Accueil > Photos > Iran vs Mollahs | 08.02.18 : Estocades !



Iran vs Mollahs | 08.02.18 : Estocades !
08.02.2018

La lutte continue en Iran. Les jeunes défient le régime en plein jour et la miliciens de base montrent leur unité avec le peuple en se gardant d’intervenir.



La lutte contre le régime continue et se renforce chaque jour, car toutes les grèves commencées pour affaiblir le régime continuent. Il y a chaque jour de nombreuses manifestations, mais aussi des frappes nocturnes contre le régime. Ce qui retient à présent les attentions est que désormais les jeunes agissent aussi le jour sans être dérangé ou arrêté, démontrant ainsi au passage que le régime n’a pas de partisan ou des miliciens de terrain pour le défendre !

Sur cette autre vidéo datant d’hier (7 février 2018), on voit un jeune de Téhéran arracher les banderoles publicitaires urbaines à la gloire de Khamenei et de l’anniversaire de la révolution islamique !

MPEG4 - 1.5 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Sur cette autre vidéo datant d’hier (7 février 2018), une autre fille d’un héros de la guerre Iran-Irak a levé le voile !

MPEG4 - 907.9 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Sur cette autre vidéo datant du 6 février 2018 d’hier, un homme de la région de Golestan (nord du pays) encourage son chien à déchirer l’affiche de l’anniversaire de la révolution et des passants lui crient « Trop beau » !

MPEG4 - 2.3 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

Le froid qui avait empêché le grand rassemblement des Iraniens le 28 janvier dernier n’a pas anéanti le moral des Iraniens. Tout le monde parle à présent de la nécessité de descendre dans la rue le 11 février, le jour anniversaire du régime, avec le précédent drapeau iranien et d’occuper les villes pour paralyser le régime et ces derniers fidèles !

Sur cette photo, un lieutenant-colonel milicien de la police affirme que la majorité de ses collègues sont en faveur de la chute des mollahs ! Sur Iran-Resist, nous n’en avons jamais douté.

JPEG - 49.9 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Avant-hier, un homme a failli tué Rohani, dans l’enceinte du palais présidentiel. Il a été sauvé par ses gardes. L’action n’aurait pas été possible sans la complicité des miliciens-policiers chargés de la sécurité des lieux. Mais l’échec de l’opération a démontré qu’il fallait que ces miliciens manifestent enfin ouvertement leur hostilité au régime agonisant des mollahs pour donner lui donner coup de grâce !