Accueil > News > Iran : Un grand écart balistique périlleux



Iran : Un grand écart balistique périlleux
10.02.2020

Les mollahs ont échoué à placer un satellite en orbite pour détecter des tremblements de terre. Ils ont promis de continuer à développer leur industrie balistique. Il ne s’agit pas d’un échec, mais d’un rappel de leur intention tout en évitant des sanctions. Il s’agit aussi d’une diversion pour détourner l’attention de l’effondrement interne de leur régime et l’absence de mobilisation de leur proche pour l’anniversaire à venir de la révolution islamique.



C’était ce matin : des cris de joie à propos de l’autosuffisance balistique du régime avant l’annonce d’un échec technique quelques heures plus tard...


© IRAN-RESIST. ORG

Mais ce n’est pas nouveau ! Les mollahs avaient (presque) agi de même en août dernier à un moment où ils n’avaient pu obtenir le soutien économique et diplomatique de leurs derniers clients pétroliers asiatiques et le soutien militaire de la Russie.

JPEG - 46.2 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Cette semaine, la Chine a révélé qu’elle avait réduit ces achats pétroliers de 600,000 barils à 100,000 barils par jour et qu’en plus elle ne les payait pas. Les médias économiques avaient souligné que ce pays avait privilégié les liens économiques avec les États-Unis.

Cette semaine, le régime devait rassurer ses derniers collaborateurs afin de les dissuader de le laisser choir et de le boycotter le mardi 11 février lors du rassemblement pour l’anniversaire de la victoire de la révolution islamique.

Ils ont rassuré leurs proches en rappelant qu’ils avaient de grands missiles, qui restent des armes potentielles, mais ils ont fait état d’un échec pour échapper à de nouvelles sanctions américaines, chinoises, russes, etc.

Ils ont aussi mis en place une polémique sur leur capacité pour occuper les médias étrangers et les détourner du boycott qu’ils devraient subir mardi prochain.

Cependant, les mollahs ont aussi mis en valeur leur impuissance face aux sanctions.

Par ailleurs, sur le plan symbolique, officiellement, ils ont échoué à mettre en place un satellite pour détecter des tremblements de terre alors que ses échecs font trembler sa structure.

Ainsi en jouant à rassurer leurs proches tout en évitant des remontrances, ils ont certes réussi un grand écart, mais ils ont aussi contribué à la déprime de leurs proches et ont sans doute provoqué les conditions de nouvelles ruptures et du tremblement de terre politique qu’il redoute !

© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG