Accueil > Israël
0 | 50 | 100 | 150

Iran : La semaine en images n°222

Depuis deux ans, chaque semaine, le peuple iranien ainsi que les Pasdaran, les Bassidjis, les militaires, les Bazaris, et même les jeunes membres du clergé boycottent les manifestations officielles du régime. C’est là une contestation passive, mais elle confirme semaine après semaine que les dirigeants sont seuls et ne peuvent pas résister à un soulèvement. Cet isolement inquiétant a provoqué une panique au sein du premier cercle du pouvoir : certains achètent de l’or et du dollar pour quitter le pays, d’autres comme les responsables de terrain ou les députés ne s’affichent plus avec les dirigeants. Le régime fait ainsi face à deux ennemis : la contestation (passive) et l’effondrement de ses troupes. Pour empêcher la contestation et la fuite des siens, il annonce des pendaisons, promet de sévir contre les fraudeurs bancaires (ses associés agités) et surtout, il évoque sans cesse l’existence de troupes fidèles.

Dernièrement, le boycott unanime de la commémoration annoncée en hommage à Fâtemeh, la fille martyre de Mahomet, puis le boycott massif des élections législatives du régime ont confirmé l’absence de ces troupes fidèles. Le régime a compris qu’il devait éviter les annonces de rassemblements car leur échec mettraient en évidence son isolement : il a tenté de marquer son autorité en parlant de sa capacité de répression pour évoquer l’existence de troupes fidèles et a annoncé l’arrivée de nouvelles troupes, mais les images qu’il a diffusé n’étaient pas à la hauteur des annonces. Cette nouvelle propagande timorée a inquiété ceux du régime qui n’y croient plus et l’on a eu droit à une nouvelle semaine agitée sur le marché du dollar et de l’or.

Washington n’a pas alors évoqué de nouvelles pressions contre les mollahs ainsi malmenés car il a été à l’origine de la révolution islamique pour installer un régime agitateur en Asie Centrale russe. Ce régime devait être dirigé par ses pions notamment les Moudjahiddines du peuple, mais les mollahs les ont chassés du pouvoir. Aujourd’hui l’Etat américain sanctionne les mollahs et propose la réconciliation qui signifie une rétrocession du pouvoir à ses pions de 1979 ; c’est pourquoi Washington affirme sans cesse qu’il ne veut aucun changement de régime et que par ailleurs il n’accorde aucune aide à l’opposition quand elle se dit laïque. L’affaiblissement du régime au cours de ces derniers jours a surtout inquiété Washington, il a envoyé des émissaires à Téhéran pour sonder la disponibilité des mollahs à céder le pouvoir via une révolution de couleur afin d’avoir un espoir d’absolution politique. Les mollahs ont refusé ce processus car il ne compte aucune garantie pour leur sécurité. Ces missions de dernière chance ont davantage inquiété les derniers collaborateurs du régime. Les mollahs devaient contre-attaquer…

En fin de la semaine dernière, les mollahs sont revenus à une propagande plus classique et plus offensive en annonçant un grand rassemblement de sympathisants à l’occasion d’une nouvelle tournée régionale d’Ahmadinejad à Khorassan, une région où la contestation est forte pour insinuer qu’il avait même des réserves là où ils perdent pied. Cependant, on n’a pas vu d’images d’une foule à perte de vue. Le régime a évité ce mensonge exubérant et facilement démontable. A la place de cette propagande primaire, le régime a diffusé des images d’une foule restreinte pour dire qu’il n’avait peut-être pas de réserves illimitées de sympathisants, mais qu’il avait quand même une réserve suffisante pour tenir encore face à la masse de ses opposants passifs. Le régime a joué la carte de la vérité sur son état. Mais nous avons pu trouver des détails qui révélaient que les images proposées étaient contrefaites, qu’en d’autres mots, il n’y avait pas eu un quelconque rassemblement en son honneur à Mashad. Les associés du régime qui ont leurs propres réseaux d’informateurs l’ont d’ailleurs su avant tout le monde et se sont encore une fois précipités sur le dollar pour convertir leur fortune et plier bagages avant que ce régime isolé ne tombe ou ne pactise avec Washington, les entraînant dans les deux cas dans sa chute. Le régime a fini la semaine sur une note de grave crise de confiance interne.

Cette semaine, le régime devait riposter vite et se montrer fort pour arrêter l’hémorragie. Dans le même temps, généralement en cas d’échec, les dirigeants se mettent au vert et les sous fifres de confiance, Ghalibaf, maire de Téhéran et Velayati, responsable du soutien aux islamistes régionaux, prennent le relais avec des inaugurations ou des mini conférences pour leur permettre de remplir la semaine tout en se faisant oublier pour tourner la page. Le régime était donc face à une contradiction. A cela s’ajoutait une autre difficulté : le mardi 15 mai à l’occasion de l’anniversaire de la création de l’Etat hébreu, il devait rassembler tous ses serviteurs pour de gigantesques marches de haine à Téhéran, mais aussi partout en Iran là où il affirme avoir des troupes !

La situation était compliquée. Pour résumer disons que le régime a oublié Israël pour quelques jours et a tenté de faire oublier son amnésie avec des affaires médiatiquement fortes : de l’agitation autour de la nomination du Golfe Persique, de l’agitation autour d’une fatwa de mort contre un faux opposant ou encore des annonces de création de nouvelles brigades policières.

Cette semaine, le régime s’est ainsi retrouvé dans une suractivité politique alors qu’il devait être dans une configuration inverse. Mais puisque ses derniers associés doutent de tout ce qu’il annonce, il devait nécessairement publier des images pour authentifier ses annonces. C’est ainsi que l’on se retrouve avec une belle masse d’images peu glorifianest car on y voit surtout l’absence de réserves capables de le sauver. Voici un nouveau panorama sur le boycott populaire et l’effondrement interne du régime. C’est aussi le récit d’une semaine pleine de revers pour le régime des mollahs.


22.05.2012

Iran : à propos des rumeurs de frappes israéliennes...

On reparle encore de frappes israéliennes. Malgré la vraisemblance des rumeurs, nous avons des raisons de croire que cette intervention n’aura pas lieu. Nous avons consacré de nombreux articles à ce sujet. Voici une petite sélection des articles et des analyses sur... « une guerre qui n’aura pas lieu ! »


16.02.2012

Iran-sanctions : Washington et les employés du mois, la Suisse et Israël !

Selon le ministre des Affaires étrangères d’Israël, on peut encore négocier trois ans avec Téhéran. La Suisse qui représente les intérêts américains à Téhéran insiste également sur le dialogue. Ces deux « employés du mois » préparent le terrain à la poursuite de l’apaisement alors que Téhéran s’apprête à refuser encore tout dialogue constructif avec Washington en 2011.


31.12.2010

Iran - Jundallah : La dernière tentative de Washington

Trente-neuf personnes ont été tuées et plus de 50 blessées mercredi dans une mosquée de la ville iranienne de Chahbahar lors d’un attentat suicide perpétré par le groupe armé islamo-séparatiste Jundallah qui opère depuis le Pakistan, allié des Etats-Unis. La terreur est normalement censée déstabiliser les Etats, mais cette bombe est une aubaine pour les mollahs car ils peuvent évoquer la menace d’un éclatement en cas de chaos pour dissuader les opposants de se lancer dans un soulèvement. Ce n’est pas un hasard, Washington a agi pour sauver un régime en perdition dont il a besoin pour contrôler la région.


16.12.2010

Iran : Un front arabe contre les mollahs ?

Selon la presse, un diplomate de haut rang des Emirats Arabes Unis a fait savoir que son pays soutenait une frappe (américaine ou israélienne) des installations nucléaires iraniennes. On a entendu des propos arabes similaires tout au long de la semaine dernière. Sur la base de cet ensemble, de nombreux sites pro-israéliens ont conclu qu’il y avait un front arabe contre l’Iran. Or, il s’avère que les propos ont été mal rapportés…


09.07.2010

Iran : Rumeurs d’une guerre qui n’aura pas lieu !

Il y a une semaine, la presse israélienne a affirmé qu’une douzaine de navires de guerre américains (dont un porte-avions) et un navire de guerre israélien avaient traversé le Canal de Suez avec la collaboration discrète de l’armée égyptienne pour faire route vers la mer rouge. L’annonce est devenue par la suite une rumeur sous l’effet de sa reprise par certains sites qui aiment prétendre disposer d’infos secrètes, ce qui a donné lieu à des rumeurs d’une frappe imminente des installations nucléaires iraniennes. Ce n’est pas la première fois que de telles choses arrivent. Les autorités américaines ont pour leur part ni confirmé, ni démenti. Cela n’est pas non plus une attitude inédite : tout au long de la présidence Bush en parallèle aux efforts diplomatiques intenses pour renouer le dialogue avec Téhéran en vue d’une entente vitale pour les Etats-Unis, les autorités américaines avaient frappé sur les tambours de la guerre. A l’époque, notre pronostic était qu’il n’y aurait pas de guerre, nous le maintenons : il n’y aura pas de guerre, mais nous assistons à un retour des tambours de la guerre dans une version plus efficace.


26.06.2010

IRAN-GAZA: TURKEY SUPERSTAR !

© IRAN-RESIST.ORG – June 8, 2010 | Since several months, Turkey has appeared in the news as an improvised negotiator in the Iranian nuclear crisis. Lately it took part in the signature of a nuclear compromise with the mullahs. For a week it has become very topical as an emerging actor on the international scene in the world’s thorniest conflict. From our point of view, this Turkey superstar is the outcome of Washington’s will and this can’t be a riskless situation for this country.


19.06.2010

Iran – Gaza : La Turquie superstar !

Depuis quelques mois, la Turquie était présente dans l’actualité comme un négociateur improvisé dans la crise nucléaire iranienne. Elle a dernièrement pris part à la signature d’un compromis nucléaire avec les mollahs. Elle est depuis une semaine au centre de l’actualité comme un acteur émergeant de la scène internationale dans le conflit le plus épineux de la planète. De notre point de vue, cette Turquie superstar est le produit de la volonté de Washington et ce n’est pas sans risque pour ce pays.


08.06.2010

Iran - Israël : 36 ans de mésentente sur le TNP

La crise nucléaire iranienne vient de passer au second plan après la déclaration finale de la Conférence 2010 de suivi du TNP axé sur un Moyen-Orient sans arme nucléaire, projet qui focalise les regards sur Israël. Le sujet est incandescent en raison du refus d’Israël qui se dit menacé sans cet arsenal et ne veut y adhérer tant que la paix n’a pas été signée. Alors que les pour et les contre se déchirent sur un fond de passions pro ou anti-Israélienne, il nous est paru plus constructif de rappeler les origines de ce projet et ses conséquences actuelles.


01.06.2010

Iran - Etats-Unis : Double Exercice de style à l’ONU

La république islamique d’Iran avait demandé et obtenu le droit à la parole pour son remuant président pour la journée inaugurale de la conférence de suivi du Traité de Non Prolifération. Il était prévisible que son discours serait polémique. Nous avions pour notre part évoqué des thèmes : on les retrouve tous dans le discours. Grâce à ses thèmes énumérés dans un discours plus critique que polémique, Téhéran s’est encore posé en porte-parole des déshérités du monde, ceux qui n’ont pas accès au magnifique amphithéâtre des Nations Unies pour s’exprimer. En quittant la salle au milieu de ce discours, les Etats-Unis ont donné raison aux mollahs.


04.05.2010

Iran-Russie : Les S-300 et les deux faux prétextes israéliens

En raison d’un manque de confiance en la loyauté des mollahs envers la Russie, ce pays refuse depuis 2007 de livrer à l’Iran les systèmes de missiles anti-missiles S-300. Pour justifier ce refus, la Russie fait régulièrement référence à des causes extérieures comme des demandes israéliennes. Il y a deux jours encore, elle a annoncé un report après la visite de Nétanyahou à Moscou. Les internautes pro israéliens jubilent, mais il ne faut pas crier victoire trop rapidement, la situation est bien plus complexe et risque de changer dans les prochaines semaines.


19.02.2010

Iran : Les mollahs, victimes de leur langage !

Depuis un mois, afin d’éviter l’escalade souhaitée par les mollahs, les Occidentaux ont décidé de diffuser le moins possible les propos délibérément provocateurs ou anxiogènes provenant de l’Iran. C’est un sérieux handicap pour ces derniers, les micros les fuient. Ils ont décidé d’y remédier par une ruse de Sioux, mais leur première tentative qui a lieu hier à Vienne a été un fiasco.


03.12.2009

Iran : Obama is at the limit of absurdity

© IRAN-RESIST.ORG – September 22, 2009 | The President of the Mullahs is awaited in New York in view of his speech on peace and respect between nations at the General Assembly of the United Nations. Washington was hoping that Ahmadinejad would profit from this opportunity and resume direct talks with them, but Tehran refused. In riposte the U.S. pulled out its usual menaces : A possible Israeli attack on Iranian nuclear facilities and the threat of further sanctions. Washington however to a further step towards appeasement made the incredible vow of “shooting down any Israeli aircraft using Iraqi airspace to attack Iran.” This promise came from Zbigniew Brzezinski, a super Czar of the American diplomacy, and personal advisor to Obama, a man extremely well listened in Iran. This announcement has nothing to do with Israel but with Brzezinski’s doctrine on Central Asia followed for the past 33 years by all the American Presidents.


27.11.2009

Iran : Ahmadinejad propose un nouveau départ à Obama

Hier, Washington faisait état de son intention de faire pleinement preuve d’apaisement pour rétablir les relations diplomatiques avec Téhéran. Moins de 24 heures après, Téhéran a posé une seule condition préalable : « la rupture des relations américaines avec Israël ».


12.11.2009

Iran : A turkish sandwich in Tehran

The Turkish Prime Minister, Rajab Tayyeb Erdogan, is in Tehran. Before his arrival, he took a very hard line on the pet hates of the mullahs : Israel, France, Sarkozy. From his arrival, he expressed his support to the mullah’s right for nuclear enrichment. He also criticized the 5 greats which have nuclear bombs and prevent others from having it. Since two days, the man to whom Obama expressed his support to enter Europe became a clone of Ahmadinejad without necessarily triggering any critics against the White House. He is obviously on a recommended assignment. But what is the secret message of this speech ?


28.10.2009

Iran : Un sandwich turc à Téhéran

Le Premier ministre Turc Rajab Tayyeb Erdogan est à Téhéran. Avant son arrivée, il a adopté un ton très dur contre les bêtes noires des mollahs : Israël, la France, Sarkozy. Depuis son arrivée : il a apporté son soutien au droit des mollahs à l’enrichissement nucléaire. Il a aussi critiqué les 5 grands qui ont des bombes nucléaires et empêchent les autres d’en posséder. Depuis deux jours, l’homme à qui Obama a apporté son soutien pour entrer dans l’Europe est devenu un clone d’Ahmadinejad sans pour autant déclencher la moindre critique de la Maison-Blanche. Il est évidemment en mission recommandée. Mais quel est le message secret de ce discours ?


28.10.2009

Iran : Téhéran contre-attaque !

Il y a un mois, Téhéran acceptait de reprendre le dialogue pour échapper à de nouvelles sanctions américaines. Dans le cadre de ce dialogue, il s’était engagé, selon un plan américain, à échanger 75% de son stock d’uranium enrichi à 3,5% contre 200 à 300 kg de combustible nucléaire à base d’uranium enrichi à 20% pour alimenter le réacteur iranien de recherche de l’université de Téhéran en activité depuis 1967. Washington espérait ainsi réduire le stock iranien d’uranium faiblement enrichi pour baisser le niveau de gravité du programme nucléaire iranien pour éviter l’adoption de nouvelles sanctions. Téhéran vient de faire savoir qu’il ne veut pas de cette solution.


27.10.2009

Iran-Israël : Ni dialogue, ni apaisement

Hier, sur la base d’un article du quotidien israélien Haaretz, plusieurs médias français (AFP, RFI, le Monde) ont fait état d’un dialogue amical entre les représentants iraniens et israéliens lors d’une conférence secrète au Caire. Téhéran a vivement démenti.


23.10.2009

Iran-Israel : Neither Dialogue nor Appeasement

Yesterday, according to an article published by the daily newspaper Ha’aretz, several French media -AFP, RFI, Le Monde- told about some friendly dialogue between Iranian and Israeli representatives during a secret conference in Cairo. Tehran denied strongly.


23.10.2009

Iran : Obama va atteindre le seuil de l’absurdité

Le président du régime des mollahs est attendu à New York en vue de faire un discours sur la paix et le respect entre les peuples pendant l’AG de l’ONU. Les Américains auraient préféré qu’il mette à profit ce séjour pour les rencontrer ce qui a été exclu par Téhéran. En réponse, les Américains ont dégainé les mêmes menaces : une possible attaque israélienne et de possibles sanctions. Ils ont néanmoins introduit en parallèle des annonces d’apaisement dont une incroyable promesse d’« abattre tout avion israélien qui survolerait l’Irak pour atteindre l’Iran ». A l’origine de cette promesse se trouve Zbigniew Brzezinski, maître à penser de la diplomatie américaine, conseiller personnel d’Obama, un homme très écouté en Iran. Cette déclaration n’a rien à voir avec Israël, mais tout avec l’Iran et la doctrine Brzezinski appliquée en Asie Centrale depuis 33 ans par les différents présidents américains.


22.09.2009

Iran : With Obama’s agreement, Israel is arming the Hamas

According to a reliable source in Israel, a major part of Iranian missiles that are intended for Hamas passes in transit to Gaza via Israeli border. In Israel, Ha’aretz mentioned links between Pasdaran and local mafia. This is not a much realistic explanation but this doesn’t explain the inaction of the Israeli army and the strange silence of this democratic country’s government which doesn’t denounce those deliveries. There’s no mistake but a strategy. | Decodings |


20.08.2009

Iran : Avec l’accord d’Obama, Israël arme le Hamas

Selon une source sûre en Israël, la majeure partie des missiles iraniens destinés au Hamas transite vers Gaza via la frontière israélienne. En Israël, Haaretz parle de liens entre les Pasdaran et la mafia locale. C’est une explication peu réaliste car cela n’explique pas l’inaction de l’armée israélienne et l’étrange silence du gouvernement de ce pays démocratique qui ne dénonce pas ces livraisons. Il n’y a pas d’erreur, mais une stratégie.
| Décodages |


20.08.2009

IRAN : Where are my missiles ?

© IRAN-RESIST.ORG – August 14 2009 | For long time, Americans threatened to strike Iranian nuclear plants as military option In order to become able to face such threat, Tehran searched for long for acquiring a worthy anti-aircraft defence but it didn’t manage to get it. Because it lacks of such equipment, it is asking currently to the AEIA for a solution that could make such strike forbidden.


14.08.2009

Iran : Mais où sont passés mes missiles ?

Depuis longtemps, les Américains agitent la menace d’une frappe des installations nucléaires iraniennes sous le terme de l’option militaire. Pour y faire face, Téhéran a longtemps cherché à acquérir une DCA digne de ce nom sans jamais y parvenir. En l’absence de cet équipement, à présent, il demande à l’AIEA une résolution interdisant ce genre de frappe.


14.08.2009

Iran : The terrible Ban-Ki Moon’s congratilations

© IRAN-RESIST.ORG – August 13 2009 | The General Secretary of United Nations, Ban Ki-Moon, congratulated officially the Iranian President Mahmud Ahmadinejad for his June reelection : from now on the latter is officially the Iranian interlocutor of the Security Council.


13.08.2009

Iran : Ahmadinejad, un rebelle provisoire

Le Guide suprême Ali Khamenei a donné l’ordre à Ahmadinejad de renoncer à prendre comme premier vice-président un ministre qui avait tenu des propos pro-israéliens. Comme nous l’avions prévu, Ahmadinejad a refusé de se plier à cet ordre !


24.07.2009

Iran-Clinton : Dialogue sous le parapluie !

A son arrivée à la Maison Blanche, Obama avait écarté toute possibilité d’une frappe israélienne contre l’Iran. Il espérait donner la chance à un dialogue bilatéral. Cette volonté a toujours rencontré le refus de Téhéran. On a alors assisté à des retours par intermittence d’une menace de frappes israéliennes comme tout récemment. Encore une fois, Washington a calmé le jeu, cette fois via le chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton en visite en Thaïlande.


23.07.2009

Iran : La rumeur israélienne explose la main tendue par Obama

Il y a deux jours, le futur directeur de l’AIEA, le pro-américian Amano évoquait l’absence d’activités nucléaires militaires de la part des mollahs sans être critiqué par Washington. Téhéran n’a pas répondu à cet appel du pied et en réponse, comme à chaque fois que Téhéran ne donne pas suite aux offres de dialogue et d’apaisement d’Obama, on voit poindre à l’horizon des insinuations d’autorisation américaine d’une frappe militaire israélienne.


07.07.2009

Iran-Israël : Avigdor Lieberman sera une colombe éphémère

« Israël n’a pas l’intention de bombarder l’Iran malgré la menace que représente pour le monde le programme nucléaire développé par Téhéran », a déclaré le mercredi 3 juin lors d’une conférence de presse à Moscou le chef de la diplomatie israélienne Avigdor Lieberman. Nous n’avons cessé de mettre en cause la possibilité d’une telle attaque, cependant, le propos n’est pas de faire cocorico, mais d’expliquer ce changement de discours.


08.06.2009

Iran : Israeli strike will never happen

© IRAN-RESIST.ORG – May 19 2009 |After his talk with Obama, Benjamin Netanyahu implied that he was free to take action for Israel’s defense if American dialogue with Iran would fail. This statement sounds like a declaration that was made many times and shows some new element. | Decodings |


20.05.2009

Iran : La frappe israélienne n’aura jamais lieu

Après son entretien avec Obama, Benjamin Netanyahu a laissé entendre qu’il était libre d’agir pour défendre Israël si le dialogue américain échouait avec l’Iran. Cette déclaration qui sonne comme déjà entendue à maintes reprises contient un élément nouveau.
| Décodages |


19.05.2009

IRAN-ISRAEL-SYRIA : THE LESSON OF DAMASCUS !

© IRAN-RESIST.ORG – May 7 2009 | As he was visiting Damascus, Ahmadinejad launched a new virulent attack against Israel by qualifying it as a “destructive microbe”. Such sentiments hurt Jews of course but it would be a mistake to analyze it from this sole point of view and reduce the whole speech to those both words. Such sentiments were pronounced to disrupt the Damascus-Tel Aviv rapprochement. It was a matter of a passionate and exciting speech in terms of analysis.


07.05.2009

Iran-Israël : La leçon de Damas !

En visite à Damas, Ahmadinejad a lancé une nouvelle attaque virulente contre Israël en le qualifiant de « microbe destructeur ». Ces propos blessent certes les juifs, mais ce serait un tort de les analyser de ce seul point de vue et réduire l’ensemble du discours à ces deux mots. Ces propos ont été prononcés pour perturber le rapprochement Damas-Tel Aviv. Il s’agissait d’un discours passionné et passionnant en termes d’analyses.


07.05.2009

Iran : Une élection explosive !

Les forces de sécurité du régime des mollahs affirment avoir arrêté une femme soupçonnée d’être impliquée dans plusieurs tentatives d’attentats dans la capitale du pays !


05.05.2009

Iran : Les Etats-Unis et la menace d’une frappe israélienne

La menace d’une frappe israélienne a été présente tout au long de la présidence Bush comme un moyen de pression sur Téhéran. Elle était une auxiliaire de cette politique de pression mesurée sur les mollahs. Elle le demeure sous l’administration Obama comme en témoigne la date de la diffusion de la dernière rumeur de ce genre.


04.05.2009

L’Iran a déniché un argument pour refuser le dialogue

Une semaine après son discours très hostile à Israël pendant la conférence de Genève-Durban 2, Ahmadinejad aurait fait part de la disponibilité du régime des mollahs à accepter une solution à deux Etats pour résoudre le conflit israélo-palestinien. | Décodages |


28.04.2009

Iran : Ahmadinejad est plus conciliant après Durban 2

A Genève, les délégations européennes ont quitté la salle pendant le discours d’Ahmadinejad. Ce départ a déclenché un rire satisfait chez Ahmadinejad. C’est ce qu’attendait Téhéran.


27.04.2009

IRAN – DURBAN 2 : ISRAEL, A USEFUL OBSESSION !

© IRAN-RESIST.ORG – April 22 2009 | The Geneva conference was marked by the new speech of Ahmadinejad on Israel and the boycott of various delegations in protest in this obsessive speech. The fact to not analyze this speech would be a mistake : this speech is not an ideological obsession but a tactical necessity for a vaster plan.


22.04.2009

Iran–Israël : Sylvain Shalom imite Ahmadinejad

Au lendemain du discours très politisé d’Ahmadinejad à la conférence sur le racisme, Silvan Shalom, vice-premier ministre d’Israël, donne le bon exemple en invitant les Arabes à se méfier des Perses qui sont selon lui des nazis. Mahmoud a trouvé son double en bêtise.


22.04.2009

Iran – Durban 2 : Israël, une obsession utile !

La conférence de Genève a été marquée par un nouveau discours d’Ahmadinejad sur Israël et le boycott des nombreuses délégations en protestation à ce discours obsessionnel. Ne pas analyser ce discours serait une erreur : ce discours n’est pas une obsession idéologique, mais une nécessité tactique pour un projet plus vaste.


22.04.2009

Iran – Durban 2 : Sortie ratée pour Ahmadinejad

Si en Occident, l’accent a été mis sur le contenu du discours d’Ahmadinejad et le départ de plusieurs délégations européennes (Finlande, France, Grande-Bretagne et Pologne) ; en Iran, le régime des mollahs a insisté sur la marginalité de cette protestation et sur le succès de son nouveau discours auprès des délégations qui sont restées.


20.04.2009

Iran-Israël : à Genève, Ahmadinejad testera un nouveau discours

A la veille de son arrivée à Genève sur un fond de polémique, faut-il lui serrer la main ou pas, Ahmadinejad annonce la couleur en déclarant qu’Israël est le « porte-drapeau du racisme ». Pour une fois, ce n’est pas un slogan, mais un vrai discours de fond. | Décodages |


20.04.2009

Le Causeur | Le gouvernement Netanyahou : une coalition antinucléaire

Gil Mihaely, historien et journaliste, apporte un éclairage intéressant sur le gouvernement formé par Netanyahou, un gouvernement où l’Iran sert de support pour des slogans, des arguments et des prétextes à tous les niveaux.


03.04.2009

Soudan : Selon Israël, il s’agissait d’un avertissement à l’Iran !

Le 26 mars 2009, la chaîne américaine CBS et les médias israéliens ont fait état d’une frappe aérienne israélienne au Soudan contre un convoi d’armes iraniennes destinées au Hamas. Nous avions vu dans ce récit une insinuation sur la capacité de frappe aérienne israélienne contre l’Iran : le site officiel du ministère des affaires étrangères d’Israël nous donne raison.


28.03.2009

IRAN-ISRAEL : A RUMOR OF STRIKE THAT IS BASED ON PRECISE DISTANCE

© IRAN-RESIST.ORG – March 27 2009 | According to an information delivered by CBS and took up by the Israeli medias, during the war in Gaza, on the past January, the air forces of Tsahal would have stroke a column of trucks that were transporting weapons sent by the Iranian Islamic Republic to the Hamas.


27.03.2009

Iran-Israël : Une rumeur de frappe basée sur des distances précises

Selon une information révélée par CBS et reprise par les médias israéliens, pendant la guerre de Gaza, en janvier dernier, les forces aériennes de Tsahal auraient frappé une colonne de camions transportant des armes envoyées par la république islamique iranienne à destination du Hamas.


27.03.2009

Iran : les Etats-Unis et Israël accordent leurs instruments

Le jour de la rencontre d’Hillary Clinton avec Ehud Olmert, Tzipi Livni et Ehoud Barak, le quotidien Haaretz a publié un document officiel paraphé par ces 3 derniers qui soutiennent le dialogue avec Téhéran exactement dans les mêmes termes utilisés par John Kerry, le président de la commission des affaires étrangères du Sénat américain. Une coïncidence de mots et de temps qui est loin d’être un hasard.


06.03.2009

Gaza : L’Iran s’invite à Charm el Cheikh

Le régime des mollahs a fait savoir qu’il avait demandé à Interpol d’intercepter partout dans le monde quinze responsables israéliens pour « crimes de guerre et violations des Conventions de Genève ». Contrairement aux apparences, il ne s’agit pas d’une nouvelle provocation anti-sémite ou anti-sioniste des mollahs. | Décodages |


03.03.2009

Iran : Les mollahs lancent leur propre tribunal international

Le régime des mollahs vient d’annoncer la création de leur propre tribunal pénal international pour poursuivre et condamner les criminels de guerre (« sionistes », ça va de soi).


24.02.2009

Iran : Washington instrumentalise encore la menace israélienne

Un rapport officiel israélien désigne l’Iran comme la plus grande menace pour Israël et relance de facto et de manière très réaliste les rumeurs d’une intervention militaire israélienne en Iran, rumeurs que les mollahs prennent très un peu au sérieux.


17.02.2009



0 | 50 | 100 | 150 [Retour à l'index des mots-clés]