Accueil > Photos > Iran : Sermon contreproductif de Khamenei



Iran : Sermon contreproductif de Khamenei
18.01.2020

Les opposants iraniens avaient promis de descendre dans la rue le jeudi 16 janvier 2020, mais on a reçu seulement 2 vidéos en raison d’une sévère réduction de la bande passante d’internet par les mollahs.

Les mollahs ont profité de leur censure en annonçant que Khamenei allait assurer le sermon de vendredi à Téhéran et qu’il y aurait aussi des manifestations en son honneur vendredi après-midi à Téhéran. Ce matin, nous avons suivi son sermon à la télévision iranienne avec une gigantesque mobilisation en faveur du régime et de Khamenei ! Mais les images avaient de nombreux défauts qui faisaient état d’un montage audiovisuel et aussi de l’isolement du régime ! Analyses des images et des faits.



Hier matin, la télévision iranienne a montré des milliers d’Iraniens en train de marcher vers le mausolée de Khomeiny pour écouter le sermon de Khamenei après les dernières manifestations contre le régime. Sur les images on avait un temps clair, et contrasté faisant état d’un ciel ensoleillé alors que la couverture nuageuse était de 100% à Téhéran. Par ailleurs, on ne distingue pas les branches nues des arbres, mais on voit des masses blanchâtres, très légèrement verdâtre, ce qui laisse supposer la modification des feuillages pour masquer leur verdure.

PNG - 914.2 ko
PNG - 999.4 ko
PNG - 1.1 Mo
PNG - 678 ko
PNG - 1.4 Mo
PNG - 1.4 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Les images de l’arrivée des gens étaient donc fausses et le régime n’avait pas pu mobiliser les miliciens de base et les membres de leur famille qu’il présente comme ses alliés.

On a vu aussi d’autres images avec un temps moins lumineux où l’on voyait de nombreux autocars parmi la foule. Le régime cherchait à rassurer ses proches et intimider les Iraniens en insinuant que des fans étaient venus d’un peu partout et il avait des réserves humaines un peu partout dans le pays.

Il faut préciser que pour ses modifications des photos par Photoshop, le régime utilise régulièrement des éléments horizontaux comme des bannières ou des massifs d’arbres pour masquer les transitions ratées entre les images collées ensemble. Là, la présence de bannières était incompatible avec la prière et les arbres devaient être évités. Les mollahs ont choisi des bus, car ils pouvaient aussi insinuer qu’ils avaient la capacité de mobiliser largement dans tout le pays. Mais ce choix s’avère une erreur, car ils sont bien pour les gens du fond, mais pas trop petits par rapport des gens du devant au point que les femmes debout devant les bus bleus sont aussi hautes que la ligne de base des fenêtres soit environ 260 cm ! Plus devant une femme assise à côté d’un bus blanc a la même hauteur de 260 cm ! Cette série plus nuageuse était donc des images contrefaites.

PNG - 1.3 Mo
PNG - 1.4 Mo
JPEG - 64.3 ko
JPEG - 447.1 ko

© IRAN-RESIST.ORG

On a aussi vu des gens sous un ciel conforme à la couverture nuageuse à 100%, mais lors des travelings on voyait toujours un petit bout avec certains arbres avec des feuilles vert tendre, ce qui laisse supposer la fin de l’hiver. Par chance, on a pu capturer l’un de ces moments. Les gens n’étaient pas par ailleurs aussi habillés pour cette matinée à -3°C avec des rafales de 33 kmh !

PNG - 1.2 Mo
PNG - 1.2 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

On avait donc trois types d’images contrefaites pour les extérieurs. Cette variété était en soit un défaut et en conclusion, on n’avait aucune image fiable pour les extérieurs donc pas une mobilisation nécessitant le remplissage des parvis autour du mausolée de Khomeiny.

On a aussi constaté des défauts pour la prétendue grande foule de l’intérieur du mausolée.

PNG - 567.8 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Tout d’abord, il convient de préciser le lieu du sermon était non conventionnel car, depuis la fin des travaux du tombeau de Khomeiny, l’espace qui l’entoure est utilisé pour les sermons de Khamenei ou pour les très grandes occasions, mais cette fois le sermon n’y a pas eu lieu. Il a eu lieu dans la salle de prière du mausolée. Nous avons estimé que ce choix était dû au fait que le régime a peu d’images d’archive pour la nouvelle et a jugé plus prudent d’utiliser la salle habituelle et sa masse d’images d’archives pour donner l’impression d’une très grande mobilisation en leur faveur. Mais, ils ont commis plusieurs en cherchant à simuler une foule immense.

Par ailleurs, dans chaque rassemblement avec un discours -sauf dans la salle de prière du Guide-, il y a deux plateformes surélevées pour les photographes et les cameramen du régime. Hier, sur les vues prises à droite ou à gauche de la salle, on avait deux plateformes situées à gauche de la salle dans la travée centrale réservée au semi-VIP du régime. On ne devait donc pas voir le Guide de Face, mais il était filmé ainsi. Les plateformes ne pouvaient donc pas être disposées comme sur les images ci-dessous.

PNG - 1.4 Mo
PNG - 1.2 Mo
JPEG - 292.7 ko

© IRAN-RESIST.ORG

De plus, les plateformes étaient absentes des grands travelings de la salle. L’un dans l’autre, on avait des bouts de vidéos collés ensemble pour donner l’illusion d’une foule importante devant le Guide et derrière les VIP du régime comme Rohani  !

PNG - 1.3 Mo
PNG - 1.3 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

On a aussi constaté une sur-densification de la foule dans la 3e partie de la salle (au fond après la travée des semi-VIP). Par ailleurs, on a constaté que les gens au fond de la salle avaient des têtes de la même taille que ceux assis bien plus près de la travée centrale et de la caméra qui les filmait. On a aussi constaté que les gens ne portaient pas des habits conformes aux températures très basses de la journée.

PNG - 1.2 Mo
JPEG - 410.3 ko
PNG - 1.2 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

On a conclu que le régime n’avait pas pu remplir la salle au-delà de la première travée réservée à ses semi-VIP. Il y avait aussi peu de monde dans cette zone. Ainsi le Guide a parlé face à un comité restreint pour des milliers de proches qui avaient boycotté son intervention et avaient de facto voté contre la survie du régime (par tous les moyens comme le tir d’un missile sur leurs avions pour les obliger de rester en Iran).

C’est pourquoi, dans son discours, Khamenei a sans cesse parlé de la puissance du régime et a aussi nié son isolement en répétant les fake news sur les mobilisations en mémoire de Soleimani et aussi en qualifiant de très négligeables les manifestations contre le régime  ! Il a dit qu’il y avait eu tout au plus cent jeunes inexpérimentés dans les rues contre le régime  !

De fait, on ne comprenait pas la raison de sa sortie de sa tanière. Les gens du régime auraient préféré qu’il parle de la capacité du régime à réprimer ses ennemis.

Khamenei a aussi pleuré un peu pour le crash de l’avion ukrainien en oubliant le rôle reconnu des chefs de sa milice, excusant de facto leur geste. Il a aussi zappé les manifestations de ses proches et notamment des étudiants issus du régime en affirmant que les familles des victimes étaient restées à 100% fidèles au régime  !

Il s’est enfin moqué de la décision des Européens d’activer le mécanisme de la gâchette dans le cadre de l’accord sur le nucléaire afin d’instaurer de nouvelles sanctions en cas d’une nouvelle violation par le régime. Khamenei a affirmé que ces pays étaient économiquement bien modestes et que leurs menaces ne valaient rien parce que même leur maitre américain qui se dit très fort n’était pas arrivé à faire plier le régime  !

Tous les gens qui avaient boycotté le régime ont compris qu’ils n’avaient rien à espérer de leurs dirigeants. Ces derniers étaient prêts à tout sacrifier pour rester au pouvoir.

Les mollahs ont aussi tenté de rendre légitime ce décevant discours en le ponctuant par des slogans de leur foule (imaginaire) contre les Américains et les Israéliens.

Mais on n’a rien entendu en mémoire de Soleimani, ou contre Trump ou bien contre le prince Reza Pahlavi qui est sans cesse réclamé par les manifestants et est à présent écouté aux États-Unis. Les slogans n’avaient donc aucun lien avec l’actualité et en raison de cet anachronisme étaient justes des sons d’archives.

Dans la conclusion de son discours, le Guide a encore parlé de la résilience du régime sans évoquer une guerre régionale contre les États-Unis, car le régime n’a reçu aucun vrai soutien de la part des chiites de la région et des organismes qu’il n’a cessé de financer depuis son accession au pouvoir.

Mais Khamenei a continué son numéro d’illusionniste verbal en faisant un bout de discours en arabe pour les « alliés régionaux » du régime ! Ce fut un moment fort joyeux pour nous, car il n’a pas parlé, il a lu un texte en faisant de nombreux lapsus ou erreurs de lecture qui ont confirmé qu’il ne sait pas parler arabe !

PNG - 851.9 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Après ce numéro d’illusionniste du Guide et de la télévision du régime, celle-ci a interrompu la transmission à 10H30 en faisant impasse sur la manifestation qui devaient suivre et ne pouvait avoir lieu faute de participants et aussi le manque de courage de VIP d’aller dans la rue avec des kalashnikovs et leurs gardes pour montrer qu’ils allaient eux-mêmes tenir leur promesse « nous tiendrons jusqu’au bout ».

Le principal site d’info du régime a publié un dossier de photos 4 h plus tard faisant état de grandes manifestations partout mais, sans indiquer les noms des villes afin de masquer l’incompatibilité des photos avec la météo de ce jour !

PDF - 1.3 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Les mollahs ont conclu cette journée de mensonges en diffusant via leurs faux opposants une courte vidéo montrant le départ de Rohani avant la fin de la prière de vendredi dans l’espoir de le recycler comme opposants à Khamenei ! Mais cette vidéo qui n’avait pas été vue lors du direct a été rapidement dénoncée comme une manipulation malgré les efforts de faux opposants du régime sur le réseau Twitter.

© IRAN-RESIST.ORG

En résumé, hier, tout d’abord, les mollahs n’ont pas pu mobiliser leurs derniers serviteurs administratifs et financiers issus de leurs tribus. Puis, les mollahs n’ont pas saisi le message de ce boycott et ont continué leur propagande sur leur soi-disant résilience en espérant gommer ce boycott, tous leurs autres problèmes et les changements espérés de la part de leurs proches comme des changements d’objectifs ou de certains responsables. Ils ont enfin simulé un possible changement dans l’espoir d’apaiser leurs proches sans pour autant changer quoi que ce soit !

De fait, en réalité, hier, les mollahs ont insulté l’intelligence de leurs interlocuteurs, c’est-à-dire les opposants et aussi, leurs proches en négligeant leurs attentes et leurs intérêts. C’est la une bien lourde erreur, car au lieu de renforcer leur régime par ce sermon et obtenir une vraie mobilisation, ils ont seulement réussi à décevoir leurs proches et les encourager à les fuir au plus vite.