Infos en continu, Reportages photographiques.
Accueil > Photos > Photos

 

0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 | 400 | ... | 900

Iran : Nouveaux Avis de tempêtes chez les mollahs !

Les mollahs sont gravement mis en danger en raison d’une multitude de grèves dans les secteurs clefs à l’appel du prince Reza Pahlavi et aussi en raison de l’adhésion de leurs miliciens de base et leurs officiers à ce dernier et son projet de changement de régime sans violence. On s’attend à la reprise des manifestations anti-régime vers le lundi 16.11.20, anniversaire du soulèvement de l’automne dernier. Dimanche, à J-8 de cette date, le régime a subi de nombreux revers et hier soir, il a été confronté à un premier soulèvement dans le sud du pays.

11.11.2020

 
Iran : Biden apocalypse !

Les mollahs sont actuellement paralysés et déstabilisés par des grèves de leurs opposants dans les secteurs clefs de leur économie et le soutien de leurs miliciens à ces grèves. Les opposants s’attendaient à l’élection de Trump [1] qui s’est engagé en faveur de la libération de l’Iran. À l’annonce d’une possible victoire de Biden, qui affiche son soutien aux mollahs, ils ont promis de durcir leur mouvement et opter pour un soulèvement violent à partir du 15 novembre, l’anniversaire de leur soulèvement de l’an passé. Les mollahs ont lancé plusieurs initiatives pour empêcher cette mobilisation, mais le durcissement annoncé est déjà enclenché !

08.11.2020

 
Iran : Trump & en avant !

Les Français détestent Trump sous l’influence de leurs dirigeants et les journalistes au service des derniers, mais aussi, car ils ne connaissent rien en géopolitique notamment le Moyen-Orient désordonné façonné par la diplomatie des Démocrates américains par leur soutien aux islamo-gauchistes révolutionnaires et terroristes depuis 50 ans ! Les Français espèrent la victoire de Biden et y croient en lisant les sondages commandés par des médias mainstream américains qui ont moins de 30 % de crédibilité populaire et en méprisant les sondages indépendants qui prévoit une réélection avec un haut score. Mardi soir, les Français vont pleurer la victoire de Trump qui est pourtant leur allié dans la lutte contre le terrorisme islamique.

En revanche, les Iraniens, victimes de la diplomatie pro-mollahs des démocrates et leurs alliés néo-cons depuis 42 ans, espèrent la réélection de Trump qui en plus de sa lutte contre l’islamisme, il n’a cessé de soutenir leur lutte pour libérer l’Iran. Ils vont lui montrer leur gratitude en boycottant ce mardi d’abord la journée anti-américaine du régime et puis manifester massivement dans tout le pays pour saluer sa victoire et déstabiliser le régime.

03.11.2020

 
Iran : L’opposition attend son heure !

Les mollahs sont sévèrement sanctionnés par Trump, mais aussi par la passivité des autres grandes puissances et enfin et surtout par les Iraniens (ainsi que plus de 99 % des miliciens ) qui veulent un changement de régime et le montrent en apportant leur soutien au prince Reza Pahlavi et sa famille et en paralysant depuis des mois les secteurs clefs touchant la sécurité du régime comme le pétrole, l’électricité, les industries lourdes et surtout les transports routiers et urbains ! Encouragés par l’isolement et l’affaiblissement du régime, les opposants ont évoqué la reprise des manifestations à partir de 25 octobre à l’occasion de divers anniversaires relatifs à la royauté. Bilan.

29.10.2020

 
Iran : Blocus & grigris !

Il y a 3 semaines, suite à l’appel lancé par le prince Reza Pahlavi pour l’union de tous les opposants et le développement des grèves contre le régime, les routiers iraniens ont commencé une grève de 20 jours au prétexte de revendications légitimes, mais irréalisables, promettant la poursuivre de manière illimitée si leurs revendications n’étaient pas entendues. Leur blocus a réduit de 85 % l’approvisionnement alimentaire du régime provoquant de nombreuses pénuries lourdes en conséquences pour les mollahs. Ce jeudi, le blocus est entré dans sa seconde phase. Les mollahs, également ébranlés par la rupture d’une grande majorité de leurs miliciens, ont inventé plusieurs récits évoquant leur méchanceté pour intimider leurs opposants. Mais jusque-là ils n’ont pas trouver la formule magique pour casser le blocus censé les renverser.

26.10.2020

 
Iran : Avec ou sans embargo, de mal en pis

Les mollahs, ébranlés par des grèves ouvrières, la rupture de la majorité de leurs miliciens, les sanctions américaines ne parviennent pas à empêcher la fuite de leurs proches et l’effondrement de leur régime. Pour inverser ce mouvement, ils viennent d’annoncer des soutiens internationaux en raison de l’expiration de l’embargo onusien sur les ventes et achats d’armes malgré les efforts de Trump. Mais il n’y a eu aucun changement à leur isolement depuis cette expiration, leur situation s’est même empirée !

21.10.2020

 
Iran : Les emails ultras explosifs de Hillary Clinton

Le régime des mollahs va de plus en plus mal en raison des sanctions américaines, des manifestations en faveur de Reza Pahlavi, et la grève illimitée des ouvriers du pétrole, de l’électricité, des industries, des routiers, des Bazaris et des chefs des tribus nomades iraniens et enfin le refus de ses miliciens de le défendre. La semaine dernière, le régime a tenté de mobiliser les Iraniens par un faux prétexte contestataire autour de sa fausse opposition. Les Iraniens ont boycotté cette mobilisation suspecte et ont démontré à la fois leur discernement et qu’ils voulaient la fin de ce régime. Depuis lundi, il y a une nouvelle menace contre le régime : les emails d’Hillary Clinton [2] font état de sa collaboration avec Obama [3] et Daesh contre Assad, la Russie et la Chine. Ces dernières risquent de le lui faire payer chèrement ! Voici un rappel des faits depuis le 7 octobre et ce qu’ils signifient.

16.10.2020

 
Iran : Grosses pénuries de vivres et de divas !

Il y a une semaine, après l’appel du prince Reza Pahlavi [4] en faveur de l’union des opposants et leurs adhésions aux grèves anti-régime, les routiers iraniens ont bloqué le principal passage frontalier iranien baissant l’approvisionnement alimentaire du pays de 54 %. Les Bazaris ont aussi annoncé leur adhésion à la grève anti-régime sur un appel des ouvriers iraniens. L’effet immédiat a été une panique monstre au sein du régime et une suite d’évènements susceptibles de générer le soulèvement que tout le monde attend. Le régime a pris les devants en annonçant pour une deuxième fois en un mois la mort du chanteur Shajarian partisan de Moussavi et une manifestation pour le défunt afin de simuler la popularité de l’autre. Le peuple a boudé cette manifestation risquée, mais des jeunes en ont profité pour casser quelques symboles du régime.

09.10.2020

 
Iran : Reza Pahlavi a réveillé la contestation et confiné les mollahs

Lundi dernier, le prince Reza Pahlavi [5] devait s’adresser aux Iraniens pour leur proposer un nouveau pacte pour aider leur lutte contre le régime. En raison de son engagement permanent en faveur de la démocratie, avant même qu’il ne parle, les Iraniens lui ont affiché leur soutien. Dans son discours il a insisté sur irréformabilité du régime et a lancé un appel à tous les opposants notamment les républicains et aussi aux miliciens de base qui souffrent du régime de s’unir et d’amplifier la contestation sociale et les grèves hostiles au régime pour le renverser avant qu’il ne détruise le pays et leur avenir. Les réactions à ce discours ont permis aux Iraniens de distinguer l’état de l’opposition et celui du régime !

05.10.2020

 
Iran : Harakiri bête et méchant à New York

Les mollahs vont mal, car ils sont gravement contestés, déstabilisés par une grève contestataire touchant le pétrole, l’électricité et les transports qui a le soutien de leurs miliciens des renseignements et de Donald Trump ! Ils sont menacés par la fuite de leurs affairistes avec leurs dollars. Ils résistent en intensifiant leur ingérence terroriste régionale ou en menaçant de pendre les prisonniers politiques, espérant tenir jusqu’au retour des démocrates et conclure un deal pour intégrer leur diplomatie islamiste anti-russe et anti-chinois.

Dernièrement, Trump a intensifié sa pression sur les mollahs en rétablissant les sanctions onusiennes pour avoir violé leurs engagements nucléaires. Il a aussi mis à mal leur ingérence régionale terroriste en parvenant à imposer son plan de paix aux Arabes et aux Israéliens.

Les Européens se sont alors opposés à Trump, car ils ont besoin de l’accord nucléaire avec les mollahs et du conflit arabo-israélien pour exister sur la scène internationale, et toujours été des partenaires de la diplomatie de déstabilisation des démocrates, mais ils n’ont pas aidé ouvertement les mollahs, car ils ont peur que Trump soit réélu. Ils doivent aussi penser à leurs propres intérêts au cas où Biden serait élu.

Panique chez les mollahs par la faute de ce jeu trouble des Européens ! Crise chez leurs associés affairistes ! Les mollahs ont alors dragué les démocrates. Ces derniers ont tendu une petite perche aux mollahs en invitant ce lundi leur MAE Zarif au Council on Foreign Relations en marge de l’AG de l’ONU. Ce choix a fâché les Européens, sans parler des Russes et des Chinois. Par ailleurs, le discours de Zarif a été aussi très maladroit... La crise s’est intensifiée. Le point sur ces événements.

25.09.2020

 
Iran : Œufs pourris et explosions !

Les mollahs vont mal, car ils sont face à forte contestation populaire, d’une grève massive dans plusieurs secteurs clefs, et craignent un nouveau soulèvement. De plus, ils ont perdu le soutien des miliciens de base et ceux de leurs renseignements et de fait ne peuvent pas combattre cette contestation ou terroriser leurs ennemis.

La récente adhésion des Kurdes à la lutte grâce à Reza Pahlavi a augmenté la pression sur les mollahs et a engendré la panique parmi leurs associés. L’accord de paix de Trump a signalé la fin des conflits qui permettaient leurs ingérences déstabilisatrices.

Les mollahs ont envoyé des armes aux Houthis pour menacer le transit pétrolier vers l’Occident et ont exécuté Navid Afkari, un champion de lutte (donc malgré lui en tant que sportif au service des mollahs), parce qu’il les avait combattus en 2018 (à 25 ans) en manifestant contre eux (arrêté et condamné à mort, il avait obtenu le soutien de tous les opposants notamment le prince Reza Pahlavi).

Les exécutions du régime sont en fait, par le choix du condamné, chargées de messages d’intimidation. De fait, celle-ci devait en premier lieu empêcher d’autres proches à suivre son exemple, mais aussi de faire pression sur les opposants et enfin, rappeler que le régime pourrait sans scrupule tuer tous les prisonniers faits au cours des derniers soulèvements.

Washington et l’ONU ont condamné l’exécution de Navid. L’Europe a dû suivre. Les Iraniens ont annoncé le début d’un grand mouvement anti-régime le mardi 15 septembre. Trump a annoncé la signature de son plan de paix israélo-arabe pour le même jour. Le mardi 15 est devenu synonyme d’un cauchemar pour les mollahs ! Depuis c’est le chaos !

19.09.2020

 
Iran : Mort de Navid et ses conséquences

Récemment, grâce à l’action démocratique du prince Reza Pahlavi, seul nom acclamé lors des manifestations en Iran, les Kurdes ont rejoint la lutte contre le régime sans faire référence à leurs revendications séparatistes susceptibles de démotiver le reste des Iraniens. Cette adhésion a entraîné de nouvelles adhésions importantes à la lutte et la grève générale anti-régime. Les mollahs également gravement affaiblis par les prémices de la paix dans la région et la fin de leur pouvoir de nuisance ont constaté l’envie de rupture et de fuite de leurs proches. Ils ont accentué leur chantage terroriste pétrolier contre les adversaires internationaux. Ils ont aussi intensifié la pression psychologique sur les opposants iraniens et les partisans de rupture en menaçant d’exécuter le champion de lutte Navid Afkari, opposant à Chiraz, ville qui avait échappé au contrôle du régime pendant plusieurs jours lors des dernières manifestations. Le prince Reza Pahlavi a pu lancer une campagne internationale pour lui venir en aide et presque tous les pays ou organisations internationales sont intervenus en sa faveur. Mais samedi matin, tel un défi, le régime a annoncé l’avoir pendu pour affirmer son autorité. La nouvelle a provoqué une vague d’indignation en Iran et hors Iran ainsi que des appels et des réactions concrètes et fortes qui ont accentué la panique au sein du régime.

15.09.2020

 
Iran : Résistance soutenue par Trump, l’ONU et Amensty

Il y a quelques jours, l’opposition aux mollahs est entrée dans une phase offensive grâce à l’adhésion des Kurdes, d’ordinaires indépendantistes, mais sans aucune revendication de ce genre. Cette adhésion a coupé l’accès des mollahs au Kurdistan irakien par lequel ils contournent les sanctions américaines. Dans la foulée, les employés des mairies des ports pétroliers ont aussi cessé de travailler pour imposer un blocus dans cette zone. Les employés du fret ont aussi cessé le travail empêchant les mollahs d’exporter ou d’importer quoi que ce soit pour l’approvisionnement des marchés iraniens. Les pilotes de leurs armées de l’air ont aussi rejoint la lutte en s’opposant à l’exécution de l’opposant, le champion de lutte Afkari. Voici les événements survenus depuis.

12.09.2020

 
Iran : Sous le régime des pertes irréversibles !

Le régime des mollahs est très affaibli en raison des sanctions américaines et aussi la trahison de ses officiers des renseignements qui lui refusent leur aide pour réprimer une contestation de plus en plus forte et encouragent la lutte contre le régime en diffusant des éléments d’archives sur les grands projets de Pahlavi pour les Iraniens et l’état miteux de ces derniers par la faute des mollahs. Au cours des 3 derniers jours, sous cette double pression, l’opposition a marqué des points. Les mollahs ont aussi commis des erreurs qui devraient aggraver leur situation dans les jours à venir. Le point sur les événements du 2 à 4 septembre 2020.

05.09.2020

 
Iran : Trump UP, régime down !

Le régime des mollahs n’a pu organiser des journées de deuil et flagellations en mémoire des saints du chiisme et a évoqué le coronavirus pour justifier son échec ! Cet échec a souligné la rupture de ses miliciens et aussi l’impopularité de l’Islam. Le régime est dans le temps confronté à une forte contestation ouvrière qu’il ne peut arrêter, car il n’a plus le soutien de ses policiers et ses officiers de renseignements. Ses affairistes et ses administrateurs s’agitent et participent à sa déchéance. Voici les nouvelles des 5 derniers jours.

03.09.2020

 
Iran, Trump, Macron et le papillon japonais !

Il y a trois jours, les trois grands États européens, la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne avaient insisté encore sur leur opposition à la demande américaine du rétablissement de toutes les sanctions onusiennes contre les mollahs. Mais depuis hier, l’Allemagne a changé d’avis et la Grande-Bretagne a fait une révélation laissant supposer qu’elle allait aussi changer son approche. Mais ces changements ne sont pas arrivés par hasard. Il résulte des pressions américaines assez inattendues sur ces Européens et une évolution étonnante du rapport de force internationale.

29.08.2020

 
Iran : Chronique du retour imparable de toutes les sanctions (et bien plus) contre les mollahs

Les mollahs sont actuellement gravement déstabilisés par une large contestation populaire, par la rébellion et ses sabotages de leurs officiers et leurs cadres, par des vagues de ruptures de leurs complices financiers et enfin par les sanctions de Trump et son soutien à leurs opposants. Les mollahs privés de soutien de leurs miliciens pour réprimer les ennemis en Iran ont mis les bouchées doubles en actions terroristes via leurs agents régionaux du Hezbollah pour se maintenir au pouvoir par la menace de leur capacité de nuisance et de déstabilisation.

Trump a riposté en encourageant la paix entre les Arabes et les Israéliens puis a demandé la reconnaissance du terrorisme des mollahs par le prolongement de leur embargo de ventes et achats d’armes. Mais seulement, un seul membre non permanent avait voté en faveur de leur demande. Les médias internationaux ont alors parlé d’une sérieuse défaite pour Trump ! Certains médias français ou autres y ont vu le début d’un déclin américain. Or, selon le plus important analyste géopolitique du régime, ce vote n’était pas une défaite pour Trump, mais une opération lui permettant d’activer une clause de l’accord nucléaire de Vienne afin de rétablir toutes les sanctions onusiennes précédentes contre les mollahs ! Voici, une chronique des événements et effets surprenants de la retour en force des sanctions contre les mollahs !

20.08.2020

 
Iran : Les fonds de tiroirs, déjà !

Depuis 11 jours, les ouvriers de plusieurs secteurs clefs de l’économie iranienne ont commencé une grève générale pour renverser les mollahs. Ils tiennent bon grâce aux soutiens de bazaris du Kurdistan iranien. Leur mouvement s’étend chaque jour. Les membres de la milice du régime continuent à terroriser les mollahs en incendiant leurs biens pour faire fuir leurs amis nantis. Ces derniers ont aussi menacé par de leurs plus proches complices l’échec de leur terrorisme et l’ébranlement du Hezbollah. Les mollahs tentent tout pour rassurer les leurs, mais rien ne marche. Voici le fil d’infos des 3 derniers jours.

13.08.2020

 
Iran : Enfin la grève générale contre les mollahs !
+ une info de grande importance ajoutée à 10h35 ***

Il y a deux jours, les ouvriers de différents sites pétroliers ou gaziers et des raffineries iraniennes ont rejoint l’opposition aux mollahs en cessant de travailler pour priver ces derniers de carburants nécessaires au régime pour ses transports et pour la production d’électricité. Hier, nous avons annoncé que plusieurs villes industrielles du pays manquaient d’électricité et cela avait généré d’autres pénuries et la panique chez les nantis du régime qui lui restent fidèles pour préserver leurs fortunes. On peut à présent parler d’un « mouvement de grève générale contre les mollahs ». Voici le point sur ces offensives populaires contre le régime.

05.08.2020

 
Iran : Hausse de la contestation et capture bidon d’un chef royaliste

Le régime des mollahs est fortement ébranlé en raison de son impopularité, des manifestations populaires en faveur du rétablissement de la monarchie et de la dynastie Pahlavi et enfin des actions de sabotages de ses propres miliciens pour l’affaiblir davantage. Il y a trois jours, une mobilisation zéro pour la fête du Sacrifice a souligné leur faillite. Les ouvriers du pétrole ont aussi annoncé une grève illimitée pour précipiter leur chute. Il y a deux jours, les mollahs ont nié leur affaiblissement par la faute de la rupture de leurs officiers des renseignements en annonçant avoir le soutien de ces derniers qui venaient justement d’arrêter leur principal opposant royaliste. Intéressante prise, mais c’est évidement encore de l’intox. Explications.

04.08.2020

 
Iran : Décryptage des boites noires du régime !

Sous la pression internationale, les mollahs viennent de livrer les boites noires de l’avion qu’ils avaient abattu en janvier dernier pour empêcher la fuite de nombreux proches nantis avec leurs magots. Mais les mollahs ne risquent rien, car en même temps, ils ont aussi tué le principal accusé de cette affaire, le général milicien Hajizadeh [6]. Récit & conséquences.

22.07.2020

 
Iran : le régime a reculé !

Il y a deux jours, le régime a basculé dans la panique après l’annonce de l’élimination du chef de la milice anti-émeute, vraisemblablement par ses gardes ou ses officiers hostiles au régime. Cette crise s’est aggravée grâce à des explosions dans 5 bases de la milice près de Téhéran [7]. Voici la suite.

20.07.2020

 
Iran : Rébellions mortelles au sein du régime

Les Iraniens sont à nouveau descendus dans les rues jeudi dernier avec l’intention de continuer et virer les mollahs. Les membres de la milice ont marqué cette soirée par l’absence de charge contre les manifestants faisant état de leur soutien à la lutte contre les mollahs. Depuis, ces derniers ont coupé l’internet et affirment avoir pris le dessus par des vidéos diffusées malgré cette coupure ! Voici les images et un scoop faisant état d’un grand échec pour le régime !

19.07.2020

 
Images des manifs du 16 Juillet

Sanctionnés par Washington, les mollahs sanctionnent les Iraniens afin de préserver leurs conditions de vie malgré les problèmes économiques du pays. Les Iraniens ont manifesté hier soir contre le régime [8] et ses injustices et ont promis de continuer autant que nécessaire pour virer les mollahs ! On n’a vu aucune réaction forte de la part du régime ce qui a signalé que les forces de l’ordre ont choisi le peuple [9]. Les mollahs se sont protégés en diminuant la vitesse d’internet pour empêcher la diffusion internationale des preuves de leur impopularité et de leur impuissance.

Voici les vidéos d’hier qui nous sont parvenues depuis.

17.07.2020

 
Iran : Manifestation en faveur du Roi !

En réaction à la condamnation à mort de 3 jeunes militants royalistes arrêtés lors du soulèvement de l’an dernier, les Iraniens se sont mobilisés depuis plusieurs jours. Les partisans de ces jeunes et de la chute des mollahs ont mis en garde le régime et ont appelé à manifester ce vendredi dans tout le pays. Cet appel a semé la panique et insufflé une nouvelle dynamique dans la lutte anti-régime.

17.07.2020

 
Iran : Explosion toxique à l’usine nucléaire de Natanz

C’est la saison des incendies dévastateurs en Iran. Le régime brûle des forêts pour cacher ses ventes de bois précieux interdites selon ses propres lois. Les ennemis du régime attaquent au feu ses organes pour paniquer ses derniers collaborateurs fidèles. Le régime punit les détecteurs par des incendies. Dans ce contexte brûlant, on a eux une explosion suspecte dans une usine de missiles, il y a quelques jours. Hier, à 2 heures du matin, il y a eu une nouvelle explosion suspecte dans la principale usine d’enrichissement nucléaire en Iran. Le régime est resté silencieux et a ainsi enflammé les esprits. Voici un rappel des faits et des rumeurs suivi de nos conclusions.

03.07.2020

 
Iran : Feux d’artifice à Parchin !

Jeudi dernier, une grande explosion a eu lieu à une vingtaine de km à l’est de Téhéran. Sa lumière orange a été vue dans cette ville. Les mollahs ont annoncé l’explosion d’un gazoduc et des réservoirs de gaz, mais les Iraniens n’y ont pas cru, car le régime ment continuellement. La version populaire était une explosion ou une frappe militaire. Certains sites à la gloire de la capacité défensive et offensive d’Israël ont évoqué une cyber attaque de la base de Parchin et des tunnels reliant ses hangars souterrains de missiles ! Mais cela ne fait pas sens des experts israéliens ont évoqué d’autres hypothèses et par ailleurs, on aurait vu une longue suite d’éclairs en raison de l’explosion en chaîne des missiles. Rappels des faits et nos conclusions.

30.06.2020

 
Iran : Les mollahs sous une triple menace

L’administration américaine prépare deux vastes programmes de sanctions contre les mollahs. Il y a aussi du nouveau du côté de la contestation anti-régime et de la panique au sein du régime. Une triple menace qui pèse lourdement sur le régime. Point sur la situation.

14.06.2020

 
Iran : Trump pertubateur !

Trump a-t-il proposé un bon deal aux mollahs ? Pas vraiment, car il vient d’alourdir les sanctions à leur encontre et entend s’opposer à la fin des restrictions balistiques en octobre prochain. Les mollahs vont toujours très mal en raison de ces sanctions et de l’opposition des Iraniens. Voici le point sur la situation.

10.06.2020

 
Iran : Le choix incendiaire des mollahs

Il y a de nombreux incendies dans les forêts de chênes en Iran actuellement. C’est une catastrophe écologique, car ces chênes sont multicentenaires ! Les Iraniens attribuent ces incendies et la disparition des trésors écologiques iraniens aux mollahs et aux chefs miliciens. Nos compatriotes pensent qu’il s’agit de punitions aux gens des régions qui ont déclaré la guerre au régime. Cette motivation est justifiée, mais il y en a une autre bien plus criminelle et épouvantable.

06.06.2020

 
Iran : Le régime trahi par ses alliés russes et iraniens

Dans les médias français comme l’AFP, le Point, la Croix, on voit des nouvelles sur la crise en Iran, mais la capacité du régime à y faire face. Ce sont des « relativement bonnes nouvelles » mises au point par les mollahs grands habitués de désinformation pour cacher leurs difficultés et rassurer les investisseurs étrangers. La France y participe croyant préserver ses intérêts, mais la réalité est différente : le régime des mollahs va très très mal, car non seulement il est attaqué par le peuple, mais aussi ses partenaires le fuient malgré toutes les punitions qu’il leur inflige. Voici les dernières nouvelles de ce naufrage.

26.05.2020

 
Iran : Sabotage anti-régime dans le centre du pays

Les mollahs vont mal. Leur régime manque de devises et perd ses serviteurs tant financiers que sécuritaires. Il a dû annuler les rassemblements de la journée anti-israélienne de Qods car ils jugeaient impossible de réunir le peu de manifestations qu’ils avaient réunies les années passées et qu’ils jugeaient dangereux de descendre dans la rue dans cette situation. Cette annulation a renforcé l’enthousiasme des Iraniens qui défient le pouvoir depuis des mois. Les murs se sont couverts de slogans en faveur du retour des Pahlavi. Le régime a réagi avec vigueur, ses opposants aussi.

23.05.2020

 
Les Iraniens boycottent le ramadan et les mollahs !

Les Iraniens n’adhèrent pas à la psychose générée par les mollahs grâce à leur communication floue dans le style du gouvernement français et aussi grâce à surpsychose développée par les faux dissidents du régime. Les Iraniens nous enchantent, car ils n’applaudissent pas à leurs fenêtres. Ils défient les mollahs en continuant leur grève générale et à présent, en boycottant les produits et les repas offerts par les mollahs dans les mosquées à l’occasion du ramadan !

07.05.2020

 
Iran : une journée anti-confinement & anti-régime !
© IRAN-RESIST.ORG

Dans de nombreux pays européens, les dirigeants manipulent les informations relatives à la dangerosité du coronavirus pour imposer des changements politiques ou économiques au nom de la solidarité face à la crise mise en scène. En Iran, les mollahs insistent sur le nombre très élevé de morts pour cloitrer les Iraniens et les empêcher de renouer avec les manifestations anti-régime alors que la fin de l’hiver le permettrait à nouveau.

Les Européens semblent croire à la désinformation de leurs dirigeants, mais pas les Iraniens. Tous les témoignages font état de leur résistance et d’une reprise de la contestation anti-régime !

01.04.2020

 
Iran : Fête du Feu et panique financière

Hier soir, les Iraniens devaient prendre les rues et élever des buchers à l’occasion de l’ancestrale fête du feu interdite par le régime afin de défier ce dernier. Au cours des derniers jours, les mollahs n’ont cessé d’évoquer un nombre extraordinairement important de victimes de coronavirus pour empêcher les gens à manifester ainsi leur colère. Malgré leurs efforts et l’annonce d’un couvre-feu, mais aussi un temps souvent pluvieux, les Iraniens sont descendus dans les rues pour défier le régime et ont au passage rappelé son isolement

18.03.2020

 
Iran : Krach Krach Krach !

Il y a une semaine, les mollahs ont éliminé tout risque de krach en cessant de prendre en compte les ventes massives par les actionnaires des entreprises qu’ils contrôlent majoritairement ! Il s’agissait de rassurer les investisseurs étrangers par un indice toujours en hausse ! Leur système miracle a duré 6 jours !

09.03.2020

 
Iran, sous assistance respiratoire !

Selon les mollahs, l’économie iranienne se porte bien, car l’indice boursier ne cesse de monter malgré le boycott des élections, le retour du régime sur la liste noire du FATF et la panique de coronavirus qui a provoqué un embargo commercial et une quasi-grève générale ! Les mollahs mentent, car ils ont tout simplement changé le mode de calcul de leur indice boursier pour cacher leur naufrage à leurs investisseurs étrangers qui sont leurs derniers espoirs.

03.03.2020

 
کوروناویروس : ایران زنده به گور

تفسیر ۸ - ۱۱ اسفند ۱۳۹۸- کوروناویروس : ایران زنده به گور

01.03.2020

 
Iran : Coronavirus terreur !

Les mollahs annoncent chaque jour plusieurs morts par coronavirus, on est officiellement à près de 40 morts et officieusement à plus de 200 morts. Il y a parmi eux de nombreux jeunes alors que le coronavirus tue essentiellement de très vieilles personnes atteintes de maladies cardiovasculaires. En fait, les mollahs mentent délibérément pour occuper les Iraniens avec des soucis de santé et les inciter à rester chez eux afin de ne pas profiter de l’effondrement administratif et sécuritaire du régime, révélé par l’absence de toute participation lors de ses dernières élections législatives. Voici les dernières vidéos de cette propagande macabre et leur premier effet inattendu !

29.02.2020

 
Iran : Coronavirus délibéré ?

Les mollahs affirment que le coronavirus fait des ravages en Iran et bon nombre d’Iraniens y croient. Mais les victimes ne sont pas comme d’autres pays des octogénaires au cœur fragile. Le régime évoque des morts à gogo pour détourner l’attention d’autres problèmes très graves, mais aussi et surtout pour maintenir les gens à domicile et éviter des manifestations après son cuisant échec électoral qui a révélé qu’il n’avait plus aucun milicien pour se défendre.

27.02.2020

 
Iran : Élections boycottées et Corona-Farce ratée

Aujourd’hui, les Iraniens devaient voter et affirmer leur soutien au régime. Mais à 12h30, on a seulement vu des images d’archive qui affirmaient qu’ils avaient boycottaient ces élections et dit non au régime.

Depuis, le régime a sans cesse annoncé une forte mobilisation et a sans cesse repoussé la fermeture des bureaux de vote, mais on n’a pas vu les foules annoncées. On a seulement vu des bureaux de vote déserts ou presque... Nous avons en revanche eu la confirmation du boycott par des vidéos d’un site ouvrier hostile au régime. Voici les images pitoyables du régime et la preuve par images du boycott du régime tout entier.

22.02.2020

 
Iran : Élections, à midi tout indique un boycott

Les Iraniens sont appelés à voter, mais ils ont sans cesse fait état de leur boycott comme un référendum anti-régime. Hier, à la dernière minuter, le régime a annoncé une endémie de Coronavirus chinois en Iran pour ériger la peur de la contamination comme l’explication des bureaux de votes déserts. Voici le premier rapport sur les images produit par le régime depuis ce matin jusqu’à midi, heure d’Iran, soit 9h30 en France.

21.02.2020

 
Iran : Elections & la guerre des endémies !

Les Iraniens sont appelés à voter ce vendredi par les mollahs pour prouver leur soutien à leur régime. Mais tous les témoignages font état d’un boycott national du régime et de ces faux réformateurs. Les mollahs ont trouvé la parade pour dissimuler le boycott : un soi-disant début d’épidémie nationale (endémie) de Coronavirus, un risque élevé d’endémie qui nécessiterait que les gens restent chez eux à Téhéran et dans de nombreuses villes clefs !

21.02.2020

 
Iran : AFP en photo-monteuse tactique !

Hier, mardi 11 février 2020, nous avons apporté la preuve que les mollahs n’avaient pas mobilisé à l’occasion de l’anniversaire de la révolution islamique et que par ailleurs, paniqués par ce boycott massif et le risque de la fuite de leurs proches, qui sont les seuls à pouvoir d’acheter des billets d’avion, ils avaient annulé tous les vols dans les aéroports de Téhéran !

La France a choisi via l’AFP la version officielle des mollahs. De nombreux médias ont aussi failli à leur devoir d’information en diffusant ce mensonge. Nous les avons remis en cause. Aujourdhui, mercredi 1é février 2020, l’AFP et ces médias ont remis une couche de plus et ont, malheureusement pour eux diffusé une photo, qui est tout simplement un photomontage ! Zut alors !

12.02.2020

 
Iran : Boycott en direct | 3
(Al Mayadeen TV a trahi les mollahs)

© IRAN-RESIST.ORG

Ce mardi, 11 février 2020, est le 41e anniversaire de la victoire de la révolution islamique. Les événements ont démontré que le régime n’a plus de partisans et ses derniers animateurs n’osent pas s’afficher en public pour le défendre. Ils ne peuvent aussi utiliser des images d’archives en raison d’un temps inattendu et particulièrement froid et d’importantes chutes de neige.

Ce matin, le régime a zappé la neige mais n’a pu diffuser d’images jusqu’à 10 h (en Iran).

Voici le 3e et dernier pointage de la situation à 10 H 30 & à 12 h 30 en Iran,
(fin officielle des rassemblements prévus en cette journée).

11.02.2020

 
Iran : Boycott en direct | 1

Ce mardi, 11 février 2020, est le 41e anniversaire de la victoire de la révolution islamique. Les événements ont démontré que le régime n’a plus de partisans et ses derniers animateurs n’osent pas s’afficher en public pour le défendre. Ils ne peuvent pas aussi utiliser des images d’archives en raison d’un temps inattendu et particulièrement froid et d’importantes chutes de neige. Mais il est certain qu’ils annonceront de grandes manifestations puis ils diffuseront tardivement des images trafiquées pour valider ces annonces.

11.02.2020

 
Iran : Avalanches sur les cartons !

Ce samedi 1er février (2020), les mollahs devaient comme chaque année célébrer le retour de Khomeiny en Iran et lancer les festivités de décade de Fajr (aube) pour célébrer pendant 10 jours les événements de leur révolution. Mais pour ce 41e anniversaire de cet événement, on n’a rien vu de tel. Autrement dit zéro soutien au régime parmi ses proches ou les miliciens qui lui restent fidèles. Les opposants iraniens qui ont les faveurs des médias français se sont gardés de signaler cet échec hors du commun pour les mollahs ! La France continue donc à protéger les mollahs. Point sur la situation.

04.02.2020

 
Iran : vers un bouleversement climatique !

Les mollahs en difficulté face aux grandes puissances, dans la région et en Iran sont aussi menacés par la trahison et la fuite de nombreux serviteurs. Les mollahs ont opté pour la provocation intimidante pour contrer les menaces étrangères et à des mesures punitives contre leurs serviteurs. Mais les adversaires étrangers et les serviteurs iraniens des mollahs ne se laissent pas impressionner par ces derniers. Point sur la situation.

Les mollahs ont limité la bande passante d’internet en Iran et il suffit qu’il y ait 20,000 abonnés ou utilisateurs en train d’uploader des documents pour le réseau plante ! Il semble que les mollahs n’ont pas le personnel pour appliquer ce plan, car plusieurs vidéos ont pu arriver à survoler la barrière invisible des mollahs et arriver sur des comptes twitter créés en Occident.

Cependant, tous ces comptes ne sont pas fiables : certains appartiennent aux gens du régime et aux Moudj, chacun filtre les contenus qui ne lui conviennent pas, les deux filtrent les vidéos de soutien à l’action du prince Reza Pahlavi, qui est le seul leader en exil à être acclamé lors des manifestations anti-régime. Mais certaines vidéos arrivent par chance sur les comptes qui soutiennent le prince Reza Pahlavi et sa quête pour mettre fin au régime de manière pacifique et pour entériner et légitimer ce choix par un référendum sous l’égide de l’ONU.

24.01.2020

 
Iran : Hallali !

Le régime va mal. Les mollahs n’ont pu mobiliser autour de leur chef symbolique. Ils ont maintenu leur cap et n’ont apporté aucun élément d’apaisement international ou national pour sauver les gens qui sont restés à leurs côtés en raison de leur passé et redoutent la chute du régime.

Les mollahs et leurs complices, les chefs Pasdaran, tiennent bon grâce à leur restriction de la bande passante et la réduction à presque rien de la possibilité pour les Iraniens et les cadres miliciens qui leur sont hostiles de promouvoir la contestation et faire état de ses exploits. Les Français exaspèrent les Iraniens en continuant à aider les mollahs en parlant de diplomatie. Hier, les opposants ont changé d’approche et ont porté un important gros coup au régime qui continue à perdre des partisans. Voici le point sur la situation.

20.01.2020

 
Iran : Sermon contreproductif de Khamenei

Les opposants iraniens avaient promis de descendre dans la rue le jeudi 16 janvier 2020, mais on a reçu seulement 2 vidéos en raison d’une sévère réduction de la bande passante d’internet par les mollahs.

Les mollahs ont profité de leur censure en annonçant que Khamenei allait assurer le sermon de vendredi à Téhéran et qu’il y aurait aussi des manifestations en son honneur vendredi après-midi à Téhéran. Ce matin, nous avons suivi son sermon à la télévision iranienne avec une gigantesque mobilisation en faveur du régime et de Khamenei ! Mais les images avaient de nombreux défauts qui faisaient état d’un montage audiovisuel et aussi de l’isolement du régime ! Analyses des images et des faits.

18.01.2020

 


0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 | 400 | ... | 900

Flux RSS de cette rubrique