Accueil > Rétablir les relations avec les USA & Négociations directes
0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350

IRAN : THE FAILED WISHES OF OBAMA

© IRAN-RESIST.ORG – March 21 2009 | As they are always looking for a way to open the dialogue and drive the mullahs to a compromise, right after mediations, pressures and sanctions, the Americans since then took up again with friendly methods –flattery and small presents. After the flatteries of the emir of Qatar and a new threat of expulsion of the Iraq-based Mujahidin from their city of Ashraf, Obama went up a gear with a message for the Iranian New Year that was addressed to “the people and the rulers of the Islamic Republic of Iran”, a message that didn’t convince or even weakened the mullahs.


21.03.2009

Afghanistan : l’Iran, pris au piège à Moscou !

Il y a deux jours, les mollahs ont fait part de leur probable refus de se rendre à la conférence sur l’Afghanistan qui doit se tenir le 31 mars à La Haye. Ils ont cru avoir ainsi mis un terme aux espoirs des Américains qui avaient planifié un dialogue direct entre les deux pays à cette occasion. Leurs plans risquent d’échouer en raison d’un mauvais concours de circonstances dû à une ambiance électrique.


21.03.2009

Iran : Les vœux ratés d’Obama

Toujours à la recherche d’un moyen pour ouvrir le dialogue et pousser les mollahs au compromis, après les médiations, les pressions et les sanctions, les Américains ont depuis peu renoué avec la méthode amicale (flatteries et petits cadeaux). Après les flatteries de l’émir du Qatar et une nouvelle menace d’expulsion des Moudjahiddines basés en Irak de leur cité d’Ashraf [1], Obama est passé à la vitesse supérieure avec un message du nouvel an iranien adressé « au peuple et aux dirigeants de la République islamique d’Iran », un message qui n’a pas convaincu ou même affaibli les mollahs.


21.03.2009

Iran-Afghanistan : Washington revient à son argument initial

Il y a 15 jours, Hillary Clinton invitait les mollahs à la conférence internationale sur l’Afghanistan avec l’arrière-pensée de mettre fin à leur fuite devant tout dialogue ou compromis. Depuis, Téhéran a multiplié les excuses pour ne pas y aller, et les Etats-Unis ont eux multiplié les initiatives pour attirer les mollahs à la table des négociations : après des missions avec des cadeaux et l’évocation de toutes sortes de menaces, en dernier ressort Washington tente la flatterie ! C’est ce que l’on peut appeler un retour à la source !


20.03.2009

Afghanistan : L’Iran envoie Larijani sonder les Américains

Longtemps Téhéran a maintenu le suspens sur sa participation à la prochaine conférence internationale sur l’Afghanistan. Après avoir évoqué sa prédisposition à étudier les arguments américains qui justifieraient sa présence, par l’intermédiaire d’Ali Larijani, le président de l’Assemblée, il vient d’évoquer de sérieuses réticences en raison de certaines politiques très décevantes des Américains en Afghanistan. C’est une nouvelle approche plus ouvertement anti-américaine qui mérite une analyse détaillée.


19.03.2009

Iran : Le régime promet une grande réalisation militaire

Najjar, le ministre iranien de la défense, a promis des révélations sur de grandes réalisations techniques et militaires pour l’année prochaine qui commence le 21 mars 2009.


18.03.2009

Irak-EU : Pourquoi l’info tardive sur le drone iranien abattu ?

Des avions de chasse américains ont abattu fin février un drone iranien dans l’espace aérien irakien, a indiqué lundi à l’AFP un porte-parole de l’armée américaine. Que faisait ce drone dans le ciel irakien et pourquoi Washington a-t-il mis un mois avant d’en parler ?


17.03.2009

Iran : Pour contrer Obama, Téhéran agite le Hezbollah

Le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah a affirmé vendredi que son mouvement n’accepterait jamais de reconnaître Israël, condition posée par les Etats-Unis pour qu’ils consentent à dialoguer avec ce mouvement qu’ils considèrent comme terroriste. Le Hezbollah a été créé par le régime des mollahs qui est le seul financier de ce mouvement. Sa réponse est donc celle de l’Iran et elle surgit au lendemain de l’annonce de nouvelles sanctions par Obama. Le ton et le contenu de cette réponse méritent donc une attention particulière.


15.03.2009

IRAN-SANCTIONS : OBAMA IS SHAKING UP THE MULLAHS

© IRAN-RESIST.ORG – March 14 2009 | After his election, Obama held out his hand to the mullahs but they refused to take it unless the new American president renounce to the American accusations and sanctions against Iran. That’s why Obama’s announcement on the Thursday 12 March regarding the new extension of such sanctions takes on great importance.


15.03.2009

Iran : La semaine en images n°56

Dans une semaine, les Iraniens fêteront le nouvel an iranien, le Nowrouz. Il est également célébré en Afghanistan, en Asie Centrale (dont les présidents étaient cette semaine à Téhéran), même au Pakistan réputé islamiste ou encore en Russie. La Turquie vient de déclarer le premier jour du printemps férié en l’honneur de cette fête si profondément iranienne. Mais en Iran, son pays d’origine, le régime le combat depuis 30 ans, les mollahs continuent à appeler le peuple à se défaire de cette superstition. Les médias du régime ne lui consacrent pas une place digne et pire de tout, par la faute de 30 ans de mauvaise gestion des mollahs aggravée par les sanctions, les Iraniens sont fauchés, leurs poches comme leurs assiettes sont vides. Quant au régime, il reste obnubilé par ses slogans, sa sécurité, et son programme nucléaire. Une obsession qui l’emmène à refuser tout dialogue et tout compromis, d’un côté avec les Américains, et de l’autre avec les Iraniens.


15.03.2009

Iran-sanctions : Obama secoue le cocotier des mollahs

Après son élection, Obama avait tendu la main aux mollahs, main que ces derniers ont refusé de saisir à moins que le nouveau président américain renonce aux accusations et sanctions américaines contre l’Iran, c’est pourquoi, l’annonce du jeudi 12 mars d’Obama à propos d’une nouvelle prolongation de ces sanctions revêt une importance fondamentale.


14.03.2009

Afghanistan : L’Iran donne son accord avant de nier - Décodages

Il y a quelques jours, Hillary Clinton évoquait l’opportunité d’une participation iranienne à la prochaine conférence internationale sur l’Afghanistan. Après avoir refusé de répondre à cette suggestion ainsi qu’aux initiatives de médiation turque ou pakistanaise, Téhéran a soudainement annoncé sa participation avant de démentir 24 heures plus tard car il n’a pas obtenu l’effet qu’il désirait après l’annonce de son accord. | Décodages |


14.03.2009

Iran : La (mauvaise) piste d’une rupture syrienne

Pour faire fléchir Téhéran, Washington a demandé à l’Arabie Saoudite de lancer une invitation à la réconciliation interarabe à la Syrie, allié-clef des mollahs sans lequel ils seraient privés de liens terrestres avec leur principal allié, le Hezbollah.


13.03.2009

Iran : Ce que le Guide entend par des « compensations »

Une semaine d’efforts diplomatiques ont finalement échoué : Téhéran ne montre aucune envie d’accepter l’invitation d’Hillary Clinton à participer à une conférence internationale sur l’Afghanistan et ainsi de se retrouver à une table de négociations avec les Etats-Unis.


12.03.2009

Etats-Unis : Nouvelle politique iranienne, nouveaux désordres

Il y a quelques jours, Hillary Clinton invitait l’Iran à la conférence internationale sur l’Afghanistan avec l’arrière-pensée de se retrouver à une table de négociations avec les représentants du régime des mollahs afin d’engager ce dialogue que Téhéran refuse depuis des mois. En l’absence d’une réponse de Téhéran, Washington a lancé une série d’initiatives qui ne sont pas improvisées mais en donnent l’apparence : elles sont les outils de la nouvelle approche américaine annoncée le 26 janvier, une « diplomatie vigoureuse qui inclue une diplomatie directe ».


11.03.2009

Afghanistan : Washington ne renonce pas à l’Iran

Depuis plus d’un an, Obama évoque la nécessité d’un dialogue direct et sans conditions préalables avec Téhéran, conformément à une demande iranienne sous Bush. Dès son investiture, il a tendu la main vers Téhéran qui a refusé son offre. Il y a quelques jours, Hillary Clinton a réessayé. Après une nouvelle réponse tiède de Téhéran, Washington essaie à nouveau !


10.03.2009

Clinton-Afghanistan : L’analyse de la réponse iranienne

Jeudi dernier, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a proposé aux mollahs de participer à une conférence ministérielle internationale sur l’Afghanistan qui se tiendra le 31 mars à La Haye. Téhéran se montre très évasif, une réponse pourtant très claire si l’on parle mollahs.


09.03.2009

Iran : L’offrande afghane d’Hillary Clinton

Hillary Clinton vient d’officialiser l’invitation lancée aux mollahs de participer à la conférence internationale sur l’Afghanistan, le 31 mars à La Haye. Même si l’invitation relève d’une nécessité militaire (empêcher les livraisons iraniennes d’armes russes aux Talibans), c’est une nouvelle tentative pour provoquer un face à face irano-américain.


07.03.2009

Iran : les Etats-Unis et Israël accordent leurs instruments

Le jour de la rencontre d’Hillary Clinton avec Ehud Olmert, Tzipi Livni et Ehoud Barak, le quotidien Haaretz a publié un document officiel paraphé par ces 3 derniers qui soutiennent le dialogue avec Téhéran exactement dans les mêmes termes utilisés par John Kerry, le président de la commission des affaires étrangères du Sénat américain. Une coïncidence de mots et de temps qui est loin d’être un hasard.


06.03.2009

Iran-Obama : Opérations de charme et sanctions très sévères

A son arrivée à la Maison-Blanche, Obama avait promis des changements, mais en ce qui concerne l’Iran, la nouvelle administration comme la précédente enchaîne des offres de compromis et des sanctions. Ainsi, après une série impressionnante de signaux de compromis, face à l’intransigeance de Téhéran, le Trésor américain a annoncé des sanctions à l’encontre de 11 entreprises iraniennes liées à la Banque Melli, l’une des premières banques iraniennes sanctionnées depuis octobre 2007.


05.03.2009

Iran : L’échec du voyage officiel de Rafsandjani en Irak

Pour inciter les mollahs à accepter le principe des négociations directes, Washington a à nouveau mis sur la table du marchandage l’expulsion par le gouvernement irakien des 3000 membres de l’OMPI et de leurs familles qui vivent en Irak.


04.03.2009

Iran : Rafsandjani, en pèlerinage chez les Américains

Rafsandjani, l’homme qui détient légalement tous les leviers décisifs du régime des mollahs, est attendu ce lundi à Bagdad sur l’invitation de Talabani, le président de l’Irak. Il va sans dire que le grand intérêt de cette visite est la possibilité d’une négociation directe avec les Américains.


02.03.2009

Iran : La bombe qui n’était pas dans la cuisine

Une explosion a détruit partiellement une mosquée chiite de la province du Sistan-Baluchestan, une région qui est le théâtre d’affrontements entre les Pasdaran et le Jundallah, un groupe armé sunnite financé par Washington. Téhéran affirme qu’il ne s’agissait pas d’un attentat mais d’un accident.


20.02.2009

EU-Russie-Iran : L’embrouillamini assumé des relations russo-iraniennes

Le ministre iranien de la défense était à Moscou. Le gouvernement russe a affirmé qu’il lui a refusé la livraison du système de DCA S-300 comme un geste de bonne volonté en direction d’Obama avant une rencontre entre le nouveau président américain et son homologue russe Medvedev. Quand on parle de la Russie et des Etats-Unis, il y a toujours une connexion avec l’Iran.


18.02.2009

« L’Iran et l’Occident » : Les contrevérités de la BBC

Selon les médias français, le documentaire « L’Iran et l’Occident » (Iran and the West) qui sera diffusé ce soir sur France 3 est un grand moment de vérité et d’objectivité. Nous l’avons visionné dans sa version originale [2] sur YouTube, c’est exactement le contraire : Tous les faits sont inversés et l’ordre chronologique est bouleversé pour permettre cette manipulation dans laquelle on blanchit la révolution islamique, Khomeiny et même Ahmadinejad !


17.02.2009

Iran : Washington instrumentalise encore la menace israélienne

Un rapport officiel israélien désigne l’Iran comme la plus grande menace pour Israël et relance de facto et de manière très réaliste les rumeurs d’une intervention militaire israélienne en Iran, rumeurs que les mollahs prennent très un peu au sérieux.


17.02.2009

Iran : Jeu d’échec entre Obama et Poutine

Washington serait disposé à revoir son projet d’installation de missiles à proximité du territoire russe si Moscou l’aidait à éliminer les menaces balistiques émanant de la Corée du Nord et de l’Iran, a déclaré hier le sous-secrétaire d’Etat américain pour les affaires politiques, William Burns (interlocuteur des mollahs au sein des Six).


15.02.2009

Iran : Le régime propose un petit geste symbolique à Obama

Au début de la semaine, au moment du 30e anniversaire de la révolution islamique, Washington s’est montré très conciliant avec les mollahs en insistant sur la nécessité d’une entente. Téhéran en a conclu à une faiblesse et il est reparti dans un enchaînement d’exigences en échange de son accord. Sans réponse de Washington, il a opté pour une exigence plus modeste, mais néanmoins très symbolique.


14.02.2009

Iran : Le Renseignement américain laisse le choix aux mollahs

Selon l’amiral à la retraite Dennis Blair, le nouveau directeur national du Renseignement américain, l’Iran n’a pas relancé son programme nucléaire militaire arrêté en 2003, mais selon son avis personnel, le régime des mollahs garderait « cette option sur la table ». Cet avis personnel exprimé devant le Sénat tombe au lendemain d’un autre avis, le rapport concocté par l’ISIS sur les capacités de production de l’uranium enrichi pour fabriquer au moins une bombe.


14.02.2009

Iran : Décodage d’un rapport sur la pénurie d’uranium

Selon une étude écrite par David Albright, un ancien inspecteur de l’AIEA, d’ici un an, l’Iran se retrouvera à court de concentré d’uranium ou « yellow cake », ingrédient indispensable pour l’enrichissement de l’uranium. Ce sera la fin du programme de production du combustible nucléaire pour sa future centrale nucléaire de Bouchehr. Téhéran a violement contesté cet avis car cette affirmation contient en fait une autre insinuation qui révolte le régime des mollahs. | Décodages |


13.02.2009

Iran : Les mollahs cherchent à piéger Obama dans le dialogue

Depuis, hier date du 30e anniversaire de la révolution islamique, Téhéran se montre très actif et multiplie les déclarations en direction des Etats-Unis, déclarations en apparence contradictoires qui ne le sont en fait point.


13.02.2009

Iran : La Russie soutiendrait Obama !

La Russie, Etat qui souffrirait le plus d’une entente irano-américaine a annoncé aujourd’hui qu’elle attachait « une grande importance à la volonté affichée par les Etats-Unis d’entamer des négociations directes avec l’Iran ».


12.02.2009

Iran-Arte : Un décor et trois cadeaux

Généralement, à l’occasion de l’anniversaire de la révolution islamique, nous avons droit à des articles de la presse écrite sur cet événement présenté comme une extraordinaire chance pour l’Iran. Cette fois, nous avons eu droit à 14h de désinformation en continu pendant lesquelles Arte a diffusé des reportages d’apparence objective pour illustrer tous les thèmes chers au régime : il y a des réformateurs et des conservateurs, après la révolution… l’université est devenue populaire…. les femmes sont omniprésentes dans la société… les jeunes s’éclatent : autant de mensonges éhontés sans cesse revitalisés pour cacher la dure loi de la charia, l’impopularité de la révolution et du régime...


12.02.2009

Pourquoi l’Iran qualifie de tactique l’ouverture d’Obama ?

Lors de sa première conférence de presse en prime time, Obama a encore évoqué sa volonté de dialoguer directement avec l’Iran. Il s’est cependant bien gardé de donner un délai pour la réussite de ce projet. En réponse à cette nouvelle demande de négociation directe, Téhéran s’est dit « ouvert au dialogue », mais à condition qu’il ne s’agisse pas d’« une tactique » mais d’un changement de fond. | Décodages |


10.02.2009

Iran : Obama desserre discrètement l’étau !

Washington doit nécessairement conclure une entente avec l’Iran, maillon indispensable entre le Golfe Persique et l’Asie Centrale. Les dernières initiatives diplomatiques d’Obama ont échoué ainsi que l’évocation d’un recours à la force. Alors que Washington fait campagne pour alourdir les sanctions contre les partenaires étrangers de l’Iran, il s’avère qu’il se réserve le droit de déroger à cette règle qu’il impose aux autres Etats alliés ou adversaires.


10.02.2009

Iran : « Nos propos limpides avec Obama » !

Le discours du vice-président américain Joe Biden à Munich a incité Téhéran à se montrer moins fermé au dialogue. Larijani, l’émissaire des mollahs, a évoqué un possible dialogue si l’administration Obama proposait un nouveau concept à l’Iran. Le quotidien iranien « Jomhouri Eslami » (ou république Islamique) vient de publier les grandes lignes de cette offre qu’attend Téhéran.


10.02.2009

L’Iran (un peu) prêt à discuter avec les États-Unis

Le Président du Parlement islamique, Ali Larijani, s’est dit prêt à discuter avec les États-Unis « sans conditions préalables » pour autant qu’ils présentent « un concept », dans une interview au quotidien allemand S-ddeutsche Zeitung (SZ).


09.02.2009

Iran : Khatami candidat confirmé mais hésitant !

Depuis plusieurs mois, Khatami se disait prêt à se représenter avant de faire marche arrière. Il a finalement donné son accord, mais de nouveaux éléments laissent penser qu’il pourrait se retirer à tout moment. | Récit |


06.02.2009

Boosté par les Six, l’Iran officialise sa réponse à Obama

Au lendemain d’une réunion des Six qui ont réaffirmé leur volonté de dialoguer avec Téhéran, Ahmadinejad a fait un discours sur la nécessité de la politesse dans le dialogue : « Apprenez le respect avant de parler ! » Ce discours insolent adressé aux « puissances autoritaires » (c’est-à-dire les Etats-Unis) découle de l’attitude des Six.


06.02.2009

Iran-PKK : Obama fait un petit pas vers les mollahs

Stuart Levey, secrétaire adjoint au Trésor américain chargé de la lutte contre le terrorisme (qui a été maintenu à son poste par Obama), a annoncé mercredi que les Etats-Unis gelaient les avoirs du groupe séparatiste kurde iranien (PJAK) pour ses liens avec le PKK et leurs actions terroristes communes contre l’Etat turc. C’est une mesure surprenante puisque ces groupes ont fait partie du dispositif américain pour déstabiliser le régime des mollahs.


05.02.2009

Iran : Les Six jouent l’apaisement, les mollahs jubilent

Les Six puissances qui agissent ensemble pour résoudre la crise nucléaire iranienne se réunissaient pour la première fois après l’investiture d’Obama. On aurait pu s’attendre à des déclarations très offensives après le lancement d’un satellite qui laisse supposer une puissance balistique accrue, mais il n’en a rien été.


05.02.2009

Iran : Le missile utile !

Le régime des mollahs affirme avoir mis en orbite son premier satellite Omid (espoir) à l’aide d’une fusée nommée Safir-2. Une dépêche française insiste sur le fait que ce lancement relance les soupçons sur les capacités balistiques des mollahs. Cette dépêche n’a pas été démentie par les mollahs. | Décodages |


04.02.2009

Iran nucléaire : Surprenant El Baradai - décodages

Dans une intervention sur CNN dimanche soir, Mohamed El Baradai, directeur général de l’AIEA, a invité tout le monde à accorder une nouvelle chance au dialogue avec les mollahs, car l’Iran serait bien loin de maîtriser la technologie nucléaire militaire. | Décodages |


03.02.2009

Iran-Obama : Les conversations secrètes sèment la zizanie

Un média américain a révélé hier que des conseillers d’Obama et des émissaires iraniens s’étaient rencontrés plusieurs fois l’année passée. En Iran, les dirigeants de premier plan ne se sont pas exprimés sur le sujet et l’info a été démentie par le ministre iranien du Renseignement, le mollah G.H. Mohseni-Ejéi.


03.02.2009

Iran : Obama ne sait plus sur quel pied danser avec les mollahs !

A un moment où Obama semble déstabilisé par le refus de Téhéran d’entamer le dialogue direct avec les Etats-Unis, un média américain [3] a révélé que des émissaires d’Obama avaient commencé depuis des mois le dialogue avec des émissaires du régime des mollahs [4]. Cette révélation contient 3 indications sur l’administration Obama.


02.02.2009

Iran : La nouvelle politique américaine d’Obama coince déjà !

Une nouvelle politique américaine envers les mollahs se dessine. Elle prétend explorer de nouvelles pistes très efficaces. Elle est pourtant un brouillon qui risque d’être modifié assez rapidement.


30.01.2009

Lettre d’Obama : l’Iran ne veut plus de blabla, mais des actes !

L’administration Obama serait sur le point d’adresser une lettre à la République islamique pour apaiser les relations entre les deux pays et ouvrir la voie à un nouveau dialogue bilatéral. Dans cette lettre, Obama fournirait aux mollahs l’assurance qu’il ne cherche pas à renverser leur régime tout en leur rappelant les bénéfices qu’ils pourraient tirer de cette entente en changeant de comportement. Pour Téhéran, cela reste du blabla ; les mollahs veulent des actes et non des paroles.


30.01.2009

Obama : l’Iran pose comme condition la rupture avec Israël !

Depuis 48 heures, les Américains ont répété leur souhait de rétablir les relations avec Téhéran. En réponse, Téhéran a misé sur la carte de la provocation en proférant de nouvelles déclarations négationnistes : il s’agissait de tester la détermination des Américains. En l’absence d’une réaction claire de Washington, le régime lui a envoyé une demande plus explicite via Ahmadinejad qui a fixé les conditions pour l’ouverture du dialogue.


29.01.2009

Iran : Obama contrarie le retour de Khatami !

La forte volonté américaine de renouer le dialogue avec les mollahs a bouleversé à nouveau les projets des candidatures dans les élections présidentielles 2009 du régime des mollahs.


29.01.2009

Iran : Micheal Mullen, chef d’état-major et girouette créative !

Le chef d’état-major interarmées américain Michael Mullen s’est prononcé hier en faveur d’une « approche régionale » de la question afghane incluant l’Iran voisin, malgré les problèmes posés par les ambitions nucléaires de Téhéran.


29.01.2009



0 | 50 | 100 | 150 | 200 | 250 | 300 | 350 [Retour à l'index des mots-clés]