Accueil > Photos > Iran : Brasiers sous la glace ! (vidéos du J+2 des manifestations (...)



Iran : Brasiers sous la glace !
(vidéos du J+2 des manifestations anti-régime)

13.01.2020

Ce samedi (21 dey-11 janvier 2020), le régime a perdu le soutien de ses proches nantis, cadres administratifs et businessmen, en ayant reconnu d’avoir descendu un avion de ligne pour les avertir implicitement qu’ils n’étaient pas autorisés à le laisser tomber. Ces gens bien placés mais maltraités par les mollahs ont manifesté contre le régime. Ceux d’en bas qui contestent le régime ont profité de l’occasion pour manifester aussi avec des slogans contre le régime. Le choc a été si fort que des centaines d’artistes officiels et de journalistes ont rompu avec le régime !

Les opposants ont alors appelé à des manifestations dans tout le pays ce dimanche (22 dey-12 janvier 2020) après le coucher du soleil. Trump leur a apportés son soutien dans un message en persan ! Les Iraniens revigorés par ce soutien sont descendus hier soir massivement dans les rues malgré des températures extrêmement basses dans l’ensemble du pays. Le régime a manqué de soldats et n’a pu disperser les rassemblements et d’autres actions spectaculaires de leur part. Voici une quinzaine de vidéos de cette journée.



Les Iraniens ont manifesté dans tout le pays, mais la mobilisation a été moins forte qu’en novembre en raison d’une vague de froid avec des températures très basses dans l’est du pays :
-7°C ressentie à Zahedan dans la région de Sistan-&-Baloutchistan, -9°C à Birjand, -13°C à Mashad). On a relevé aussi -5°C à Kerman, -20°C dans ses environs dans le sud du pays, ainsi que -7°C dans les régions de la bordure de la Caspienne et enfin -5°C dans l’ouest du pays et -9°C dans les villes comme Tabriz et Ardabil et -8°C (ressentie) à 18h à Téhéran.

© IRAN-RESIST.ORG

PNG - 1.3 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Cependant, là où il ne faisait que 0°C, les gens ont manifesté et parfois aussi dans des villes frigorifiées comme Kermanshah ou Sanandaj, mais aussi Kerman (patrie de Soleimani), pour signaler que le régime avait menti à propos de leur mobilisation en faveur de son héros !

Mais on a reçu très peu de vidéos de ces villes par la faute d’une vitesse de connexion proche de zéro, nous avons eu très peu d’images de ces manifestations qui ont commencé dans les universités du régime bien avant le coucher du soleil avant de perturber le sommeil des mollahs après le coucher du soleil.

© IRAN-RESIST.ORG

PNG - 126.1 ko
PNG - 102.9 ko
PNG - 94.2 ko
PNG - 81.6 ko
PNG - 105.7 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Voici dans l’ordre des vidéos d’Ispahan, Chiraz, Rasht (Guilan) Amol et Shahroud (Mazadaran)-3 villes de la bordure de la Caspienne), Qazwin (au nord de Téhéran), Kermanshah et Sanandaj dans le Kurdistan iranien et enfin Kerman (la patrie de Soleimani).

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

À Téhéran, les gens se sont aussi rassemblés malgré un froid de plus en plus glacial à partir de 18h. Le régime n’a pas pu diffuser des images faisant état d’une belle mobilisation de ses partisans. Mais il a placé des miliciens à l’entrée de la gigantesque Place Azadi à l’ouest de Téhéran en tablant sur une arrivée massive de manifestants par l’avenue qui vient du centre de la capitale et passe devant l’université de Téhéran. Les manifestants qui sont d’anciens miliciens ont surpris les mollahs et leurs derniers mercenaires en arrivant par l’accès nord de la place soit l’autoroute urbaine Mohammad-Ali Jenah en criant leur haine du régime, ses dirigeants, son guide et en promettant la guerre à ses mercenaires. Les automobilistes les ont aidés ont provoquant un emboutillage pour empêcher les miliciens de se déplacer vers les manifestant en marche vers la place !

© IRAN-RESIST.ORG

JPEG - 916.9 ko

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

Les forces fidèles au régime ont été prises à revers. Le régime a pu déplacer seulement une trentaine de motards pour les secourir et de fait, d’après un vidéo ci-jointe, il n’a pu empêcher un très grand rassemblement sur la place Azadi. Ils ont aussi pu chasser les mercenaires isolés et certainement en nombre insiffisant pour s’intaller du côté de l’avenue donnant accès au centre de Téhéran !

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

Les manifestants y ont allumé des brasiers pour se réchauffer alors que les mercenaires du régime ne pouvaient en faire autant ! Les manifestants rassurés et réchauffés aussi par la passivité et la faiblesse de leurs adversaires ont tenu la place et pu crier mort au régime islamique. Ils ont aussi insulté copieusement Khamenei et ses valeurs, et ont enfin scandé des slogans en faveur de la royauté !

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

Certains ont aussi humilié le régime en s’attaquant à ses bannières publicitaires. Certains ont arraché les affiches de Soleimani à Mashad par -13°C et aussi ces affiches à Téhéran. Dans cette ville, les manifestants ont aussi brûlé une grande bannière publicitaire montrant le Guide avec Soleimani et ont enfin souligné l’incapacité des mollahs et leurs mercenaires à assurer leur sécurité en faisant rouler les automobiles sur un portrait géant du Guide de la révolution islamique !

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG

Nos compatriotes en lutte contre le régime ont mis le feu au régime malgré un froid glacial ! Ils ont démontré leur détermination et ont promis de continuer pour venger le sang coulé par les mollahs ! Pour réussir, ils devront allumer de nouveaux brasiers au propre comme au figuré. Attention chaud devant.