Accueil > Photos > Iran vs Mollahs | Rapport de (11+12).01.18 : Le régime paralysé par des (...)



Iran vs Mollahs | Rapport de (11+12).01.18 :
Le régime paralysé par des grèves et 3 rois !

13.01.2018

En début de semaine la lutte contre le régime avait été handicapée par une importante vague de froid en Iran. Mais la lutte avait repris en milieu de la semaine avec des manifestations, des grèves et des sabotages. Mercredi soir, dans notre dernier rapport, nous avions annoncé un appel à manifester pour ce vendredi dans toutes les villes du pays et lors d’un match de foot Derby à Ispahan.

La lutte a continué depuis et elle s’est même renforcée avec la poursuite et l’extension des grèves dont celles des camions d’approvisionnement des Raffinerie d’Ispahan et de Zanjan.

La production de l’électricité du régime est désormais handicapée par cette grève des conducteurs de citernes et aussi celle de la centrale électrique du régime à Yazd ! Les mines iraniennes de fer ont aussi rejoint la lutte contre le régime ainsi que les ouvriers de l’usine ferroviaire Zagros. Les retraités de l’enseignement d’Ispahan ont aussi apporté leur soutien à la lutte du peuple iranien !

Mais le régime a réduit l’activité d’internet de 90 %, c’est pourquoi les images arrivent tardivement. Voici des témoignages et quelques images qui nous sont parvenues depuis jeudi sur d’autres fronts de lutte des Iraniens pour leur liberté.



Selon notre source confidentielle à Téhéran, la capitale d’Iran calme jusqu’à hier est dans une effervescence inattendue. Il y a de nombreuses manifestations avec des slogans en faveur de Mohammad Reza Shah (le shah) et de son fils, Reza Pahlavi (Reza shah II) ! Les manifestants (dont les miliciens de base) ont même réussi à placarder leurs posters sur la place Sepah (armée) où jadis il y avait un statut équestre du Shah et qui avait été rebaptisée place Imam Khomeiny !

Il semblerait que les miliciens partisans de la libération du pays et partisans de Reza Pahlavi auraient même bloqué l’approvisionnement de Téhéran pour engager toute la population contre le régime !

Selon notre source à Téhéran, le régime est dépassé par les événements. Lâchés par ses miliciens de base et ses policiers, il affirme qu’il leur a demandé de ne pas intervenir et a demandé l’intervention des Gardiens de la révolution, mais les commandants de cette milice ne donnent pas signe de vie. Ils pourraient manquer d’officiers et de troupes pour intervenir !

Les faux opposants comme Nasrin Sotoudeh qui avaient essayé de détourner le peuple de l’objectif du renversement du régime en insistant sur la situation de quelques prisonniers ont préféré se taire !

© IRAN-RESIST.ORG
La passivité de la police a aussi été constatée à Ispahan qui est très hostile au régime, car on a vu les gens crier « Mort au dictateur » et les policiers les laisser faire en leur demander sans conviction d’arrêter.

MPEG4 - 1.2 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG
La passivité de la police a aussi été constatée à Tabriz (Azerbaïdjan) où 60,000 jeunes avaient défié le régime lors d’un derby en scandant le slogan interdit (ni Gaza ni Liban, ma vie pour l’Iran). Cette fois, le régime avait limité l’accès au stade et avait augmenté les gardes. Mais ces derniers n’ont pas chargé les jeunes qui rappelaient leur hostilité au régime.

MPEG4 - 882.8 ko

© IRAN-RESIST.ORG

Cette région d’Azerbaïdjan, longtemps très croyante, étant symboliquement très importante pour les mollahs, ils ont tenté d’intimider ses habitants en annonçant qu’ils avaient fait une pendaison publique la veille à Salmas. Mais l’image provient sans l’ombre d’un doute des archives du régime, car le temps et dégagé alors que le ciel était nuageux. Les gens ne portent pas de manteau alors qu’il y faisait -6° et la température apparente était de -10° (bulletin joint- cliquez pour agrandir). Il y a aussi des décorations d’usage pendant Norouz et on en est loin.

JPEG - 46.8 ko
PNG - 1.5 Mo

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG
Mais, il y a encore des poches de résistance pro-régime dans le sud pétrolier du pays. Cependant, dans une ville inconnue de cette zone, on a vu le peuple mettre en fuite les miliciens anti-émeute qui gardaient la principale rue de la ville !

MPEG4 - 966.5 ko

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG
À Ahwaz, une des principales villes du sud pétrolier du pays, les précédentes images indiquaient que le commandant milicien de la police de la ville avait été arrêté par les partisans de la chute du régime. De nouvelles images ont montré des confrontations armées entre les contre-révolutionnaires et quelques derniers miliciens barricadés dans l’une de leur base dans cette ville.

MPEG4 - 135.3 ko

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG
À Yazd (dans le centre du pays), on a vu un homme mettre le feu à l’école de formation des mollahs (Howzeg Elmieh) !

MPEG4 - 333.8 ko

© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG
La lutte continue donc comme nous vous l’avions dit et elle est enfin de retour à Téhéran de la manière la plus plaisante malgré les rumeurs d’arrestation diffusées par le régime pour désorganiser la lutte. Le régime a aussi du mal à trouver des défenseurs.

© IRAN-RESIST.ORG
Par ailleurs, l’ONU a reconnu l’ingérence meurtrière du régime et de ses dirigeants au Yémen. Ils devraient perdre le soutien timoré de leurs partenaires européens et d’autres éléments fidèles qui ne veulent pas couler avec eux.

PNG - 427.2 ko


© IRAN-RESIST.ORG

© IRAN-RESIST.ORG
Enfin, l’espoir d’un avenir stable et libre, le prince Reza Pahlavi a été reçu par le sénateur américain Ted Cruz qui a rappelé la nécessité de soutenir le peuple iranien.

MPEG4 - 1.1 Mo


© IRAN-RESIST.ORG
© IRAN-RESIST.ORG

La lutte se porte donc bien !

Mais la France censure ces infos, au prétexte qu’elles ne sont pas fiables, afin de sauver ses contrats avec un régime condamné à chuter. A présent, ces contrats sont bons pour la poubelle. La France se place en ennemi du peuple iranien pour rien.

Aidez-nous diffuser ces nouvelles et ces images pour encourager la France à s’engager en faveur des Iraniens pour écourter leur calvaire et aussi pour construire un Moyen-Orient, stable et pacifique, qui lui sera sans doute plus bénéfique.