Accueil > Grande-Bretagne
0 | 50 | 100 | 150

Iran – Grande-Bretagne : Chantage contre chantage

Le torchon brûle entre Téhéran et Londres. Les mollahs ont expulsé le correspondant de la BBC, arrêté 9 employés iraniens de l’ambassade britannique à Téhéran et menacent à présent de condamner l’un d’entre eux et un journaliste irano-canadien (donc moitié britannique) à de lourdes peines de prison pour « action contre la sécurité nationale » iranienne.


06.07.2009

Iran-AIEA : Amano fait sa 1ière allégeance à Obama

À peine élu comme futur directeur général de l’AIEA, Yukiya Amano a pris une position diamétralement opposée à celle adoptée depuis 30 mois par l’actuel DG, Mohammad El Baradei en affirmant ne disposer d’aucune preuve solide que l’Iran tenterait d’acquérir l’arme nucléaire. Contrairement au apparence, cette position était attendue par les Etats-Unis.


05.07.2009

Iran-AIEA : Un pro-américain succède à El Baradai

Le régime des mollahs est dans l’œil du cyclone : il vient de perdre l’un de ses protecteurs par défaut, l’anglophile Mohammad El Baradai qui avait le don de concocter des rapports très ambigus dont les conclusions allaient toujours à l’encontre des attentes américaines. Bientôt siégera à sa place le japonais Yukiya Amano qui est très proche des Américains.


03.07.2009

Iran : Le Guide, dévasté par la « politique perverse » de Londres

Il y a quelques jours, le ton est monté entre Téhéran et Londres. La version officielle parle d’une querelle autour de l’expulsion de Jon Leyne le correspondant de la BBC à Téhéran, mais la vérité est différente car les relations ne cessent de se détériorer.


25.06.2009

Iran : Multiplication des appels à voter utile

Dans les colonnes du Monde [1], Shirin Ebadi, lauréate du Prix Nobel de la paix, a enfin pris la peine de commenter les chiffres des exécutions de l’année 2007 ! L’enthousiasme n’est pas de mise, car elle est comme d’autres Iraniens que nous qualifions de faux opposants dans une campagne plus ou moins explicite pour appeler à voter utile contre « une répression accrue contre des libertés ! » [2]


28.05.2009

IRAN : Holocauste et pétrole !

Le boycott de la conférence Durban 2 par des ténors européens comme l’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas et par la suite le départ en guise de protestation de 23 délégations européennes pendant le discours d’Ahmadinejad à Genève a laissé entendre que l’Europe allait se montrer très ferme avec le régime des mollahs. Cette fermeté affichée a été de très courte durée.


25.04.2009

Iran : Les mollahs accusés de « sionisme » !

Lundi dernier à Genève, Ahmadinejad a encore tenu des propos anti-israéliens afin de maintenir le régime des mollahs dans le rôle du leader charismatique de la rue Arabe. Il a ainsi mis les délégations arabes dans l’embarras et même les Saoudiens ont dû l’applaudir. Ce statut est mis à mal par un groupe de militants anti-israéliens qui reprochent aux mollahs de faire des affaires avec des « pro-sionistes » !


24.04.2009

Iran-Sanctions : un avertissement peut en cacher un autre !

Dans la foulée de la déposition d’Hillary Clinton devant la commission des affaires étrangères de la chambre des représentants, deux députés américains ont évoqué un projet de loi qui pourrait sanctionner ceux qui fournissent, servent d’intermédiaires ou livrent de l’essence à l’Iran, ou encore aident Téhéran à construire des raffineries dans le pays. Etant donné que cette sanction serait capable d’abattre le régime, on peut la considérer comme un avertissement aux mollahs, mais dans cette complexe crise avec l’Iran, un avertissement peut en cacher un autre.


24.04.2009

Iran : 3 pendaisons contre les Six !

Le régime des mollahs a pendu hier matin dans prison de la ville de Shiraz trois hommes accusés d’avoir commis un attentat contre une salle de prière en avril 2008. Ces 3 pendaisons qui portent à au moins 89 le nombre des exécutions depuis le 1er janvier 2009 est en fait liée à la crise nucléaire, puisque le régime accusait les trois hommes d’être des agents britanniques : Téhéran cherche un prétexte pour refuser la dernière offre de dialogue des Six.


11.04.2009

IRAN : LONDON AND ALSO MOSCOW DOESN’T WANT SANCTIONS ANYMORE

© IRAN-RESIST.ORG – April 2 2009 | Some days ago, the strong man of Obama’s administration, Robert Gates, mentioned the necessity to reinforce the sanctions against Iran to draw the mullahs to the negotiation table. David Miliband, the British Minister of Foreign Affairs, thinks that it would harm the will that is displayed by Iran to normalize its relations with the United States.


02.04.2009

Iran : Londres, comme Moscou, ne veut plus de sanctions

Il y a quelques jours, l’homme fort de l’administration Obama, Robert Gates avait évoqué la nécessité d’un renforcement des sanctions contre l’Iran pour attirer les mollahs à la table des négociations. David Miliband, le ministre britannique des Affaires Etrangères pense que cela nuirait à la volonté affichée par l’Iran de normaliser ses relations avec les Etats-Unis.


02.04.2009

Iran : Les Six se transforment en 3+2+1

Hier, le quotidien britannique Financial Times évoquait la mise en place rapide de nouvelles sanctions très efficaces contre Téhéran par les trois membres européens des Six. À peine quelques heures après cette publication, Paris démentait la véracité de cette information, ce que Londres n’avait pas fait. Le démenti de Kouchner et surtout l’absence de démenti de son homologue britannique ont rappelé avec force l’existence de divisions internes au sein des Six, y compris parmi ceux qui sont censés avoir des intérêts similaires.


28.02.2009

AIEA : L’Iran n’aime pas les successeurs d’ElBaradei

Le dernier rapport de l’AIEA a réellement surpris les mollahs car ils ne s’attendaient pas à ce qu’El Baradai rompe avec son ambiguïté légendaire pour accuser Téhéran de progrès significatifs en matière de nucléaire militaire. Téhéran n’est pas au bout de ses surprises avec l’AIEA car El Baradai est sur le départ et pourrait être remplacé par un nouveau directeur pro-américain.


27.02.2009

Iran : L’avertissement déguisé de Londres

Selon le quotidien britannique Financial Times, Paris, Londres et Bonn travailleraient actuellement sur une liste de nouvelles sanctions qui iraient au-delà des mesures adoptées par le Conseil de Sécurité. En règle générale, quand on annonce les sanctions par avance, c’est un avertissement. C’est le cas de cet article britannique publié après les déclarations iraniennes sur l’installation de nouvelles centrifugeuses et le refus de tout compromis.


27.02.2009

Iran : Réactions américaine et russe après le rapport de l’AIEA

Le représentant permanent de l’Iran auprès de l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA), Ali Asghar Soltanieh, a estimé hier que le dernier rapport d’El Baradai ne comportait « rien de nouveau ». Ce n’est pourtant pas le cas : le rapport évoque pour la première fois l’existence d’une quantité d’Uranium faiblement enrichi (UFE) idéale pour une bombe, et El Baradai parle de son intime conviction que Téhéran cherche à acquérir la technologie permettant d’accéder à l’arme atomique. L’indifférence feinte de Téhéran est un signe de très grand malaise face à une situation inédite.


21.02.2009

IRAN : THE AEIA REPORT LEAVES THE MULLAHS SPEECHLESS !

© IRAN-RESIST.ORG – Feb 20 2009 | Mohammad El Baradai edited his new report regarding the nuclear activities of Iran. According to him, Iran is trying to acquire the technology accessing the atomic weapon in order to “send a message” but not necessarily to “manufacture nuclear weapons”. | Decoding of this unreleased declaration |


20.02.2009

Iran : Le rapport de l’AIEA laisse les mollahs sans voix !

Mohammad El Baradai a publié son nouveau rapport sur les activités nucléaires de l’Iran. Selon lui, l’Iran cherche à acquérir la technologie permettant d’accéder à l’arme atomique afin d’« envoyer un message », mais pas nécessairement à « fabriquer des armes nucléaires ».
| Décodages de cette déclaration inédite |


20.02.2009

Iran-EU-GB : Le renard est dans le poulailler

Lors d’une conférence de presse à Paris, le directeur de l’institution onusienne a répété que l’Iran se conformait à l’obligation de laisser des inspecteurs pénétrer sur ses sites nucléaires, mais que Téhéran ne coopérait pas en ce qui concerne ses activités passées. C’est une déclaration fondamentale pour la suite de la crise et du bras de fer qui oppose Téhéran à Washington. | Décodages |


19.02.2009

« L’Iran et l’Occident » : Les contrevérités de la BBC

Selon les médias français, le documentaire « L’Iran et l’Occident » (Iran and the West) qui sera diffusé ce soir sur France 3 est un grand moment de vérité et d’objectivité. Nous l’avons visionné dans sa version originale [3] sur YouTube, c’est exactement le contraire : Tous les faits sont inversés et l’ordre chronologique est bouleversé pour permettre cette manipulation dans laquelle on blanchit la révolution islamique, Khomeiny et même Ahmadinejad !


17.02.2009

Iran : Décodage d’un rapport sur la pénurie d’uranium

Selon une étude écrite par David Albright, un ancien inspecteur de l’AIEA, d’ici un an, l’Iran se retrouvera à court de concentré d’uranium ou « yellow cake », ingrédient indispensable pour l’enrichissement de l’uranium. Ce sera la fin du programme de production du combustible nucléaire pour sa future centrale nucléaire de Bouchehr. Téhéran a violement contesté cet avis car cette affirmation contient en fait une autre insinuation qui révolte le régime des mollahs. | Décodages |


13.02.2009

Incroyable ! L’Iran demande à El Baradai un rapport moins ambigu !

A la 45ème conférence internationale sur la sécurité qui s’est ouverte ce vendredi à Munich, l’émissaire iranien Ali Larijani s’est entretenu avec Mohamed El Baradai pour lui demander qu’il rédige son prochain rapport « sans aucune formule ambiguë ».


07.02.2009

Iran sanctions : Reuters met à jour un double-langage américain

Les sanctions américaines adoptées contre les mollahs sont de nature à affaiblir leur régime sans pour autant provoquer sa chute. En fait, les Américains se gardent même d’engager des vraies sanctions : l’une d’elles souvent annoncée est la cessation de livraison du carburant, panne sèche qui paralyserait littéralement le régime. Le cas de Reliance confirme les réticences américaines en ce domaine.


04.02.2009

Iran nucléaire : Surprenant El Baradai - décodages

Dans une intervention sur CNN dimanche soir, Mohamed El Baradai, directeur général de l’AIEA, a invité tout le monde à accorder une nouvelle chance au dialogue avec les mollahs, car l’Iran serait bien loin de maîtriser la technologie nucléaire militaire. | Décodages |


03.02.2009

Iran : Le Buzz de la BBC

La BBC a lancé le 14 janvier une chaîne de télévision en persan. Moins d’une semaine après son lancement, le régime a déclaré ses activités interdites. Or, la chaîne est basée à Londres et Téhéran ne peut pas interdire ses activités. En agissant de cette manière, Téhéran entend piquer la curiosité des Iraniens. | Décodages |


22.01.2009

Iran : Texte et vidéo des vœux d’Ahmadinejad sur Channel 4

Pour plaire aux mollahs, La chaîne Publique Channel 4 a offert une tribune pacifique à Ahmadinejad. Pour faire taire les polémiques, le gouvernement britannique a protesté. Le film vaut le coup d’œil, puisqu’en introduction, on évoque le négationnisme de l’élu de Channel 4 mais on le montre aussi « acclamé par 70 millions d’Iraniens ! »


26.12.2008

Iran : God save son fasciste régime !

Il y a un mois, le 1er ministre britannique essayait de convaincre les Emirats Arabes Unis, principal partenaire banquier des mollahs, de bloquer les comptes personnels de ces derniers et hier, la chaîne publique britannique Channel Four a demandé à l’infréquentable Ahmadinejad à formuler des vœux de Noël pour les sujets de sa gracieuse majesté (le message devra être diffusé jeudi à 19h15). C’est l’effet magique de la volonté d’entente mutuelle irano-américaine.


25.12.2008

Iran : 20 pendaisons jugées utiles pour le nucléaire

Après la mauvaise publicité engendrée par les pendaisons publiques médiatisées en Occident, Shahroudi le chef du pouvoir judiciaire du régime des mollahs avait décrété que celles-ci ne seraient « autorisées qu’en cas d’une utilité publique ». C’est le cas des hommes reconnus coupables d’avoir commis un attentat à la bombe dans une salle de prière à Shiraz : ils seront bientôt pendus en public et devant la mosquée (tout un symbole) ! Décodages d’une utilité de première priorité.


01.12.2008

Iran : Pourquoi les mollahs ont-ils parlé du « valet du sionisme » ?

Alors que le dernier rapport de l’AIEA évoque des quantités suffisantes de l’uranium enrichi par l’Iran pour fabriquer une bombe, et que le ministre britannique des affaires étrangères sillonne le monde pour parler de la menace iranienne, Washington a encore réitéré officiellement son invitation au dialogue aux mollahs de Téhéran.


25.11.2008

Iran : La France joue la carte de la prudence réaliste

Le rapport d’El Baradei à propos du programme nucléaire iranien a évoqué de l’uranium hautement enrichi en quantité presque suffisante pour une bombe, mais Washington n’a nullement exploité cette piste. Le rapport évoquait aussi une pleine coopération iranienne en ce qui concerne le droit d’inspection de l’usine de l’enrichissement à Natanz, mais Washington a justement fustigé une absence de coopération avec l’AIEA. La réaction française de ce rapport tranche avec la lecture des Américains, sans pour autant se coller aux conclusions d’El Baradei.


24.11.2008

Iran : Une cascade d’arrestations d’espions israéliens ou britanniques

Fin juin 2008, Téhéran avait affirmé avoir arrêté et condamné à mort un espion israélien nommé Ali Ashtari : en raison des incohérences du récit et des images truquées diffusées, nous y n’avions pas cru. Le régime a annoncé hier la pendaison de cet homme et l’arrestation de 4 autres espions du Mossad. Nous maintenons néanmoins notre premier point de vue en affirmant que cette affaire est avant tout une opération médiatique de propagande.


23.11.2008

Iran – AIEA : Réécriture révélatrice

Le dernier rapport de l’AIEA sur l’Iran est un poinçonnage réglementaire comme nous l’avons affirmé hier : il est également une reprise à l’identique du rapport rédigé en septembre 2008, mais il contient deux réécritures qui changent fondamentalement les données. L’un des éléments est une référence à des quantités suffisantes d’uranium hautement enrichi pour une bombe, une allégation que Washington n’a nullement commenté. |Décodages |


21.11.2008

Iran : La 1ère décision symbolique post-Obama

Le régime des mollahs a été l’un des seuls à ne pas s’exprimer sur l’élection d’Obama ou à le féliciter. Il a seulement rappelé les lignes rouges au nouvel élu : il ne renoncera à sa ligne de conduite dans le dossier nucléaire qu’en échange de l’ouverture d’un dialogue direct avec Obama, un dialogue qui équivaut à une reconnaissance formelle du rôle régional du régime au Moyen-Orient. Ceci marque le démarrage d’un nouvel round de bras de fer entre Téhéran et Washington, situation qui explique la dernière prise de position du régime vis-à-vis de son dossier nucléaire.


06.11.2008

L’Iran et la cuvée 2008 du « National Intelligence Estimates »

La cuvée 2007 du « National Intelligence Estimates » était consacrée à l’Iran : elle a surpris tout le monde, en particulier les partisans d’une intervention militaire dans ce pays, car elle affirmait que les mollahs étaient loin de maîtriser la technologie de la bombe nucléaire. La cuvée 2008 du « National Intelligence Estimates » est consacrée à l’Afghanistan et surprend déjà à travers des extraits rendus publics par l’administration Bush.


12.10.2008

Iran : Les Six et El Baradai, à contre courant

Suite au blocage des Russes, pour sauver la face, les Six se sont mis d’accord sur un projet de résolution sur le programme nucléaire iranien, qui ne prévoit pas de nouvelles sanctions. Ce fut déjà le cas avec la précédente résolution suite à une double opposition sino-russe. A peine les Six avaient-ils fait le nécessaire pour se maintenir dans leur rôle d’arbitre de la crise, qu’El Baradai appelait les Etats-Unis à entamer des négociations directes avec Téhéran à la place des Six. | Décodages |


27.09.2008

Iran : La CIA et le rapport de l’AIEA

Lors d’un Congrès sur la sécurité nationale américaine qui s’est tenu à Los Angeles, le directeur de la CIA, le général Michael Hayden a encore précisé que, selon ses services, le programme nucléaire iranien n’avait plus aucun volet militaire depuis 2003, propos en contradiction avec le dernier rapport d’El Baradai. La CIA avait tenu le même genre de propos après le précédent rapport de l’AIEA.


20.09.2008

Iran–AIEA : Rumeurs sur le contenu du rapport d’El Baradei

L’agence britannique Reuters a publié samedi des rumeurs sur le contenu du futur rapport de l’AIEA. Depuis cette publication Téhéran a protesté en affirmant qu’il coopérait avec sincérité et sérieux avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).


15.09.2008

Iran : Le portrait express d’un ami de mon ennemi

Il y a quelques jours, après plusieurs années de coopération avec Téhéran, le n°2 d’Al Qaeda a critiqué en termes très hostiles le régime des mollahs, lui reprochant de ne pas inciter ses partisans à s’engager dans une guerre sainte contre les troupes d’infidèles qui ont envahi l’Afghanistan. Un certain Ahmad Zeydabadi, « journaliste iranien » (qui vivrait en exil à Londres) a profité de l’occasion pour distinguer les talibans des mollahs, en dressant un portrait plutôt flatteur de ces derniers.


13.09.2008

Iran : Le mystère de la livraison des S-300

Le quotidien britannique The Telegraph avait affirmé que la Russie avait livré à l’Iran des systèmes antiaériens S-300 en guise de représailles à l’intégration de la Géorgie dans l’OTAN. Téhéran et Moscou ont démenti, mais l’information mérite un décodage.


04.09.2008

L’Iran craint un blocus bancaire euro-américain

Ce mois-ci, la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont averti dans une lettre au Conseil de sécurité que des établissements bancaires iraniens essayaient de contourner les sanctions en réalisant des transactions secrètes pour financer leur programme nucléaire et des activités terroristes. Les mollahs ont réagi très rapidement pour récuser cette accusation. | Décodages |


18.08.2008

Iran : Une révolution de velours au sommet

Très récemment, à l’occasion de la nomination d’Ali Kordan, le bras droit de Larijani, comme nouveau ministre de l’intérieur en Iran, nous vous avions signalé un possible remaniement au sommet du régime des mollahs avec une destitution progressive de Rafsandjani et un renforcement de Larijani. Loin de s’avouer vaincu, Rafsandjani a œuvré en coulisse pour empêcher cette nomination et se réaffirmer comme le patron du régime et le seul interlocuteur possible avec les américains.


16.08.2008

Iran : En route pour un blocus américain

L’info est confirmée par Middle East News : 3 importants bâtiments de guerre américains dont les porte-avions américains Roosevelt [4] et Ronald Reagan [5] font route vers le golfe Persique où sont déjà présents deux autres porte-avions américains, l’Abraham Lincoln et le Peleliu. D’autres bâtiments de guerre britanniques et français dont le sous-marin Améthyste seront de la partie. L’objectif annoncé : le blocus maritime de l’Iran conformément à la dernière résolution adoptée par le Conseil de Sécurité.


12.08.2008

Iran : Le pétrolier norvégien StatoilHydro imite Shell

La compagnie pétrolière norvégienne StatoilHydro, l’un des meilleurs partenaires du régime des mollahs et du clan Rafsandjani, vient d’annoncer sa décision de geler ses futurs investissements en Iran. Dans son édition de vendredi, le quotidien britannique Financial Times affirme que le groupe norvégien a cédé aux pressions américaines et compare son cas à celui de Total, alors que le gel des investissements de Statoil ressemble à une action similaire de l’anglo-britannique Shell en mai 2008.


02.08.2008

Iran : Résumé d’une folle semaine en juillet

Entre le vendredi 4 juillet, date de la remise de la réponse iranienne à l’offre des Six, et le vendredi 12 juillet, date de la clôture de l’affaire des missiles longue portée, l’Iran a connu une folle semaine pleine de rebondissements. C’est une semaine charnière qui marque un nouveau départ dans la crise nucléaire iranienne.


13.07.2008

Iran : La France a gelé les avoirs de la Bank Melli de Paris

Le lundi 23 juin, les ministres européens ont donné leur accord pour le gel des avoirs de la principale banque iranienne dans ses succursales de Paris, Londres et Hambourg. Passés les effets saisissants de l’annonce de la sanction dans les médias, les gouvernements européens concernés se sont montrés très discrets sur sa date d’entrée en application. C’est un véritable scoop : Paris avait saisi les avoirs de la banque dès le 23 juin. Cette info qui nous été communiquée par l’un des clients iraniens de la banque Melli s’insert dans nos analyses précédentes et explique cette discrétion volontaire.


27.06.2008

Iran : Le bilan de la sanction européenne après 24 heures

Lundi dernier, l’Union Européenne a annoncé plutôt bruyamment son intention de geler sous 24 heures les avoirs de la principale banque commerciale iranienne. 48 heures sont passées et le bilan est plutôt inégal.


25.06.2008

La version iranienne du Gel Contre Gel !

Il y a quelques jours, Delphine Minoui, une journaliste proche de Téhéran, a évoqué une solution de consensus sur la base d’un accord stipulant une pause iranienne dans le déploiement de nouvelles centrifugeuses contre une pause dans l’adoption de nouvelles sanctions. Nous avons affirmé que le projet très favorable à l’Iran et à l’Europe était une initiative des mollahs : les choses se précisent.


22.06.2008

L’Iran dément le retrait de ses fonds bancaires - Décodages

Le président de la banque commerciale iranienne Mellat, Ali Divandari, a démenti le transfert des réserves iraniennes en devise des banques européennes vers d’autres pays pour les protéger d’éventuelles sanctions de l’Union européenne. | Décodages |


20.06.2008

Iran : Javier, Gordon et Mahmoud surfent sur la même vague

Dans une conférence de presse commune avec Bush, le chef du gouvernement britannique Gordon Brown a rassuré son hôte américain en annonçant l’adoption prochaine de sanctions européennes à l’encontre de l’Iran si ce pays s’obstinait à ne pas donner une réponse positive à l’offre des Six. L’annonce britannique d’un gel des avoirs iraniens a été immédiatement rejetée par Solana.


17.06.2008

Iran : L’offre des Six a deux défauts intrinsèques

Téhéran qui avait pendant des mois refusé toute reprise de dialogue avec Solana a finalement changé d’avis : Mottaki, le ministre des affaires étrangères d’Ahmadinejad a informé l’intéressé que ses supérieurs étaient disposé à l’écouter. A la veille du départ de Solana pour Téhéran, Ahmadinejad affirme le contraire en déclarant que Téhéran ne renoncera pas à son programme nucléaire ou aux travaux d’enrichissement, quelle que soit l’offre des Six.


13.06.2008

L’Iran reçoit deux avertissements avant l’arrivée de Solana

A quelques jours du voyage en Iran de Javier Solana (le 15 juin) pour la présentation de l’offre « rafraîchie » des Six, 2 avertissements ont été adressés aux mollahs : l’un verbalement par Bush (et ses alliés atlantistes y compris les britanniques) et l’autre concrètement et séparément par les britanniques.
|Décodages |


11.06.2008



0 | 50 | 100 | 150 [Retour à l'index des mots-clés]