Accueil > USA & les Américains
0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 | 400 | ... | 500

IRAN-ARTE : A BACKGROUND AND THREE PRESENTS

Usually, to mark the anniversary of the Islamic revolution, we are served by a plethoric number of articles in the written press describing the event as an extraordinary opportunity for Iran. This year, we were spoilt with 14 hours of disinformation in the form of apparently impartial reports on all topics dear to Islamic regime, aired on the Franco-German channel Arte. Such simplistic themes as : The bipolarisation of Iranian politics since the revolution in conservative and reformist camps…University is more accessible to the masses…Women have become omnipresent in the social sphere…Young Iranians are enjoying themselves : All lies, repeatedly reported in order to mask the harsh laws of the Sharia and the unpopularity of the regime and the revolution itself...


02.03.2010

Iran : Le rapport Amano bouleverse les données

Le nouveau directeur de l’AIEA, Yukiya Amano, a laissé entendre dans le style très particulier des rapports de l’AIEA que Téhéran poursuivait des activités nucléaires militaires en cherchant à mettre au point une ogive nucléaire. Téhéran n’est pas content. Il vient de parler d’un 1er rapport aligné sur les accusations de la CIA. C’est doublement faux car l’accusation concernant cette ogive est présente dans les précédents rapports de l’AIEA et par ailleurs depuis novembre 2007, la CIA affirme au contraire que Téhéran a arrêté ses activités liées aux ogives. Malgré cela, Téhéran a fichtrement raison. | Décodages |


20.02.2010

Iran : Discrétion sur un assassinat humiliant

Il y a une semaine, le directeur de la section atomique de l’université de Téhéran a été tué dans l’explosion d’une bombe devant son domicile. Le régime a immédiatement accusé Washington. Il y a trois jours, le procureur du régime des mollahs dans la région iranienne frontalière de la Turquie a été abattu par balles devant son domicile et le groupe armé Pejak que Téhéran associe à Washington a revendiqué l’assassinat, mais le régime se garde d’accuser le Pejak ou Washington et attribue le coup à des usuriers organisés en bande jadis arrêtés par le procureur. Une explication s’impose.


21.01.2010

Iran : Partie de paintball ratée à la frontière irakienne

Depuis le début de la crise, Téhéran joue la carte de l’escalade afin de faire reculer les Etats-Unis par la peur d’une guerre menaçant l’approvisionnement pétrolier de l’Occident. Face à cette stratégie d’amplification de la crise, Washington a mis au point une tactique d’esquive. Lassé par cette attitude fuyarde, Téhéran a décidé de passer à l’action avec l’invasion par ses soldats d’un champ pétrolier Irakien. Washington a encore fui !


19.12.2009

IRAN, PAKISTAN AND THEIR CARING AMERICAN FRIENDS

These last few days, all those for whom the Mullahs’ regime is a regional necessity, a useful factor for the American supremacy in the Middle East and Central Asia, have spoken out to affirm the absolute necessity to pursue the dialogue with Tehran. The two most significant interventions came from Bush, the number one decider in the US, and from Brzezinski the designer of the re-islamization of the regime under democratic pretexts.


10.11.2009

Iran : Shahram Amiri, otage, transfuge ou invention ?

Depuis plusieurs jours, Téhéran accuse la CIA d’avoir enlevé l’un de ses savants atomistes alors que ce dernier faisait un pèlerinage à Médine en juin dernier.


13.10.2009

Iran : A spectacular reversal thanks to the US !

In order to avoid any gesture of appeasement without laying itself opened to sanctions because of some lack of cooperation, Tehran had the idea to offer an off-board dialogue in order to urge Americans to slam the negotiation door behind. Right after it refused without getting angry, Washington accepted this dialogue in order to commit Tehran into an appeasement process. Tehran is panicking, mullahs doesn’t want anymore to use their own solution !


14.09.2009

Iran : Un retournement spectaculaire grâce aux Etats-Unis !

Afin de ne faire aucun geste d’apaisement sans s’exposer à des sanctions pour manque de coopération, Téhéran a l’idée d’une offre de dialogue hors-sujet pour pousser les Américains à claquer la porte des négociations. Après avoir refusé sans s’emporter, Washington a accepté ce dialogue pour engager Téhéran dans la voie de l’apaisement. C’est la panique à Téhéran, les mollahs ne veulent plus de leur propre solution !


14.09.2009

Iran : Missiles perdus en haute mer

Un quotidien autrichien affirme que l’Etat russe a envoyé sa marine militaire pour libérer le Cargo Arctic Sea car il souhaitait récupérer des missiles S-300 achetés clandestinement par les mollahs à des trafiquants russes. L’info est plausible car Moscou ne souhaite plus livrer ces missiles anti-missiles à l’Iran.


05.09.2009

Iran : La Russie peut-elle le sauver ?

Les Six doivent se réunir pour débattre d’un renforcement des sanctions contre l’Iran. On parle beaucoup d’une hostilité russe à de nouvelles sanctions. On pourrait envisager d’étendre l’option aux Chinois. La première est d’une efficacité très limitée, la seconde n’est pas acquise. | Décodages |


02.09.2009

Iran : Les conséquences du dernier rapport de l’AIEA

Mohamed El Baradai, le directeur de l’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a publié vendredi un rapport confidentiel accablant pour l’Iran. Le lendemain, il a publié son dernier rapport sur l’Iran en tant que directeur de l’AIEA, un rapport totalement opposé qui évoque un ralentissement délibéré des activités nucléaires, mais aussi une certaine coopération, ce qui est un très bon point pour Téhéran. El Baradai finit ainsi une carrière de double langage en beauté, on peut même parler d’un chef d’œuvre de stratégie qui peut servir les intérêts de Téhéran contre ceux de Washington.


31.08.2009

Iran : Le régime veut une crise autour des trois gringos !

Il y a une semaine, le régime des mollahs a arrêtés trois Américains entrés en effraction au Kurdistan iranien où ils auraient fait du tourisme. Téhéran a laissé décanter pour voir le degré d’implication de la Maison-Blanche. Après des efforts entrepris par Hillary Clinton pour faire libérer ces personnes, Téhéran a annoncé la couleur.


08.08.2009

Iran : Français et Américains face à Ahmadinejad

Après sa prestation de serment devant le Parlement Islamique, Ahmadinejad est devenu officiellement le prochain président de la république islamique d’Iran. Les réactions à l’investiture d’Ahmadinejad se sont unanimement focalisées sur une absence de félicitations (par les occidentaux) et non sur la légitimité du nouveau président.


07.08.2009

Iran : Agence tourisme !

Le régime des mollahs détient 3 Américains qui ont pénétré en Iran sans autorisation via la frontière irakienne. Pour Téhéran, il s’agit de militaires, mais les intéressés affirment être des touristes égarés.


03.08.2009

IRAN : AN APPEASEMENT PROMPTED BY SANCTIONS

© IRAN-RESIST.ORG – JULY 20 2009 | There’s a week ago, the G8 gave two months to the mullahs to accept the offer of the Six on pain of reinforcement on the sanctions against Iran. In answer, Tehran just changed its nuclear program director by naming Ali Akbar Salehi who advocates dialogue after a provisory suspension of enrichment in accordance with the demands of the Six’s offer. Tehran is really scared of new sanctions.


20.07.2009

Iran : Un apaisement provoqué par les sanctions

Il y a une semaine, le G8 a donné deux mois aux mollahs pour accepter l’offre des Six sous peine de renforcer les sanctions contre l’Iran. En réponse, Téhéran vient de changer le directeur de son programme nucléaire en nommant Ali Akbar Salehi qui prône le dialogue après une suspension provisoire de l’enrichissement, conformément aux exigences de l’offre des Six. Téhéran a vraiment peur de nouvelles sanctions.


20.07.2009

Iran : Le régime fustige la déclaration du G8

Alors que les médias s’attendaient à un renforcement des sanctions contre l’Iran, les dirigeants des huit pays les plus riches de la planète, les G-8, réunis à L’Aquila en Italie ont affirmé leur volonté de « privilégier le dialogue et la diplomatie pour régler le problème du nucléaire iranien ». Téhéran n’a guère apprécié. | Décodages |


10.07.2009

Iran-AIEA : Amano fait sa 1ière allégeance à Obama

À peine élu comme futur directeur général de l’AIEA, Yukiya Amano a pris une position diamétralement opposée à celle adoptée depuis 30 mois par l’actuel DG, Mohammad El Baradei en affirmant ne disposer d’aucune preuve solide que l’Iran tenterait d’acquérir l’arme nucléaire. Contrairement au apparence, cette position était attendue par les Etats-Unis.


05.07.2009

Iran-AIEA : Un pro-américain succède à El Baradai

Le régime des mollahs est dans l’œil du cyclone : il vient de perdre l’un de ses protecteurs par défaut, l’anglophile Mohammad El Baradai qui avait le don de concocter des rapports très ambigus dont les conclusions allaient toujours à l’encontre des attentes américaines. Bientôt siégera à sa place le japonais Yukiya Amano qui est très proche des Américains.


03.07.2009

Iran : Washington tente une rencontre muette !

Washington a fait savoir qu’il inviterait peut-être les diplomates iraniens en poste à l’étranger aux cocktails traditionnellement organisés par les ambassades américaines à l’occasion de la fête nationale du 4 juillet. L’annonce n’a eu aucun écho dans les médias iraniens.


05.06.2009

Iran : Du foot compliqué chez les mollahs

Il y a une semaine, Téhéran faisait état d’une récente invitation de la fédération américaine de foot pour l’organisation d’un match amical entre les équipes de l’Iran et des Etats-Unis. Deux jour après l’annonce, Téhéran a répondu favorablement, mais sans donner de date précise pour le match et en exigeant deux matchs et non un seul. La réponse est moins positive qu’il n’y paraît.


01.06.2009

Foot - Iran : Recrutement spécial en vue d’un match amical

L’administration Obama cherche par tous les moyens à faire baisser la tension entre les Etats-Unis et le régime des mollahs. Elle vient de proposer aux mollahs l’organisation d’un match amical entre les deux équipes nationales aux Etats-Unis. La réponse de Téhéran pourrait être positive, mais elle ne sera pas rapide. | Décodages |


27.05.2009

Iran : Aucun dialogue, ni avec les Six, ni avec Obama

Les présidents du Pakistan et de l’Afghanistan, c’est-à-dire, des deux plus importants alliés des Etats-Unis face aux Talibans étaient à Téhéran. A l’examen des sujets abordés, on s’aperçoit que le véritable objet de leur visite était une nouvelle offre américaine d’entente à Téhéran.


26.05.2009

Iran : Saberi enfin libre ?

Il y a une semaine, après sa libération, Roxana Saberi arrivait à Vienne. Elle vient de quitter cette ville à destination des Etats-Unis, encore plus discrètement qu’elle n’y était arrivée. On dirait qu’elle fuit les médias ! La discrétion de Roxana Saberi est peut-être due au fait qu’elle se trouve sous la surveillance d’un mouchard du régime des mollahs.


23.05.2009

Iran : Un nouveau projet pétrolier pour se consolider

Au moment où le régime a confirmé la validité de la candidature d’Ahmadinejad, ce dernier a annoncé son projet de vente d’obligations pétrolières aux Iraniens pour redistribuer les bénéfices de ce secteur. Cette décision saluée par l’ensemble de presse toutes tendances confondues est une initiative type du régime des mollahs car derrière le slogan, il y a un vrai objectif pragmatique et aussi un plan business. | Décodages |


21.05.2009

Iran : Une entremetteuse italienne à Téhéran

Le chef de la diplomatie italienne Franco Frattini est à Téhéran pour une visite de deux jours en vue d’encourager les mollahs à participer à la conférence sur l’Afghanistan qui se tiendra fin juin à Rome en marge du sommet du G8.


20.05.2009

Iran : Roxana Saberi et la méthode halwa halwa !

L’affaire Saberi est finie d’un point de vue judiciaire, mais elle continue sur le plan médiatique. Téhéran qui a raté l’exploitation politique de cette prise d’otage est en train de rater l’exploitation politique de cette libération car les versions présentées par les agences de presse occidentales tranchent avec ses attentes.


13.05.2009

Iran : Les sanctions indirectes de Washington

L’Iran a annoncé l’annulation du contrat signé en janvier dernier avec Etisalat, le géant émirati des télécommunications : Cette compagnie se dit intéressée, mais refuse de payer les 300 millions d’euros qu’elle avait promis aux mollahs.


12.05.2009

IRAN : THE HIDDEN AGENDA IN SABERI’S SECOND TRIAL

© IRAN-RESIST.ORG – May 10 2009 | A week ago, the mullahs sent packing the Japanese Minister of Foreign affairs who came to intercede in favor of Roxana Saberi. Presently they are getting ready to release her after a new trial that was announced on the 5th May. We owe such turnaround to American judiciary reprisals against the people of the regime in the United States.


10.05.2009

Iran : Les dessous du second procès de Saberi

Il y a une semaine, les mollahs envoyaient paître le ministre japonais des affaires étrangères venu intercéder en faveur de Roxana Saberi. A présent, ils s’apprêtent à la libérer suite à un nouveau procès qui a été annoncé le 5 mai. Nous devons ce retournement à des représailles judiciaires américaines à l’encontre des hommes du régime aux Etats-Unis.


10.05.2009

Iran : La tentative ratée du Japon pour libérer Roxana Saberi

Pour faire pression sur Washington, fin janvier 2009, Téhéran s’en est pris à Roxana Saberi, une journaliste irano-japonaise née aux Etats-Unis mais travaillant en Iran. L’objectif était d’échanger cet otage contre des changements dans la ligne diplomatique américaine à propos de l’Iran. Téhéran espérait une intervention des Etats-Unis, mais n’a eu droit qu’à celle de son allié le Japon, une médiation indésirable qui a tourné court.


04.05.2009

Iran : Le PEJAK reprend du service

Samedi dernier, les combattants du groupe terroriste Pejak financés par Washington avaient attaqué des postes frontaliers iraniens et tué 21 miliciens des Pasdaran chargés des frontières. En représailles, les hélicoptères iraniens ont bombardé trois villages kurdes du nord de l’Irak.


04.05.2009

Roxana Saberi : L’Iran manipule les médias !

Sur un fond de tension avec les Etats-Unis, fin janvier 2009, Téhéran s’en est pris à Roxana Saberi, une Iranienne établie aux Etats-Unis mais travaillant en Iran. Téhéran espérait une intervention musclée de l’administration Obama afin de crier à l’ingérence dans ses affaires internes pour bouder tout futur dialogue avec les Américains. Le sort de Roxana Saberi, otage du régime des mollahs, est donc lié aux évolutions des relations entre Téhéran et Washington. Pour pronostiquer des changements dans son cas, il faut s’intéresser aux passes d’armes entre les deux Etats.


29.04.2009

IRAN : Holocauste et pétrole !

Le boycott de la conférence Durban 2 par des ténors européens comme l’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas et par la suite le départ en guise de protestation de 23 délégations européennes pendant le discours d’Ahmadinejad à Genève a laissé entendre que l’Europe allait se montrer très ferme avec le régime des mollahs. Cette fermeté affichée a été de très courte durée.


25.04.2009

Iran : Affaire Saberi – Ebadi – Ghobadi

Sur un fond de tension avec les Etats-Unis, fin janvier 2009, Téhéran s’en était pris à Roxana Saberi, une Iranienne établie aux Etats-Unis mais travaillant en Iran. Il espérait une intervention musclée de l’administration Obama afin de crier à l’ingérence dans les affaires iraniennes pour bouder tout futur dialogue avec les Américains. En l’absence d’une telle intervention, Téhéran s’apprête à faire libérer cet otage devenu inutile voire encombrant. Cette libération sera néanmoins un nouveau spectacle avec la participation de Shirin Ebadi et Bahman Ghobadi, deux figures médiatiques du régime des mollahs.
| Décodages du comment et du pourquoi.


23.04.2009

Iran : En fait, Ebadi propose la fin des sanctions contre les mollahs

Nous ne cessons de dénoncer Shirin Ebadi. Elle vient de nous donner raison une fois de plus : dans son dernier entretien accordé à la presse canadienne, elle demande aux Etats-Unis de restituer aux mollahs les fonds iraniens gelés après 1979 avant de venir pour s’asseoir avec les mollahs et négocier sans aucune condition préalable. La demande contient toutes les exigences formulées ces derniers temps par le régime des mollahs !


20.04.2009

Citibank et Goldman Sachs proposent de s’installer en Iran

Les Etats-Unis se montrent de plus en plus coopératifs pour permettre l’ouverture de dialogue avec Téhéran : cela répond à une nécessité géopolitique. Pour s’entendre avec les mollahs, ils ne se contentent pas d’apaiser le jeu, ils distribuent aussi des cadeaux. Après la proposition d’investir dans l’industrie automobile de la famille Rafsandjani, on a appris aujourd’hui un projet de coopération bancaire entre la république islamique et 4 grandes banques américaines.


17.04.2009

MEMRI | Enquête et analyse n°506 : Les négociations américano-syriennes

Réactions syriennes aux premiers contacts avec le gouvernement Obama :
Les Etats-Unis ont capitulé face à la Syrie et l´Iran.

Par O. Winter


03.04.2009

Soudan : Selon Israël, il s’agissait d’un avertissement à l’Iran !

Le 26 mars 2009, la chaîne américaine CBS et les médias israéliens ont fait état d’une frappe aérienne israélienne au Soudan contre un convoi d’armes iraniennes destinées au Hamas. Nous avions vu dans ce récit une insinuation sur la capacité de frappe aérienne israélienne contre l’Iran : le site officiel du ministère des affaires étrangères d’Israël nous donne raison.


28.03.2009

Iran : La Syrie joue les Brutus !

Dans une interview accordée au quotidien italien La Repubblica, le président syrien Bachar al Assad a confié sa volonté de « servir d’intermédiaire entre l’Iran et les Occidentaux ». A un moment où la Syrie s’éloigne des mollahs, l’offre détonne, mais Assad n’œuvre pas pour Téhéran, mais pour renforcer le rôle international de la Syrie, la mal-aimée.


19.03.2009

Iran : La (mauvaise) piste d’une rupture syrienne

Pour faire fléchir Téhéran, Washington a demandé à l’Arabie Saoudite de lancer une invitation à la réconciliation interarabe à la Syrie, allié-clef des mollahs sans lequel ils seraient privés de liens terrestres avec leur principal allié, le Hezbollah.


13.03.2009

Iran : Les Arabes et le « défi iranien »

Téhéran refuse la main tendue par Washington et ce dernier renoue avec les intimidations indirectes pour le forcer à accepter des négociations en direct. Après le retour des menaces de frappes israéliennes, nous assistons à un appel saoudien qui demande la création d’un front arabe pour faire face au « défi iranien ».


04.03.2009

Iran-AIEA : Les conclusions invariables d’Elbaradei

Dans son dernier rapport, El Baradai s’était montré très offensif contre le programme nucléaire iranien, notamment en évoquant des capacités militaires accrues. A la réunion du Conseil des Gouverneurs de l’AIEA consacré à l’examen de ce rapport, il s’est montré plus modéré, renouant avec son style habituel.


03.03.2009

Iran : Les Six se transforment en 3+2+1

Hier, le quotidien britannique Financial Times évoquait la mise en place rapide de nouvelles sanctions très efficaces contre Téhéran par les trois membres européens des Six. À peine quelques heures après cette publication, Paris démentait la véracité de cette information, ce que Londres n’avait pas fait. Le démenti de Kouchner et surtout l’absence de démenti de son homologue britannique ont rappelé avec force l’existence de divisions internes au sein des Six, y compris parmi ceux qui sont censés avoir des intérêts similaires.


28.02.2009

AIEA : L’Iran n’aime pas les successeurs d’ElBaradei

Le dernier rapport de l’AIEA a réellement surpris les mollahs car ils ne s’attendaient pas à ce qu’El Baradai rompe avec son ambiguïté légendaire pour accuser Téhéran de progrès significatifs en matière de nucléaire militaire. Téhéran n’est pas au bout de ses surprises avec l’AIEA car El Baradai est sur le départ et pourrait être remplacé par un nouveau directeur pro-américain.


27.02.2009

Iran : Selon Washington, 89 % des Iraniens ne veulent pas de Khatami

La chaîne télévisée de langue persane Voice of America (VOA), très regardée en Iran, a effectué la semaine dernière un sondage sur un large échantillon d’Iraniens : 89 % ne veulent pas d’un troisième mandat de Mohammad Khatami.


27.02.2009

IRAN-AEIA : Back to the norm, the mullahs are breathing

© IRAN-RESIST.ORG – Feb 24 2009 | The latest AEIA report was conceived in order to deprive the United States from their stranglehold on the intimidations and sanctions management so they cannot use those pressures against Teheran to impose a separate understanding with the mullahs. Such understanding would turn upside down the numerous international balances and would harm the vital interests of the other members of the Security Council. Thus the report went beyond Washington’s accusations to become the main source of pressure against Teheran and force the mullahs to accept a multilateral agreement, i.e. with the Security Council (the Six). Since its publication we assist in a latent war between Washington and the AEIA that ended by saving the mullahs.


24.02.2009

Iran-AIEA : Retour à la normale, les mollahs respirent

Le dernier rapport de l’AIEA a été conçu pour priver les Etats-Unis de leur mainmise sur la gestion des intimidations et des sanctions afin que les Américains ne puissent pas utiliser ces pressions sur Téhéran pour imposer une entente séparée aux mollahs, entente qui bouleverserait de nombreux équilibres internationaux et nuirait aux intérêts vitaux des autres membres du Conseil de Sécurité. Le rapport est donc allé plus loin que les accusations de Washington pour devenir la principale source de pression sur Téhéran pour forcer les mollahs à accepter une entente multilatérale, c’est-à-dire avec le Conseil de Sécurité (les Six). Depuis sa publication nous assistons à une guerre larvée entre Washington et l’AIEA qui a fini par sauver les mollahs.


24.02.2009

Iran : The IAEA defends mullahs’ integrity - decoding

The latest IAEA report made a shamble into the Iranian nuclear crisis by mentioning the existence in Natanz of 1,010 kilos of freshly enriched uranium, i.e. enough to produce 25 kilos of greatly enriched uranium and of course enough to manufacture a bomb. While the IAEA recommended the sanctions’ lifting in order to ease a possible agreement between Iran and the Six -the Security Council, Americans took advantage of this occasion to demand more sanction. As a result, the IAEA made a step backward and this caused some mess.


23.02.2009

Iran : L’AIEA défend l’intégrité des mollahs - Décodages

Le dernier rapport de l’AIEA a mis le souk dans la crise nucléaire iranienne en évoquant l’existence à Natanz de 1.010 kilos d’uranium faiblement enrichi, soit de quoi produire 25 kilos d’uranium hautement enrichi, assez pour fabriquer une bombe. Alors que l’AIEA recommandait la levée des sanctions pour faciliter une entente entre l’Iran et les Six (le conseil de Sécurité) ; les Américains ont profité de l’occasion pour réclamer plus de sanctions. Il en résulte une marche arrière de l’AIEA et un certain désordre.


23.02.2009



0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 | 400 | ... | 500 [Retour à l'index des mots-clés]