Accueil > Photos > Iran vs Mollahs | Rapport de (23 au 28).01.18 : Les cheminots paralysent (...)



Iran vs Mollahs | Rapport de (23 au 28).01.18 :
Les cheminots paralysent les mollahs, les feux les terrorisent !

29.01.2018

Les Iraniens devaient se mobiliser ce dimanche à Téhéran pour lancer un mouvement de grève nationale contre le régime, mais le froid (ennemi des va-nu-pieds) à retarder cette action. Ce n’est que partie remise, car les Iraniens avaient bien préparé le terrain et continuent à faire grève et à manifester contre le régime. Voici un petit résumé de leurs actions au cours des derniers jours.



Le 23 janvier 2018

© IRAN-RESIST.ORG
Les ouvriers des secteurs de sucre et de gaz (de Kangan et de Mahshahr) ont continué leur grève anti-régime.

Les 250 ouvriers Kyan Kord de la ville de Malayer (sud de Hamedan) ont arrêté le travail, car ils n’ont pas été payés depuis 6 mois. Il est à noter que les retraités de cette usine n’ont aucune pension et aucune garantie d’être un jour payé.

PNG - 250.3 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Par ailleurs, plus d’un millier d’ouvriers de l’usine TRAVERSE de fabrication des éléments de voies ferrées ont arrêté le travail le même jour pour le même motif à Téhéran, Shahroud (nord-est) et Maragheh (sud de Tabriz) et ont occupé les voies pour faire encore leur voie.

Plusieurs centaines d’ouvriers de l’usine TRAVERSE à Eslam-Shar ont aussi rejoint la grève le 24 janvier. Les cheminots d’Andimeshk (dans la région pétrolière de Khouzestan) ont aussi rejoint le mouvement ce même jour (ci-dessous).

PNG - 528.3 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Les 3500 ouvriers d’acier à Ahwaz ont aussi continué leur grève commencée la veille.

PNG - 314.2 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Les institutrices de Yazd ont continué leur grève en manifestant dans leur ville !

Les jeunes révoltés iraniens ont incendié dans la nuit du 23 au 24 janvier une base de la milice urbaine à Khorram-Abad (pas d’image hélas).

Le 24 janvier 2018

© IRAN-RESIST.ORG
Les conducteurs de citernes de Rasht ont aussi rejoint la grève anti régime.

Les ouvriers des usines de carrelage de Téhéran et d’Ispahan sont aussi en grève pour 6 à 28 moins de salaires impayés.

PNG - 455.3 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Les conducteurs de camions d’Oroumieh (ouest de Tabriz) et de Kerman (ouest du pays) ont manifesté pour 3 mois de salaires et 13 mois de couvertures sociales impayés.

Les cultivateurs de tabac de Marivan (Kurdistan près de la frontière irakienne) ont aussi manifesté ce même jour, car le régime n’a pas payé leur récolte !

Les 3500 ouvriers d’acier à Ahwaz ont aussi continué leur grève commencée le 22 janvier 2018.

Les institutrices de Yazd ont continué leur grève en manifestant dans leur ville !

Les jeunes révoltés iraniens ont incendié le 24 janvier en plein jour une mosquée près du Mosaulé Shah-Abdol-Azim à Shahr-Rey.

Le 25 janvier 2018

© IRAN-RESIST.ORG
Toutes les grèves précitées ont continué. Les ouvriers des chemins de fer ont étendu l’occupation des voies pour mieux paralyser le régime.

Les jeunes avocats de Karaj ont aussi manifesté dans cette ville pour protester contre la préférence du régime pour les membres de la milice.

JPEG - 59.4 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Les jeunes révoltés iraniens ont incendié dans la nuit du 25 au 26 janvier une base de la milice urbaine à Rasht (bordure de la mer Caspienne).

JPEG - 19.4 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Les jeunes révoltés ont aussi incendié un centre Al Zahra (milice féminine) à Téhéran.

MPEG4 - 439 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Le 26 janvier 2018

© IRAN-RESIST.ORG
Toutes les grèves précitées ont continué.

Le régime a menacé par courrier de licencier les 3500 grévistes de l’acier. Ces derniers ont diffusé la lettre et ont continué leur grève !

JPEG - 26.7 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Les conducteurs du secteur de production de sucre ont aussi rejoint le mouvement anti-régime pour plusieurs moins de salaires impayés.

Le 27 janvier 2018

© IRAN-RESIST.ORG
Toutes les grèves ont continué pour se joindre au rassemblement anti-régime prévu le lendemain à Téhéran.

La grève des chemins de fer s’est aussi étendue à Zanjan dans le nord-ouest du pays (situé sur la route entre Téhéran et Tabriz). Mais tout a été figé par le froid et la neige.

JPEG - 174 ko
JPEG - 178.5 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Révoltés par ce mauvais temps qui profite au régime, les jeunes iraniens en guerre contre le régime ont incendié la base de la milice Bassidj Roudsar (nord du pays) et aussi la base de Baghestan (près de Téhéran).

MPEG4 - 746.1 ko
MPEG4 - 220 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Le 28 janvier 2018

© IRAN-RESIST.ORG
De nombreuses régions étant privées d’action par le froid, la neige et le verglas, l’action a persisté avec la poursuite des grèves des ouvriers du gaz et du sucre et aussi celle des chemins de fer. Celle-ci s’est même étendue grâce à l’adhésion des ouvriers du secteur dans la ville de Damghan (entre Téhéran et Mashad) qui ont pu bloquer le transport ferroviaire entre ces deux villes !

Tous les employés de l’éducation nationale iranienne de la ville pétrolière d’Aghajari ont rejoint la lutte contre le régime en démissionnant collectivement !

JPEG - 24.1 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Les employés municipaux de nombreuses villes et aussi ceux des sites touristiques du pays ont aussi cessé de travailler pour protester contre plusieurs mois de salaires en retard !

Par ailleurs, il a eu de nombreuses manifestations devant les sociétés de crédit du régime qui ont servi à dépouiller les gens. Ci-dessous à Mashad malgré un temps très froid, des gens, ruinés par la société de crédit Kaspian, accusent son directeur d’être un corrompu et demandent sa mise à mort comme le stipulent les lois du régime !

MPEG4 - 2.7 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

La lutte se porte donc bien et la motivation anti-mollah est intacte malgré le froid qui s’est abattu sur l’Iran et ses millions de révoltés. Comme nos compatriotes de Téhéran et des régions enneigées, nous attendons la fonte des neiges pour la mobilisation générale contre le régime.

Mais les jeunes révoltés de Téhéran n’attendent pas. Ils ont incendié. Hier soir, ils ont incendié une succursale de la banque nationale (Bank Melli) de Téhéran et une succursale de Howzeh (le centre de formation des mollahs) à Karaj.

JPEG - 14.6 ko
JPEG - 17.9 ko

© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG

La force est avec EUX.