Accueil > TNP+AIEA


Iran - Israël : 36 ans de mésentente sur le TNP

La crise nucléaire iranienne vient de passer au second plan après la déclaration finale de la Conférence 2010 de suivi du TNP axé sur un Moyen-Orient sans arme nucléaire, projet qui focalise les regards sur Israël. Le sujet est incandescent en raison du refus d’Israël qui se dit menacé sans cet arsenal et ne veut y adhérer tant que la paix n’a pas été signée. Alors que les pour et les contre se déchirent sur un fond de passions pro ou anti-Israélienne, il nous est paru plus constructif de rappeler les origines de ce projet et ses conséquences actuelles.


01.06.2010

Iran : La semaine en images n°116

Depuis des mois, Washington ne cesse de proposer un dialogue apaisé aux mollahs car il a besoin d’une alliance stratégique avec eux pour accéder à l’Asie Centrale. Cela ne convient pas aux mollahs car tout apaisement avec Washington -le grand protecteur d’Israël- lui ferait perdre le soutien de la rue arabe. Il cherche donc un moyen pour rendre le dialogue impossible, en réponse Washington esquive ses provocations en refusant de les médiatiser. Cette semaine, Téhéran a cru pouvoir casser cette censure grâce à la visite d’Ahmadinejad à New York pour exposer sa vision du TNP à l’ONU. Puisque les médias avaient les yeux rivés sur l’Iran, le régime a profité de l’occasion pour annoncer la tenue de nouvelles manœuvres navales sur la route des pétroliers dans le Golfe Persique. Tout était parfait, mais il y a eu des imprévus forçant Téhéran à improviser au pied levé. Voici donc les images d’une semaine où Téhéran a raté une occasion en or pour amplifier la crise afin de rendre impossible l’apaisement.


09.05.2010

Iran - Etats-Unis : Double Exercice de style à l’ONU

La république islamique d’Iran avait demandé et obtenu le droit à la parole pour son remuant président pour la journée inaugurale de la conférence de suivi du Traité de Non Prolifération. Il était prévisible que son discours serait polémique. Nous avions pour notre part évoqué des thèmes : on les retrouve tous dans le discours. Grâce à ses thèmes énumérés dans un discours plus critique que polémique, Téhéran s’est encore posé en porte-parole des déshérités du monde, ceux qui n’ont pas accès au magnifique amphithéâtre des Nations Unies pour s’exprimer. En quittant la salle au milieu de ce discours, les Etats-Unis ont donné raison aux mollahs.


04.05.2010

Iran nucléaire : Retour des menaces parlementaires contre l’AIEA

L’Iran affirme qu’il pourrait ne plus autoriser l’AIEA à accéder sans entrave à ses sites nucléaires si cette agence et ses rapports restent sous l’influence des intérêts américains, a déclaré mercredi le porte-parole du Parlement islamique, Moussa Ghorbani.


02.10.2008

Comment l’Iran drague l’Europe

Hier en Iran on évoquait une restriction de la coopération avec l’AIEA, et aujourd’hui le régime évoque la poursuite de cette coopération. Hier en Iran on évoquait une reprise du dialogue avec l’Europe et aujourd’hui on prétend le contraire. | Décodages |


30.05.2008

Iran : Décodages des propos de Larijani sur l’AIEA

Suite à la publication du dernier rapport de l’AIEA, Larijani, le nouveau président du Parlement du régime des mollahs, a averti mercredi que l’Iran pourrait revoir sa coopération avec l’AIEA. Ce milicien très lié au Hezbollah, mais qualifié de modéré par les européens, avait reçu quelques heures plus tôt les félicitations de Javier Solana pour sa nomination à la présidence du Parlement et à cette occasion, il avait informé son interlocuteur européen que Téhéran attendait la reprise du dialogue avec l’Europe. Ces deux déclarations ne sont point incompatibles. | Décodages |


29.05.2008

Iran : Le lobbying nucléaire des mollahs en France

Depuis un certain temps, le régime des mollahs qui est accusé de ne pas appliquer les règlements du Traité de Non Prolifération a décidé d’inverser l’accusation. Le TNP est basé sur la discrimination volontairement consentie par les signataires entre les EDAN (Etats dotés d’armes nucléaires) et les ENDAN (Etats non dotés d’armes nucléaires). Selon les mollahs, ce sont les EDAN, qui accusent l’Iran, qui ne respectent pas ce traité. Le thème revient régulièrement dans les discours nucléaires ou diplomatiques des mollahs et grâce à des complicités locales, il débarque en France.


12.05.2008

Iran nucléaire : Retour aux discours onusiens d’Ahmadinejad

Le milicien Saïd Jalili, ex-plume d’Ahmadinejad, actuel secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale, a fait connaître le contenu d’un paquet de propositions qui devraient résoudre tous les problèmes mondiaux. Elles sont du même tonneau que les discours incroyables faits par Ahmadinejad à la tribune des Nations Unies qui étaient écrits par ce milicien.


30.04.2008

Rafsandjani : L’Iran est prêt à des négociations avec l’AIEA

Au cours de la fameuse prière de vendredi à Téhéran, Rafsandjani, que l’on présente comme un modéré s’est déclaré en faveur d’une reprise des négociations nucléaires !


12.04.2008

Iran : Une prière de Vendredi pour contrer le TNP

Le sermon de la prière du vendredi de Téhéran est une des institutions du régime des mollahs. Quelques milliers de fidèles du régime sont conviés à écouter les états d’âme des vrais décideurs du régime. Le discours ne s’adresse pas à ceux-là (bazaris, bassidjis, Pasdaran), mais aux médias étrangers et aux chancelleries des pays partenaires. Le régime dispose de 5 à 6 prédicateurs pour délivrer ses messages. Le choix du prédicateur dépend de la gravité de la situation. Le vendredi 30 novembre, nous eûmes droit au patron absolu du régime des mollahs, Rafsandjani.


02.12.2007

Iran : L’OCI adopte le langage des mollahs

Le Secrétaire général de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI), Ekmeleddin Ihsanoglu, a déclaré lors d’une conférence de presse au Siège de l’ONU à New York que l’OCI soutenait le programme nucléaire civil de l’Iran et que les éventuels problèmes concernant ce programme devaient être traités par le biais du dialogue établi entre l’Iran et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).


08.10.2007

Iran : Un grand pas, mais en arrière !

Le 20 juin dernier, nous avons analysé un article écrit par un ex-ambassadeur de France en Iran : François Nicoullaud. Ce dernier parlait de l’inefficacité des sanctions imposées à l’Iran, même si dans les faits l’ONU n’a imposé aucune sanction économique handicapante à l’Iran. Nicoullaud proposait de « mettre entre parenthèses, au moins pour un temps, nos pressions et nos menaces de sanctions » et de revenir à une gestion du dossier par l’AIEA. Entre temps, les mollahs ont évoqué un gel des sanctions et leur appel a été entendu. C’est désormais clair, Téhéran ne se contentera pas de cette demi-mesure et exigera plus. | Décodages


08.07.2007

L’Iran, l’ordre du jour, le compromis et l’affaire du TNP

Les agences de presse internationale ont largement diffusé la nouvelle selon laquelle l’Iran aurait enfin accepté un compromis. Bien des lecteurs ont dû déchanter en apprenant que ce compromis n’avait rien à voir avec la crise nucléaire et le supposé enrichissement d’uranium, mais avec un blocage délibérément provoqué par les mollahs dans un processus de révision du Traité de non prolifération !


09.05.2007

L’Iran s’oppose à la visite de ses installations nucléaires

Avant une importante audition du représentant du régime des mollahs devant le Conseil de Sécurité, le régime a empêché les inspecteurs des Nations unies de visiter samedi une installation souterraine d’enrichissement d’uranium à Natanz.


21.03.2007

L’Iran peut-il quitter le TNP ?

L’article 10 du TNP autorise les signataires à se retirer au motif que des événements extraordinaires menaceraient les intérêts supérieurs de leur nation. Un pays ayant pris une telle décision doit la justifier et en avertir trois mois avant la date effective de retrait les autres signataires et les Nations unies.


20.07.2006

Moyen-Orient : la Russie et l’Iran, CQFD

La Russie ne soutiendrait des sanctions contre l’Iran que si ce dernier violait ses engagements pris dans le cadre du Traité de non-prolifération, a déclaré mercredi au Parlement le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.


08.06.2006

L’Iran a-t-il légitiment droit d’enrichir de l’uranium ?

L’Iran n’est pas intéressé par les mesures incitatives de l’Union européenne (UE) en échange d’une suspension de son enrichissement d’uranium, a dit mardi le porte-parole de la diplomatie iranienne Hamid Reza Assefi.


18.05.2006

Kofi Annan et sa vision de l’Iran

Kofi Annan, le secrétaire général des nations Unies a déclaré que le Conseil de Sécurité ne devait ni rivaliser avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique ni même l’affaiblir.


01.04.2006

Analyse : L'Iran insistant sur son droit à l'enrichissement

Selon les experts Russes, l’Iran n’entend pas renoncer à son enrichissement d’uranium à des fins de recherche, ce qui rend caduc le principe même d’une proposition russe d’enrichissement en Russie, visant à le priver de la maîtrise de ce procédé.


27.02.2006

Les chances de l’Iran au Conseil des Gouverneurs...

Les représentants du régime des mollahs sont en Afrique du Sud, d’autres émissaires seront dépêchés en Algérie, en Argentine, au Brésil, en Biélorussie, en Colombie, à Cuba, au Ghana, en Grèce, en Inde, en Indonésie, au Japon, au Sri Lanka, en Syrie, au Venezuela, et au Yémen. Les mollahs se préparent à contrer la saisine.


19.01.2006

Polémiques : A propos des inspecteurs de l’AIEA en Iran

Iran-resist analyse un article du Figaro : Les inspecteurs de l'AIEA sur la sellette ...
- [Le Figaro - 16.01.2006]


17.01.2006

Le Conseil de Sécurité et sa composition

Le Conseil de Sécurité des Nations unies, qui pourrait être saisi du dossier du nucléaire iranien, est le principal organe de décision de l’Onu et ses résolutions ont en principe un caractère contraignant.


12.01.2006

Les « ambiguïtés » de la Proposition Russe et le projet français de Prolifération Coopérative... et les Contre-Propositions d'IRAN-RESIST.

Le succès de la proposition Russe est un coup dur pour les Européens et plus particulièrement pour ceux de la Troïka, le transfert de la technologie nucléaire étant le meilleur sinon l’unique atout économique de France et de l’Allemagne dans les vingt prochaines années. Les Français ont trouvé la parade : La Prolifération Coopérative !


01.01.2006

Les mensonges du programme nucléaire iranien

Par Kenneth R. TIMMERMAN,} auteur de « Countdown to Crisis : The Coming Nuclear Showdown with Iran » (Compte à rebours de crise : l’épreuve de force nucléaire avec l’Iran est proche)} est le président du Middle East Data Project.


02.12.2005

Une « Loi de Rétorsion » si le Conseil de Sécurité « touche » au dossier nucléaire

Malgré l’offre du dialogue des Américains et des Européens qui ont indiqué qu’ils s’abstiendraient de demander à l’AIEA un renvoi de l’Iran devant le Conseil de Sécurité, et ce afin de laisser à la Russie une nouvelle chance de réussir une médiation avec Téhéran ; les mollahs continuent leur forcing.


22.11.2005

Le Parlement Islamique pousserait à l’enrichissement si le Conseil de Sécurité était saisi

Le Parlement Islamique aurait fait un pas mardi vers l’adoption d’une loi laissant supposer que le Gouvernement serait contraint de reprendre toutes ses activités nucléaires sensibles si le dossier iranien était transmis au Conseil de Sécurité.


02.11.2005

Surprenantes déclarations de Larijani

Lors d’un discours devant des mollahs dans la ville sainte de Qom, à 150 Km au sud de Téhéran, Larijani n’a pu retenir sa langue …


29.09.2005

TNP : le Traité de Non Prolifération

Adopté le 1er juillet 1968, entré en vigueur en mars 1970 et étendu indéfiniment en 1995, le Traité de non-prolifération (TNP) constitue la clef de voûte du régime international en matière de non-prolifération de l’arme atomique et de désarmement nucléaire. Il est également l’instrument le plus largement ratifié parmi tous les traités de désarmement ou de limitation d’armes  : seuls l’Inde, le Pakistan et Israël, trois pays possédant l’arme nucléaire, n’y ont pas adhéré.


24.09.2005

L’AIEA examine le dossier iranien

Les responsables de l’AIEA ont commencé, lundi 22 août, à Vienne, des discussions avec des experts pakistanais afin de déterminer si l’Iran a utilisé du matériel pakistanais pour enrichir de l’uranium.


23.08.2005

AIEA : Fausses Rumeurs de dissensions ?

Version officielle : La posture de Robin des Bois du nucléaire adoptée par l’Iran plairait aux pays non-alignés !


11.08.2005

L’Iran et l’AIEA : rien ne va plus !

L’Iran a réclamé aujourd’hui de l’Agence internationale de l’énergie atomique qu’elle mette tout en oeuvre pour lui permettre de reprendre des activités nucléaires ultra-sensibles. L’agence onusienne de non-prolifération avait auparavant demandé à l’Iran de ne pas briser les scellés posés sur l’usine d’Ispahan avant qu’elle mette en place des équipements de surveillance des activités de l’installation. Elle avait dit qu’il lui faudrait pour cela « jusqu’au milieu de la semaine prochaine ».


03.08.2005



[Retour à l'index des mots-clés]