il en va aussi de l’équilibre de la région renforcé par l’accord de paix israélo-arabe. Il y a d’autres objectifs notamment la survie du régime des mollahs [23]. Mais certains en Europe en remis en cause le lien entre les mollahs et Al-Qaeda. Cela résulte d’une terrible méconnaissance des groupes islamistes et des confusions terribles. Le lien existe bel et bien et date même d’avant la révolution islamique.

15.01.2021

 
Urgent. Viral. Coup !
80% des électeurs ont voté pour Trump

Real Numbers of the Election2020. Vrais chiffres de l’élection 2020.
آمار واقعی انتخابات آمریکا

08.01.2021

 
Iran-Resist Fact-checking 002 | 210107
Super nouveaux missiles des mollahs

Selon, Siavosh Ghazi, correspondant de la RFI en Iran, que nous connaissons bien pour ces reportages avec des informations tronquées affirme, les mollahs viennent de renforcer leur présence militaire dans le golfe Persique en organisant mardi et mercredi d’importantes manœuvres avec des centaines de drones.

08.01.2021

 
Iran-Resist Fact-checking 001 | 210103
Trump provoque les mollahs !

Désormais, nous publierons une revue de presse online en mode fact-checking pour calmer la désinformation permanente à propos de l’Iran dans les médias occidentaux et en priorité chez les francophones. Aujourd"hui :

L’Iran accuse Trump et États-Unis de chercher à provoquer une guerre

L’Iran se prépare à augmenter le taux d’enrichissement de son uranium

Décès d’un ayatollah ultraconservateur proche de Khamenei

Les assassins de Soleimani, nulle part en sécurité, avertit l’Iran

03.01.2021

 
Iran : Nouveaux Avis de tempêtes chez les mollahs !

Les mollahs sont gravement mis en danger en raison d’une multitude de grèves dans les secteurs clefs à l’appel du prince Reza Pahlavi et aussi en raison de l’adhésion de leurs miliciens de base et leurs officiers à ce dernier et son projet de changement de régime sans violence. On s’attend à la reprise des manifestations anti-régime vers le lundi 16.11.20, anniversaire du soulèvement de l’automne dernier. Dimanche, à J-8 de cette date, le régime a subi de nombreux revers et hier soir, il a été confronté à un premier soulèvement dans le sud du pays.

11.11.2020

 
Iran : Biden apocalypse !

Les mollahs sont actuellement paralysés et déstabilisés par des grèves de leurs opposants dans les secteurs clefs de leur économie et le soutien de leurs miliciens à ces grèves. Les opposants s’attendaient à l’élection de Trump [24] qui s’est engagé en faveur de la libération de l’Iran. À l’annonce d’une possible victoire de Biden [25], qui affiche son soutien aux mollahs, ils ont promis de durcir leur mouvement et opter pour un soulèvement violent à partir du 15 novembre, l’anniversaire de leur soulèvement de l’an passé. Les mollahs ont lancé plusieurs initiatives pour empêcher cette mobilisation, mais le durcissement annoncé est déjà enclenché !

08.11.2020

 
Iran : Trump & en avant !

Les Français détestent Trump sous l’influence de leurs dirigeants et les journalistes au service des derniers, mais aussi, car ils ne connaissent rien en géopolitique notamment le Moyen-Orient désordonné façonné par la diplomatie des Démocrates américains par leur soutien aux islamo-gauchistes révolutionnaires et terroristes depuis 50 ans ! Les Français espèrent la victoire de Biden et y croient en lisant les sondages commandés par des médias mainstream américains qui ont moins de 30 % de crédibilité populaire et en méprisant les sondages indépendants qui prévoit une réélection avec un haut score. Mardi soir, les Français vont pleurer la victoire de Trump qui est pourtant leur allié dans la lutte contre le terrorisme islamique.

En revanche, les Iraniens, victimes de la diplomatie pro-mollahs des démocrates et leurs alliés néo-cons depuis 42 ans, espèrent la réélection de Trump qui en plus de sa lutte contre l’islamisme, il n’a cessé de soutenir leur lutte pour libérer l’Iran. Ils vont lui montrer leur gratitude en boycottant ce mardi d’abord la journée anti-américaine du régime et puis manifester massivement dans tout le pays pour saluer sa victoire et déstabiliser le régime.

03.11.2020

 
Iran : L’opposition attend son heure !

Les mollahs sont sévèrement sanctionnés par Trump, mais aussi par la passivité des autres grandes puissances et enfin et surtout par les Iraniens (ainsi que plus de 99 % des miliciens ) qui veulent un changement de régime et le montrent en apportant leur soutien au prince Reza Pahlavi et sa famille et en paralysant depuis des mois les secteurs clefs touchant la sécurité du régime comme le pétrole, l’électricité, les industries lourdes et surtout les transports routiers et urbains ! Encouragés par l’isolement et l’affaiblissement du régime, les opposants ont évoqué la reprise des manifestations à partir de 25 octobre à l’occasion de divers anniversaires relatifs à la royauté. Bilan.

29.10.2020

 
Iran : Blocus & grigris !

Il y a 3 semaines, suite à l’appel lancé par le prince Reza Pahlavi pour l’union de tous les opposants et le développement des grèves contre le régime, les routiers iraniens ont commencé une grève de 20 jours au prétexte de revendications légitimes, mais irréalisables, promettant la poursuivre de manière illimitée si leurs revendications n’étaient pas entendues. Leur blocus a réduit de 85 % l’approvisionnement alimentaire du régime provoquant de nombreuses pénuries lourdes en conséquences pour les mollahs. Ce jeudi, le blocus est entré dans sa seconde phase. Les mollahs, également ébranlés par la rupture d’une grande majorité de leurs miliciens, ont inventé plusieurs récits évoquant leur méchanceté pour intimider leurs opposants. Mais jusque-là ils n’ont pas trouver la formule magique pour casser le blocus censé les renverser.

26.10.2020

 
Iran : Avec ou sans embargo, de mal en pis

Les mollahs, ébranlés par des grèves ouvrières, la rupture de la majorité de leurs miliciens, les sanctions américaines ne parviennent pas à empêcher la fuite de leurs proches et l’effondrement de leur régime. Pour inverser ce mouvement, ils viennent d’annoncer des soutiens internationaux en raison de l’expiration de l’embargo onusien sur les ventes et achats d’armes malgré les efforts de Trump. Mais il n’y a eu aucun changement à leur isolement depuis cette expiration, leur situation s’est même empirée !

21.10.2020

 
Iran : Les emails ultras explosifs de Hillary Clinton

Le régime des mollahs va de plus en plus mal en raison des sanctions américaines, des manifestations en faveur de Reza Pahlavi, et la grève illimitée des ouvriers du pétrole, de l’électricité, des industries, des routiers, des Bazaris et des chefs des tribus nomades iraniens et enfin le refus de ses miliciens de le défendre. La semaine dernière, le régime a tenté de mobiliser les Iraniens par un faux prétexte contestataire autour de sa fausse opposition. Les Iraniens ont boycotté cette mobilisation suspecte et ont démontré à la fois leur discernement et qu’ils voulaient la fin de ce régime. Depuis lundi, il y a une nouvelle menace contre le régime : les emails d’Hillary Clinton [26] font état de sa collaboration avec Obama [27] et Daesh contre Assad, la Russie et la Chine. Ces dernières risquent de le lui faire payer chèrement ! Voici un rappel des faits depuis le 7 octobre et ce qu’ils signifient.

16.10.2020

 
Iran : Grosses pénuries de vivres et de divas !

Il y a une semaine, après l’appel du prince Reza Pahlavi [28] en faveur de l’union des opposants et leurs adhésions aux grèves anti-régime, les routiers iraniens ont bloqué le principal passage frontalier iranien baissant l’approvisionnement alimentaire du pays de 54 %. Les Bazaris ont aussi annoncé leur adhésion à la grève anti-régime sur un appel des ouvriers iraniens. L’effet immédiat a été une panique monstre au sein du régime et une suite d’évènements susceptibles de générer le soulèvement que tout le monde attend. Le régime a pris les devants en annonçant pour une deuxième fois en un mois la mort du chanteur Shajarian partisan de Moussavi et une manifestation pour le défunt afin de simuler la popularité de l’autre. Le peuple a boudé cette manifestation risquée, mais des jeunes en ont profité pour casser quelques symboles du régime.

09.10.2020

 
Iran : Reza Pahlavi a réveillé la contestation et confiné les mollahs

Lundi dernier, le prince Reza Pahlavi [29] devait s’adresser aux Iraniens pour leur proposer un nouveau pacte pour aider leur lutte contre le régime. En raison de son engagement permanent en faveur de la démocratie, avant même qu’il ne parle, les Iraniens lui ont affiché leur soutien. Dans son discours il a insisté sur irréformabilité du régime et a lancé un appel à tous les opposants notamment les républicains et aussi aux miliciens de base qui souffrent du régime de s’unir et d’amplifier la contestation sociale et les grèves hostiles au régime pour le renverser avant qu’il ne détruise le pays et leur avenir. Les réactions à ce discours ont permis aux Iraniens de distinguer l’état de l’opposition et celui du régime !

05.10.2020

 
Iran : Harakiri bête et méchant à New York

Les mollahs vont mal, car ils sont gravement contestés, déstabilisés par une grève contestataire touchant le pétrole, l’électricité et les transports qui a le soutien de leurs miliciens des renseignements et de Donald Trump ! Ils sont menacés par la fuite de leurs affairistes avec leurs dollars. Ils résistent en intensifiant leur ingérence terroriste régionale ou en menaçant de pendre les prisonniers politiques, espérant tenir jusqu’au retour des démocrates et conclure un deal pour intégrer leur diplomatie islamiste anti-russe et anti-chinois.

Dernièrement, Trump a intensifié sa pression sur les mollahs en rétablissant les sanctions onusiennes pour avoir violé leurs engagements nucléaires. Il a aussi mis à mal leur ingérence régionale terroriste en parvenant à imposer son plan de paix aux Arabes et aux Israéliens.

Les Européens se sont alors opposés à Trump, car ils ont besoin de l’accord nucléaire avec les mollahs et du conflit arabo-israélien pour exister sur la scène internationale, et toujours été des partenaires de la diplomatie de déstabilisation des démocrates, mais ils n’ont pas aidé ouvertement les mollahs, car ils ont peur que Trump soit réélu. Ils doivent aussi penser à leurs propres intérêts au cas où Biden [30] serait élu.

Panique chez les mollahs par la faute de ce jeu trouble des Européens ! Crise chez leurs associés affairistes ! Les mollahs ont alors dragué les démocrates. Ces derniers ont tendu une petite perche aux mollahs en invitant ce lundi leur MAE Zarif au Council on Foreign Relations en marge de l’AG de l’ONU. Ce choix a fâché les Européens, sans parler des Russes et des Chinois. Par ailleurs, le discours de Zarif a été aussi très maladroit... La crise s’est intensifiée. Le point sur ces événements.

25.09.2020

 


0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 | 400 | ... | 950

Flux RSS de cette rubrique