Accueil > Hillary Clinton


Iran - Etats-Unis : Double Exercice de style à l’ONU

La république islamique d’Iran avait demandé et obtenu le droit à la parole pour son remuant président pour la journée inaugurale de la conférence de suivi du Traité de Non Prolifération. Il était prévisible que son discours serait polémique. Nous avions pour notre part évoqué des thèmes : on les retrouve tous dans le discours. Grâce à ses thèmes énumérés dans un discours plus critique que polémique, Téhéran s’est encore posé en porte-parole des déshérités du monde, ceux qui n’ont pas accès au magnifique amphithéâtre des Nations Unies pour s’exprimer. En quittant la salle au milieu de ce discours, les Etats-Unis ont donné raison aux mollahs.


04.05.2010

Iran : Ahmadinejad part à NY pour contrarier Obama

Les pays membres de l’AIEA se réunissent tous les 5 ans à l’ONU pour réactualiser le Traité de Non-prolifération. Ahmadinejad a demandé et obtenu un visa pour y assister. Hillary Clinton craint que le représentant des mollahs n’ait décidé de venir pour semer la confusion.


30.04.2010

Iran : Washington promet des sanctions pour rassurer les Américains

Philip Crowley, le porte-parole du département d’Etat américain, a affirmé que durant le week-end dernier, la secrétaire d’Etat Hillary Clinton avait multiplié les contacts « avec les dirigeants mondiaux » pour parvenir très rapidement à une résolution au Conseil de Sécurité. Il s’avère qu’aucune agence de presse n’avait signalé cette intense activité diplomatique. Washington tente de rassurer les Américains après les annonces de tirs de missiles par l’Iran.


27.04.2010

Iran : Kouchner, ministre des AA de la France !

Il y a une semaine, plusieurs négociants européens fournisseurs d’essence à l’Iran se sont retirés du marché iranien, le privant de presque 60% de ses besoins domestiques. Ce retrait a pointé un doigt accusateur vers les autres fournisseurs comme la France. Kouchner y a répondu indirectement en disant qu’il privilégiait la voie onusienne, mais que si cela échouait en juin prochain, l’UE pourrait envisager des sanctions européennes contre les mollahs à partir de cette date. Mais quelles sanctions ? Il ne le sait pas, les Européens n’en ont pas discuté ! | Décodages |


15.03.2010

Iran : Un nouveau format de sanctions

En visite à Paris, le président russe Medvedev s’est dit disposé à sanctionner l’Iran, mais tout en évitant des sanctions susceptibles de provoquer de drames humanitaires. Or, les « sanctions qui ne provoquent pas de drames humanitaires » sont tout simplement des sanctions non-économiques. Moscou vient de donner son accord pour des sanctions qui sont des réprimandes.


03.03.2010

IRAN-USA : THE CONNECTING VESSELS !

Three days ago, Tehran announced that within 30 days it would start to “build two enrichment plants with centrifuges that would be 5 times more powerful”. The following day, Hillary Clinton reminded that she attached value by dialogue and maybe by a resolution “within 30 to 60 days”. There’s obviously a link between those both statements. However the connection is more complex than what seems to be.


26.02.2010

Iran – Etats-Unis : Les vases communicants !

Il y a trois jours, Téhéran a annoncé le début d’ici 30 jours, du « chantier de deux usines d’enrichissements avec des centrifugeuses 5 fois plus puissantes ». Le lendemain, Hillary Clinton a rappelé son attachement au dialogue et peut-être une résolution « dans 30 à 60 jours ». Il y a évidemment un rapport entre les deux déclarations, mais ce rapport est plus complexe qu’il n’y paraît.


26.02.2010

Iran-Russie : Les S-300 et les deux faux prétextes israéliens

En raison d’un manque de confiance en la loyauté des mollahs envers la Russie, ce pays refuse depuis 2007 de livrer à l’Iran les systèmes de missiles anti-missiles S-300. Pour justifier ce refus, la Russie fait régulièrement référence à des causes extérieures comme des demandes israéliennes. Il y a deux jours encore, elle a annoncé un report après la visite de Nétanyahou à Moscou. Les internautes pro israéliens jubilent, mais il ne faut pas crier victoire trop rapidement, la situation est bien plus complexe et risque de changer dans les prochaines semaines.


19.02.2010

Iran : Efforts à bâbord et à tribord

Tous les médias parlent de l’Iran. Hillary Clinton et Bernard Kouchner se disent « à la recherche d’alliés pour imposer de nouvelles sanctions » contre les mollahs. Or, les Etats-Unis, première puissance économique mondiale, qui dispose de la première flotte dans le golfe Persique, et la France, un des principaux fournisseurs d’essence à l’Iran, peuvent s’allier en tant que partisans de sanctions pour faire plier les mollahs. Attention, désinformation à bâbord et à tribord !


17.02.2010

Iran : Les Verts ne saluent ni l’ONU ni Clinton

L’Iran se dirige vers une dictature militaire des Pasdaran et les Etats-Unis regrettent le temps où la République islamique tenait des élections et avait différents points de vue au sein du cercle des dirigeants. Ce point de vue exprimé par Hillary Clinton est exactement l’un des principaux arguments du Mouvement Vert, la fausse opposition interne ! Il n’est pas certain que les intéressés apprécient car au-delà des mots, les objectifs divergent.
| Décodages |


16.02.2010

Iran : Un procès à rebondissements pour les 3 Américains

Il y a 4 mois, pour faire pression sur les Etats-Unis, Téhéran avait annoncé l’arrestation de trois randonneurs américains arrêtés pour espionnage dans le Kurdistan iranien. Hillary Clinton avait alors exhorté les mollahs « à libérer au plus vite les trois Américains ». Il y a 1 mois, toujours pour faire pression sur les Etats-Unis, Téhéran avait cette fois annoncé l’ouverture du procès des trois randonneurs. Hillary Clinton avait alors exhorté les mollahs à les libérer au plus vite. Téhéran a reparlé du procès et Clinton a encore appelé les mollahs à les libérer. Malgré une certaine répétition qui évoquerait une inaction, il y a eu des vraies évolutions dans cette affaire d’otages. | Décodages |


16.12.2009

Iran : Washington veut une relation courtoise - Décodages

Rien ne fait plus peur aux mollahs qu’une normalisation des relations avec Washington car cela suppose une démocratisation qui peut leur coûter le pouvoir. Pour casser la dynamique de l’apaisement, en réponse à une ultime offre de dialogue sur le nucléaire, Téhéran a annoncé qu’il jugerait pour espionnage –peine passible de la mort-, 3 « touristes américains » qui avaient pénétré par hasard sur un territoire où Washington finance des activités armées contre les mollahs. Washington a esquivé cette provocation et a redoublé d’efforts dans le sens d’un apaisement.


11.11.2009

Iran : A little riding lesson on mullah back

Following the mullahs’ negative response to the P5+1 appeasement offer, we should have seen strong reactions from the latter. Instead, IAEA has gone dumb, President Sarkozy who in the past had been an advocate of further sanctions is silent, as are the British, Germans and Russians. As usual, the Chinese make no public statements. However, The Americans are talkative : In the past 24 hours they have expressed their opinion several times in different and contradictory statements. No panic : it’s calculated.


31.10.2009

Iran : Petite leçon d’équitation à dos de mollahs

Après la réponse négative des mollahs au processus d’apaisement des Six, on aurait dû assister à des réactions fortes. Il n’en est rien, l’AIEA est devenue muette, le président Sarkozy qui avait si souvent parlé de sanctions est à présent très calme, il en va de même du côté des Britanniques, Allemands et Russes. Les Chinois sont hors-jeu, ils ne disent jamais rien. En revanche, les Américains sont volubiles : en 24 heures, ils ont émis plusieurs avis différents et contradictoires. Pas de panique : c’est calculé.


31.10.2009

Iran-Clinton : Dialogue sous le parapluie !

A son arrivée à la Maison Blanche, Obama avait écarté toute possibilité d’une frappe israélienne contre l’Iran. Il espérait donner la chance à un dialogue bilatéral. Cette volonté a toujours rencontré le refus de Téhéran. On a alors assisté à des retours par intermittence d’une menace de frappes israéliennes comme tout récemment. Encore une fois, Washington a calmé le jeu, cette fois via le chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton en visite en Thaïlande.


23.07.2009

IRAN : THE HIDDEN AGENDA IN SABERI’S SECOND TRIAL

© IRAN-RESIST.ORG – May 10 2009 | A week ago, the mullahs sent packing the Japanese Minister of Foreign affairs who came to intercede in favor of Roxana Saberi. Presently they are getting ready to release her after a new trial that was announced on the 5th May. We owe such turnaround to American judiciary reprisals against the people of the regime in the United States.


10.05.2009

Iran : Les dessous du second procès de Saberi

Il y a une semaine, les mollahs envoyaient paître le ministre japonais des affaires étrangères venu intercéder en faveur de Roxana Saberi. A présent, ils s’apprêtent à la libérer suite à un nouveau procès qui a été annoncé le 5 mai. Nous devons ce retournement à des représailles judiciaires américaines à l’encontre des hommes du régime aux Etats-Unis.


10.05.2009

Iran : Les contours du rapport annuel du Département d’Etat

Selon le rapport annuel du Département d’Etat, la république islamique d’Iran est reconnue comme le champion du terrorisme d’Etat actif en Afrique (via le Hamas), au Moyen-Orient, en Asie Centrale, mais également en Europe. Le ministre iranien des affaires étrangères a vivement protesté.


02.05.2009

Iran : En février, Washington a refusé une offre iranienne

On parle beaucoup des initiatives de dialogue d’Obama en direction des mollahs. Selon Newsmax media, favorable à une entente avec les mollahs, en février 2009, Washington aurait manqué une occasion en or pour nouer le dialogue sur une base très saine avec Téhéran. La réalité est très différente.


01.05.2009

Iran : Ahmadinejad est plus conciliant après Durban 2

A Genève, les délégations européennes ont quitté la salle pendant le discours d’Ahmadinejad. Ce départ a déclenché un rire satisfait chez Ahmadinejad. C’est ce qu’attendait Téhéran.


27.04.2009

Iran : Obama efface les casiers !

Les mollahs refusent la main tendue par Obama et continuent d’exiger des mesures concrètes qui prouveraient leur bonne foi. Ils demandent en fait la levée des sanctions contre l’Iran et leurs personnes. La suppression des moyens de pression n’étant à l’ordre du jour, les Américains cherchent des subterfuges en leur montrant des exemples d’avantages qui les attendent en cas d’une entente. Après des offres d’investissements et de coopérations bancaires, voici la promesse d’une disculpation dans les affaires de terrorisme qui font peser de lourdes menaces contre le régime et ses dirigeants.


26.04.2009

Iran : Washington serait « prêt pour discuter de divers problèmes »

La chef de la diplomatie américaine, qui témoignait devant la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, a défendu la politique d’ouverture des Etats-Unis envers l’Iran, en précisant que les Etats-Unis appliqueraient des sanctions « très dures » contre l’Iran en cas d’échec du dialogue.


23.04.2009

Iran : Roxana Saberi, en sursis !

Début Avril, sur un fond de tensions avec les Etats-Unis, Téhéran avait annoncé inculpation de Roxana Saberi, une journaliste américaine d’origine iranienne, pour espionnage. Il espérait que cela provoquerait une intervention musclée de l’administration Obama afin de crier à l’ingérence dans les affaires iraniennes pour bouder tout futur dialogue avec les Américains. Ces derniers avaient gardé leur sang-froid et déjoué d’autres tentatives de provocations ; Téhéran est passé à l’offensive en annonçant la condamnation de la jeune journaliste à 8 ans de détention !


19.04.2009

Iran : Washington accepte d’étudier le paquet d’Ahmadinejad

Le mercredi 15 avril, Robert Wood, le porte-parole de la Maison-Blanche a fait savoir les Etats-Unis étudieraient le paquet de propositions iraniennes qui selon Ahmadinejad devra être utilisé comme base pour les prochaines discussions entre les six et l’Iran.


17.04.2009

Iran : Décodages de l’intervention de Bernard Kouchner

Le jeudi 9 avril, Téhéran devait annoncer des progrès nucléaires irréversibles avec l’arrière-pensée de créer une crise majeure avec les Etats-Unis afin de les pousser au compromis. Après les annonces, les Six ont gardé le silence laissant le leadership de la crise aux Américains, sans se douter des conséquences de ce choix sur leur rôle futur dans la crise avec l’Iran. La France a réagi pour stopper le cavalier seul des Américains.


13.04.2009

Iran : Ce qui se cache derrière le « scepticisme » des Américains !

Hier, Téhéran a fait état de progrès nucléaires irréversibles avec le lancement d’un projet à base de plutonium qui peut avoir des utilisations militaires. Normalement, cela aurait dû déclencher l’ire des Etats-Unis et l’adoption éclair de nouvelles sanctions très rudes, mais Washington a tout simplement refusé d’admettre l’authenticité des annonces iraniennes avant de répéter son attachement au dialogue ! | Décodages |


11.04.2009

Iran : Roxana Saberi, otage américain des mollahs !

D’une manière très inattendue, le régime des mollahs vient d’annoncer que la journaliste irano-américaine Roxana Saberi avait été inculpée pour espionnage, alors que précédemment, elle a été emprisonnée pour « exercice illégal de journaliste sans accréditation officielle ». Il y a depuis deux ans de nombreux cas d’irano-américains arrêtés et accusés de faits graves : ces arrestations sont directement liées à l’état des relations entre Téhéran et Washington.


09.04.2009

IRAN-UNITED STATES : FAILED PRELIMINARIES AT THE CONFERENCE ON AFGHANISTAN

© IRAN-RESIST.ORG – April 3 2009 | Before the beginning of the conference in The Hague, Washington mentioned the possibility of an Iranian cooperation in the form of a reinforced surveillance at the Iranian-Afghan border by the Iranian officials, a specific task that would have forced its officials to dialogue with their American counterparts. The objective was to involve the mullahs in a process of bilateral cooperation that is favorable to dialogue and compromises. In order to avoid to be dragged, Tehran clearly refused a bilateral cooperation and the limitation of its intervention in Afghanistan : an essential gesture in its relations with the United States.| Decoding |


03.04.2009

Iran – Etats-Unis : Préliminaires ratés à la conférence sur l’Afghanistan

Avant le début de la conférence de La Haye, Washington avait évoqué la possibilité d’une coopération iranienne sous la forme d’une surveillance renforcée de la frontière irano-afghane par les responsables iraniens, une tâche spécifique qui aurait contraint ses responsables à dialoguer avec leurs homologues américains. L’objectif était d’engager les mollahs dans un processus de coopération bilatérale propice à un dialogue et des compromis. Pour éviter de se laisser entraîner, Téhéran a clairement refusé une coopération bilatérale et la limitation de son intervention en Afghanistan : un geste essentiel dans ses relations avec les Etats-Unis. | Décodages |


03.04.2009

L’Iran dément tout contact avec les Américains à La Haye

A la Haye, le représentant des mollahs a serré la main de Richard Holbrooke, l’émissaire spécial des Etats-Unis pour l’Afghanistan et le Pakistan, au cours d’une rencontre fortuite à la pause déjeuner. Téhéran qui n’avait pas initialement démenti la poignée de main, a changé dès lors que les Américains ont parlé d’un dégel et d’un premier pas constructif fait par l’Iran.


02.04.2009

IRAN : AN UNFREEZING BUT NOT THE ONE WE EXPECTED

© IRAN-RESIST.ORG – April 1st 2009 | Everybody expected the intervention of the mullahs’ representative at The Hague as they hoped the beginning of an opening and some encounter. However things didn’t happen as expected : Tehran agreed solely for cooperation with Afghanistan and rejected thus any possibility of dialogue and compromise with the United States. However it accepted a brief meeting that makes people announce some unfreezing. | Décodages |


01.04.2009

Iran : Un dégel, mais pas celui que l’on attendait

Tout le monde attendait l’intervention du représentant des mollahs à La Haye, espérant le début d’une ouverture et une rencontre. Mais les choses ne se sont pas passées comme espéré : Téhéran a dit oui à une coopération uniquement avec l’Afghanistan, repoussant ainsi toute possibilité de dialogue ou de compromis avec les Etats-Unis, mais néanmoins accepté une brève rencontre qui fait crier au dégel. | Décodages |


01.04.2009

Iran-Afghanistan-USA : Superbe changement de tactique

Après avoir entretenu le doute à propos de sa participation à la conférence internationale sur l’avenir de l’Afghanistan et même confirmé son absence, le régime des mollahs a annoncé sa présence pour le 31 mars à La Haye. L’annonce donne lieu à des spéculations un peu hâtives sur la possibilité d’une rencontre irano-américaine en marge de la conférence : erreur ! On n’est pas face à l’évolution attendue par les Américains : il s’agit d’un superbe changement de tactique.


27.03.2009

Iran-Obama : Le ministre sera de retour de suite !

Le ministère iranien des affaires étrangères a annoncé hier le départ de son responsable Mottaki pour une « grande tournée africaine et latino-américaine » d’une durée indéterminée. Cette tournée impromptue est la dernière trouvaille des mollahs pour se rendre indisponibles pour la conférence sur l’Afghanistan, rendez-vous international où ils devaient croiser les Américains.


25.03.2009

Afghanistan : L’Iran donne son accord avant de nier - Décodages

Il y a quelques jours, Hillary Clinton évoquait l’opportunité d’une participation iranienne à la prochaine conférence internationale sur l’Afghanistan. Après avoir refusé de répondre à cette suggestion ainsi qu’aux initiatives de médiation turque ou pakistanaise, Téhéran a soudainement annoncé sa participation avant de démentir 24 heures plus tard car il n’a pas obtenu l’effet qu’il désirait après l’annonce de son accord. | Décodages |


14.03.2009

Afghanistan : Washington ne renonce pas à l’Iran

Depuis plus d’un an, Obama évoque la nécessité d’un dialogue direct et sans conditions préalables avec Téhéran, conformément à une demande iranienne sous Bush. Dès son investiture, il a tendu la main vers Téhéran qui a refusé son offre. Il y a quelques jours, Hillary Clinton a réessayé. Après une nouvelle réponse tiède de Téhéran, Washington essaie à nouveau !


10.03.2009

Clinton-Afghanistan : L’analyse de la réponse iranienne

Jeudi dernier, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a proposé aux mollahs de participer à une conférence ministérielle internationale sur l’Afghanistan qui se tiendra le 31 mars à La Haye. Téhéran se montre très évasif, une réponse pourtant très claire si l’on parle mollahs.


09.03.2009

Iran : L’offrande afghane d’Hillary Clinton

Hillary Clinton vient d’officialiser l’invitation lancée aux mollahs de participer à la conférence internationale sur l’Afghanistan, le 31 mars à La Haye. Même si l’invitation relève d’une nécessité militaire (empêcher les livraisons iraniennes d’armes russes aux Talibans), c’est une nouvelle tentative pour provoquer un face à face irano-américain.


07.03.2009

Iran : les Etats-Unis et Israël accordent leurs instruments

Le jour de la rencontre d’Hillary Clinton avec Ehud Olmert, Tzipi Livni et Ehoud Barak, le quotidien Haaretz a publié un document officiel paraphé par ces 3 derniers qui soutiennent le dialogue avec Téhéran exactement dans les mêmes termes utilisés par John Kerry, le président de la commission des affaires étrangères du Sénat américain. Une coïncidence de mots et de temps qui est loin d’être un hasard.


06.03.2009

Iran : La Russie courtisée par Kouchner et Sarkozy

Il semblerait qu’il y ait un désaccord entre Kouchner et Sarkozy sur le règlement de la crise nucléaire iranienne et aussi sur le rôle que la Russie devrait y jouer. |Décodages |


09.02.2009

Iran : Washington couvre les mollahs de cadeaux !

La guerre de Gaza a démontré l’absence de capacité de nuisance des mollahs. Téhéran a été dépossédé de son joker face aux Etats-Unis. Il y a des tensions entre l’Iran, le Hamas et la rue Arabe. Téhéran avait peur pour son avenir au point qu’il a exhumé <font color="blue" une nouvelle fois la candidature de Khatami. Ses craintes sont désormais dissipées car l’Amérique vient de lui apporter la preuve par trois qu’elle tient encore à une entente avec ce régime (et à sa survie).


14.01.2009

Iran : Les mollahs, Hillary et OU-BÂ-M !

Le 22 avril, Hillary Clinton distancée par Obama avait évoqué une attaque nucléaire de l’Iran pour rayer de la carte ce pays vieux de trois mille ans afin de stopper sa chute dans les sondages. Avec 10 jours de retard, les mollahs ont porté plainte à l’ONU contre la candidate démocrate pour violation flagrante de la Charte des Nations unies. Cet intérêt tardif pour ces faits est à replacer dans un contexte très particulier.


02.05.2008

Hillary veut rayer l’Iran de la carte, Obama aussi !

Dans une interview télévisée diffusée mardi, Hillary Clinton a assuré que si elle était élue à la Maison-Blanche en novembre, et que si l’Iran attaquait Israël à l’arme atomique, elle attaquerait l’Iran à l’arme atomique pour « rayer les iraniens de la carte ! »


23.04.2008

Iran : 30 sénateurs interdisent à Bush d’envisager l’option militaire

Trente sénateurs américains, 29 démocrates dont Hillary Clinton et John Kerry et un indépendant [1], ont écrit jeudi au président Bush pour affirmer qu’il n’avait pas l’autorité pour lancer une intervention en Iran. Sur un ton très polémique, les signataires rappellent les derniers propos de Bush sur une troisième guerre mondiale et condamnent toute utilisation de rhétorique « provocatrice » avec les mollahs.


03.11.2007

Élue, Hillary Clinton dialoguera avec l’Iran et le Hezbollah

Hillary Clinton, sénatrice de New York qui avait voté en 2002 pour la guerre en Irak (contre Saddam), s’est engagée, le vendredi 2 février, lors de la Commission nationale démocrate (CND), à rapatrier les troupes américaines si elle était élue présidente en 2008. Cinq autres prétendants démocrates à la Maison-Blanche, dont Barack Obama et John Edwards, ont eux aussi lancé un appel devant les dirigeants de leur parti pour que soit mis un terme à la guerre en Irak.


04.02.2007

Iran : Hillary Clinton fera du Bill Clinton

Hillary Clinton, sénatrice de New York à qui l’on prête des ambitions présidentielles pour 2008, a prôné le dialogue avec les mollahs, dans une longue allocution aux allures de programme. Elle renouera ainsi avec la ligne défendue par son mari Bill Clinton.


06.11.2006



[Retour à l'index des mots-clés]