Accueil > News > Iran : Piqures de rappel des opposants



Iran : Piqures de rappel des opposants
26.01.2020

Depuis 4 jours, les raffineries du régime sont en grève comme de nombreuses mines en raison de salaires impayés. Cela a encouragé les gens du nord à manifester leur rejet du régime malgré le froid et les températures négatives qui découragent toute action.



On savait depuis quelques jours, que les secteurs pétrolier et des exportations du régime étaient très perturbés en raison de la grève des conducteurs du service de transports de Mahshahr, premier port du pays, et de sa raffinerie.

Hier, on a appris que nos informations étaient très incomplètes. En fait, l’ensemble des raffineries iraniennes sont en grève depuis 4 jours suite au licenciement 2000 des 5500 employés de la raffinerie de Bandar Khomeiny (ex Bandar Shahpour), second port du pays.

Hier, on a aussi reçu des images de la grève de la raffinerie de Bandar Khomeiny et de son service de transports pour que le régime ne puisse pas remplacer les grévistes par des ouvriers étrangers.

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

Par ailleurs, hier, les employés de la phase 14 du gisement gazier Pars Sud ont rejoint le mouvement.

JPEG - 100.6 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Par ailleurs, on a appris que, plus au nord, les agriculteurs d’Ispahan, menacés par un projet d’usine hydraulique du régime pour exporter de l’eau, avaient attaqué le chantier, détruit des bâtiments et occupaient le site pour empêcher la reprise des travaux.

PNG - 299.4 ko

© IRAN-RESIST.ORG

On a aussi appris que les mines de fer de Yazd étaient en grève et on pouvait s’attendre à une grève dans les gigantesques mines d’or Zarshouran d’Azerbaïdjan qui ont produit cette année 10 tonnes d’or dont les revenus ne sont répertoriés nulle part !

Les officiers miliciens en rupture avec le régime (qui dirigent la lutte contre les mollahs) ont profité de cette grève qui paralysent des secteurs clefs du régime, pour appeler à une grève générale. Ces meneurs de la luttes ont rassuré les gens en insistant sur la rupture des artistes du régime dont le chef de l’orchestre symphonique du régime (officiellement absent pour raison de santé). Ils ont aussi souligné leur disposition à s’engager personnellement par une manifestation en faveur du prince Reza Pahlavi dans leur quartier résidentiel Fardis de Karaj.

© IRAN-RESIST.ORG

Les opposants de Téhéran ont répondu présents en incendiant hier soir une gigantesque bannière en hommage à Soleimani en plein cœur de la capitale. Les miliciens pompiers ont aussi aidé cette action anti régime en se gardant d’intervenir rapidement pour éteindre le feu  !

© IRAN-RESIST.ORG

En résumé, il a d’importantes grèves qui pénalisent lourdement les mollahs. Les habitants du sud-est du pays, victimes d’une importante inondation suivie d’un séisme et ceux du nord, victimes d’importantes chutes de neige, promettent de prendre les manifestations anti-régime, car les mollahs ne leur ont envoyé aucun secours. Les proches du régime ont envie de le fuir malgré le fait qu’il a tiré des missiles sur un premier avion de proches en fuite. Le feu couve donc au cœur du régime, mais aussi sous la glace, un peu partout en Iran et il n’y a aucun pompier pour le sauver !

© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG