Iran Resist http://www.iran-resist.org/ fr Iran Resist http://www.iran-resist.org/IMG/siteon0.gif?1254919328 http://www.iran-resist.org/ Iran : Semaine en images n°465 Le sacrifice inutile de Rafsandjani ! http://www.iran-resist.org/article6778.html 2017-02-01 19:07:40 <img src="http://www.iran-resist.org/local/cache-vignettes/L375xH500/arton6778-618e8.jpg" align="left" hspace="4" vspace="4"> <p>© IRAN-RESIST.ORG<br class='autobr' /> La semaine dernière (30 Décembre 2016-06 Janvier 2017 / 10-17 Dey 1395) commençait sous de très mauvais auspices pour les mollahs, car la semaine précédente, ils n'avaient pas pu convaincre leurs rivaux ou l'administration démocrate et son mentor Brzezinski (partisan d'une diplomatie islamiste) de laisser le faux modéré et vrai terroriste Rafsandjani créer un nouveau parti pour piéger Trump. Puis, ils n'avaient également pas pu rassembler à l'occasion de la journée d'unité avec le (...)</p> Kaveh Mohseni 2017-02-01T18:07:40Z text/html fr Kaveh Mohseni Iran : La semaine en images n°464 La guerre des cadors ! http://www.iran-resist.org/article6777.html 2017-01-22 05:17:42 <img src="http://www.iran-resist.org/local/cache-vignettes/L500xH327/arton6777-74b29.jpg" align="left" hspace="4" vspace="4"> <p>© IRAN-RESIST.ORG<br class='autobr' /> La semaine dernière (23-30 Décembre 2016 / 03-10 Dey 1395) a commencé sous de mauvais auspices pour les mollahs, abandonnés par tout le monde, car une résolution d'initiative égyptienne du Conseil de sécurité acceptée par les 5 dont la Russie les avait surpris en condamnant entre autres leur ingérence terroriste au Moyen-Orient pulvérisant leur prétendue influence régionale censée les sauver de Trump !<br class='autobr' /> Une semaine plus tôt, ils avaient aussi échoué à imposer 30 de leurs faux dissidents (...)</p> Kaveh Mohseni 2017-01-22T04:17:42Z text/html fr Kaveh Mohseni Iran : La semaine en images 456 Trump, une douche froide pour les mollahs http://www.iran-resist.org/article6776.html 2017-01-05 12:53:13 <img src="http://www.iran-resist.org/local/cache-vignettes/L500xH236/arton6776-c66cc.jpg" align="left" hspace="4" vspace="4"> <p>La semaine dernière (28 Octobre-4 Novembre 2016 / 7-14 Abân 1395), a commencé sous le signe de la terreur pour les mollahs, car ils étaient paniqués à l'idée de l'abandon de la politique islamiste de Washington par la mafia pétrolière américaine via Trump et n'avaient pas été capables de contrer ce projet en évoquant leur disposition à leur offrir un tube subaquatique d'accès à l'Asie Centrale pour assurer leur survie.<br class='autobr' /> Les Anglais qui redoutent un deal entre les mollahs et l'Etat américain avaient alors (...)</p> Kaveh Mohseni 2017-01-05T11:53:13Z text/html fr Kaveh Mohseni Iran : La semaine en images n°439 L'anniversaire explosif de l'accord (ou la défaite) de Vienne http://www.iran-resist.org/article6784.html 2016-08-04 15:50:05 <img src="http://www.iran-resist.org/local/cache-vignettes/L500xH334/arton6784-bcedf.jpg" align="left" hspace="4" vspace="4"> <p>Nous voilà après 10 semaines de silence. Les articles que vous attendiez ont été écrits et traduit en persan pour mes émissions vers l'Iran, mais je n'ai pas eu le temps de les préparer pour une publication sur le site (chaque article nécessite 9 heures de finition). Ils seront publiés en retard cet été et vous y trouverez des détails intéressants sur l'actualité iranienne et parfois française. Mais pour rester dans le tempo, j'ai décidé de sauter 8 semaines pour reprendre le fil de l'actu. Bonne lecture et à très vite pour la suite et pour les articles manquants.</p> Kaveh Mohseni 2016-08-04T13:50:05Z text/html fr Kaveh Mohseni Iran : La semaine en images n°430 La saison des sacrifices ! http://www.iran-resist.org/article6775.html 2016-05-30 10:42:21 <img src="http://www.iran-resist.org/local/cache-vignettes/L500xH346/arton6775-c1983.jpg" align="left" hspace="4" vspace="4"> <p><font color="white"><font size="1" face="Arial">© IRAN-RESIST.ORG</font size="1" face="Arial"></font><br /><i><b><font style="background:#A9F5A9"><font size="3.5" face="Arial">La semaine dernière</font size="3.5" face="Arial"></font style="background:#A9F5A9">, <font color="red">les mollahs avaient rendez-vous avec les Sud-Coréens</font color="red"></i></b>. Peu avant leur arrivée, ils ont annoncé une possible victoire des modérés, se montrant prêts à aller vers un deal ! Les chefs Pasdaran, les nantis ripoux, les fondamentalistes et en enfin, les alliés intégristes du régime ont craint d'être sacrifiés et se sont à s'agiter.</p> <p><i><b><font color="red">Parmi eux, l'allié irakien du régime Moqtada Sadr a attaqué le Parlement</font color="red"></i></b> de son pays avec des slogans favorables aux mollahs pour saboter leur deal avec Washington. Plus fort encore, les chefs Pasdaran ont éliminé le garde du corps personnel du Guide pour montrer qu'ils étaient prêts à renverser le clergé. Les mollahs ont renoncé à leur Parlement modéré !</p> <p><i><b><font color="red">Washington a tenté d'intimider les chefs Pasdaran</font color="red"></i></b>, en soulignant leur terrorisme et en les menaçant de nouvelles sanctions, donc une totale exclusion des bienfaits d'un deal, s'ils organisaient de nouvelles manœuvres dans le golfe Persique. Puis Washington a proposé un deal via la Malaisie, plaque tournante de blanchiment d'argent des patrons du régime et des nantis ripoux, pour éliminer toute opposition au deal. Les mollahs n'ont pas défendu les chefs Pasdaran et ont continué à marchander leur sauvetage par un deal via la Malaisie.</p> <p><i><b><font color="red">Les chefs Pasdaran ont saboté de deal en prouvant qu'il s'agissait d'achever le régime</font color="red"></i></b> et les mollahs y ont renoncé. Ils ont aussi puni les mollahs en boycottant la réunion de solidarité à l'occasion de l'anniversaire de Mahomet. Les mollahs ont dû durcir leur discours pour récolter des soutiens d'Assad, du Hezbollah ou des Russes, mais n'ont rien obtenu de leur part.</p> <p><i><b><font color="red">Washington a tenté le deal en remettant en cause son verdict sur le terrorisme par ses alliés « les non-alignés »</font color="red"></i></b> mais aussi par la promesse d'assouplissement des sanctions pétrolières adoptées au motif du terrorisme en rappelant son accord pour les investissements en Iran alors que le régime allait organiser une exposition pétrolière à Téhéran.</p> <p><font color="white"><font size="1" face="Arial">© IRAN-RESIST.ORG</font size="1" face="Arial"></font><br /><i><b><font style="background:#A9F5A9"><font size="3.5" face="Arial">Cette semaine</font size="3.5" face="Arial"></font style="background:#A9F5A9">, <font color="red">les mollahs attendaient des sous, ils ont mis les manettes à fond</font color="red"></i></b> pour passer du Parlement divisé au Parlement modéré, ce qui a encore engendré de graves crises internes. Les mollahs ont dû sans cesse naviguer entre la modération et la surenchère. <i><b><font color="red">Voici le récit en images d'une semaine de crises et de bouleversements qui ont bien desservi les mollahs et leur régime. </font color="red"></i></b></p> Kaveh Mohseni 2016-05-30T08:42:21Z text/html fr Kaveh Mohseni Iran : Semaine en images n°429 Les conséquences inattendues (des improvisations des uns et des autres) http://www.iran-resist.org/article6774.html 2016-05-23 15:48:17 <img src="http://www.iran-resist.org/local/cache-vignettes/L500xH308/arton6774-709f0.jpg" align="left" hspace="4" vspace="4"> <p><font color="white"><font size="1" face="Arial">© IRAN-RESIST.ORG</font size="1" face="Arial"></font><br /><i><b><font style="background:#A9F5A9"><font size="3.5" face="Arial">La semaine dernière</font size="3.5" face="Arial"></font style="background:#A9F5A9">, <font color="red">les mollahs devaient recevoir le président sud-africain Zuma...</font color="red"> pour un deal pour un deal en dehors de leur encombrante focalisation sur le Moyen-Orient</i></b>. Ils devaient organiser le 2nd tour de leurs élections dont l'issue est de définir leur tendance politique pour les 4 prochaines années. Ils devaient célébrer l'échec, grâce à Dieu, de la mission militaire américaine de libération des otages. Leurs choix étaient déterminants.</p> <p><i><b><font color="red">Ils ont continué à parler du Moyen-Orient lors de la visite de Zuma</font color="red"></i></b>, convaincus que leur ingérence nuisible à tout deal était le meilleur moyen de pression sur Washington ! Ils ont aussi gardé le flou sur l'issue des élections, essayant aussi de faire pression sur Washington ! Ils ont néanmoins montré leur intérêt pour le deal et de fait le choix d'un Parlement s'affichant comme modéré en oubliant délibérément de célébrer l'échec de la mission américaine de libération des otages en 1980.</p> <p><i><b><font color="red">Washington excédé par ses manœuvres qui pouvaient saboter son deal</font color="red"></i></b> pour la reprise en main du régime a durci le ton, en confirmant son soutien le verdict du terrorisme des mollahs ou en évoquant le dernier missile des chefs Pasdaran.</p> <p><i><b><font color="red">Les mollahs ont alors fait un pas vers Moscou</font color="red"></i></b> dans l'espoir d'obtenir les S-300 et relancer le chantage diplomatique avec Washington. Larijani a aussi fait un pas vers la Chine en lançant des pics contre Washington. Mais aucun n'a réussi à provoquer une escalade.</p> <p><i><b><font color="red">Les mollahs coincés dans leurs échecs</font color="red"></i></b> devaient nécessairement donner la victoire à leurs soi-disant modérés. Mais cela ne pouvait qu'accentuer la panique de chefs Pasdaran, des fondamentalistes, les ripoux enrichis dans leur sillage et sur le dos du peuple. Pour les rassurer, les mollahs ont écrit au pion onusien de Washington, Ban Ki-moon, demandant son intervention contre la saisie, dans l'espoir d'une réponse positive de sa part montrant la disposition de Washington d'annuler le verdict devenu une source de tensions fatales pour le deal.</p> <p><i><b><font color="red">Washington n'a pas annulé le verdict par un jeu judiciaire</font color="red"></i></b>, mais il a montré sa satisfaction par l'annonce d'une possible médiation de Ban Ki-moon et l'arrivée d'un médiateur de premier plan la Corée du Sud, pour un deal facile basé sur la rupture du régime avec la Corée du Nord (avec qui il n'a que peu très de relations utiles).</p> <p><i><b><font color="red">Les mollahs ont vu dans ce geste un aveu de faiblesse de Washington</font color="red"></i></b> et ont fini la semaine sans annoncer de résultats dans l'espoir d'arracher un deal avec des garanties fermes pour leur sécurité en Iran et hors Iran.</p> <p><font color="white"><font size="1" face="Arial">© IRAN-RESIST.ORG</font size="1" face="Arial"></font><br /><i><b><font style="background:#A9F5A9"><font size="3.5" face="Arial">Cette semaine</font size="3.5" face="Arial"></font style="background:#A9F5A9">, <font color="red">les mollahs devaient enfin annoncer les résultats !</font color="red"></i></b> Ils ont tardé à venir ! Ils attendaient le représentant de la Corée du Sud ! Mais, dans l'attente des tensions inattendues sont apparues au sein du régime et chez ses vrais alliés islamistes qui pouvaient être sacrifiés dans le deal ! In fine, les mollahs ont dû reculer pour éviter de couler avant d'arriver à leurs chères garanties américaines de sécurité. <i><b><font color="red">Voici le récit en images d'une semaine de guerres internes dans la sphère islamo-révolutionnaire des mollahs, empêchant ces derniers de pactiser avec l'ennemi pour sauver leurs peaux</font color="red">. Ils ont détesté. Nous avons adoré. Vous allez adorer</i></b>.</p> Kaveh Mohseni 2016-05-23T13:48:17Z text/html fr Kaveh Mohseni Iran : La semaine en images n°428 Le cinéma des mollahs ! http://www.iran-resist.org/article6773.html 2016-05-18 15:51:02 <img src="http://www.iran-resist.org/local/cache-vignettes/L500xH357/arton6773-be9de.jpg" align="left" hspace="4" vspace="4"> <p><font color="white"><font size="1" face="Arial">© IRAN-RESIST.ORG</font size="1" face="Arial"></font><br /><i><b><font style="background:#A9F5A9"><font size="3.5" face="Arial">La semaine dernière</font size="3.5" face="Arial"></font style="background:#A9F5A9">, <font color="red">les mollahs & associés devaient recevoir Mogherini, mais ils ne faisaient aucun effort</font color="red"></i></b>. Cette dernière a fait mine de s'adresser à leurs rivaux, les chefs Pasdaran qui sont les plus menacés par l'ouverture des dossiers de terrorisme. Les mollahs ont gardé leur distance avec Assad pour éviter de perdre le monopole des marchandages avec Washington. Ils ont été récompensés par le droit à une nouvelle rencontre avec Kerry à New York. Mais dans les discussions qui ont suivi avec Mogherini, ils ne sont pas allés plus loin et reniant le Hezbollah et n'ont pas pu parvenir à obtenir le soutien de Mogherini permettant de concrétiser un deal dans la foulée à New York.</p> <p><i><b><font color="red">Washington déçu par ce nouveau rebondissement des mollahs</font color="red"></i></b> les avait punis par son pion européen Mogherini en exigeant leur alignement à propos de la Syrie et du Yémen ou encore en déplorant un les violations des droits de l'homme en Iran, mais il avait maintenu la rencontre de New York dans l'espoir de les dominer après ces nouvelles pressions.</p> <p><i><b><font color="red">Les mollahs, qui restaient visiblement dans l'optique d'obtenir des garanties fermes</font color="red"></i></b>, devaient alors se montrer forts, mais ils ont manqué de troupes à l'occasion de la journée de l'armée. Leur défilé était factice et on y a constaté que les Russes n'avaient pas tenu parole et leur refusaient encore les missiles du système défensif S-300. La panique interne s'est alors amplifiée.</p> <p><i><b><font color="red">Le clergé et ses pions s'étaient alors réfugiés dans la propagande tout en restant en dialogue avec Kerry</font color="red"></i></b>. Ils cherchaient donc à calmer les paniqués pour continuer en cachette des négociations où ils n'avaient aucune chance de s'imposer ! Les chefs Pasdaran qui sont en première ligne des accusations de terrorisme, ont alors tiré sans ramdam un missile capable de porter une tête nucléaire, lançant un avertissement discret qu'ils pourraient enflammer la région pour faire reculer Washington !</p> <p><i><b><font color="red">Washington a esquivé</font color="red"></i></b>. Moscou a révélé le tir. Washington a encore nié privant les chefs Pasdaran de leur chantage à la déstabilisation de la région.</p> <p><i><b><font color="red">Les chefs Pasdaran ont fait mine de retourner leur veste</font color="red"></i></b> et devenir les agents islamistes de Washington ! En l'absence d'un signe positif, ils ont encore changé de position se disant fidèles au clergé pour bénéficier à ses côtés de l'arrangement nécessaire avec Washington. Mais les 5-1 ont bloqué tout arrangement en insistant sur leur rôle onusien (le processus 5+1).</p> <p><i><b><font color="red">La situation s'est ainsi à nouveau bloquée</font color="red"></i></b> enfin de la semaine dernière pour les mollahs. Washington n'a pas renoncé à la menace d'accusation de terrorisme qui avait rendu les Pasdaran très instables. Ces derniers pouvaient encore créer la surprise et Washington pouvait se montrer plus dur. Les mollahs pouvaient aussi être attaqués indirectement à l'occasion du 2nd des élections. Pour se maintenir au pouvoir et garder la direction des chantages et des marchandages, les mollahs ont appelé à l'unité et choisi la fuite en avant en évoquant le droit au nucléaire militaire !</p> <p><i><b><font color="red">Washington a esquivé leur propos</font color="red"></i></b> et a encore insisté sur la neutralisation de leur accès à la bombe grâce au dialogue (sanctions et menaces). Kerry a même affirmé le droit au business avec les mollahs, donc l'accès au circuit du dollar) avant sa dernière rencontre avec leur représentant Zarif à New York, mais sans dénoncer la saisie et surtout l'accusation de terrorisme afin d'avoir un vrai moyen de pression sur son interlocuteur. Ce dernier ne pouvait pas céder avec le maintien de cette accusation. La rencontre a échoué.</p> <p><i><b><font color="red">Washington a mis ses espoirs en son prochain médiateur</font color="red"></i></b>, le président sud-africain affairiste Zuma (qui devait éloigner le régime de sa focalisation sur le Moyen-Orient).</p> <p><font color="white"><font size="1" face="Arial">© IRAN-RESIST.ORG</font size="1" face="Arial"></font><br /><i><b><font style="background:#A9F5A9"><font size="3.5" face="Arial">Cette semaine</font size="3.5" face="Arial"></font style="background:#A9F5A9">, <font color="red">les mollahs devaient organiser le 2nd tour de leurs élections dont l'issue est de définir leur tendance politique pour les 4 prochaines années</font color="red"></i></b>. Ils devaient célébrer l'échec grâce à Dieu de la mission militaire américaine de libération des otages. Enfin, ils devaient rencontrer Zuma, le dernier médiateur de Washington et grâce à lui sortir des sujets épineux comme la Syrie et ainsi aplanir la voie pour parvenir à un deal.</p> <p><i><b><font color="red">Mais cela était très loin de la ligne dure que les mollahs venaient de choisir</font color="red"></i></b> pour contenir les chefs Pasdaran devenues instables par la faute de la menace qui pèse sur eux et pour garder le contrôle des marchandages.</p> <p><i><b><font color="red">Aucune ouverture n'était possible</font color="red"></i></b>. Washington se berçait d'illusions ! Il ne pouvait qu'être déçu et obligé de malmener les mollahs, neutralisant de facto ses efforts pour les rendre fréquentables.</p> <p><i><b><font color="red">Les mollahs au retour pouvaient se retrouver déchirés</font color="red"></i></b>> entre la nécessité de se montrer forts et l'obligation de profiter des occasions pour trouver un arrangement avant que leur déclin ne provoque leur chute. Ils devaient donc reculer un peu de temps en temps. Les deux parties étaient contraintes à avancer et reculer sans cesse et sans doute, en désaccord ! Voici le récit en images d'une semaine de n'importe quoi, à la mode des Yankees et des mollahs ! </font color="red"></i></b></p> Kaveh Mohseni 2016-05-18T13:51:02Z text/html fr Kaveh Mohseni Iran : La semaine en images n°427 Une semaine comme une bombe à retardement ! http://www.iran-resist.org/article6772.html 2016-05-05 07:57:31 <img src="http://www.iran-resist.org/local/cache-vignettes/L500xH349/arton6772-793c8.jpg" align="left" hspace="4" vspace="4"> <p><font color="white"><font size="1" face="Arial">© IRAN-RESIST.ORG</font size="1" face="Arial"></font><br /><i><b><font style="background:#A9F5A9"><font size="3.5" face="Arial">La semaine dernière</font size="3.5" face="Arial"></font style="background:#A9F5A9">, <font color="red">Washington s'est engagé directement pour les marchandages avec les mollahs par un contrat de Boeing pour normaliser les relations avec eux</font color="red"></i></b> et et permettre l'ouverture nécessaire pour une révolution de couleur en faveur de ses pions islamo-bcbg. Les chefs Pasdaran et les fondamentalistes avaient alors cessé de critiquer les marchandages pour en faire partie de ce deal leur permettant de recycler en démocrates et bénéficier de facto d'une certaine immunité !</p> <p><i><b><font color="red">Les chefs Pasdaran et les fondamentalistes avaient alors cessé de critiquer les marchandages pour en faire partie</font color="red"></i></b>. En revanche, les nantis ripoux qui ne peuvent rien gagner et devraient tout restituer en cas de changement de régime avaient lourdement paniqué et entraîné une déplorable situation de krach financier pour le régime.</p> <p><i><b><font color="red">Les Anglais avaient aussi rejeté le deal</font color="red"></i></b> en faisant part de la réticence des grandes banques européennes à investir leur argent en Iran.</p> <p><i><b><font color="red">Washington avait tenté d'impliquer les mollahs dans ses plans anti-Assad pour les réhabiliter et faciliter son deal</font color="red"></i></b>, mais ces derniers avaient refusé de lâcher le Hezbollah qu'ils espèrent utiliser comme une assurance vie au cas où Washington reviendrait sur ses promesses !</p> <p><i><b><font color="red">Les États arabes avaient profité de l'insistance des mollahs à propos du Hezbollah</font color="red"></i></b> pour les condamner pour terrorisme dans le cadre de l'OCI.</p> <p><i><b><font color="red">Washington inquiet par cette accusation lourde des États musulmans avait tenté d'accélérer un deal</font color="red"></i></b> en améliorant l'image du régime et en insistant sur l'arrivée de son pion européen Mogherini pour neutraliser les Anglais !</p> <p><i><b><font color="red">Les Français inquiets pour leurs contrats</font color="red"></i></b> avaient alors annoncé leur retour dans quelques jours en Iran. La Russie avait tenté de saboter le deal en promettant la vente aux mollahs les armes qu'ils lui réclament ! Les mollahs avaient profité de ces soutiens pour tenir tête à Washington.</p> <p><i><b><font color="red">Washington, très fâché par leur attitude</font color="red"></i></b>, les avait aussi sévèrement punis en leur rappelant lui-même, leur passé terroriste par un verdict de saisie de 1,8 milliards de dollars de leurs avoirs pour avoir commandité plusieurs attentats au Beyrouth en 1983. Mais il avait pas annulé le voyage de Mogherini pour laisser une opportunité de changement volontaire aux mollahs !</p> <p><font color="white"><font size="1" face="Arial">© IRAN-RESIST.ORG</font size="1" face="Arial"></font><br /><i><b><font style="background:#A9F5A9"><font size="3.5" face="Arial">Cette semaine</font size="3.5" face="Arial"></font style="background:#A9F5A9">, <font color="red">les mollahs attendaient donc les Américains, mais aussi les Français et les Russes pour définir la marche à suivre !</font color="red"></i></b> Les mollahs devaient aussi organiser avec les chefs Pasdaran la journée de l'Armée (qui est sous leur contrôle). Ils devaient donc modérer leur bellicisme verbal pour éviter de rater l'occasion d'un deal bénéfique avec les Américains ou encore leurs deux adversaires, les Français et les Russes ! Certains rendez-vous ont été ratés et des tensions inattendues sont apparues mettant en valeur des priorités divergentes pour chaque camp. <i><b><font color="red">Voici le récit en images d'une semaine riche en tensions et en révélations explosives sur l'état des mollahs & associés et leurs interlocuteurs.</font color="red"></i></b></p> Kaveh Mohseni 2016-05-05T05:57:31Z text/html fr Kaveh Mohseni Iran : Semaine en images n°426 Rejetés de partout ! http://www.iran-resist.org/article6771.html 2016-04-27 14:28:10 <img src="http://www.iran-resist.org/local/cache-vignettes/L500xH334/arton6771-8b76b.jpg" align="left" hspace="4" vspace="4"> <p><font color="white"><font size="1" face="Arial">© IRAN-RESIST.ORG</font size="1" face="Arial"></font><br /><i><b><font style="background:#A9F5A9"><font size="3.5" face="Arial">La semaine dernière</font size="3.5" face="Arial"></font style="background:#A9F5A9">, <font color="red">les mollahs étaient sérieusement accusés de terrorisme par leurs voisins arabes et guère défendus par les Russes ou les Chinois</font color="red"></i></b>. Washington courtisait alors les mollahs par l'arrivée prochaine de son allié l'Italie pour agiter leur régime et aussi pour réveiller le sens commercial des 5-1 afin d'exploser leur unité hostile à ses projets. Washington était alors la seule solution pour les mollahs. Ils devaient pactiser avec eux pour avoir la paix.</p> <p><i><b><font color="red">Les chefs Pasdaran, exclus des marchandages</font color="red"></i></b> et inquiets par l'insuccès de Rohani de négocier un bon arrangement, ont accentué les attaques contre le bilan économiquement nul de l'accord signé par Rohani et faisant valoir le chantage par les missiles pour trouver un accès aux marchandages et se poser en arbitres de chantages et des marchandages. Les fondamentalistes les ont soutenu leurs arguments pour obtenir leur soutien et mais ne l'ont pas obtenu.</p> <p><i><b><font color="red">Les mollahs, mis en danger et pressés de réussir</font color="red"></i></b>, ont tenté de faire monter les enchères contre Washington en utilisant des sommets régionaux pour créer des tensions anti-américaines et pro-russes et obtenir les S-300. Ils n'y sont pas parvenus.</p> <p><i><b><font color="red">Les fondamentalistes ont tenté de s'imposer seuls en créant une commission de politique générale au Parlement</font color="red"></i></b> avant qu'ils n'y perdent la majorité. Ali Larijani les a bloqués pour donner l'avantage à aux Réformateurs, alliés du clergé et partisans d'un deal avec Washington.</p> <p><i><b><font color="red">Cependant, le gouvernent Rohani restait en danger par les chefs Pasdaran</font color="red"></i></b>. Rohani a condamné leur refus de dialogue (pour les exclure) tout en insinuant la reprise de l'enrichissement à un taux élevé au cours de la journée de l'industrie nucléaire pour garder la direction du chantage du régime, mais Washington a ignoré sa provocation et salué son ouverture pour l'intervention de ses partenaires, Italie, Inde et Boeing !</p> <p><i><b><font color="red">Les Russes ont reporté la date de livraison des S-300</font color="red"></i></b> pour agiter les mollahs et les amener à saboter ces deal ! Washington a surenchéri en affirmant qu'il changerait de ligne si les mollahs changeaient !</p> <p><font color="white"><font size="1" face="Arial">© IRAN-RESIST.ORG</font size="1" face="Arial"></font><br /><i><b><font style="background:#A9F5A9"><font size="3.5" face="Arial">Cette semaine</font size="3.5" face="Arial"></font style="background:#A9F5A9">, <font color="red">on devait assister à des changements ou au contraire à un raidissement !</font color="red"></i></b> Les mollahs avaient aussi une occasion d'avancer. Washington était ravi, mais par la Russie. Les mollahs devaient aussi aller au dernier sommet de l'organisation de coopération islamique et se mesurer à leurs ennemis arabes. Ils pouvaient changer ou les provoquer. Mais il y a pas eu de miracle. Ils ont restés compliqués. Les tensions internes ont repris et ils mollahs ont dû durcir leur position ! Washington est revenu au dialogue sous la menace ! Les mollahs ont surenchéri... <i><b><font color="red">Voici le récit en images d'une semaine très agitée et bien éprouvant pour les mollahs et leurs interlocuteurs. </font color="red"></i></b></p> Kaveh Mohseni 2016-04-27T12:28:10Z text/html fr Kaveh Mohseni Iran : La semaine en images n°425 Des agitations brouillonnes et du désespoir ! http://www.iran-resist.org/article6770.html 2016-04-21 17:57:41 <img src="http://www.iran-resist.org/local/cache-vignettes/L500xH334/arton6770-9ce4b.jpg" align="left" hspace="4" vspace="4"> <p><font color="white"><font size="1" face="Arial">© IRAN-RESIST.ORG</font size="1" face="Arial"></font><br /><i><b><font style="background:#A9F5A9"><font size="3.5" face="Arial">La semaine dernière</font size="3.5" face="Arial"></font style="background:#A9F5A9">, <font color="red">les mollahs étaient sérieusement accusés de terrorisme par leurs voisins arabes et guère défendus par les Russes ou les Chinois</font color="red"></i></b>. Washington courtisait alors les mollahs par l'arrivée prochaine de son allié l'Italie pour agiter leur régime et aussi pour réveiller le sens commercial des 5-1 afin d'exploser leur unité hostile à ses projets. Washington était alors la seule solution pour les mollahs. Ils devaient pactiser avec eux pour avoir la paix.</p> <p><i><b><font color="red">Les chefs Pasdaran, exclus des marchandages</font color="red"></i></b> et inquiets par l'insuccès de Rohani de négocier un bon arrangement, ont accentué les attaques contre le bilan économiquement nul de l'accord signé par Rohani et faisant valoir le chantage par les missiles pour trouver un accès aux marchandages et se poser en arbitres de chantages et des marchandages. Les fondamentalistes les ont soutenu leurs arguments pour obtenir leur soutien et mais ne l'ont pas obtenu.</p> <p><i><b><font color="red">Les mollahs, mis en danger et pressés de réussir</font color="red"></i></b>, ont tenté de faire monter les enchères contre Washington en utilisant des sommets régionaux pour créer des tensions anti-américaines et pro-russes et obtenir les S-300. Ils n'y sont pas parvenus.</p> <p><i><b><font color="red">Les fondamentalistes ont tenté de s'imposer seuls en créant une commission de politique générale au Parlement</font color="red"></i></b> avant qu'ils n'y perdent la majorité. Ali Larijani les a bloqués pour donner l'avantage à aux Réformateurs, alliés du clergé et partisans d'un deal avec Washington.</p> <p><i><b><font color="red">Cependant, le gouvernent Rohani restait en danger par les chefs Pasdaran</font color="red"></i></b>. Rohani a condamné leur refus de dialogue (pour les exclure) tout en insinuant la reprise de l'enrichissement à un taux élevé au cours de la journée de l'industrie nucléaire pour garder la direction du chantage du régime, mais Washington a ignoré sa provocation et salué son ouverture pour l'intervention de ses partenaires, Italie, Inde et Boeing !</p> <p><i><b><font color="red">Les Russes ont reporté la date de livraison des S-300</font color="red"></i></b> pour agiter les mollahs et les amener à saboter ces deal ! Washington a surenchéri en affirmant qu'il changerait de ligne si les mollahs changeaient !</p> <p><font color="white"><font size="1" face="Arial">© IRAN-RESIST.ORG</font size="1" face="Arial"></font><br /><i><b><font style="background:#A9F5A9"><font size="3.5" face="Arial">Cette semaine</font size="3.5" face="Arial"></font style="background:#A9F5A9">, <font color="red">on devait assister à des changements ou au contraire à un raidissement !</font color="red"></i></b> Les mollahs avaient aussi une occasion d'avancer. Washington était ravi, mais par la Russie. Les mollahs devaient aussi aller au dernier sommet de l'organisation de coopération islamique et se mesurer à leurs ennemis arabes. Ils pouvaient changer ou les provoquer. Mais il y a pas eu de miracle. Ils ont restés compliqués. Les tensions internes ont repris et ils mollahs ont dû durcir leur position ! Washington est revenu au dialogue sous la menace ! Les mollahs ont surenchéri... <i><b><font color="red">Voici le récit en images d'une semaine très agitée et bien éprouvant pour les mollahs et leurs interlocuteurs. </font color="red"></i></b></p> Kaveh Mohseni 2016-04-21T15:57:41Z text/html fr Kaveh Mohseni