Accueil > Rétablir les relations avec les USA & Négociations directes
0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350

Iran et Etats-Unis : Rencontres secrètes et bluffs sur bluffs

Selon l’agence de presse américaine Associated Press, une rencontre « secrète » a eu lieu à Paris le 24 janvier entre le vice-secrétaire adjoint au Trésor américain Daniel Glaser et de hauts responsables du régime des mollahs.


17.02.2008

Iran : Rendez-vous ajourné avec les américains

Le régime des mollahs a ajourné la tenue d’une rencontre (le 18 février) à Bagdad entre ses représentants et des américains. L’annonce a été faite par le ministre irakien des Affaires étrangères Zebari.


15.02.2008

Irak : L’Iran dit oui à une rencontre bilatérale avec les Etats-Unis

Au cours des deux dernières semaines, les Etats-Unis ont entrepris une danse nuptiale pour inviter les mollahs à Bagdad pour des négociations privées. C’est ainsi que des officiers de l’état-major américain avaient évoqué le rôle positif et pacifiste des mollahs en Irak, mais Téhéran tardait à donner une réponse positive à la demande américaine et avait même montré des signes de gourmandise pour une reconnaissance de son rôle, non pas pacifiste mais d’arbitre du conflit en Irak. Téhéran a fini par excéder les américains qui ont changé plusieurs fois de tactique en l’espace de trois jours avant d’obtenir un accord préliminaire des mollahs.


09.02.2008

Iran-Russie : La grosse bébête sort de la couette !

Les américains et les mollahs ont prévu de se rencontrer à Bagdad pour des conversations très privées. Les mollahs envoient de plus en plus de signaux aux américains, et ces derniers leur répondent par des déclarations montrant leur disponibilité (notamment en affirmant que l’Iran joue un rôle positif en Irak). La Russie ne peut en aucun cas admettre la tenue de ce genre de réunion dont elle est exclue. Elle vient d’adresser un second avertissement aux mollahs.


07.02.2008

Iran : La danse nuptiale contradictoire entre Téhéran et Washington

Les américains et les mollahs ont prévu de se rencontrer à Bagdad pour des conversations très privées. Les deux cherchent à trouver une entente : Pour les mollahs, cette entente doit se traduire par leur maintien au pouvoir : l’opération passe par la reconnaissance de leur rôle régional. En revanche, pour les américains, c’est tout le contraire : Il leur faut un allié contrôlé en Iran (sans rôle régional positif ou négatif), juste un allié car celui qui contrôlera l’Iran, contrôlera le goulot du Golfe Persique et l’accès à l’Asie centrale, c’est-à-dire qu’il aura la mainmise sur la majeur partie du pétrole du monde. La divergence de vue sur le contenu de l’entente est donc à l’origine d’une danse nuptiale contradictoire.


06.02.2008

Iran – Irak : Un litige qui tombe à pic

Le Porte-parole de la diplomatie iranienne a qualifié d’infondées les allégations d’un responsable irakien concernant les forages diagonaux iraniens vers des puits de pétrole situés en Irak.


05.02.2008

Iran : Moscou envoie des signaux pas très clairs à Téhéran

Le 30 janvier 2008, Téhéran avait demandé à ses alliés irakiens d’évoquer la nécessité d’une reprise de négociations directes entre Washington et Téhéran. Le 1er février, Washington avait donné son accord et lancé une invitation à Téhéran. Nous prédisions une vive réaction de Moscou qui redoute toute rencontre privée entre ses alliés mollahs et ses adversaires américains. Comme prévu, les russes ont réagi en menaçant Téhéran d’adopter le même langage que les partisans d’une nouvelle résolution.


04.02.2008

Iran : Washington souhaite consulter rapidement les mollahs sur la sécurité en Irak !

Le 29 janvier 2008, Téhéran avait demandé à ses alliés irakiens d’évoquer la nécessité d’une reprise de négociations directes entre Washington et Téhéran, négociations officiellement consacrées à l’Iran.
Deux jours plus tard, Washington a esquissé un franc oui !


02.02.2008

Une base chinoise en Iran, une autre facette de la diplomatie de chantage

Hasard de l’actualité, nous avons évoqué encore aujourd’hui la diplomatie de chantage du régime des mollahs. L’un des exemples les plus frappants de cette diplomatie de chantage est le maintien d’un programme d’enrichissement injustifié malgré des sanctions très pénalisantes pour le peuple iranien. Le programme controversé est maintenu afin d’obtenir en échange de son abandon des compensations géopolitiques comme l’immunité pour le Hezbollah et l’abandon du programme de démilitarisation de cette milice liée à Téhéran. C’est une diplomatie de tensions délibérées qui ne se résument pas au soutien des mouvements terroristes, il y a également un volet de préparation médiatique.
Exemple : la rumeur sur une prochaine création d’une base militaire chinoise en Iran.


31.01.2008

Iran – Irak : Une rencontre irano-américaine, le plus tôt possible !

Une des curiosités du conflit entre Téhéran et Washington est leurs attitudes croisées à propos de l’Irak. Les américains ne cessent de blâmer les mollahs pour leur ingérence en Irak, mais malgré l’existence d’un axe Téhéran-Damas, ils se gardent de les accuser de soutien à tous les groupes terroristes (sunnites et chiites [1]) et ne cessent de réclamer des rencontres pour des négociations. Ce sont des occasions où des négociateurs des deux camps se rencontrent en toute discrétion. Récemment l’ambassadeur américain en Irak s’était plaint de la rupture du processus et a souhaité une reprise des négociations en cours, Téhéran vient d’y répondre de manière indirecte.


30.01.2008

Iran : Le tendre piège des américains !

Dans notre analyse consacrée au projet d’une nouvelle résolution contre les activités nucléaires iraniennes, nous avons signalé qu’il s’agissait d’un piège tendu aux mollahs et à leurs alliés russes et chinois. Les dernières déclarations de Rice prononcées au lendemain de cette analyse nous donnent encore raison.


25.01.2008

Irak : Les Etats-Unis changent d’avis et accusent à nouveau les mollahs

Au cours des deux derniers mois, les Etats-Unis ont coup sur coup pris deux initiatives pour faciliter le dialogue avec Téhéran. Le 19 novembre, le Général de division James Simmons, l-’un des principaux chefs du commandement américain en Irak, avait affirmé que le régime des mollahs respectait sa promesse du 1er novembre d’-arrêter le flux d-’engins explosifs arrivant en Irak. Et par la suite le 3 décembre, un rapport des 16 services secrets américains a neutralisé les soupçons sur l’existence d’un programme nucléaire militaire en Iran. Les américains ont même encouragé leurs alliés arabes à faire des gestes d’apaisements en direction de l’Iran. Mais sous la pression des russes et des chinois, Téhéran a refoulé les américains après d’avoir accepté leur offre. Aujourd’hui, Téhéran tarde à donner une réponse pour fixer une nouvelle date de reprise de dialogue. L’Amérique a réagi de manière à prouver qu’elle peut fermer les fenêtres d’opportunité qu’elle avait ouvertes.


19.12.2007

Dialogue irano-américain : Les mollahs essayent de ménager les russes

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi le report d’une rencontre prévue mardi à Bagdad entre experts américains et iraniens, imputant ce retard à la partie iranienne.


16.12.2007

Iran : Les mollahs préparent une entente avec les Etats-Unis

Le rapport du renseignement américain affirmant que l’Iran avait suspendu son programme nucléaire militaire depuis 2003 a suscité des mécontentements importants au niveau des britanniques, mécontentements qui ne sont compréhensibles si l’on méconnaît l’histoire contemporaine de l’Iran.


11.12.2007

Iran : Décodages d’un retournement inattendu de la Chine et de la Russie

Les autorités chinoises ont exhorté mardi le régime des mollahs à se soumettre aux résolutions des Nations unies lui demandant de suspendre ses opérations d’enrichissement d’uranium, tout en assurant qu’il restait une certaine marge pour la négociation. La veille de cette demande, c’est Moscou qui avait demandé aux mollahs de faire encore de nouveaux efforts pour éliminer tout soupçon sur ses activités nucléaires. | Décodages d’un double retournement synchrone ! |


21.11.2007

Irak : L’Iran accepte une 4e discussion avec les américains - décodages

Le régime des mollahs avait exigé une invitation directe des américains sans passer par l’intermédiaire de l’ambassade de suisse à Téhéran pour accepter de s’asseoir à la table des négociations en Irak en face des représentants américains. Nous y avions vu une demande de reconnaissance explicite de son rôle d’arbitre du conflit. Après un délai de réflexion, les américains avaient trouvé une solution ambiguë reconnaissant à demi le rôle de Téhéran et nous y avions vu une invitation non refusable. Deux jours après cette invitation implicite, Téhéran a accepté l’offre américaine sans rester (comme nous l’avions prévu) intransigeant sur le principe d’une invitation directe.


21.11.2007

Irak : Les Etats-Unis lancent une invitation à l’Iran

Très récemment, les mollahs avaient affirmé qu’ils accepteraient de rencontrer les représentants américains en Irak si les Etats-Unis le leur demandaient officiellement et directement. L’objectif des mollahs était évidemment que les américains reconnaissent officiellement le rôle régional de l’Iran. Cette demande est aussi impossible que les rencontres entre les deux camps sont indispensables pour les américains. Rappel de la situation et trouvaille américaine pour répondre à la demande des mollahs !


19.11.2007

Vers une reconnaissance américaine du rôle régional de l’Iran ?

L’annonce de la libération de 9 agents des Pasdaran retenus par les américains laissait présager une reprise des rencontres entre les ambassadeurs américain et iranien en Irak. Nous avions été encore une fois les seuls à interpréter cette libération comme une mesure-cadeau pour inciter les mollahs à s’asseoir à la table des négociations (diagnostic confirmé vendredi dernier par Ryan Crocker, l’ambassadeur américain à Bagdad). Or, à juste titre, la mesure de libération des 9 Pasdaran avait été interprétée par les mollahs comme une preuve de faiblesse et nous avions alors assisté à un durcissement (nucléaire) du côté iranien. | Décodages utiles |


11.11.2007

Iran : Vers une reprise du dialogue entre les Etats-Unis et les mollahs

L’armée américaine a annoncé mardi la libération prochaine de neuf ressortissants iraniens arrêtés au cours des derniers mois en Irak. par ces neufs, il y a deux miliciens de la brigade Qods arrêtés en janvier 2007 à Arbil et un troisième arrêté le 20 septembre Soulaimaniyeh, également au Kurdistan pour son rôle dans la fourniture d’armes à des rebelles irakiens. Cette décision marque une très probable reprise du dialogue entre les américains et les mollahs au sujet de la sécurité de l’Iran.


08.11.2007

Iran-Irak : Pourquoi Petraeus accuse l’ambassadeur d’Iran à Bagdad ?

Le commandant en chef des forces américaines en Irak, le général David Petraeus, accuse Téhéran d’attiser la violence en Irak et affirme que Hassan Kazemi-Qomi, l’ambassadeur d’Iran à Bagdad, est membre de la Force Al Qods, unité d’élite des Gardiens de la Révolution.


09.10.2007

Irak : L’Iran à l’écoute du gouvernement Irakien !

Depuis une semaine, Téhéran fait tout pour rappeler aux Américains qu’il est leur seul interlocuteur pour mettre fin au chaos en Irak. Les mollahs voient dans les négociations avec les Américains la preuve d’une reconnaissance de leur rôle régional. La poursuite du dialogue sur la sécurité en Irak est donc primordiale pour Téhéran. Il y a du nouveau dans ce domaine.


19.09.2007

Irak : L’absurde dialogue entre les Etats-Unis et l’Iran est en stand-by

Le 11 septembre, les 2 plus hauts représentants des Etats-Unis en Irak parlaient devant le Congrès de la situation en Irak pour expliquer la nécessité de ne pas retirer les troupes de ce pays. Pour faire peur à leurs interlocuteurs, ils ont évoqué une possible montée en puissance de l’Iran après le retrait. Cependant, l’Iran n’est pas seulement une possible future puissance régionale : les Américains ont entamé depuis plusieurs mois un dialogue avec les mollahs au sujet de la sécurité en Irak. Téhéran a immédiatement rappelé à ses interlocuteurs Yankees l’existence de ce dialogue.


13.09.2007

Iran : Libération d’une journaliste détenue

Il y a quelques jours, nous avions signalé que les mollahs avaient laissé l’irano-américaine Haleh Esfandiari quitter l’Iran alors que cette dernière avait été accusée d’organiser une révolution orange en Iran. Une autre irano-américaine détenue en Iran a reçu son passeport et l’autorisation de quitter l’Iran.


06.09.2007

Iran : Affaire Esfandiari, un signe d’apaisement global

L’universitaire irano-américaine Haleh Esfandiari, amie de la fille de Rafsandjani, détenue en Iran depuis le mois de mai pour des accusations d’espionnage, a été libérée sous caution. C’est un signe d’apaisement avec les Américains sur le plan intérieur, mais il n’est pas le seul. Les mollahs tentent également un apaisement avec les Américains sur le plan international.


22.08.2007

Iran : Les Etats-Unis invitent officiellement les Pasdaran en Irak

Hier, les médias avaient tous évoqué les échanges houleux entre le représentant du régime des mollahs et l’ambassadeur américain à Bagdad à propos de l’ingérence terroriste des mollahs en Irak. Et chacun avait rappelé le refus de l’américain de fournir des preuves de ce qu’il avançait...


26.07.2007

Iran : Les Etats-Unis accusent les mollahs sans preuve !

La rencontre entre le représentant des mollahs et l’ambassadeur des Etats-Unis en Irak a eu des moments houleux selon la partie américaine. Il s’agit en fait de vives protestations du représentant des mollahs suite à des accusations américaines selon lesquelles l’Iran fournirait un soutien direct - en armes et en entraînement - aux militants extrémistes de la région. L’affaire est un peu plus complexe qu’elle n’en a l’air.


25.07.2007

Iran : Nouvelle rencontre américaine sous le signe de l’échec

Les États-Unis et le régime des mollahs ont confirmé la tenue de pourparlers sur la situation en Irak mardi à Bagdad. Les représentants des deux pays s’étaient rencontrés une première fois le 28 mai dernier. Il serait question d’instaurer la sécurité en Irak et ce avec le régime qui alimente les fauteurs du désordre en missiles chinois !


24.07.2007

Iran : La rencontre avec les américains et ses exploitations politiques

Les Etats-Unis ont déclaré qu’ils étaient prêts à de nouvelles discussions directes avec l’Iran sur la situation en Irak. Le même jour, une bombe a explosé à proximité de l’ambassade des mollahs à Bagdad (dans un parking souvent utilisé par des visiteurs de la représentation iranienne). L’attentat a fait quatre morts et cinq blessés irakiens. Alors qu’ils s’apprêtent à discuter avec les Américains de leur rôle dans l’insécurité qui règne en Irak, cet attentat les déplace de la catégorie fauteur de trouble à celle de victimes des violences.


19.07.2007

Iran : Chassé-croisés avec les Américains en Irak

Des représentants de l’Iran ont pu rencontrer pour la première fois cinq de leurs compatriotes membres des forces spéciales qui avaient été arrêtés en début d’année dans le Nord irakien par les forces américaines. Ces 5 agents étaient présents en Irak pour organiser des réseaux terroristes dans cette zone sunnite.


08.07.2007

Iran : un acquittement attendu

Chaque année le régime des mollahs fait semblant de persécuter ses opposants officiels et ce dans le but de promouvoir ces personnages aussi inutiles au peuple qu’improductifs dans le domaine des droits de l’homme. L’un de ces faux opposants est Shirin Ebadi. La semaine dernière, elle a signé un article dans l’International Herald Tribune, pour défendre le droit au nucléaire pour le régime des mollahs dans lequel elle défendait deux des plus grands responsables des meurtres des opposants iraniens en exil, à savoir Rafsandjani et son coordinateur Moussavian.


06.06.2007

Iran : Preuves vivantes d’une ingérence ininterrompue en Irak

Le commandement de la coalition en Irak menée par les USA a annoncé avoir capturé jeudi deux « terroristes suspectés » ayant des « liens avec l’Iran ».


03.06.2007

Iran : Appel à tous les défenseurs des droits de l’homme

Hier, nous vous parlions de la partialité d’Amnesty international à propos du traitement accordé aux violations des droits de l’homme en Iran. L’actualité nous rappelle que la majeure partie des ONG sont sur la même longueur d’onde à propos de l’Iran : elles se gardent bien de condamner les aspects les plus choquants du régime des mollahs (comme l’impunité légale pour les pédophiles). Il y a derrière ce comportement peu rationnel des choix idéologiques et des enjeux géopolitiques et les ONG : leur objectif commun est de dissimuler ce qui pourrait rendre ce régime et ses dirigeants infréquentables.


02.06.2007

Iran : Un otage américain dont on ne parle jamais !

Ils sont désormais cinq Américains retenus ou disparus en Iran, dont 4 d’origine iranienne. Ces 4 irano-américains sont des faux opposants en mèche avec le régime des mollahs. Ces derniers font un battage infernal sur leur cas, mais ils ne parlent jamais de l’autre otage qui est 100% américain et officiellement un ex-agent du FBI. Pourtant, cet otage, Robert Levinson, prétend s’être rendu en Iran pour y rencontrer un ami d’enfance et cet ami s’avère être très très particulier !


31.05.2007

Iran – Irak – Etats-Unis : Les mollahs ont obtenu une victoire par défaut

Les Etats-Unis et les mollahs se sont croisés à Bagdad. Les Américains ont invité les mollahs à ne plus soutenir les milices en Irak et les mollahs ont demandé a être impliqué dans la formation de la police Irakienne.


29.05.2007

Irak : Cette fois, l’Iran mène la danse !

Les médias japonais rapportent que le 25 mai, la Corée du Nord a effectué des tirs de courte portée en direction de la mer du Japon, sans toutefois mettre directement en danger l’Archipel. Pour nous, les manifestations hostiles de la Corée du Nord ne sont pas fortuites, il s’agit d’une alliance des nuisances, mais avec qui ?


28.05.2007

Iran : 4 arrestations de complaisance d’Américano-iraniens

Selon le Washington Post, ils sont désormais cinq Américains retenus ou disparus en Iran, dont 4 d’origine iranienne. La plus connue de ces « otages » est Haleh Esfandiari, du Woodrow Wilson International Center for Scholars à Washington. Viennent ensuite Parnaz Azima, une journaliste de Radio Farda, Kian Tajbakhsh, consultant de la fondation pour l’Open Society de George Soros, et Ali Shakeri, homme d’affaires de Californie installé aux Etats-Unis depuis les années 1970.


27.05.2007

Iran-Irak : L’armée américaine frise la schizophrénie

L’armée américaine a capturé six membres d’une cellule clandestine soupçonnée d’acheminer des armes fabriquées en Iran vers l’Irak, a-t-on appris le 18 mai de « sources militaires américaines ».


21.05.2007

Iran – Etats-Unis : Que veut dire l’expression « admettre leur échec » en Irak

La rencontre qui doit avoir lieu à Bagdad le 28 mai entre les diplomates américains et les barbouzes islamiques reconvertis en diplomates commence à ressembler de plus en plus à la conférence de Charm El Cheikh. Ce sont les mollahs qui en avaient eu l’idée au départ et ce sont eux qui n’en voulaient plus à l’arrivée.


20.05.2007

Iran – Etats-Unis : Des couacs avant la rencontre à Bagdad !

Ce n’est pas la première fois que les mollahs et l’administration Bush se sont rapprochés pour renouer le dialogue. Les deux Etats cherchent à se rencontrer pour négocier sur une entente globale et régionale.


17.05.2007

Iran : Analyse de la proposition d’une rencontre avec les Américains

Les américains et les mollahs donnent raison à IRAN-RESIST, probablement le seul site d’info qui a eu le courage de dénoncer le deal proposé par les amércians aux mollahs.


14.05.2007

Iran – affaire Esfandiari : Le Tango irano-américain

« La révolution islamique reprend-elle le pouvoir en Iran au détriment des institutions de la République islamique ? C’est ce que laissent supposer une série d’arrestations dont sont victimes des universitaires et journalistes iraniens en contact avec l’Occident ainsi qu’une personnalité de l’establishment islamique (Moussavian). Arrestations qui rappellent les premières années du régime », a écrit Jean-Pierre PERRIN en introduction d’un article consacré aux raisons politiques de cette arrestation.


12.05.2007

Iran – USA : Option zéro !

Après l’échec de la conférence de Charm el-Cheikh, les Américains n’avaient fait aucune déclaration. La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a rompu le silence et par ses propos, elle confirme notre analyse de la diplomatie des Etats-Unis au Moyen-Orient.


09.05.2007

Iran : Les mollahs cherchent à recréer un Darfour en Afghanistan

Selon l’agence de presse Reuters, le porte-parole du ministère afghan des Affaires étrangères, Ahmad Baheen, a précisé qu’environ 30.000 réfugiés afghans, incluant des femmes et des enfants, avaient été renvoyés chez eux au cours de la semaine dernière par le régime des mollahs.


08.05.2007

Iran : À propos de la réunion avec les Américains en marge de Charm el-Cheikh

Une rencontre s’est tenue entre des experts Iraniens et Américains vendredi 4 mai à Charm el-Cheikh, en Egypte, en marge de la conférence internationale sur l’Irak. Et la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a indiqué au cours d’une conférence de presse séparée que les Etats-Unis étaient disposés à discuter avec l’Iran, à la condition que Téhéran accepte de suspendre ses activités d’enrichissement de l’uranium.


05.05.2007

Iran : L’aventure à Charm el-Cheikh

Non seulement le représentant du régime des mollahs a participé à l’adoption à l’unanimité de ce document, mais il a aussi serré la main d’une femme en outrepassant les règles de la charia.


04.05.2007

Iran : Bush envoie des signaux contradictoires

George Bush a affirmé mardi soir que la secrétaire d’État Condoleezza Rice pourrait avoir des entretiens bilatéraux avec son homologue iranien Manouchehr Mottaki lors de la conférence à Charm El-Cheikh, mais, au cours d’un entretien diffusé sur la chaîne de télévision publique PBS, il a précisé qu’il n’y aurait pas d’entretiens sur d’autres sujets que l’Irak ou en dehors de la conférence.


27.04.2007

Iran : Ahmadinejad propose un débat télévisé à Bush

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a appelé le président américain George Bush à entamer un dialogue direct avec l’Iran. Il a souligné que les débats devaient avoir lieu devant les médias.


26.04.2007

Irak : Deux attentats contre une cible iranienne à Bagdad ?

Quatre personnes ont été blessées, lors de deux attentats à la voiture piégée visant un parc de stationnement situé à 150 mètres de l’ambassade du régime des mollahs.


25.04.2007

Iran : Sarko ou Ségo auront-ils l’Olmertitude ?

Depuis quelque temps, les Américains et leurs alliés ont commencé à remettre en cause le danger potentiel du programme nucléaire des mollahs, affirmant du même coup que ceci permettait encore de rechercher une solution diplomatique. Nous avions consacré un article à ce sujet qui a suscité de nombreux courriers de lecteurs, et il semblerait que nous ayons vu juste : le temps est à des concessions aux mollahs.


24.04.2007

Charm el-Cheikh : L’Iran aime les jeux d’arbitrage

Mottaki, le ministre des affaires étrangères des mollahs, a réitéré mardi les réserves de la république islamique d’Iran concernant la tenue en Egypte de la conférence internationale sur l’Irak. Et de son côté, la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a appelé l’Iran à prendre part à cette conférence.


24.04.2007



0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 [Retour à l'index des mots-clés]